La grève de jeudi 29 janvier

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Georges le Ven 30 Jan - 16:58

Lieutenant Hardcock a écrit:
Georges a écrit:

Tu as raison, on attend que ça une bonne loi antidémocratique qui nous rapprochera de la dictature.

Ha tiens !
J'ignorais que les allemands vivaient encore sous le IIIème Reich , première nouvelle ! Laughing Laughing Laughing

Il ne me semble pas avoir dit cela, mais vivre avec un minimum de démocratie, ils connaissent, et quand ont voit le nombre de partis et groupement néonazi qui fleurissent dans leur pays, on est droit de commencer à se poser des questions.
Comme je le disais que la droite continue à faire des lois de plus en plus antidémocratique, cela apporte de l'eau à notre moulin.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 71
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  livaste le Ven 30 Jan - 17:02

la démocratie , c'est d'abord que les gauchistes respectent le droit au travail et cessent de bloquer ceux qui veulent travailler !
C'était lamentable de voir défiler les fonctionnaires et assimilés alors que les salariés du privé devaient soit poser des congés , soit se coltiner 3 fois plus d'heures de déplacements !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Bassai Dai le Ven 30 Jan - 17:04

Georges a écrit:

Il ne me semble pas avoir dit cela, mais vivre avec un minimum de démocratie, ils connaissent, et quand ont voit le nombre de partis et groupement néonazi qui fleurissent dans leur pays, on est droit de commencer à se poser des questions.
Comme je le disais que la droite continue à faire des lois de plus en plus antidémocratique, cela apporte de l'eau à notre moulin.

Cette loi n'est pas plus anti-démocratique que vos grèves qui empêchent les gens d'aller travailler .
Ce sont les gauchos qui privent les gens de leurs libertés individuelles , encore une fois tu t'enfonce Georges .
Bassai Dai
Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  livaste le Ven 30 Jan - 17:07

qui faisait grève hier ???


L'Education nationale en première ligne

Environ 28% des postiers ont fait grève jeudi, a indiqué la direction de la Poste. Celle d'EDF annonce que 33% des salariés ont fait grève.
A la mi-journée, les premières estimations du taux de participation à la grève montraient une mobilisation soutenue un peu partout. Près de 26% des fonctionnaires ont débrayé, selon le ministère. Le taux de grévistes dépasse les 30% à France Télécom.

La mobilisation la plus importante reste celle des enseignants dans l'Education nationale, avec 47,92% absents dans le primaire et 28,03% dans le secondaire, selon le ministère de l'Education, à la mi-journée. Le syndicat FSU, lui annonce 67,5% de grévistes en primaire et «pratiquement 60%» dans le secondaire. A Paris, 210 écoles ont été fermées sur 660 et entre 64% et 68% d'instituteurs parisiens étaient en grève selon les sources. «Cela faisait longtemps que les enseignants parisiens n'avaient pas été autant mobilisés», commente Nicolas Wallet du Snuipp.

La grève à la SNCF était suivie dans la matinée par 36,7% des agents selon la direction, 41% selon la CGT. Enfin la direction générale de l'aviation civile compte 15 % contrôleurs aériens en grève aujourd'hui.

leparisien.fr

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 17:11

Oui, c'est ce que j'écrivais, dans le cortège parisien, l'EN et les enseignants chercheurs étaient très nombreux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  livaste le Ven 30 Jan - 17:24

et pourquoi je redis que cette grève était une grève politique , une grève populiste où chacun était venu avec ses propres revendications !

Une foison de revendications dans le cortège parisien
Daniel Rosenweg | 29.01.2009, 19h42 | Mise à jour : 20h01



Un panel quasi exhaustif de la société française et un condensé de quatre mois de revendications catégorielles. La manifestation d'hier à Paris a réuni une foule immense de jeunes, de retraités, de fonctionnaires et de salariés du privé, de chômeurs, de cadres, de sans papiers, de sdf, d'artistes... Tous sont venus avec leurs propres doléances, mais tous se sont dits également mobilisés «par solidarité».

j'aime bien celle là , les sdf venus par solidarité avec les enseignants et fonctionnaires !!



Dans le flot interminable des manifestants, les doléances sont infinies et les situations personnelles parfois dramatiques. Jacqueline, retraitée de 72 ans est là par solidarité avec sa fille, «elle a Bac +5 et ne touche que 1500€ par mois». Mais avec sa faible retraite -«J'ai honte de vous dire combien... 450€ par mois»- elle est là aussi pour demander une «retraite décente». De passage à Paris, Fabienne est «patronne» en Corse et a décidé de retarder son retour sur l'Ile de Beauté pour venir «demander à Sarko d'oublier son ego». Mais elle a aussi sa revendication «catégorielle»: «Il faut revenir sur la loi Fillon qui accorde des remises de charges sur les salaires uniquement pour le Smic, c'est une incitation à sous-payer les gens», insiste cette restauratrice. Psychologue et chercheuse, Meriam, 30 ans, défile «par solidarité avec les travailleurs sociaux, qui font un travail trés difficile et sont menacés de réduction d'effectif. Je suis là aussi contre la baisse des budgets alloués à la recherche: je suis obligée de payer de ma poche mes déplacements».
Sous une banière «Monoprix Montparnasse», un groupe de femmes. «On est là pour de meilleures conditions de travail: celles qui partent en vacances ne sont pas remplacées, la moindre erreur c'est la porte. Et pour les salaires. Parce qu'avec trois enfants, dont un lycéen, avec 1000€ par mois on ne peut pas y arriver», raconte Léontine, 29 ans. A côté, Christophe, directeur d'un hôpital en région parisienne et soumis au devoir de réserve, conteste malgré tout vigoureusement la réforme hospitalière: «sur les 5300 cadres des établissements publics de santé, 3700 ont signé la pétition contre la réforme de madame Bachelot, et rien ne change: on va étatiser l'hôpital». A 24 et 29 ans, Anne et Julie viennent du Val-de-Marne: «On bosse dans le theâtre». Alors bien sûr, elles sont là «pour dénoncer la chute des subventions à la culture, alors qu'il y a des milliards pour les banques». Mais il y a aussi, disent-elles, «un ras-le-bol général. Tout part en vrille». Sous la banière «Peugeot-Citroën Poissy», Bruno, 47 ans et ses collègues «encore en chômage technique, pour une semaine», s'étonne: «on n'a encore rien vu des aides de l'Etat au secteur automobile, et on ne sait même pas à quoi elles vont servir». Salaire, emploi, conditions de travail... les «metallos» de Poissy se disent «écoeurés».

"
L'irresponsabilité des banques"
Derrière la banderolle de la «presse-édition-publicité en danger», une trentaine de handicapés en fauteuils roulants. «Handicap + maladie = pauvreté», disent leurs brassards. Eric et Mélanie, 38 et 35 ans, perçoivent ensemble 1000€ d'Allocation adulte handicapé: «c'est dur! En plus, notre logement n'est pas accessible aux handicapés, et Mélanie ne peut pas s'acheter le synthétiseur de voix à 4500€ qui l'aiderait». Blonde et menue, Elisa, étudiante de 20 ans, est venue dire sa «honte des pratiques financières et de l'irresponsabilité des dirigeants des banques». Plus loin, les agents de la Direction de la concurrence et de la répression des fraudes ont revêtu leur gilet fluo, «on veut être vu pour une fois», expliquent François et Anne qui contestent «la fin annoncée de l'autonomie de leur service qui passera sous tutelle des préfets». Enfin, planté à un carrefour, André tend aux passants un café chaud agrémenté d'un sourire. Malgré le bleu de son regard, son avenir est sombre: «J'ai 22 mois de chômage derrière moi, et je n'ai plus qu'un mois d'indemnité à venir. Alors je vends du café. J'essaye de revendiquer efficacement».

leparisien.fr

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 18:19

je suis d'accord avec Livaste et Lieutenant Hartcock , comment peut-on imposer au secteur privé une journée non payé alors même que c'est dans ce secteur qu'il y a des soucis de salaires et horaires à moins de 30 heures sans complexe à cause des fonctionnaires de l'EN qui sont payés chaque fin de mois et depuis 18 mois avec des heures supplémentaires en plus s'ils s'investissent après les cours, avant la rentrée et pendant les vacances au services d'enfants nécessitant des cours en plus pour suivre le programme et le comprendre ?.... je trouve ça pathétique ! tout ça parce que certaines communes ne daignent pas organiser le service minimum d'accueil !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  livaste le Ven 30 Jan - 18:38

et surtout qu'il n'y ait pas confusion , je ne suis pas du tout pour la suppression du droit de grève s, ce que je critique c'est cette grève d'hier , une grève politique et populiste !
je comprends bien que les salariés de chez renault s'inquiètent , je ne comprends pas la pseudo inquiétude des mecs de la RATP dont l'emploi n'est nullement menacé !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Jeanclaude le Ven 30 Jan - 18:45

livaste a écrit:et pourquoi je redis que cette grève était une grève politique , une grève populiste où chacun était venu avec ses propres revendications !
leparisien.fr
Tout à fait d'accord avec le terme POLITIQUE mais pas celui de POPULISTE ... ou tu m'expliques ce que tu entends par ce mot !

Cette grève et cela est indéniable était une grève d'ampleur nationale peu commune de nature POLITIQUE. Cela ne peut pas être discuté. Il s'agissait d'une grève ou chaque citoyen avait sa propre revendication, sa propre inquiétude et voulait démontrer à notre Président qu'il serait bon qu'il tienne compte de ces revendications dans la politique future qu'il va conduire, car il ne peut pas continuer à poursuivre celle qu'il menait jusqu'à présent, c'est un échec !

A titre de réflexion et permettre un débat éventuel, voilà ce que pensait le prix Nobel d'économie, le français Maurice ALLAIS

Le Nobel français d'économie, Maurice Allais, prophète !
par Pierre-Antoine Delhommais – Le Monde,24-01-09

La crise se cherche ses prophètes. Les économistes qui, au milieu de l'aveuglement général, avaient prédit le pire, c'est-à-dire la réalité économique et financière actuelle. La presse américaine loue la clairvoyance des universitaires Nouriel Roubini (New York) et Robert Shiller (Yale).

Bien avant eux, un économiste français avait prédit l'apocalypse. Maurice Allais. Pour preuve, ces extraits d'une longue tribune que le Prix Nobel avait publiée dans Le Figaro, en octobre 1998, en pleine crise financière asiatique, et qui fut reprise, un an plus tard, dans son ouvrage La Crise mondiale d'aujourd'hui (Editions Clément Juglar, 240 pages).

"De profondes similitudes apparaissent entre la crise mondiale d'aujourd'hui et la Grande Dépression de 1929-1934 : la création et la destruction de moyens de paiement par le système du crédit, le financement d'investissements à long terme avec des fonds empruntés à court terme, le développement d'un endettement gigantesque, une spéculation massive sur les actions et les monnaies, un système financier et monétaire fondamentalement instable (...).

Ce qui est éminemment dangereux, c'est l'amplification des déséquilibres par le mécanisme du crédit et l'instabilité du système financier et monétaire tout entier, sur le double plan national et international, qu'il suscite. Cette instabilité a été considérablement aggravée par la totale libération des mouvements de capitaux dans la plus grande partie du monde.

(...) Depuis 1974, une spéculation massive s'est développée à l'échelle mondiale. A New York, et depuis 1983, se sont développés à un rythme exponentiel de gigantesques marchés sur les "stock-index futures", les "stock-index options", les "options on stock-index futures", puis les "hedge funds" et tous "les produits dérivés" présentés comme des panacées (...).

Qu'il s'agisse de la spéculation sur les monnaies ou de la spéculation sur les actions, ou de la spéculation sur les produits dérivés, le monde est devenu un vaste casino où les tables de jeu sont réparties sur toutes les longitudes et toutes les latitudes. Le jeu et les enchères, auxquelles participent des millions de joueurs, ne s'arrêtent jamais. Aux cotations américaines se succèdent les cotations à Tokyo et à Hongkong, puis à Londres, Francfort et Paris. Sur toutes les places, cette spéculation, frénétique et fébrile, est permise, alimentée et amplifiée par le crédit. Jamais dans le passé elle n'avait atteint une telle ampleur (...).

L'économie mondiale tout entière repose aujourd'hui sur de gigantesques pyramides de dettes, prenant appui les unes sur les autres dans un équilibre fragile. Jamais dans le passé une pareille accumulation de promesses de payer ne s'était constatée. Jamais sans doute il n'est devenu plus difficile d'y faire face. Jamais sans doute une telle instabilité potentielle n'était apparue avec une telle menace d'un effondrement général." Sans commentaire.

Ou plutôt si, quelques commentaires, de l'auteur lui-même. Joint au téléphone, Maurice Allais, qui fêtera ses 98 ans le 31 mai, se tient toujours autant au fait de l'actualité mondiale - il a suivi à la télévision la cérémonie d'investiture de Barack Obama, à qui il trouve "d'extraordinaires capacités".

Toujours prêt à débattre, toujours prêt à combattre les "fausses vérités, non vérifiées par les faits". "Ce qui se passe aujourd'hui est une répétition à quelques variantes près de ce qui s'est passé en 1929." En moins grave, aussi grave, plus grave ? "Il faut voir." Sa principale crainte ? Que les hommes politiques ne prennent pas suffisamment conscience de la gravité de la situation : "Parce qu'eux-mêmes n'ont pas connu personnellement la misère. Même le petit facteur. Moi, si".

La crise de 1929, Maurice Allais la connaît par cœur. C'est elle qui a décidé de sa vocation d'économiste. Quand il sort major de Polytechnique, il se destine à une carrière de physicien. Mais un voyage aux Etats-Unis, en 1933, alors au creux de la Grande Dépression, lui fait prendre un autre chemin. "C'était un spectacle incroyable, les gens en étaient réduits à la mendicité, explique-t-il. C'était un phénomène profondément étonnant auquel aucune explication satisfaisante n'était donnée."

C'est à la suite de ce choc qu'il choisit de consacrer toute son énergie et son intelligence à tenter de résoudre "le problème fondamental de toute économie : promouvoir une efficacité économique aussi grande que possible tout en assurant une répartition des revenus qui soit communément acceptable". Maximiser la croissance en minimisant les inégalités. En 1943, il publie un ouvrage de mille pages, A la recherche d'une discipline économique, rédigé en trente mois, qui lui vaudra, quarante-cinq ans plus tard, le prix Nobel.
Le fait que la crise financière actuelle fasse éclater les clivages idéologiques n'est pas forcément pour lui déplaire, lui qui se proclame "libéral socialiste." "Ce qui m'a valu beaucoup d'ennemis", confie-t-il, dans un pays où l'on aime tant étiqueter. Rejeté par les socialistes pour sa défense à tous crins du marché, repoussé par les libéraux pour ses prises de position contre "la doctrine laisser-fairiste mondialiste".

Maurice Allais, économiste maudit. Dont il était même devenu de bon ton, dans les années 1990, de moquer les longues analyses. Des propos de vieil homme aigri, expliquaient les économistes distingués, incapable de comprendre la modernité de l'économie mondiale. Ils avaient tort de le moquer. A tout point de vue.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 18:59

franline a écrit:je suis d'accord avec Livaste et Lieutenant Hartcock , comment peut-on imposer au secteur privé une journée non payé alors même que c'est dans ce secteur qu'il y a des soucis de salaires et horaires à moins de 30 heures sans complexe à cause des fonctionnaires de l'EN qui sont payés chaque fin de mois et depuis 18 mois avec des heures supplémentaires en plus s'ils s'investissent après les cours, avant la rentrée et pendant les vacances au services d'enfants nécessitant des cours en plus pour suivre le programme et le comprendre ?.... je trouve ça pathétique ! tout ça parce que certaines communes ne daignent pas organiser le service minimum d'accueil !
Alors là, il y a un souci de vocabulaire flagrant ver . Je ne crois pas que les vilains syndicats ou les méchaaaaaaaaaaaaants fonctionnaires aient pointé une baïonnette dans le dos de chaque salarié du privé pour les obliger à faire grève. Et je te fais remarquer que bien peu n'ont pu se rendre à leur travail si c'est ce que tu veux dire par là.
Personne n'est par ailleurs obligé d'adhérer à certaines revendications, mais le fait que le Roi soleil, dans sa grande Bonté, ait daigné octroyer aux enseignants (dont la paie est mirobolante, c'est aussi connu que leur fainéantise légendaire rou ) une occasion de faire des heures supplémentaires n'est certainement pas de nature à satisfaire lesdits enseignants, ne serait-ce qu'au vu de la façon dont l'Etat rémunère les heures sups des policiers par exemple (et l'EN n'est pas bon payeur non plus). En cela, ce sont les salariés du privé qui sont privilégiés: leur employeur n'a pas intérêt à être mauvais payeur! rou

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 19:01

explique nous Aurélie comment un couple qui bossent dans le privé doit faire pour faire garder leur gamin quand ils doivent travailler , si l'école est fermée ? .... ils posent une journée off...pas le choix !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 19:03

il parait que Allais soit l'économiste attitré du FN ...J'ai lu ça sur le forum quand tu as posté le même message JC . Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 19:05

franline a écrit:explique nous Aurélie comment un couple qui bossent dans le privé doit faire pour faire garder leur gamin quand ils doivent travailler , si l'école est fermée ? .... ils posent une journée off...pas le choix !
Y'a les grands parents aussi. Et perso, si j'étais mère, je préfèrerais poser une journée de congé pour garder mes enfants que de les confier à du personnel non qualifié comme le permet cette loi absurde du service minimum.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 19:09

non, pour beaucoup de parents il n'y a pas de grand-parents derrière !
quant aux personnels non qulifiés , tu devrais demander à ta mairie de ne plus organiser de centres aérés .... puisqu'un animateur n'est pas compétent pour garder les gosses de ta commune ! Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 19:11

Comme si les mairies ne convoquaient que des animateurs! Avec un laps de temps si court, en cas de grève bien suivie, tu ne trouves pas assez de personnel qualifié, tu envoies donc les jardiniers, les gratte-papiers, et j'en passe...
Et sinon, on fait aussi appel à la solidarité des amis ou de la famille, ça se fait (oui il y a des gens qui n'ont ni famille ni amis, ça doit être très triste Razz ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Jeanclaude le Ven 30 Jan - 19:13

franline a écrit:il parait que Allais soit l'économiste attitré du FN ...J'ai lu ça sur le forum quand tu as posté le même message JC . Rolling Eyes

Peut-être mais il est Prix Nobel d'Economie ... preuve (si tes sources sont exactes ) que certains du FN ne sont pas complètement idiots ... !

Le but était de dire que des économistes de renom avaient prévu cette crise depuis fort longtemps en analysant le fonctionnement économiques des sociétés mondiales !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Jeanclaude le Ven 30 Jan - 19:16

franline a écrit:explique nous Aurélie comment un couple qui bossent dans le privé doit faire pour faire garder leur gamin quand ils doivent travailler , si l'école est fermée ? .... ils posent une journée off...pas le choix !

Tu n'as pas dû connaître ce problème puisque tu es contre ce genre de manifestation ! Pour ce qui concerne les salariés du privé qui ont manifesté, ne t'inquiète pas, ils sont suffisamment solidaires pourtrouver une solution à ce petit problème !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 19:18

oui , les subventions attribuées aux syndicats pourris servent aussi a payer les salariés qui font grèves! on les achète rien qu'un peu ! Razz
par contre ceux qui n'ont pas de syndicats pourris eux n'ont qu'a perdre une journée de travail faute d'accueil pour le gamin , ou faute de transport , .... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Bassai Dai le Ven 30 Jan - 19:26

La solution , c'est d'interdire aux fonctionnaire de faire grève , comme en Allemagne !
Il n'y a pas d'autres alternative , le problème serait réglé de manière définitive .
Je vais lancer une pétition et contacter le député . ver
Bassai Dai
Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Georges le Ven 30 Jan - 19:36

Lieutenant Hardcock a écrit:La solution , c'est d'interdire aux fonctionnaire de faire grève , comme en Allemagne !
Il n'y a pas d'autres alternative , le problème serait réglé de manière définitive .
Je vais lancer une pétition et contacter le député . ver

Ho, oui ! Fais moi plaisir, propose ça a tes amis députés de droite qu'on s'amuse un peu; mais voilà je doute qu'ils en aient assez dans le pantalon pour oser faire cette proposition.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 71
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Bassai Dai le Ven 30 Jan - 19:40

Georges a écrit:

Ho, oui ! Fais moi plaisir, propose ça a tes amis députés de droite qu'on s'amuse un peu; mais voilà je doute qu'ils en aient assez dans le pantalon pour oser faire cette proposition.

Pourquoi ? la gauche menacerai de bloquer le pays ?
Joli sens de la démocratie , voilà encore une preuve que la gauche Française est la plus anti démocratique d'europe .
Bassai Dai
Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 19:44

Interdire la grève est antidémocratique aussi va Very Happy . Et bien que les fonctionnaires allemands aient interdiction de faire grève, quand leurs syndicats sont très mécontents et que les négos n'aboutissent à rien, ils trouvent un moyen de la faire la grève (en se faisant tous porter pâles, ça a déjà été fait, le bordel était bien pire que si la grève avait pu se faire dans les règles.) et les Länder ou le Bund allemand le craint...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Bassai Dai le Ven 30 Jan - 19:47

Aurélie a écrit:Interdire la grève est antidémocratique aussi va Very Happy . Et bien que les fonctionnaires allemands aient interdiction de faire grève, quand leurs syndicats sont très mécontents et que les négos n'aboutissent à rien, ils trouvent un moyen de la faire la grève (en se faisant tous porter pâles, ça a déjà été fait, le bordel était bien pire que si la grève avait pu se faire dans les règles.) et les Länder ou le Bund allemand le craint...

Oui, l'allemagne est très connue pour ses grèves à répétitions . Laughing
l'Allemagne est une grande démocratie, elle . Et ils sont pas emmerdés par les fonctionnaires gauchos . ver
Bassai Dai
Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 20:12

Pas à répétition, mais quand il y en a ça fait mal bassai Wink.
La dernière grève de cheminots là bas a duré presque un an. Ca s'est arrêté quand ils ont eu gain de cause Laughing .
En résumé, moins de grèves que chez nous mais elles sont extrêmement dures car les syndicats sont puissants et les gens solidaires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Invité le Ven 30 Jan - 21:58

Nan, y'a pas du tout eu grèves à répéttiotn à la DB en 2008 par exemple, du tout... clown clown clown clown clown

Par ailleurs, la France n'est pas dans les premiers pays européens en jours de grève.
Mon autocollant CGT a celui qui trouve quel est le premier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grève de jeudi 29 janvier - Page 4 Empty Re: La grève de jeudi 29 janvier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum