Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

le problème des retraites

5 participants

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

le problème des retraites Empty le problème des retraites

Message  livaste Lun 17 Mai - 11:34

Retraites : une taxe sur les hauts revenus et les revenus du capital
Par TF1 News (Avec agence), le 16 mai 2010 à 19h49, mis à jour le 17 mai 2010 à 07:52

Le gouvernement va créer une "contribution supplémentaire de solidarité sur les hauts revenus et les revenus du capital", pour permettre de financer les régimes de retraite, indique un document envoyé dimanche aux syndicats.

Les syndicats ont reçu dimanche en début de soirée un courrier impatiemment guetté : un document d'orientation d'un peu moins de vingt pages, dans lequel le gouvernement précise ses intentions pour réformer les retraites, après plus d'un mois d'une concertation qui n'a guère permis de rapprocher les positions sur les mesures à prendre face au creusement des déficits. Au total, le gouvernement prend 14 engagements, dont celui d'assurer à moyen terme le retour à l'équilibre des régimes de retraite, pas seulement la réduction de leur déficit. Voici les principaux points abordés.


- Une taxe sur les hauts revenus et ceux du capital

Premier point de travail, déjà évoqué dimanche dans les colonnes du Parisien par Jean-Claude Mailly (FO) (lire notre article en cliquant ici), la taxation des hauts revenus et des revenus du capital pour financer les retraite. Une contribution qui échappera au bouclier fiscal, déclare le ministre du Travail Eric Woerth dans son document d'orientation. Les ressources supplémentaires ainsi collectées seront affectées au Fonds de solidarité vieillesse (FSV).

- Allongement de la durée d'activité
Au-delà de cette mesure phare, le document, préparé par le ministère du Travail, fait par ailleurs de l'augmentation de la durée de la période d'activité "le socle d'une réponse durable et juste" au problème du déséquilibre des régimes français de retraites par répartition. Il reporte cependant à juin le choix du levier à actionner -augmentation de la durée de cotisation, report de l'âge légal d'ouverture des droits à retraite (60 ans aujourd'hui) ou incitation à partir à la retraite au-delà de 60 ans.

- Convergence public/privé
L'allongement de la durée d'activité sera effectué progressivement sans changer les règles pour les Français qui ont déjà 60 ans et plus, promet le gouvernement. De même, la possibilité de partir plus tôt à la retraite pour ceux qui ont commencé à travailler plus tôt sera maintenue et il sera tenu compte de la pénibilité de certains métiers. "L'équité de la réforme suppose que l'augmentation de la durée d'activité concerne l'ensemble des Français, du public comme du privé", afin de poursuivre la convergence entre les régimes de retraite de la fonction publique et du secteur privé, précise le document d'orientation.

- Réforme systémique du calcul de la retraite
La réforme à venir définira les règles pour les régimes de retraite jusqu'à l'horizon 2020 ou 2030. A plus long terme, le gouvernement n'écarte pas la piste d'une réforme systémique du calcul des droits à pension, comme le propose la CFDT. Pourraient ainsi être introduits des systèmes par points ou reposant sur des "comptes notionnels", qui n'avaient pas la faveur du ministre du Travail précédent, Xavier Darcos. Dans un système par points, comme celui des retraites complémentaires françaises Agirc et Arrco ou le régime allemand, l'assuré acquiert, à mesure qu'il cotise, des points dont la somme sera multipliée par un coefficient de valeur. Dans un système de comptes notionnels, comme le régime suédois, l'assuré acquiert un capital virtuel constitué de ses cotisations, qui sera divisé par un coefficient fonction de l'espérance de vie de sa génération et fixé de façon à ce que la somme des pensions perçues soit égale à celle des cotisations.

Une réforme "systémique" permettrait de rendre le système français plus transparent et plus lisible, souligne Eric Woerth. Mais il ne permettrait pas en soi de répondre à son déséquilibre financier, ajoute le ministre du Travail. Tout rest donc à faire...



Réaction des syndicats : entre "flou", "nouveaux sacrifices" et "Niet"

La CFDT a trouvé "énormément de flou" dans le document d'orientation sur les retraites du gouvernement "qui acte un certain nombre de problèmes que l'on a soulevés, comme les polypensionnés ou la pénibilité, mais formule très peu de propositions précises". "Nos messages ont été relativement entendus puisqu'ils sont tous évoqués, mais il n'y a pas de réponse, pas de suite", a déclaré Jean-Louis Malys, secrétaire national du syndicat, à la lecture du document envoyé par le gouvernement dimanche soir aux partenaires sociaux. Pour lui, "ce qui transpire, c'est l'intention d'agir exclusivement sur la question de l'âge, et peut-être encore plus que sur la question de la durée (de cotisations)".

Même inquiétude du côté de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO pour qui, "toucher à l'âge légal de départ à la retraite, c'est niet, et la durée de cotisation également". "On a tous très bien compris que (....) le critère de l'âge risque d'être retenu, c'est-à-dire repousser au-delà de 60 ans le droit au départ en retraite. Tout est fait pour que ce critère soit retenu, ce que syndicalement nous ne pouvons pas (accepter) pour toute une série de raisons", a-t-il expliqué sur le plateau de l'émission C politique sur France 5, juste avant les annonces du gouvernement sur le sujet. "Taxer le capital, c'est un progrès mais ça ne suffira pas", a-t-il estimé, craignant que cela reste des "mesures symboliques", des "recettes de poche", alors que la crise "a très fortement développé un sentiment d'injustice".

A la CGT, c'est également l'âge de départ à la retraite qui pose problème: "Ce qui est demandé aux salariés, ce sont de nouveaux sacrifices par un report de l'âge de départ à la retraite", a regretté dimanche la CGT après avoir reçu du gouvernement, comme les autres syndicats, un document d'orientation sur la réforme des retraites. "Le gouvernement entend répondre par l'activité à un problème démographique en allongeant la durée de cotisation et en reportant l'âge légal de départ en retraite", a expliqué à Eric Aubin, secrétaire confédéral de la CGT, en charge des retraites.




Par TF1 News (Avec agence) le 16 mai 2010 à 19:49

vaste chantier mais il faudra faire quelque chose !

J'ai entendu , par ci , par là , des propositions de porter à 45 annuités le temps de travail , je me demande s'ls vont prévoir des lieux aménagés pour les plus vieux ?
Pensez donc à tous ces jeunes qui débutent leur métier après de longues études , vers 25 ou 26 ans , ils seront donc amenés à aller jusqu'à 71 ans !!!
Pour certains d'entre eux , faudra prévoir des espaces pour les déambulateurs ,et inventer des écrans extra grands pour leurs ordis !!!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  patriote reformiste Lun 17 Mai - 11:47

Ouahhh une taxe sur les riches ?

Entrera t-elle dans le le bouclier fiscal ou pas ? Parce qu'avec Sarkozy, on a pris l'habitude de declarations tonbitruantes peu suivies de faits.

Et je doute que cette taxe sur les hauts revenus ainsi que l'allongement de la durée du travail qui st une évidence pour l'ensemble de la caste politique puissent resorber les deficits abyssaux que le laxisme, tant dénoncé par le FN durant des années, a provoqué.

Il conviendra d'abord de resorber le chômage par une politique volontariste forte, une politique industrielle ambitieuse, permettant de recrer du lien économique avec les PME PMI et consommateurs, retablir les droits compensateurs pour éviter de subir les dumpings, soutenir l'industrie et les PME PMI au travers l'allègement de charges et la stimulation de la competitvité, reduire la dépense publique dans les secteurs où son intervention est inutile et inefficace, arrêter l'immigration et revoir le système social si coûteux pour les travailleurs français et enfin renégocier les traités commerciaux européens pour faire converger les intérêts economiques de chacune des nations.

Voilà en substance quelques pistes pour répondre au défi des retraites, et les reformettes de regression sociale ne répondront qu'à la marge à ce défi qui risque de voir le niveau des pensions baisser à terme.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Lun 17 Mai - 14:26

en quoi ," resorber le chômage par une politique volontariste forte, une politique industrielle ambitieuse, permettant de recrer du lien économique avec les PME PMI et consommateurs", , encore une fois , le pen a dénoncé ce que chacun ici bas savait parfaitement mais ne peut apporter aucune solution sauf à brosser ses troupes ans le sens du poil en leur racontant ce qu'ils veulent entendre , bien que cela n'ait rien à voir avec la question .. O pose une question , lui vient avec son éternel discours sur les immigrés , parce que franchement , je ne vois pas ce que les immigrés viennent faire la dedans , s'ils ont cotisé , il me paraît normal qu'ils perçoivent lleurs retraites .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  patriote reformiste Mar 18 Mai - 11:48

Où ais je parlé d'immigration dans mon intervention précédente, Livaste ?

Arrêtes un peu de fantasmer et de chercher à faire dire l'inverse de ce que je dis.

On peut apporter des solutions, sans nécessairement se soumettre au marché. Remettre en question le mode de calcul des retraites de la fonction publique par exemple, où promouvoir la retraite par points, à l'endroit des travailleurs qui ont cotisé et qui doivent voir la notion de pénibilité prise en compte.
On devrait pouvoir centraliser les différentes caisses ce qui aurait pour conséquence de faire des économies...

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Jeanclaude Mar 18 Mai - 17:30

Pour calmer tes ardeurs "patriote réformiste" lis plutôt les engagements du gouvernement soumis à la négociation avec les partenaires sociaux !

Retraites : les 14 engagements du gouvernement
17/05/10 - 09H20 - actualisé à 11:30:31
Le document d'orientation sur la réforme des retraites, transmis le 16 mai aux partenaires sociaux, servira de base à une nouvelle phase de concertation. Voici les 14 engagements pris par le gouvernement.
Pour restaurer la confiance dans le système de retraite :
1) Sauvegarder le système de retraite par répartition. "Même s'il est nécessaire d'encourager les dispositifs d'épargne retraite, basculer dans un système par capitalisation ne permettrait pas de résoudre les déséquilibres" actuels.
2) Assurer le retour à l'équilibre à moyen terme.
3) Ne pas réduire les déficits en baissant les pensions des retraités d'aujourd'hui, dont le pouvoir d'achat restera garanti par l'indexation de leurs pensions sur les prix.
4) Ne pas réduire les déficits en baissant les pensions des retraités de demain.
5) Améliorer la compréhension et l'information des Français sur leurs futures retraites.
Pour répondre à la cause démographique du déséquilibre :
6) Ecarter toute solution qui baisserait le niveau de vie des Français ou augmenterait le chômage : "Résoudre le problème des retraites par une hausse massive des prélèvements serait incompatible avec cet objectif. Le gouvernement écarte donc toute hausse générale des impôts ou des cotisations sociales."
7) Répondre à un déséquilibre démographique (vieillissement de la population) par des solutions démographiques. "Apporter une solution principalement démographique (...) en augmentant la durée d'activité est la seule solution à la fois juste et efficace. Sans préjuger du levier utilisé (augmentation de la durée de cotisation, recul de l'âge légal de départ), c'est la voie que retient le gouvernement." Le gouvernement écarte dès aujourd'hui l'idée d'introduire une "super-décote" à partir de 60 ans (système dit de "l'âge pivot"), car cela aboutirait à baisser les pensions de retraite.
Cool Changer les règles de manière très progressive. "Aucune règle ne changera du jour au lendemain. Le changement sera au contraire progressif. L'augmentation de la durée d'activité s'étalera sur plusieurs années."
9) Tenir compte de ceux qui ont eu une vie professionnelle plus difficile. Le gouvernement proposera aux partenaires sociaux de prolonger le dispositif "carrières longues", qui permet à ceux qui sont entrés tôt sur le marché du travail de partir à la retraite avant les autres, et étudiera avec eux les ajustements nécessaires. Il tiendra également compte de la pénibilité propre à certains parcours professionnels, en s'appuyant sur la définition des partenaires sociaux.
10) Mettre fin à la spécificité française en matière d'emploi des seniors. Le gouvernement encouragera la mise en place de "changements profonds" en matière de politique des ressources humaines, de conditions de travail et de déroulement de carrière.
Pour renforcer l'équité et la solidarité du système
11) Adapter les mécanismes de solidarité des régimes de retraite à la réalité des besoins sociaux. "Le gouvernement s'assurera que ces mécanismes correspondent à la réalité des besoins sur le marché du travail, en particulier en matière de chômage non indemnisé."
12) Augmenter les ressources par un effort financier supplémentaire de certains revenus. "Afin d'assurer une répartition équitable de l'effort, le Gouvernement mettra notamment en place une contribution supplémentaire sur les hauts revenus et les revenus du capital. S'agissant des particuliers, cette contribution ne donnera pas droit à restitution au titre du bouclier fiscal." Ces prélèvements supplémentaires seront affectés au financement des mécanismes de solidarité, à travers le Fonds de solidarité vieillesse (FSV).
13) Poursuivre la convergence entre les régimes de retraite du secteur public et du secteur privé : "L'équité de la réforme suppose que l'augmentation de la durée d'activité concerne l'ensemble des Français, du public comme du privé."
Pour assurer le succès de la réforme dans la durée :
14) Organiser des rencontres périodiques avec les partenaires sociaux pour s'assurer dans la durée que les conditions de succès de la réforme sont respectées.
LES ECHOS (SOURCE REUTERS)

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Mar 18 Mai - 17:54

patriote reformiste a écrit:Où ais je parlé d'immigration dans mon intervention précédente, Livaste ?

Arrêtes un peu de fantasmer et de chercher à faire dire l'inverse de ce que je dis.

On peut apporter des solutions, sans nécessairement se soumettre au marché. Remettre en question le mode de calcul des retraites de la fonction publique par exemple, où promouvoir la retraite par points, à l'endroit des travailleurs qui ont cotisé et qui doivent voir la notion de pénibilité prise en compte.
On devrait pouvoir centraliser les différentes caisses ce qui aurait pour conséquence de faire des économies...

, Il conviendra d'abord de resorber le chômage par une politique volontariste forte, une politique industrielle ambitieuse, permettant de recrer du lien économique avec les PME PMI et consommateurs, retablir les droits compensateurs pour éviter de subir les dumpings, soutenir l'industrie et les PME PMI au travers l'allègement de charges et la stimulation de la competitvité, reduire la dépense publique dans les secteurs où son intervention est inutile et inefficace, arrêter l'immigration et revoir le système social si coûteux pour les travailleurs français et enfin renégocier les traités commerciaux européens pour faire converger les intérêts economiques de chacune des nations.

faudrait que tu lises ce que tu postes, Patriote !!! Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Invité Mar 18 Mai - 20:36

à force d'en parler , ils ne s'en rendent plus compte !!! le problème des retraites Icon_clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  patriote reformiste Mer 19 Mai - 6:41

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/deux-logements-de-fonction-pour-estrosi-et-sa-fille_893137.html#xtor=AL-447

Voilà ma réponse

Nous n'avons aucune leçon à recevoir de la part de responsables UMP qui preconise des efforts et qui se montrent incapable de retenu dans la conduite des affaires de l'Etat.

Pour les retraites, c'est assez simple....Après avoir delibérement laisser le système s'effondrer, les français se verront soumis à des efforts supplementaires à l'avenir et/ou developper la capitalisation.

Loin de preserver le système des retraites, les orientations visent seulement à le rendre "achetable".

Loin d'avoir établi la transparence, le Gouvernement qui a enfin fait connaître ses orientations se montre incapable de retrouver l'équilibre, même à terme en raison du fait qu'il ne peut trouver de nouvelles recettes pour l'alimenter et de ne reserver les retraites qu'aux seuls travailleurs ou cotisants français. Pourtant entre les droits compensateurs aux frontières, la renégociation de la contribution européenne, l'affectation d'une partie des recettes de la TVA dite sociale que l'UMP promettait serait des pistes interessantes à explorer plutôt que de ne voir que le prisme de l'allongement obligatoire de la durée du travail qui, si elle est evidente doit relever du choix personnels en fonction du niveau des pensions proposées.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Jeanclaude Mer 19 Mai - 7:12

patriote reformiste a écrit:http://www.lexpress.fr/actualite/politique/deux-logements-de-fonction-pour-estrosi-et-sa-fille_893137.html#xtor=AL-447

Voilà ma réponse

Nous n'avons aucune leçon à recevoir de la part de responsables UMP qui preconise des efforts et qui se montrent incapable de retenu dans la conduite des affaires de l'Etat. ( tu te crois déjà au pouvoir ? le problème des retraites Icon_biggrin )

Pour les retraites, c'est assez simple....Après avoir delibérement laisser le système s'effondrer, les français se verront soumis à des efforts supplementaires à l'avenir et/ou developper la capitalisation. ( apprends à lire ensuite on pourra discuter ! le problème des retraites Icon_biggrin )

Loin de preserver le système des retraites, les orientations visent seulement à le rendre "achetable".( oupsss ... tu as lu ça où ? le problème des retraites Icon_eek )

Loin d'avoir établi la transparence, le Gouvernement qui a enfin fait connaître ses orientations se montre incapable de retrouver l'équilibre ( comment peux dire pareille ânerie alors qu'il ne s'agit que d'un texte à discuter ? le problème des retraites Icon_question ) , même à terme en raison du fait qu'il ne peut trouver de nouvelles recettes pour l'alimenter et de ne reserver les retraites qu'aux seuls travailleurs ou cotisants français ( coucou le revoilà le problème des retraites Icon_biggrin ). Pourtant entre les droits compensateurs aux frontières, la renégociation de la contribution européenne, l'affectation d'une partie des recettes de la TVA dite sociale que l'UMP promettait serait des pistes interessantes à explorer plutôt que de ne voir que le prisme de l'allongement obligatoire de la durée du travail qui, si elle est evidente doit relever du choix personnels en fonction du niveau des pensions proposées.

Quel est le rapport entre ton lien et le sujet du topic ?

Ensuite il serait bon que tu lises et relises les propositions de négociations avec les partenaires sociaux ! Ton " baratin" à deux balles ne nous intéresse pas du tout.... on te l'a déjà dit la propagande du FN on en a marre !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Jeanclaude Mer 19 Mai - 7:34

Retraites, niches : l'ampleur des déficits rend les hausses de prélèvements incontournables
18/05/10
Le gouvernement exclut " toute solution fondée sur la hausse générale des prélèvements obligatoires " pour rééquilibrer les régimes de retraite et les comptes publics. Mais les mesures ciblées (taxation du capital et des hauts revenus, réduction des niches fiscales) brouillent son discours. Et un débat sur la hausse de la CRDS va bientôt survenir.
Taxation des revenus du capital, prélèvement sur les hauts revenus, réduction des niches fiscales et sociales : les engagements pris ces derniers jours par le gouvernement contribuent à rassurer Bruxelles quant aux efforts consentis pour réduire le déficit public (150 milliards d'euros cette année). Mais ils renforcent l'argumentaire de ceux qui, notamment à gauche, dénoncent des augmentations d'impôt masquées. Le gouvernement prend toutes les précautions pour les contredire. Dans le document d'orientation sur la réforme des retraites envoyé dimanche soir, il exclut " toute solution fondée sur la hausse générale des prélèvements obligatoires ", celle-ci concourant à baisser le niveau de vie des Français et à faire augmenter le chômage. Les efforts seraient, quoi qu'il en soit, trop brutaux, indique le gouvernement : en l'absence de mesure sur la durée du travail, le financement des retraites supposerait d'alourdir les prélèvements obligatoires (PO) de 32 milliards d'euros en 2010 et de 70 milliards en 2030.
A défaut de hausse générale, c'est l'accumulation de mesures ciblées, encore non détaillées, qui concourt à cette impression de hausses d'impôt. Certains élus de droite n'hésitent d'ailleurs pas à les nommer comme telles : " Au fond, on va créer un impôt ", a estimé le villepiniste Hervé Mariton hier en évoquant les prélèvements sur les hauts revenus et sur le capital, qui devraient représenter plusieurs milliards d'euros.
La semaine dernière, François Fillon s'était déjà engagé à économiser 5 milliards d'euros sur les niches fiscales et sociales au cours des deux prochaines années. Il veut éviter, autant que possible, de jouer sur les taux (relèvement des taux de TVA réduite, baisse des réductions d'impôts, etc.), trop assimilable à des hausses de prélèvements. Mais, au final, la réforme aboutira bien à une hausse des PO, attendus à 814 milliards d'euros en 2010.
La CRDS en ligne de mire
Et ce n'est sans doute pas fini. Car ces nouveaux prélèvements ne résoudront pas le problème de la dette sociale, résultat des déficits accumulés par la Sécurité sociale. Elle devrait atteindre 224 milliards d'euros en 2012, prévoit l'agence de notation Moody's, deux fois plus qu'en 2008. Comment la rembourser ?
Le gouvernement vient de constituer un groupe de travail pour faire des propositions. " Quelle que soit la solution choisie, il faudra vraisemblablement un prélèvement supplémentaire ", prévient le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée, Yves Bur (UMP), qui est membre du groupe. Les sénateurs de la majorité ont aussi prévenu le gouvernement qu'ils réclameraient une hausse de la CRDS, créée en 1996 pour rembourser la dette logée dans la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades).
Le taux de la CRDS (0,5 %) n'a jamais été augmenté. Il faudrait le doubler, à 1 %, pour transférer à la Cades les seuls déficits de 2009 et 2010 sans allonger la durée d'amortissement de la dette sociale (2020-2022). Pour ne pas peser sur le pouvoir d'achat et la croissance, le gouvernement est tenté de prolonger la durée de vie de la Cades, mais cela nécessiterait une nouvelle loi organique et serait difficile à assumer : la charge de la dette serait renvoyée aux générations suivantes. Nombre de parlementaires de gauche comme de droite ne pourront l'accepter sans que cela s'accompagne d'une hausse de la CRDS.
V. C. ET L. R., Les Echos

http://www.lesechos.fr/info/france/020544876811.htm?xtor=EPR-1001-ue]fo soir]-20100518

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Mer 19 Mai - 8:08

Je ne sais comment le gouvernement s'en tirera mais il est certain que le problème des retraites ne peut être laissé sans réponse , ou alors , c'est la mort de notre système .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  patriote reformiste Mer 19 Mai - 11:43

Ce qui semble évident c'est que plus le nombre d'acitf est faible, plus les cotisations doivent être importantes ou avoir une durée de vie plus longue.

cette évidence admises par l'ensemble de la classe politique devrait justifier, à elle seule, une politique d'économie en matière de dépenses sociales pour investir des fonds sur la politique industrielle, economique, recherche developpement et innovation, seule à meme de relancer l'emploi dans notre pays qui devrait en outre se prémunir des pays adeptes des dumpings sociaux, fiscaux et environnementaux.

Cette politique aurait l'avantage d'élargir l'assiette et le nombre de cotisants evitant à l'ensemble des travailleurs d'avoir à subir une énième hausse des cotisations qui semble inevitable pour sauvegarder notre sacro régime des retraites.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Jeu 20 Mai - 20:05

Retraite à 60 ans : DSK prend le PS à contre-pied


Par lefigaro.fr

20/05/2010 | Mise à jour : 21:26 Réagir

Invité jeudi soir sur France 2, le directeur du FMI a réfuté tout «dogme» sur l'âge de départ à la retraite, estimant que si on «vit 100 ans, on ne va pas continuer à avoir la retraite à 60 ans». Une position pourtant défendue par le PS.

Dominique Strauss-Kahn prend publiquement ses distances avec le Parti Socialiste. «On vit 100 ans, on ne va pas continuer à avoir la retraite à 60 ans», a-t-il martelé sur France 2. Après que le Parti socialiste a présenté son projet qui défend fermement l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans, le directeur général du Fonds monétaire international se démarque nettement de ses camarades socialistes.

«Je ne pense pas qu'il faille y avoir de dogme. Le monde change très vite et on vit dans la mondialisation, qui a des avantages, des inconvénients, mais c'est la réalité, il faut tenir compte de cela», tranche Dominique Strauss- Kahn qui estime toutefois que l'espérance de vie et la pénibilité doivent être pris en compte.

«Il faut qu'on travaille plus longtemps»
Sur les retraites, «il y a plusieurs façons de faire les choses : une manière qui est assez évidente dans beaucoup de pays c'est de dire si on vieillit plus longtemps, il faut qu'on travaille plus longtemps», a poursuivi le directeur général du FMI, dont l'interview enregistrée mercredi à Washington a été diffusée jeudi lors de l'émission «A vous de juger» sur France 2.

«La différenciation, de mon point de vue, est légitime, parce que les vies ne sont pas les mêmes, il y en a qui sont plus usés, plus fatigués, et d'autres qui, au contraire, peuvent continuer à travailler assez âgés, beaucoup plus âges qu'on ne l'aurait imaginé il y a dix ou vingt ans, parce qu'aujourd'hui on est en forme beaucoup plus âgés».


Il vient de tirer un grand coup contre le ps , qui reste prisonnier de ses dogmes et qui est l'otage des syndicats sur cette question .
cependant il est vrai que si l'espérance de vie s'accroit , il est ingérable de continuer à prétendre à la retraite à 60 ans , quand ce n'est pas , comme à la sncf , à 55 ans !
Cette position extrémiste et dogmatique revient à faire comme si un actif pouvait à lui seul payer pour les allocations et études jusqu'à 20 ans , et la retraite d'un sénior pendant plus de 40 ans ..

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  patriote reformiste Ven 21 Mai - 11:37

Il est la preuve évidente de l'incohérence d'un PS qui se verrait contraint de soutenir un candidat qui ne defendrait pas le programme élaboré par la formation politique auquel il appartient.

C'est d'ailleurs chronique, au PS, de presenter des candidats qui, bien souvent préfère defendre leurs programme plutôt que celui de leur formation politique, oubliant que pour le mettre en oeuvre, encore faut il une équipe pour l'appliquer.

Mais bon, sur le fonds, il n'apporte rien de nouveau, pas de piste de financements supplémentaire hormis la volonté d'appliquer une politique identique à celles de Sarkozy .

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Georges Ven 21 Mai - 18:15

patriote reformiste a écrit:Il est la preuve évidente de l'incohérence d'un PS qui se verrait contraint de soutenir un candidat qui ne defendrait pas le programme élaboré par la formation politique auquel il appartient.

C'est d'ailleurs chronique, au PS, de presenter des candidats qui, bien souvent préfère defendre leurs programme plutôt que celui de leur formation politique, oubliant que pour le mettre en oeuvre, encore faut il une équipe pour l'appliquer.

Mais bon, sur le fonds, il n'apporte rien de nouveau, pas de piste de financements supplémentaire hormis la volonté d'appliquer une politique identique à celles de Sarkozy .

Au FN c'est différent c'est le parti qui doit suivre la ligne du grand chef, sinon il dégage.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Jeanclaude Ven 21 Mai - 18:28

patriote reformiste a écrit:Ce qui semble évident c'est que plus le nombre d'acitf est faible, plus les cotisations doivent être importantes ou avoir une durée de vie plus longue. ( qui l'aurait cru ? le problème des retraites Icon_biggrin )

cette évidence admises par l'ensemble de la classe politique devrait justifier, à elle seule, une politique d'économie en matière de dépenses sociales pour investir des fonds sur la politique industrielle, economique, recherche developpement et innovation, seule à meme de relancer l'emploi dans notre pays qui devrait en outre se prémunir des pays adeptes des dumpings sociaux, fiscaux et environnementaux.

Cette politique aurait l'avantage d'élargir l'assiette et le nombre de cotisants evitant à l'ensemble des travailleurs d'avoir à subir une énième hausse des cotisations qui semble inevitable pour sauvegarder notre sacro régime des retraites.
Tu nous sers du "réchauffé" ! Tout le monde sait que s'il y a reprise économique il y aura créations d'emplois ( et encore pas nécessairement ) et par voie de conséquence plus de cotisations versées par les employeurs et les employés.
Si le problème des retraites était aussi simple que cela il y a belle lurette que celui-ci serait réglé !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Ven 21 Mai - 19:49

Je crois effectivement , Jean Claude , que le problème des retraites , qu'il sera impossible de faire payer par les seuls actifs d'ici 20 ans , est complexe , et ce n'est surement pas en proférant , lors de meetings , des yaka et fokon , qu'il sera résolu .
Je pense même que si un parti avait trouvé la formule magique , c'est que ce serait tellement évident que tout le monde l'aurait rouvée .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  patriote reformiste Sam 22 Mai - 12:35

Pourtant, l'UMP nous explique "yako" travailler plus longtemps et "fokon" lance des colloques et débats pour trouver des solutions qui ne consisteront in fine qu'à allonger la durée des cotisations sans que cela resolve les difficultés !

Jean Claude....Au FN, le parti ne suit pas la "ligne" du grand chef, il organise des débats internes, pose les questions et fait remonter, au travers les federations les remarques, les réalités et les attentes des membres....et il choisira son President(e) au cours d'un Congrès où un vote démocratique se deroulera dans le respect et la cohesion.

Parce que l'essentiel, au FN n'est pas l'obtention d'un titre ou d'un strapontins mais la dynamique la meilleure pour faire avancer nos idées....Exactement l'inverse des querelles de chiffonniers que d'autres formations s'adonnent !

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Sam 22 Mai - 19:39

non , tu es encore une fois , de la plus mauvaise foi qu'il soit , l'UMP discute avec les ppartis et les partenaires sociaux , alors que focon et ya ka , depuis toujours c'est le leitmotiv du fn , yaka stopper l'immigration , fokon arrête de taxer les pauvres patrons ya koa payer les Françaises pour pondre des enfants au lieu de travailler !
Et voilà , en " phrases , le programme du fn , valable pour résoudre :
- le problème des retraites
- le problème du chômage
- le problème du budget
- le problème de la délinquance
- le problème du réchauffement climatique
- la fonte des glaciers dans les Alpes ....

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Jeanclaude Dim 23 Mai - 17:27

patriote reformiste a écrit:


Jean Claude....Au FN, le parti ne suit pas la "ligne" du grand chef, il organise des débats internes, pose les questions et fait remonter, au travers les federations les remarques, les réalités et les attentes des membres....et il choisira son President(e) au cours d'un Congrès où un vote démocratique se deroulera dans le respect et la cohesion.

Parce que l'essentiel, au FN n'est pas l'obtention d'un titre ou d'un strapontins mais la dynamique la meilleure pour faire avancer nos idées....Exactement l'inverse des querelles de chiffonniers que d'autres formations s'adonnent !
Pour le moment et ce depuis 40 ans j'ai toujours vu les adhérents "se mettre à quatre pattes" devant le Chef ... si tel n'est plus le cas ( ce qui reste à démontrer ! ) voudrais-tu que l'on considère le FN comme étant "démocratique" !
Ne nous prend pas pour des demeurés stp !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Georges Dim 23 Mai - 18:22

Je pense même que si un parti avait trouvé la formule magique , c'est que ce serait tellement évident que tout le monde l'aurait rouvée.

Tous les partis ont une solution pour les retraites, et toutes ses solutions sont valables; il semble normal que leur solutions soient différentes, vu que leurs idéologies ne sont pas les mêmes.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Dim 23 Mai - 19:43

Tu as raison Georges , mais si un parti avait inventé la solution miraculeuse , je pense que tous l'auraient adoptée , quitte à la présenter avec quelques minimes arrangements pour faire croire qu'ils en étaient les inventeurs ..

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Georges Dim 23 Mai - 20:38

livaste a écrit:Tu as raison Georges , mais si un parti avait inventé la solution miraculeuse , je pense que tous l'auraient adoptée , quitte à la présenter avec quelques minimes arrangements pour faire croire qu'ils en étaient les inventeurs ..

Les solutions sont nombreuses, mais le fait que l'on soit pour le capitalisme ou contre le capitalisme les choix sont très différents. Quand au PS, il votera contre, et s'ils sont de retour au gouvernement dans deux ans, is seront bien heureux de trouver cette loi.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  livaste Dim 23 Mai - 20:55

Je suis d'accord avec toi , si le ps revient dans 2 ans , il sera bien content d'appliquer cette loi , que l'on soit de droite ou de gauche , il est certain que le problème des retraites , à relativement court terme , se pose .

Mais je n'ai pas entendu les partis d'extrême gauche se prononcer et donner des pistes de réflexion ..
Il est facile de dire , il faut continuer comme avant , encore faut il dire comment on va les financer ces retraites , et quand bien même des anti capitalistes au pouvoir piqueraient toutes les fortunes , cela n'assurerait pas le paiement des retraites dans 10 ou 20 ans , une fois les " fortunes " distribuées , il ne resterait que les yeux pour pleurer et plus d'argent rentrant dans les caisses .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Georges Lun 24 Mai - 10:20

Nous avons déjà trop payé !
Allongement de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein de 37,5 années à 40 années, base du calcul de la pension calculé sur les 25 meilleures années et non plus sur les
10 meilleures, revalorisation de la pension à partir de l’évolution des prix et non plus des salaires : les mesures inspirées du Livre blanc de Michel Rocard en 1991 et mises en œuvre par Édouard Balladur en 1993 et François Fillon en 2003, ainsi que les accords paritaires les prolongeant pour les régimes complémentaires (Arrco et Agirc), n’ont pas encore porté tous leurs effets néfastes mais ont déjà eu pour conséquence une perte du pouvoir d’achat des retraités de 20 à 25 %.
Actuellement le montant moyen des retraites globales est de 1 122 euros, et les femmes sont encore plus défavorisées1 : une retraitée sur deux perçoit moins de 900 euros, une sur trois moins de 700.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

le problème des retraites Empty Re: le problème des retraites

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum