Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

3 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Mer 13 Avr - 17:48

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés


Jeudi dernier, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé la préparation d'un dispositif obligeant les entreprises à augmenter les salaires lorsqu'elles augmentent les dividendes versés à leurs actionnaires.


"S'il y a une prime pour les actionnaires, il faut avoir une prime pour les salariés", avait lancé le chef de l'Etat.

Mercredi, le ministre du Budget, François Baroin, a donné plus de détails, parlant d'un "dispositif simple sous forme d'une prime exceptionnelle dont le montant n'est pas encore stabilisé --au moins 1.000 euros".

"Tous les jours, toutes les semaines, on nous annonce des augmentations de distributions de dividendes, de primes exceptionnelles, de bonus pour les grands patrons. Tout le monde, tous les salariés qui participent à l'augmentation de richesse de leurs entreprises doivent pouvoir bénéficier de ce dispositif", a-t-il plaidé.

Ce dispositif de "justice et d'équité" sera inclus dans un projet de loi de finances rectificative en juin, a annoncé le ministre.

Lundi, la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, chargée de réfléchir au projet avec le ministre du Travail, Xavier Bertrand, avait souligné qu'il s'agirait de payer "non pas de la participation, qui est obligatoire s'il y a du profit", mais bien des primes, "c'est à dire de l'argent qui soit directement disponible et que les salariés puissent utiliser pour leur pouvoir d'achat".

"Si l'entreprise réussit, ce n'est pas seulement parce que les actionnaires mettent du capital, c'est aussi parce que les salariés font du bon travail", a-t-elle argumenté.

Régulièrement critiqué pour n'avoir pas respecté sa promesse électorale d'être le "président du pouvoir d'achat", Nicolas Sarkozy avait estimé en mars que la faible évolution des salaires comparée aux montants importants des dividendes versés par les entreprises n'était "plus supportable".

Avant l'annonce par François Baroin de ce montant possible de 1.000 euros, Christine Lagarde avait balayé lundi la fixation par la loi de "plafond ou de seuil". "On n'est pas le Gosplan!", avait-elle lancé, en référence à l'organisme soviétique de planification économique. Elle a estimé que les entreprises privées devraient "trouver un terrain d'accord".


La ministre a en revanche plaidé pour l'instauration, au sein des entreprises, d'un "rendez-vous de dialogue obligatoire" avec les organisations représentatives en vue de la négociation de ces primes.


Christine Lagarde a eu beau promettre que l'Etat n'allait pas "s'immiscer dans la gestion au quotidien des entreprises", le Medef a déjà appelé le gouvernement à cesser ses "pressions" sur les partenaires sociaux.

Le patronat et les syndicats "travaillent depuis des mois" sur la question du partage de la valeur ajoutée, a souligné mardi la présidente du Medef, Laurence Parisot. "Laissez-nous avancer !", a-t-elle lancé, espérant que la prochaine réunion, le 26 avril, se passerait "sans pression qui pourrait venir d'un camp ou d'un autre".

En 2009, après un rapport de l'Insee sur le partage des profits, commandé après des polémiques sur les très hautes rémunérations, Nicolas Sarkozy avait demandé aux partenaires sociaux d'ouvrir une discussion.

Mais depuis, syndicats et patronat ne sont même pas parvenus à se mettre d'accord sur le contenu des pourparlers.

http://actu.orange.fr/une/le-gouvernement-evoque-une-prime-de-1-000-euros-pour-les-salaries_124284.html

Pourquoi syndicat/patronat n'arrivent pas en France à se mettre d'accord sur quelque chose de NORMAL ????? Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Jeu 21 Avr - 6:53

franline2 a écrit:Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés


Jeudi dernier, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé la préparation d'un dispositif obligeant les entreprises à augmenter les salaires lorsqu'elles augmentent les dividendes versés à leurs actionnaires.


"S'il y a une prime pour les actionnaires, il faut avoir une prime pour les salariés", avait lancé le chef de l'Etat.

Mercredi, le ministre du Budget, François Baroin, a donné plus de détails, parlant d'un "dispositif simple sous forme d'une prime exceptionnelle dont le montant n'est pas encore stabilisé --au moins 1.000 euros".

"Tous les jours, toutes les semaines, on nous annonce des augmentations de distributions de dividendes, de primes exceptionnelles, de bonus pour les grands patrons. Tout le monde, tous les salariés qui participent à l'augmentation de richesse de leurs entreprises doivent pouvoir bénéficier de ce dispositif", a-t-il plaidé.

Ce dispositif de "justice et d'équité" sera inclus dans un projet de loi de finances rectificative en juin, a annoncé le ministre.

Lundi, la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, chargée de réfléchir au projet avec le ministre du Travail, Xavier Bertrand, avait souligné qu'il s'agirait de payer "non pas de la participation, qui est obligatoire s'il y a du profit", mais bien des primes, "c'est à dire de l'argent qui soit directement disponible et que les salariés puissent utiliser pour leur pouvoir d'achat".

"Si l'entreprise réussit, ce n'est pas seulement parce que les actionnaires mettent du capital, c'est aussi parce que les salariés font du bon travail", a-t-elle argumenté.

Régulièrement critiqué pour n'avoir pas respecté sa promesse électorale d'être le "président du pouvoir d'achat", Nicolas Sarkozy avait estimé en mars que la faible évolution des salaires comparée aux montants importants des dividendes versés par les entreprises n'était "plus supportable".

Avant l'annonce par François Baroin de ce montant possible de 1.000 euros, Christine Lagarde avait balayé lundi la fixation par la loi de "plafond ou de seuil". "On n'est pas le Gosplan!", avait-elle lancé, en référence à l'organisme soviétique de planification économique. Elle a estimé que les entreprises privées devraient "trouver un terrain d'accord".


La ministre a en revanche plaidé pour l'instauration, au sein des entreprises, d'un "rendez-vous de dialogue obligatoire" avec les organisations représentatives en vue de la négociation de ces primes.


Christine Lagarde a eu beau promettre que l'Etat n'allait pas "s'immiscer dans la gestion au quotidien des entreprises", le Medef a déjà appelé le gouvernement à cesser ses "pressions" sur les partenaires sociaux.

Le patronat et les syndicats "travaillent depuis des mois" sur la question du partage de la valeur ajoutée, a souligné mardi la présidente du Medef, Laurence Parisot. "Laissez-nous avancer !", a-t-elle lancé, espérant que la prochaine réunion, le 26 avril, se passerait "sans pression qui pourrait venir d'un camp ou d'un autre".

En 2009, après un rapport de l'Insee sur le partage des profits, commandé après des polémiques sur les très hautes rémunérations, Nicolas Sarkozy avait demandé aux partenaires sociaux d'ouvrir une discussion.

Mais depuis, syndicats et patronat ne sont même pas parvenus à se mettre d'accord sur le contenu des pourparlers.

http://actu.orange.fr/une/le-gouvernement-evoque-une-prime-de-1-000-euros-pour-les-salaries_124284.html

Pourquoi syndicat/patronat n'arrivent pas en France à se mettre d'accord sur quelque chose de NORMAL ?????

Je suis bien d'accord avec toi pour dire que le partage des richesses doit être établi, mais s'il n'existe pas il s'agit de se poser la question de savoir pour quelles raisons ce partage n'existe pas ! Cela est peut-être simplement dû au fait que les actionnaires n'ont nullement l'intention de partager les profits de leur entreprise sachant que ces profits ont été dégagés par les salariés ... il y a matière à réflexion sur ce système !

Des négociations sont en cours entre partenaires sociaux sur la question du partage de la valeur ajoutée, mais une négciation peut prendre du temps et c'est tant mieux car il en ressortira obligatoirement un accord sérieux.

Je précise que la participation aux bénéfices existe depuis déjà pas mal d'années et pour moi le débat sur cette prime est purement de la propagande pré-électorale politicienne !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Jeu 21 Avr - 9:52

le partage des richesses existe dans certaines entreprises désireuses d'appliquer ce principe.
Certaines l'ont même mis en application, c'est le système des Scop. le système aussi des PEE(plan épargne entreprise).

Tout savoir sur l'épargne salariale
Loi sur l'actionnariat salarié : les mesures phares Dividende du travail, plan d'épargne entreprise, réserve spéciale de participation... Voici les principales mesures instaurées par la toute récente loi sur la participation et l'actionnariat salarié.
http://www.journaldunet.com/management/dossiers/0604131epargne-salariale/loi-developpement-participation.shtml

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Jeu 21 Avr - 11:17

Rien de bien nouveau ! Razz

Tu l'ignorais sans doute mais le PEE existe depuis belle lurette , la participation est OBLIGATOIRE, l'intéressement existe également depuis pas mal de temps dans certaines entreprises bien que non obligatoire, les primes de résultats existent aussi pour les cadres dans de très nombreuses entreprises, notamment les grands groupes industriels.

Pour ce qui est des SCOP les choses sont tout à fait différentes puisque dans ce cas ce sont les salariés eux-mêmes qui ont créé leur entreprise, ( bien souvent en cas de défaillance de celle-ci lorsqu'ele était gérée par un CA ou un patron individuel ) et sont tout naturellement "actionnaires" ... mais là encore cette formule existe depuis plus de 30 ans !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Jeu 21 Avr - 17:55


je répondais à tes propos qui sont :
Je suis bien d'accord avec toi pour dire que le partage des richesses doit être établi, mais s'il n'existe pas il s'agit de se poser la question de savoir pour quelles raisons ce partage n'existe pas ! Cela est peut-être simplement dû au fait que les actionnaires n'ont nullement l'intention de partager les profits de leur entreprise sachant que ces profits ont été dégagés par les salariés ... il y a matière à réflexion sur ce système !


et moi de te répondre qu'il existe déjà un système de répartition des richesses dans certaines entreprises.... Rolling Eyes donc, pas la peine de dire :
Rien de bien nouveau !Tu l'ignorais sans doute mais le PEE existe depuis belle lurette , la participation est OBLIGATOIRE, l'intéressement existe également depuis pas mal de temps dans certaines entreprises bien que non obligatoire, les primes de résultats existent aussi pour les cadres dans de très nombreuses entreprises, notamment les grands groupes industriels.
chose que je sais vu que j'ai mis un lien là dessus donc, que je n'ignorais pas... Rolling Eyes
sache tout de même que certaines boites de - de 50 salariés pratiquent le PEE...MÊME SI CE N'EST PAS obligatoire pour celles-ci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Jeu 21 Avr - 18:01

Excuse moi de cette confusion !

Je te souligne quand même que le Plan Epargne Entreprise, plus couramment appelé PEE n'est obligatoire dans aucune entreprise à ce jour ( quelque soit le nombre de salariés ) !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Jeu 21 Avr - 21:28

je le sais bien.

voici les dernières nouvelles:

Sarkozy tranche pour une prime obligatoire dans les grandes entreprises

A l'issue d'une dernière réunion d'arbitrage à l'Elysée avec le Premier ministre François Fillon et plusieurs membres de son gouvernement, le chef de l'Etat a tranché pour un dispositif contraignant, comme il l'avait laissé entendre mardi lors d'un déplacement dans les Ardennes.

"Dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés soumises à la loi sur la participation, si les dividendes distribués sont supérieurs à l'année d'avant, il y aura obligation de verser une prime négociée avec les partenaires sociaux", a expliqué une source gouvernementale à l'issue de cette réunion.

Le gouvernement souhaite que ce dispositif soit appliqué "dès cette année". François Fillon a annoncé d'ailleurs dans la soirée qu'un projet de loi en ce sens serait soumis au Parlement "avant l'été".


Cette prime sera soumise jusqu'à un montant d'au moins 1.000 euros au même taux de cotisation sociale que les primes de participation, c'est-à-dire 8%, a poursuivi la source gouvernementale. Ce montant pourrait être éventuellement revu à la hausse lors d'arbitrages à venir.

Les entreprises de moins de 50 salariés seront pour leur part "incitées" à verser une prime identique à leur salariés. Cette prime sera exonérée des charges fiscales, a indiqué la même source. "Il n'y aura pas d'obligation pour ces entreprises", a-t-on insisté.

Etudiée par les ministres du Travail Xavier Bertrand, de l'Economie Christine Lagarde et du Budget François Baroin, cette "prime", son montant et ses modalités alimentent un débat confus depuis plusieurs jours, aussi bien entre l'Etat et les partenaires sociaux qu'au sein du gouvernement.

En évoquant le 13 avril un montant "d'au moins 1.000 euros", M. Baroin s'était attiré une réplique sèche de la patronne du Medef Laurence Parisot, qui avait dénoncé une mesure "incompréhensible". Mme Lagarde avait ensuite exclu d'imposer un montant pour la prime.

Malgré l'hostilité du patronat et les réserves des syndicats qui lui préférent des augmentations de salaires, Nicolas Sarkozy avait réaffirmé mardi sa volonté de mettre en place ce dispositif, destiné à améliorer le pouvoir d'achat des Français.

"Le partage de la valeur, j'y tiens parce que c'est une question de justice", avait-il déclaré. "Quand il y a la reprise, j'affirme qu'il est normal que les salariés et les ouvriers à qui on a demandé des efforts pendant la crise bénéficient de la reprise, c'est un principe sur lequel je ne céderai pas", avait-il insisté en constatant l'échec des négociations qu'il avait demandées en 2009 aux partenaires sociaux sur ce thème.

En pleine crise financière, le chef de l'Etat leur avait demandé de discuter du "partage de la valeur", défendant lui-même l'idée d'une règle des "trois tiers" où les profits des entreprises seraient répartis en trois parts égales aux actionnaires, aux salariés et à l'investissement.

"En deux ans, la négociation n'a pas avancé d'un centimètre", avait-il déploré mardi, "donc le gouvernement va prendre ses responsabilités".(comme ça ne m'étonne pas!)

A un an de la présidentielle et alors que la reprise économique commence à se dessiner, Nicolas Sarkozy tente de raviver sa promesse électorale de 2007 d'être le "président du pouvoir d'achat".

Même si elle ne concerne pas les 5,2 millions de fonctionnaires, dont les traitements ont été gelés pour la deuxième année consécutive, cette "prime" est susceptible de toucher au moins les 8 millions de personnes employées dans les entreprises de plus de 50 salariés.

http://www.tendanceouestrouen.com/national-13719-sarkozy-tranche-pour-une-prime.html



en gros il n'y a pas eu d'accord sérieux entre MEDEF et syndicats... comme l'espérait JC.
certains veulent une augmentation de salaires(syndicats) mais, avec une reprise fragile il me semble plus "sage" d'offrir une prime , le faire systématiquement chaque année par principe, et, augmenter les salaires au fur et à mesure que la reprise reprennne un sens plus stable.

certains pensent qu'il est préférable de considérer les syndicats comme sérieux , comme de vrais partenaires sociaux(8% de représentation salariale)...sauf qu'ils s'auto-ridiculisent quand ils s'expriment en opposants politisés.Ils feraient mieux parfois de regarder la réalité en face plutôt que d'utopiser le monde.
o peut faire évoluer les choses quand on reste cohérent.
Quand au MEDEF... ils sont là pour le profit donc, le gouvernement prend ses responsabilités et tranche! tant mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Jeu 21 Avr - 21:33

C'est à la limite du clientélisme ce genre de mesure et cela relève du non-sens économique. Le texte ne comporte a-priori en plus presque rien de contraignant. On est dans la gesticulation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Ven 22 Avr - 11:43

je ne m'attendais pas à mieux ni à moins de ta part.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Ven 22 Avr - 21:59

Il découvre le bienfait du partage de la richesse à un an des élections Sarkozy?
Ce n'est plus du clientélisme à ce stade, c'est de la politique putassière, y'a pas d'autres mots. Une fois qu'on a dit ça on a tout dit, même pas besoin de s'appesantir sur l'absurdité des modalités de la mesure...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Ven 22 Avr - 23:00

Aurélie a écrit:Il découvre le bienfait du partage de la richesse à un an des élections Sarkozy?
Ce n'est plus du clientélisme à ce stade, c'est de la politique putassière, y'a pas d'autres mots. Une fois qu'on a dit ça on a tout dit, même pas besoin de s'appesantir sur l'absurdité des modalités de la mesure...
il ne le découvre pas d'aujourd'hui Aurélie, il a laissé aux syndicats et patronat le temps de se mettre d'accord, ensuite est venue cette crise qui, soit dit en passant, le sujet n'était pas d'actualité vu le nombre grossissant de chômeurs.... mais aujourd'hui, il me semble que le temps est venu d'agir faute d'accords entre les "partenaires" sociaux...et patronat....donc, Sarko a bien raison d'agir faute de mieux!
on a le patronat le plus con du monde après les USA , et les syndicats français détiennent la palme d'or de la connerie dans leur catégorie! Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Ven 22 Avr - 23:45

Donc si on résume, franline, la situation n'est dûe qu'à la crise et à l'incurie du patronat et des syndicats? Sarkozy et le gouvernement n'y sont pour rien?
Eh ben... c'est pour le moins naïf. Ca se voit pourtant comme le nez au milieu de la figure que cette mesure est purement électoraliste. Ce qui me réconforte un peu, c'est que la ficelle est bien grosse ; s'il récupère trente voix avec cet nième effet d'annonce, ce sera bien le bout du monde!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Sam 23 Avr - 8:18

C'est ainsi la "valeur travail" ! Certes notre Président a mis un certain temps à se rendre compte que les gens qui se lèvent tôt ( trop drôle comme connerie, tous les salariés n'embauchent pas à 5 h du matin Very Happy ) étaient très nettement délaissés au profit des actionnaires ou des patrons en général.

Mais à un de l'élection des Présidentielles, et alors que sa cote est au plus bas et qu'il n'a aucune certitude de figurer au second tour, cette déclaration d'intention soumise aux négociations entre d'une part le "patronat et les syndicats les plus cons du monde" est purement électoraliste ... d'autant que des textes régissent déjà la répartition des richesses pour les entreprises de + de 50 salariés !

Il faut vraiment être de mauvaise foi (ou endoctriné) pour ne pas s'en apercevoir !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Sam 23 Avr - 9:23

il parle de ce projet de répartition des bénéfices depuis 2007, il a clairement dit à ce moment là qu'il laissait syndicats et patronat décider d'un accord !
oui, la crise est passée par là (mondiale), et, non ils n'ont pas réussi à trouver un accord pragmatique.
Les textes JC disent bien qu'il doit y avoir des PEE effectivement mais, certains ne jouent pas le "jeu" ou le font au minima!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Sam 23 Avr - 11:50

franline2 a écrit:il parle de ce projet de répartition des bénéfices depuis 2007, il a clairement dit à ce moment là qu'il laissait syndicats et patronat décider d'un accord !
oui, la crise est passée par là (mondiale), et, non ils n'ont pas réussi à trouver un accord pragmatique.
Les textes JC disent bien qu'il doit y avoir des PEE effectivement mais, certains ne jouent pas le "jeu" ou le font au minima!

Hum en 2007 son slogan n'était pas le partage des richesses mais plutôt " travailler plus pour gagner plus" ( en clair on démolit la durée légale du temps de travail mais il n'est nullement question de répartir les bénéfices ).

Le partenaires sociaux ne sont pas en négociation sur ce problème depuis 2007 à ma connaissance ( ça se saurait depuis le temps, et des mouvements de grève auraient déjà eu lieu sur ce sujet ) , ou apporte nous des preuves tangibles !

Enfin, je me répète, le Plan Epargne Entreprise ( PEE) n'est pas obligatoire en conséquence je ne vois pas ce qui te fait dire " certains ne jouent pas le jeu " !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Sam 23 Avr - 13:38

Sarkozy parlait déjà du partage des richesses en terme des "trois tiers".un tiers actionnaires, un tiers salariés, un tiers investissements!
et oui, certains jouent le jeu en terme de distribution des richesses liés à leur boite ; certaines l'ont mis en place bien avant que les médias s'emparent du sujet!
la boite de mon mari le fait depuis plusieurs années et, c'est une boite avec - de 50 salariés.
la Shell l'a fait aussi(+ de 50 salariés)une de mes amies y a bossé un paquet d'années avant de changer de branche , .... je pense qu'il faut aussi arrêter de diaboliser tout à tout bout de champs , c'est usant et ça peut jouer en défaveur de certains politiciens à force de tirer sur la corde du "méchant" et des "gentils". Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Georges Sam 23 Avr - 13:57

franline2 a écrit:Sarkozy parlait déjà du partage des richesses en terme des "trois tiers".un tiers actionnaires, un tiers salariés, un tiers investissements!
et oui, certains jouent le jeu en terme de distribution des richesses liés à leur boite ; certaines l'ont mis en place bien avant que les médias s'emparent du sujet!
la boite de mon mari le fait depuis plusieurs années et, c'est une boite avec - de 50 salariés.
la Shell l'a fait aussi(+ de 50 salariés)une de mes amies y a bossé un paquet d'années avant de changer de branche , .... je pense qu'il faut aussi arrêter de diaboliser tout à tout bout de champs , c'est usant et ça peut jouer en défaveur de certains politiciens à force de tirer sur la corde du "méchant" et des "gentils". Rolling Eyes

On peu faiçre plus simple, on se passent des actionnaires actuels et on mets tous les salariés et on divise en 3 1/3 pour les investissement et 2/3 pour les salariés.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Sam 23 Avr - 17:10

franline2 a écrit:Sarkozy parlait déjà du partage des richesses en terme des "trois tiers".un tiers actionnaires, un tiers salariés, un tiers investissements!
et oui, certains jouent le jeu en terme de distribution des richesses liés à leur boite ; certaines l'ont mis en place bien avant que les médias s'emparent du sujet!
la boite de mon mari le fait depuis plusieurs années et, c'est une boite avec - de 50 salariés.
la Shell l'a fait aussi(+ de 50 salariés)une de mes amies y a bossé un paquet d'années avant de changer de branche , .... je pense qu'il faut aussi arrêter de diaboliser tout à tout bout de champs , c'est usant et ça peut jouer en défaveur de certains politiciens à force de tirer sur la corde du "méchant" et des "gentils". Rolling Eyes

Mais tu as raison Franline2 Mr Sarkozy a réellement parlé du partage des riches selon la règle du tiers, et le problème est qu'il n' afait qu'en parler or en politique il faut parler et tenir ses engagements car sur ce coup ses déclarations sont nettes, il n'y avait aucune négociation envisagée, c'était l'application par voie réglementaire proclamée en janvier 2008, la preuve !

Sarkozy souhaite réserver un tiers des profits des entreprises aux salariés
(AFP) – 9 janv. 2008

PARIS (AFP) — Nicolas Sarkozy a déclaré mercredi souhaiter qu'"un tiers" des profits des entreprises soit réservé aux salariés, les mêmes proportions allant aux actionnaires d'une part et à l'investissement d'autre part, assurant qu'il ne "se désintéresse" pas du thème du pouvoir d'achat.

"Un système où sur les profits des entreprises, il y aurait un tiers pour les actionnaires, un tiers pour les salariés et un tiers pour l'investissement, c'est un système, permettez-moi de le dire, qui aurait une certaine cohérence et une certaine logique", a déclaré le chef de l'Etat dans ses voeux aux parlementaires à l'Elysée.

"Ceux qui trouveront que c'est trop, ils devront dire pour qui c'est trop, et surtout pourquoi", a-t-il ajouté.

M. Sarkozy s'est défendu d'avoir laissé de côté la question du pouvoir d'achat lors de sa première conférence de presse à l'Elysée mardi, comme l'en accuse l'opposition.

"On peut être en désaccord avec nos propositions, on peut les critiquer, on peut les combattre, on peut même les trouver insuffisantes, mais prétendre qu'on se désintéresse du pouvoir d'achat, c'est un mensonge qui abaisse le débat politique sans servir en bien ceux qui s'y laissent aller", a-t-il dit.

"Dire que le partage des profits ça n'a rien à voir avec le pouvoir d'achat, dire qu'une révolution aussi profonde que celle que j'ai proposée en matière de partage des résultats ce n'est pas important pour le pouvoir d'achat, c'est se moquer du monde", a-t-il affirmé.

Pour lui, "les 35 heures ont évidemment un rapport avec le pouvoir d'achat, puisque c'est une vérité d'évidence de dire" que les 35 heures "ont été financées par le frein à tout crin sur l'augmentation des salaires".

"J'ai proposé sur cette question du pouvoir d'achat une véritable révolution sur la participation et l'intéressement", a-t-il ajouté, rappelant l'"objectif" de "les étendre à toutes les entreprises" et "le doublement, voire le triplement de la réserve de participation" qu'il a proposés la veille.


Pour ce qui est de la répartition des richesses on ne peut légiférer tout le temps, chaque chef d'entreprise étant complètement différent tant au niveau social, philosphique qu'économique.

Ainsi je comprends parfaitement qu'une PME de moins de 50 salariés ne puisse pas mettre en place au niveau "participation aux bénéfces" tout ce qui n'est en rien obligatoire. Si elle le fait c'est tant mieux !

Quand tu parles de "Shell" il me semble normal qu'une entreprise de ce secteur d'activité ai mis en place "la participation", le " PEE" et "l'intéressement" qui sont des éléments complètement différents et dissociables !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Invité Dim 24 Avr - 21:59

en parler et laisser les partenaires "sociaux" trouver des accords entre eux me semblait plus+ normal que de légiférer...force est de constater que ça n'a rien donner!
quand aux entreprises de - de 50 salariés, certaines font parties de gros groupes...! d'autres non.

J'aime bien le système des SCOP mais, toutes ne peuvent pas fonctionner comme tel.
Le secteur aéronautique par exemple a besoin d'actionnaires pour investir massivement dans la recherche . les micro technologies aussi. Tout ne se réduit pas à une idéologie posée à la va vite façon NPA.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Lun 25 Avr - 7:21

franline2 a écrit:en parler et laisser les partenaires "sociaux" trouver des accords entre eux me semblait plus+ normal que de légiférer...force est de constater que ça n'a rien donner!

Tu es certaine qu'en 2008 le Président a demandé aux partenaires sociaux ( les plus cons du monde selon toi ! ) de négocier son intention sur le partage des richesses ? Mois je n'en suis pas si certain que cela, à charge à toi de nous apporter la preuve de cette demande de négociation !


Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  livaste Lun 25 Avr - 10:55

Je ne sais plus en quelle année , Jean Claude , mais effectivement Sarkozy avait déjà fait cette proposition au patronat , je crois me souvenir qu'il avait repris le terme gaullien " d'intéressement ", cela m'avait frappé puisque cette proposition faisait partie , avec la décentralisation , du paquet qui avait fait chuter De Gaulle lors du référendum .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  livaste Lun 25 Avr - 10:57

Sarkozy souhaite doubler l’intéressement aux salariés en 4 ans
Publié le 26 mai 2008 par Choplinfo



Le chef de l’Etat a dévoilé lundi des mesures incitatives pour que l’intéressement des salariés aux bénéfices des entreprises soit doublé «en quatre ans».
Nicolas Sarkozy souhaite augmenter l’intéressement des salariés chaque année de 20% pendant quatre ans. “Pour chaque centime d’euro d’intéressement, les entreprises bénéficieront d’un crédit d’impôt de 20%” a t’il ajouté.

Ceci dans le but de redonner du pouvoir d’achat au français.


Il a par ailleurs annoncer qu’il voulait que la participation des entreprises soit déblocable tout de suite.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Jeanclaude Lun 25 Avr - 11:31

livaste a écrit:Je ne sais plus en quelle année , Jean Claude , mais effectivement Sarkozy avait déjà fait cette proposition au patronat , je crois me souvenir qu'il avait repris le terme gaullien " d'intéressement ", cela m'avait frappé puisque cette proposition faisait partie , avec la décentralisation , du paquet qui avait fait chuter De Gaulle lors du référendum .

Il me semble qu'il existe une sacrée confusion entre :
-Participation aux résulats de l'entreprise ( obligatoire pour les entreprises de + de 50 salariés )
- Plan Epargne Entreprise ( non obligatoire ).
- l'intéressement

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  livaste Lun 25 Avr - 11:53

L'intéressement aux résultats peut prendre différents aspects , que ce soit via une prime annuelle ou autre , l'intérêt est que les salariés tirent aussi avantage des bons résultats des compltes et pas seulement les actionnaires .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Georges Lun 25 Avr - 12:14

livaste a écrit:Je ne sais plus en quelle année , Jean Claude , mais effectivement Sarkozy avait déjà fait cette proposition au patronat , je crois me souvenir qu'il avait repris le terme gaullien " d'intéressement ", cela m'avait frappé puisque cette proposition faisait partie , avec la décentralisation , du paquet qui avait fait chuter De Gaulle lors du référendum .
Ce qui a surtout fait chuter de Gaulle c'est sa volonté de supprimer le Sénat. L'intéressement et la participation était d'ailleurs une idée de Chabandelmas et non de De Gaulle.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés Empty Re: Le gouvernement évoque une prime de 1.000 euros pour les salariés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum