Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

La crise , oui , mais pas pour tous !

4 participants

Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Mer 5 Aoû - 9:38

Un milliard de bonus pour les traders de la BNP ?
29 réactions | RéagirA.L | 05.08.2009, 08h01 |



BNP Paribas s'apprêterait à distribuer la coquette somme d'1 milliard d'euros de bonus à ses traders. La banque n'aurait pas démenti ce chiffre avancé par le journal Libération de ce mercredi. Le journal qui s'appuie sur l'analyse des frais de gestion provisionnés par la banque cite en outre un porte-parole de la BNP qui évoque «forcément plusieurs centaines de millions d'euros».



Interrogé hier mardi, lors d'une conférence de presse, Baudoin Prot, le directeur général de la banque a, lui, refusé de donner le montant exact des provisions prévues par la banque pour ses traders. Avec une bonne gestion des marchés pendant la crise et des performances records en 2008, la première banque du pays a donc décidé d'augmenter ses provisions pour payer les bonus de ses meilleurs traders.

Un milliard ou «plusieurs centaines de millions d'euros», le cadeau, lui, sera versé l'année prochaine. Une enveloppe qui représente en moyenne 59.000 euros pour chacun des 17.000 salariés de l'entité Corporate and Investment Banking (CIB).

En février dernier, à la suite de réunion avec l'Etat, les banques s'étaient engagées à mieux encadrer les bonus afin de limiter les trop fortes prises de risque des traders. La ministre de l'Economie Christine Lagarde a même refait une mise en garde le 22 juillet dernier, contre le retour de ces «vieilles pratiques» qu'elle qualifie de «honte absolue».
Cité par Libération, Baudoin Prot assure que la BNP a un comportement «responsable». Ce ne sont que des «provisions imposées par des normes comptables». Elles n'ont pour l'heure «aucun sens» puisqu'il faudra attendre «la fin de l'exercice» et qu'il peut se passer beaucoup de choses d'ici là...

leparisien.fr

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Mer 5 Aoû - 9:42

Beaucoup de réactions , on le comprend !

On prend les mêmes et on recommence
Aucune leçon n'en a été retiré de cette crise dans laquelle on est encore Honte à eux,ils n'ont aucun RESPECT du mal occasionné aux petite gens qu'ils ont ruinés
jiel


le 05/08/2009 à 11h31
Info ou intox ?
Est ce que l'Etat qui a alimenté les caisses des banques privées va enfin faire preuve d'autorité et prendre des mesures draconiennes pour que ces entreprises privées remboursent ce qu elles nous doivent? C'est scandaleux !

Révolution
Je suppose que ces bonus seront attribués quand BNP paribas et les autres banques auront remboursé les milliards que l'état leur à généreusement accordés. Il est triste de voir qu'après avoir saigné la population, les travailleurs, ils sont près à recommencer les mêmes erreurs et à amorcer la prochaine crise financière. Il faut que la population comprenne et se révolte contre ce scandale.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Invité Mer 5 Aoû - 11:55

Evidemment c'est scandaleux, mais qui a vraiment cru que ça allait s'arrêter.
Il serait pourtant grand temps de supprimer l'actionnariat et ses dérives qui se font au détriment des salariés. Il ne faut vraiment pas blâmer les conflits sociaux qui se radicalisent, et encore, jusqu'à présent le pire a été évité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Jeu 6 Aoû - 8:11

Sur le Fig ce matin une tentative d'explication pour nous faire passer la pillule , je dis une tentative , parce qu'à lire les réactions , c'est un flop !!!!


Bonus : la fausse controverse
Par Yves Thréard
La crise , oui , mais pas pour tous ! 25098 ( l
e 5 août 2009 17h34 | | Commentaires (39) |

L'émoi médiatique suscité par le possible versement de bonus à 17 000 de ses salariés par la banque BNP Paribas n'est guère surprenant dans notre pays. La France n'en finit pas d'entretenir des rapports embarrassés, équivoques, jaloux avec l'argent. D'où le développement de polémiques excessives, voire injustifiées. Et la diffusion d'informations partielles, voire déformées.

Nul ne peut nier que la crise économique actuelle est la conséquence de comportements condamnables sur les marchés financiers. Par leur mutisme ou leur appât du gain, nombre de banquiers les ont encouragés. Les milliards ont valsé avant que le système, à bout de souffle, s'écroule. Mettant en péril des entreprises, ruinant des familles, détruisant des emplois. Et l'ouragan n'est pas terminé. Le moral et la morale en ont pris un coup.

Mais une chose est de déterminer les raisons des dégâts pour les éradiquer, et une autre de jeter le bébé avec l'eau du bain, en ne cherchant pas à comprendre et en procédant par amalgames.

D'abord, les bonus que pourraient recevoir les traders de BNP Paribas sont, de tradition, une part constitutive, imposable, de la rémunération de ces derniers. Une prime qui s'ajoute à un fixe et qui varie en fonction des performances du bénéficiaire. Exactement comme en obtient n'importe quel commercial dans une entreprise. Même si les montants sont réputés plus élevés dans le secteur bancaire. Rien à voir donc avec les stock-options, les retraites-chapeaux et autres faveurs accordées aux seuls dirigeants et qui ont défrayé la chronique cet hiver, sans d'ailleurs grand discernement.

Ensuite, il est faux de penser qu'en France, comme en Allemagne, les règles du jeu financier ne sont pas en train de changer. L'affaire Kerviel, du nom du courtier qui a causé la perte de cinq milliards d'euros à la Société générale, doit faire jurisprudence. Le strict encadrement des risques pris par les traders est à l'ordre du jour. Les patrons de BNP Paribas et de la Société générale l'ont répété hier, ajoutant qu'ils entendent suivre les prescriptions du dernier G20 de Londres : pas de bonus garanti, étalement des primes versées sur plusieurs années... Nouvelles normes qui semblent encore loin d'être respectées outre-Manche et Atlantique.

Enfin, on a tort de crier au scandale quand des banques enregistrent des profits et les redistribuent à leurs salariés, sous prétexte qu'elles sont aidées par l'État, donc les contribuables. Il faut rappeler que ce soutien n'est pas un don, mais un prêt qui doit même rapporter d'importants intérêts aux finances publiques.

Plutôt que d'alimenter de fausses controverses, la France devrait se réjouir de voir ses banques en relative bonne santé. Et s'inquiéter davantage de l'état de ses petites et moyennes entreprises qui peinent tant à obtenir des crédits.


pomme a dit :
Rien et personne ne justifient les "bonus actuels" sauf l'appât du gain. Il est donc inutile d'affirmer comme vous le faites "qu'ils sont, de tradition, une part constitutive, imposable", etc. Ce qui est en cause ce ne sont pas les bonus, mais leur montant. C'est indécent et aucune profession ne peut se targuer d'être payée comme au casino. Ce sont des comportement scandaleux de jeux, et les pseudo-banquiers ne sont que des casinotiers et des escrocs. Quand à vos insinuations ridicules sur Kerviel, vos pseudo-comparaisons, ils soulignent s'il en était besoin votre bêtise...


Mouss a dit :
Bouffon donne nous ton salaire après on comprendra mieux ton point de vue.

:
Médecin, j'ai fait plus d'années d'études que tous ces traders, je prends des risques personnels en cas d'erreur de diagnostic ou de traitement (multiplication actuelle des procès) alors que je ne suis pas certain qu'eux-mêmes soient sanctionnables (au pire, perte d'emploi et ils peuvent aller ailleurs).
Pourtant, mes honoraires sont strictement encadrés par des syndicats d'enseignants, de la métallurgie... et même l'échappatoire des honoraires libres est limitée par le tact et la mesure.
En somme, pour rappeler Antoine Pinay, il est encore possible de mettre un policier derrière chaque fruitier mais pas derrière chaque trader...


Petite peste a dit :
"Et s'inquiéter davantage de l'état de ses petites et moyennes entreprises qui peinent tant à obtenir des crédits."

Justement, le rôle des banques est de prêter à des entreprises et à des particuliers. Malheureusement, après avoir encaissé l'aide de l'Etat,
les banques ne jouent pas le jeu et restent très frileuses dans ce domaine.
Pour se refaire la santé, elles placent cet argent (qui provient des contribuables) dans des produits hautement spéculatifs et autres.
Il suffit d'observer l'évolution hystérique des Bourses pour se rendre compte que l'"ouragan" est loin d'être passé.


otello a dit :
monsieur threard
malheureusement avec les syndicats et la gauche et les medias de gauche,cela ne vas pas arranger cette vision de l'argent,les français aiment l'argent mais que pour eux,pas pour les autres,les français sont jaloux et beaucoup aussi ne savent pas comment fonctionne l'economie,les français ont un rapport avec l'argent assez vulgaire..........
il faut dire aussi que les medias en font de tonnes et des tonnes avec beaucoup de fausses informations ou souvent pas completes..
cordialement
je vous laisse quand même un commentaire d'un des ravis de la crêche !!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Jeu 6 Aoû - 8:12

Bon d'accord, on est sur le Figaro mais quand même c'est un peu fort Non ?
1 milliard (de plus ?)pour 17000 (tant que cela ?) ça fait environ 59 000 € par tête de pipe et cela en plus de leur paye "normale" !!
Et après on dit que les Français ont un rapport "étrange" avec l'argent....
Enchanté qu'ils fassent des bénéfices mais les bénéfices, qu'ils commencent donc a s'en servir pour me rendre l'argent que, et sans être consulté, je leur ai prété via l'état.
Issu de la classe moyenne, je m'apercois que ce sont toujours les mêmes perdants.
On les croyais au fond du Gouffre et 6 mois après, miracle, l'argent recoule à flot.
Comparer les traders (qui spéculent et prennent parfois des risques insensés avec l'argent des autres) à de simples commerciaux reléve de la désinformation.
Ramener un contrat à la boite après avoir convaicu un client n'est pas du tout la même chose qu'espérer (spéculer ?)une hausse vertigineuse d'un produit pour empocher des bonus.
Donc c'est avec tristesse que je vois que rien n'a vraiment changé et dans queques années, on remettra ça.[


Des Bonus (Simplement des bonus) à 5000 € mensuels, des primes faramineuse à l'incompétence (si, si y en a encore), des boites qui licencient à tour de bras (à causent d'eux)sous les yeux du banquier qui rigole à nouveau, si pour vous, c'est bien alors vive le liberalisme.

Mais peut être que les sommes évoquées ne vous choquent pas parce que vous êtes dans l'ignorance des salaires ou pensions réellement percues par des millions de Français à qui on ne cesse de répeter que tout va si mal.
En tout cas pas pour tout le monde

Sans devenir marxiste-léniniste je me pose quand même de plus en plus de questions surtout après votre article.
Cordialement,


Cette affaire de prêts aux banques est loin d'être claire .L'Etat a t'il effectivement prêté
ou s'est il porté caution ?
C'était il y a quelques mois ;les banques étaient
soi-disant au bord de la faillite;et puis voilà que d'un seul coup elles réalisent des bénéfices et reviennent à leurs errements anciens .


En France, il n'y a pas tant de "jalousie" par rapport a l'argent, mais plus un ras-le-bol de l'injustice.
Et cette injustice grandissante risque d'avoir des consequences terribles d'ici le printemps prochain.
Il suffit d'ouvrir les yeux et de voir ce qui nous entoure.

Je vais parler de mon cas: je m'appelle Olivier, j'ai 28 ans. Je ne suis sympatisant d'aucun parti.
Je gagne 2000 euros pour un bac+5.
Mon emploi? Ingenieur dans une multinationale de 30 000 personnes en electronique. Je suis licencie dans un mois. Il parait que l'entreprise a des difficultes. Mais dans ce cas, comment expliquer que mes dirigeants qui sont arrives il y a 3 ans on litterallement fait couler la boite, tout en s'octroiyant des bonus de centaines de milliers de dollars?

Ma femme travaille dans le social. Elle gagne 1000 euros pour un bac+5.
Son travail? Aider les gens a retrouver un emploi.
La majorite de son public? Des femmes seules, avec des enfants, qui gagnent 400 euros par mois.
Les raisons d'une telle situation? Un refus de leur part de travailler? Absolument pas.

Beaucoup de petites entreprises ne peuvent plus assumer un tel risque d'embaucher de nouvelles personnes. Vous me direz: la crise est passee par la? Il n'y a plus de demande? Plus de commande? Pas du tout! La principale raison, ce sont les conditions draconniennes pour obtenir un credit! Aujourd'hui, les banques ne prennent PLUS AUCUN risque!! Elles demandent des frais et des assurances de folie pour couvrir tout risque, aussi minime soit-il!

Et apres, on prend de notre argent pour soit-disant les aider? Ils ont coupe les robinets du credit, et il octroient des primes de folies a leurs salaries les plus privilegies! Qui font de l'argent sur du vent, du virtuel!


On ne tire pas les lecons de la crise. Les prochaines crises seront plus rapprochees et encore plus violentes car au travers de ces primes, on encourage les comportements a risques, qui rapportent beaucoup en tres peu de temps. Par mimetisme, tous ces traders se rueront sur les memes actifs, qui un jour ou l'autre, vont devoiler la pourriture sous leur mince carcasse doree.

On nous fait miroiter des pertes possibles de nos economies? Nos banques sont principalement portees par les activites de depots! L'argent que les petites grands-meres apportent tous les lundi matin! Il n'y a eu aucune contre-partie serieuse a ce pret des decideurs de notre Etat. On nous maintient dans la peur, pour mieux faire passer les arrangements entre amis. Car nos decideurs cotoient bien plus souvent les PDG millionaires que les SMICards.


L'injustice est la suivante: comment accepter des situations de personnes comme vous et moi, qui vivent avec moins de 500 euros par mois car leur entreprise de moins de 10 salaries les a
licencie a cause d'un assechement de leurs credits? C'est sur, on en parle pas au JT de ces entreprises...
Comment accepter la situation des jeunes, beaucoup de bac+5 que j'ai frequente, qui sont toujours chauffeurs livreurs pour survivre? Comment accepter la retraitee de 88 ans que j'ai vu deux jours auparavant en train de mendier?

Je ressens une profond sentiment de honte...
Je me sens responsable par mon inaction, deja, malgre mon jeune age, de la situation dans laquelle nous vivons tous...


fausse controverse , peut être et même sans doute

Mais le malaise est plus profond encore.

Les frais bancaires ont augmenté de façon astronomique depuis le mois de janvier 2009 et souvent nous avons constaté de nouveaux frais apparaitre sur nos relevés de compte sans aucune discussion préalable.

Alors nous parler de contrats des traders dans de telles circonstances, nous fait avaler notre chapeau : contrat pour les uns et loi du plus fort pour les autres: allez donc négocier avec des banquiers ces frais démultipliés et injustifiés

les clients n'ont pas le sentiment de recevoir la contrepartie de leur qualité de client : notre bel argent rapporte à la banque , la contrepartie se résume dans les frais que l'on nous fait payer .

les banques ont voulu avoir la possibilité de faire payer leurs services bancaires basic: la contrepartie devait être la rémunération des comptes courants ;elles ont eu le premier mais BNP PARIBAS ne rémunère pas les comptes courants et peu de banque le font (ah si vous avez la possibilité de souscrire à certains de leurs produits pour lesquels elles vous demandent des commissions ou droits d'entrée

Tout cela crée un malaise et ne plaide pas en faveur des ''bonus'' ...


Je ne vois pas pourquoi vous parlez de rapports embarrassés par rapport à l'argent. La crise vient de montrer que le système des traders qui achètent et qui revendent comme si ils jouaient au monopoly a ses limites. On peut avoir envie d'en changer.
Et si les banques acceptaient les crédits des petites et moyennes entreprises au lieu de récompenser des gens qui n'apportent aucune valeur?
Votre dernière phrase illustre bien la contradiction de votre pensée. On s'inquiète pour nos PME, et vous donnez vous même la solution : il faut que les banques les aident. Mais non, elles préfèrent repartir dans le tout financier plutôt que de soutenir l'industrie.


"Plutôt que d'alimenter de fausses controverses, la France devrait se réjouir de voir ses banques en relative bonne santé. Et s'inquiéter davantage de l'état de ses petites et moyennes entreprises qui peinent tant à obtenir des crédits."

N'est ce pas justement là le point négatif de ce versement de bonus ?
On dit partout qu'il y a des problèmes au niveau des crédits aux PME mais la réponse est que ce sont les grandes banques qui ne fournissent pas ces PME...

D'un coté les banques ne jouent plus leur rôle en n'alimentant pas le marché du crédit pour les PME et d'un autre elles versent des bonus important à leurs salariés?? Ne serait-il pas plus intelligent de faire tourner l'économie est injectant des ressources dans les PME ?


De très bonne raisons pour justifier l'inacceptable. Quelques concessions de forme pour continuer comme avant et recommencer avec la conscience tranquille.
Il faut en revenir aux notions de juste prix et de juste salaire et à des mesures draconiennes. Il n'est pas possible d'accepter que:le poids des banques et du secteur bancaire leur permette d'échapper aux normes de droit commun, en se prévalant de l'adage "quia nominor leo".
Les rois de france, dans une passé totalement révolu, taxaient de temps en temps les financiers; cela mettait de l'ordre...

Compte tenu des difficultés rencontrées par les PME pour obtenir des credits, il est indécent qu'une banque envisage d'octroyer des bonus à ceux qui portent une lourde responsabilité dans la crise traversée.
Aux consomacteurs de s'organiser et de boycoter les banques sans code de moralité. Pour ma part, c'est fait ce soir.

Cher Monsieur Thréard,

J'ai le regret de vous dire que je suis très loin de partager votre avis !

Ce n'est pas parce que les talents dont vous avez hérités, l'éducation que vous avez reçue ou la fortune qui vous a souri tout au long de votre vie vous ont favorisé plus que d'autres que vous êtes en droit d'exiger d'être rétribué pour ces " mérites " plus que vos congénères moins chanceux que vous.

Certes, je vous accorde que la quête d'un mieux-être est la motivation première qui pousse tout individu à rechercher un niveau de ressources supérieur.

Mais cela ne saurait pour autant justifier ces écarts insolents qui existent entre les rémunérations et qui vont s'amplifiant jour après jour.

Qu'ils aient nom, bonus, primes, stock-options, retraites-chapeaux... ou autres, il s'agit bien là de rémunérations injustifiées que la morale ( ma morale ) réprouve.

En ce qui me concerne, je ne sais ce que l'avenir me réserve.

Mais une chose est sûre :

JAMAIS je n'accepterai qu'un tel écart existe entre ma rémunération et celle des personnels que, d'une façon ou d'une autre, je serai amené à animer, à encadrer ou à diriger !


Une tradition, dites-vous. L'excision aussi est une tradition. Est-ce vraiment un argument ?

Content que les banque françaises aillent bien, dites-vous.
Les sociétés capitalistes ont une nationalité ? Vous vous trompez de siècle.

Les banques devraient être un rouage qui facilite l'investissement et la production. Elles ne sont plus que des pompes à fric sans aucune valeur ajouté. Elles peuvent crever.



Je suis moi même un vieux trader mais en entreprise, en conséquence pas de bonus et un salaire beaucoup plus faible que mes confrères des banques. Je ne suis pas payé en fonction de mes résultats et après Bac plus 8 je gagne moins de des jeunes banquiers frais émoulus de leur université et ne pensant qu'au fric.

Les ayant en face de téléphone toute la journée je connais bien ce milieu. Il y a peu un d'entre eux me prenant pour un pigeon voulait me vendre un produit spéculatif qui avait fait perdre 1 milliard d'euro à un de mes confrères, ce qui lui avait coûté sa place. Leur arrogance et leur incompétence sont parfois insupportables et leur attitude à la limite de l'insulte.

Certains, cependant, sont assez lucides et ont peur de l'avenir, un d'eux me disait, les Etats cautionnent et soutiennent les banques mais qui cautionne et soutient les Etats? Avec une dette en hausse exponentielle et des taux de prélèvements scandaleux les Etats occidentaux sont au bord du gouffre et de la banqueroute.

Un des rares commentaires pertinents sur le sujet !
Et merci de rappeler que ces 5 milliards ne sont pas un don gracieux de l'état mais un prêt ! (et qui ne se fait donc pas au détriment de "ces français qui meurent de faim et à qui on a ôté le pain de la bouche pour enrichir ces traders" comme j'ai encore pu l'entendre aujourd'hui à la radio sans qu'un seul journaliste ne se permette de corriger ce propos)
un libéral !!!!!!!!! La crise , oui , mais pas pour tous ! 159382 boulayyy


Fausse contreverse mais vrai pognon distribué sans à la pelle à ses spéculateurs sans foi ni loi.
Comment peut on cautionner à tout va ces pratiques de ce système poussé à l'extrême face à tous ces licenciements, ces gens qui crèvent la dalle encore maintenant.
Arretez de nous conditionner en nous faisant avaler que tout çà c'est bon pour notre pays, qu'on doit mieux se comporter face à l'argent.
Tant qu'il y aura autant de différence entre le bas et le haut, vous n'arriverez qu'à vous convaincre vous même, extremistes et aveugles que vous êtes devenus


Decidemment yves Threard et son journal le Figaro sont en retard d'une guerre et sont toujours aussi complices des banquiers envieux, cupides , profiteurs de l'argent publique (car sinon ils seraient depuis des mois tous en faillite , ce que vous semblez oublier !!!).
Sortez un peu de votre redaction "franchouillarde", informez-vous aupres d'esprits independants et fins connaisseurs du systeme financier (je pense a Paul Krugman ,le Nobel ; lisez les articles de fond du Financial Times, ex celui de John Kay dans l'edition du 1er aout..).et vous comprendrez que ces traders n'ont depuis 2009 fait de l'argent que grace aux conditions genereuses des banques centrales ou qu'ils ont ponctionné abusivement le systeme d'allocation d'actifs par des systemes informatiques "voyoux" (le fameux "flash trading" ou "high frequency trading").
Goldman Sachs est frequemment cité, mais les autres banques font de meme....ET sans apporter la moindre valeur-ajoutée a l'economie. C'est la que vous avez tout faux intellectuemment ! il n'y a meme pas necessité d'aborder la question morale.

Alors Mr Threard, votre tentative de justification de bonus colossaux ne tient pas , sauf a vous imaginer défendre les interets de quelques copains que vous retrouvez a "L'aventure" ou autres night clubs.

Juste une reflexion de Paul Krugman pour vous recadrer un peu : "Ce qui est bon pour Goldman , ne l'est pas pour l'Amérique....."

Le Figaro file un mauvais coton.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Bertolt_Brecht Jeu 6 Aoû - 8:58

Heureux de constater que les avis négatifs sont plus nombreux que ceux des ravis de la crêche...

Quelques belles perles quand même de ces derniers...

Un des rares commentaires pertinents sur le sujet !
Et merci de rappeler que ces 5 milliards ne sont pas un don gracieux de l'état mais un prêt ! (et qui ne se fait donc pas au détriment de "ces français qui meurent de faim et à qui on a ôté le pain de la bouche pour enrichir ces traders" comme j'ai encore pu l'entendre aujourd'hui à la radio sans qu'un seul journaliste ne se permette de corriger ce propos)

C'est effectivement un prêt.
Rappelons-nous d'ailleurs comme les patrons de ces banques, BNP Paribas comme les autres, sont allés ramper devant Sarkozy et se vendre comme des putes au rabais sous le prétexte que leurs établissements étaient au bord de la faillite.
Heureux de constater que six mois et quelques milliards de prêt plus tard, la faillite s'est éloignée à grands pas.
Je me demande s'ils auraient eu leurs milliards s'ils avaient directement demandé à Sarkozy de financer les primes de leurs traders et les bonus de leurs dirigeants ?
Bertolt_Brecht
Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 112
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  patriote reformiste Jeu 6 Aoû - 10:41

BNP Paribas ayant sollicité l'aide de l'Etat, il convient que ce dernier ait tout de même son mot à dire sur l'affectation des fonds publics qui ne doivent pas, à mon sens, servir à l'octroi de bonus aus brokers mais au developpement des entreprises nécessitant un emprunt, à la stimulation de sa compétitivité nécessaire à l'emploi.

L'argent distribué étant celui des français, il est indécent qu'il soit utilisé à des fins de renumérations liées pretendument aux resultats semestriels alors même que de nombreuses PME PMI ont du mal à trouver des financements auprès des banques.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Jeu 6 Aoû - 11:20

il me vient une idée , d'accord on leur donne leurs surprimes aux traders mais en même temps on exige qu'ils remboursent les pertes de 2008 . Quand ils permetteent aux banques de tirer des bénéfices des spéculations avec notre fric , alors il est normal qu'ils rembopursent quand ils font perdere de l'argent , qu'ils remboursent intégralement les personnes qu'ils ont ruiné , qu'ils remboursent intégralement les entreprises qu'ils ont conduit à la faillitte !!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Jeu 6 Aoû - 12:06

Bonus : les banques convoquées à Matignon
06.08.2009, 07h31 | Mise à jour : 12h45



La révélation des bonus de près d'un milliard d'euros que s'apprête à verser la BNP à ses traders devient une affaire politique.

Après la ministre de l'Economie Christine Lagarde qui a appelé la Commission bancaire de la Banque de France à «la plus grande vigilance» c'est désormais François Fillon qui s'empare directement du dossier.



Les services du Premier ministre viennent ainsi d'annoncer que les représentants des banques seraient convoqués à Matignon dès demain, vendredi. Une manière pour le chef du gouvernement de montrer que l'Etat n'est pas insensible à l'indignation suscitée depuis deux jours par l'octroi annoncé de ces bonus... et surtout de répondre aux attaques de l'opposition.

Ce jeudi matin, le président du groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault, a qualifié de «bonnes paroles» la demande de «vigilance» de Christine Lagarde. L'élu socialiste réclame, lui, une loi pour encadrer ses bonus.

La BNP prévoit en effet de verser près d'un milliard de bonus alors qu'elle a reçu 5,1 milliards d'euros d'aides de l'Etat au titre du plan français de soutien au secteur bancaire.

«La France a été la première place financière à se doter de règles destinées à encadrer les politiques de rémunération de ces opérateurs pour mettre fin aux rémunérations qui ne sont pas la contrepartie de vraies performances et d'une gestion des risques responsable», avait fait valoir Mme Lagarde dans un communiqué.

L'obligation d'appliquer de nouvelles règles de contrôle

La ministre rappelle avoir «modifié la réglementation relative au contrôle des établissements de crédit et des entreprises d'investissement» et avoir chargé un groupe de travail animé par le président de la Fédération bancaire française (FBF), Georges Pauget, d'élaborer des règles en la matière.

Au moment où «plusieurs banques préparent des décisions en matière de rémunération des opérateurs», Mme Lagarde a demandé à la Commission bancaire, émanation de la Banque de France, «d'exercer une extrême vigilance pour assurer la mise en oeuvre effective des règles définies».

Christine Lagarde a demandé à Christian Noyer, le directeur de la Banque de France, de lui adresser «d'ici la fin de l'année» un rapport sur la façon dont les établissements financiers auront appliqué les règles.

«Cette vigilance est d'autant plus nécessaire» que la France entend dans la perspective du prochain sommet du G20 fin septembre à Pittsburgh (Etats-Unis), «favoriser des mesures concrètes de la communauté internationale destinées à discipliner les pratiques de rémunération des banques».

«Des bonnes paroles» pour le PS

Ce matin sur Europe 1, Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l'Assemblée Nationale, a qualifié la demande de la ministre de l'Economie de «bonnes paroles» et réclamé une loi sur les bonus. Il faut que «le gouvernement demande à la BNP d'arrêter le versement de ces bonus» a insisté Jean-Marc Ayrault «le rôle du gouvenement de prendre ces reponssabilités.»

Leparisien.fr

Je ne sais si Fillon obtiendra quelque chose , mais c'est un camouflet pour Lagarde .Il faut dire que ces déclarations ce n'est ni plus ,ni moins , qu'un aval à ces bonus aux traders , à aucun moment on ne l'a entendu critiquer ces bonus , pour elle , c'est normal que ses coquins , après avoir créer la crise , se goinfre sur les quelques " bénéfices " résultants de la spéculation avec notre fric !
Pendant ce temps , les épargnants voient leurs intérêts baisser à 1,5% , , eux !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  patriote reformiste Jeu 6 Aoû - 18:23

C'est déjà important que le Premier ministre se mobilise pour defendre les intérêt des français, il conviendra ensuite de se determiner en fonction des resultats !

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Georges Jeu 6 Aoû - 19:20

Ce n'est pas important, c'est normal; il me semble qu'il est payé pour ça.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Bertolt_Brecht Ven 7 Aoû - 11:49

Banques : Sarkozy monte au créneau

Le chef de l'Etat annonce une réunion du secteur bancaire et financier le 25 août. Les représentants des banques françaises sont déjà réunis à Matignon vendredi matin pour s'expliquer sur les conditions d'attribution des bonus.

L'affaire devient politique. Alors que le gouvernement a convoqué les représentants de banques françaises à venir s'expliquer vendredi matin à Matignon sur les conditions d'attribution des bonus à leurs traders, Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il réunira le 25 août les acteurs du secteur bancaire et financier. Le chef de l'Etat a également demandé au gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, d'appliquer «avec fermeté» les règles en matière de rémunérations dans le secteur bancaire. La France veut faire du respect des règles édictées par le G20 de Londres - notamment en matière de rémunération dans les banques - «l'un des enjeux du G20 de Pittsburg en septembre» et Nicolas Sarkozy écrira en ce sens à ses collègues du G20 fin août, a également indiqué vendredi l'Elysée.

Cette convocation par Nicolas Sarkozy des banquiers intervient deux jours après l'éclosion d'une nouvelle polémique concernant les bonus. BNP Paribas avait en effet confirmé, suite à la publication de ses résultats trimestriels, avoir provisionné dans ses comptes près d' un milliard d'euros pour rémunérer ses traders au titre de 2009, suite à des informations publiées par Libération à ce sujet. La banque s'était défendue en arguant qu'elle avait été l'une des premières à appliquer les recommandations du G20.

Réunion technique à Matignon

Du coup, une première réponse politique s'était fait jour: Christine Lagarde avait demandé au gouverneur de la Banque de France, qui conduit par délégation du gouvernement les opérations de vérification en matière de rémunération des opérateurs de marché, de lui adresser d'ici la fin de l'année un rapport sur la façon dont les banques auront appliqué les règles à ce sujet. C'était avant que Matignon ne convoque les banquiers vendredi. Une réunion à laquelle ni François Fillon, ni Christine Lagarde n'étaient présents. La rencontre était avant tout «technique» avait précisé la ministre. Elle était de ce fait présidée par Antoine Gosset-Grainville, directeur de cabinet adjoint de François Fillon, chargé des questions économiques.

Les protagonistes de ce matin devraient donc tous revenir à l'Elysée le 25 août. A côté de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, et d'Ariane Obolensky, directrice générale de la Fédération bancaire de France (FBF), étaient présents les patrons de la Société générale, de BNP Paribas, et du CIC. Les patrons du Crédit Agricole et de la Caisse d'épargne étaient représentés par des collaborateurs, tout comme la ministre de l'Economie Christine Lagarde.

Rencontre avant Pittsburg

La réunion organisée par le chef de l'Etat ne sera pour autant pas une première. A plusieurs reprises depuis le début de la crise financière, le chef de l'Etat s'est entretenu avec les patrons des grands établissements français. Elle se voudra surtout une réunion d'étape avant le G20 de Pittsburg, où la question des rémunérations des traders devrait être de nouveau mise à l'ordre du jour. Pour l'heure, la France est plutôt bonne élève.

A Matignon ce matin, la Fédération Bancaire Française a tenu à rappeler «qu'elles ont été les premières en Europe et dans le monde à avoir adopté depuis le début de l'année des engagements conformes aux principes préconisés par le G20». Christian Noyer, pour la Banque de France, a de plus promis «une surveillance très attentive» sur les pratiques des bonus.

En revanche, certaines banques anglo-saxonnes ne respectent pas les recommandations du sommet et faussent de fait la concurrence, certains bonus étant, outre-Atlantique, de nouveau garantis pour deux ans ou plus. Celles -ci sont désormais clairement dans le viseur du gouvernement. Christine Lagarde dénonce ainsi dans un entretien accordé au quotidien «Le Monde» les «banques étrangères qui s'affranchissent des principes du G20» en matière de bonus».

L'initiative du président vise avant tout à répondre à Martine Aubry, première secrétaire du PS, qui avait demandé à ce que la France prenne «la tête d'un encadrement des pratiques financières et d'un plafonnement des bonus». Une demande visiblement entendue par Nicolas Sarkozy.

Sylvain D'Huissel (lefigaro.fr)

Le petit Nicolas de laissera à personne d'autre le soin de morigéner les vilains banquiers, et même en vacances il peut reprendre la main en deux secondes douze.
La loi c'est lui !
Et l'ordre aussi !
Qu'on se le dise Very Happy
Bertolt_Brecht
Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 112
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Bertolt_Brecht Ven 7 Aoû - 11:53

Georges a écrit:Ce n'est pas important, c'est normal; il me semble qu'il est payé pour ça.

Visiblement pas suffisamment pour se déplacer à la réunion en question La crise , oui , mais pas pour tous ! 159382
Bertolt_Brecht
Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 112
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Lun 10 Aoû - 11:53

Banque - Le jackpot de la faillite de Lehman Brothers


Les cabinets de conseil qui épaulent la banque américaine dans sa procédure de liquidation vont toucher près de 263 millions de dollars d'honoraires.
A terme, la procédure de liquidation de Lehman Brothers pourrait rapporter en tout près d'un milliard de dollars aux cabinets.

L.D. - le 10/08/2009 - 09h13


La crise ? Pas pour tout le monde. Selon un document du gendarme de la bourse américain (la SEC), les cabinets de conseil qui épaulent Lehman Brothers, le groupe bancaire américain, dans sa procédure de liquidation vont toucher près de 263 millions de dollars de commissions et d'honoraires.

L'information est divulguée par les Echos lundi matin qui précisent que la faillite historique de Lehman Brothers en septembre 2008 est en passe de devenir pour certains un véritable jackpot : pour 9 mois de travail, la facture à payer aux différents consultants et autres conseillers devrait être bien plus lourde que celle d'Enron, qui s'était élevée à près de 160 millions de dollars.

Un milliard à la fin de la procédure

En juin dernier, le syndic américain de la faillite (notamment chargé de protéger les débiteurs contre les facturations injustifiées) avait dénoncé des demandes abusives d'honoraires. Notamment au regard de celles des plusieurs conseillers financiers, qui réclamaient quelque 130 millions de dollars. Mais pour se justifier, avocats, conseils et autres financiers ont évoqué l'extrême complexité du dossier de liquidation bancaire. Au total, il leur a fallu mobiliser un équivalent de 175 salariés à temps plein répartis sur une vingtaine de projets afin d'effectuer le tri dans les 613 milliards de dettes.

La plus grosse part revient au cabinet de conseil en restructuration Alvarez et Marsal, qui a empoché en juin 115 millions de dollars. Mais ce n'est pas tout : d'après certains analystes, une fois le dossier Lehman définitivement bouclé, la facture totale en commissions et honoraires pourrait alors approcher le milliard de dollars.

Merci qui ? Merci la crise !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Bertolt_Brecht Lun 10 Aoû - 12:25

Et oui, même les entreprises ont leurs pompes funèbres Cool

Et s'il y a bien un métier dans lequel on ne connait pas la crise, c'est bien celui-là...
Bertolt_Brecht
Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 112
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  livaste Sam 15 Aoû - 14:48

BNP Paribas - 10 salariés ont reçu près de 50 millions d'euros


Selon le quotidien Le Monde, la banque française a versé 49,9 millions d'euros à ses dix salariés les mieux rémunérés en 2008.-
le 15/08/2009 - 16h06


La banque française BNP Paribas a versé 49,9 millions d'euros à ses dix salariés les mieux rémunérés en 2008, soit près de 5 millions d'euros par personne en moyenne, affirme le quotidien Le Monde dans son édition datée de dimanche-lundi.

Cette somme inclut les primes des traders versées au titre de 2007 qui était une année "hors crise", indique le quotidien, en citant un "document officiel" de BNP Paribas. La banque n'avait pas donné suite samedi en milieu d'après-midi. Les dix plus grosses rémunérations versées par BNP Paribas avaient atteint 86,9 millions d'euros en 2006 et 112,3 millions d'euros en 2007 (soit plus de 11 millions d'euros par personne), précise le quotidien.

Une aide de l'Etat de 5,1 milliards d'euros

Pour 2009, le montant total ne devrait pas dépasser 15 à 16 millions d'euros, soit 1,5 million d'euros par personne, poursuit Le Monde. BNP Paribas a fait l'objet d'une intense polémique la semaine dernière après avoir reconnu avoir provisionné environ un milliard d'euros de bonus pour ses traders.

En 2008, le groupe bancaire a vu son bénéfice net chuter de 61% à 3 milliards d'euros, sur fond de crise financière. BNP Paribas a reçu une aide de 5,1 milliards d'euros de l'Etat français au titre du plan français de soutien au secteur bancaire annoncé en octobre 2008.
(D'après agence)

La crise , oui , mais pas pour tous ! 654302 La crise , oui , mais pas pour tous ! 461685

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Bertolt_Brecht Sam 15 Aoû - 21:32

Comme quoi, ça a de l'effet les réunions à Matignon La crise , oui , mais pas pour tous ! 159382
Bertolt_Brecht
Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 112
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  patriote reformiste Dim 16 Aoû - 11:08

L'attribution de ces bonus n'est pas acceptable de la part d'un établissement qui a sollicité l'injectin d'argent public pour soutenir sa tresorerie durant la crise.

L'Etat n'a pas à renfluer une entreprise qui se permet de genre de fantaisies budgetaires.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Bertolt_Brecht Dim 16 Aoû - 11:13

Je crois que c'est en substance ce qui leur a été rappelé lors de leur convocation à Matignon il y a quelques semaines.

"Oui, oui !" qu'ils ont dit...
Bertolt_Brecht
Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 112
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  patriote reformiste Dim 16 Aoû - 11:43

C'est exact. Le Gouvernement, fort pertinemment, leur a rappelé leurs responsabilités.

Il convient desormais qu'il exerce sa mission de vigilance, d'alerte et de sanction s'il s'avère que les règles énoncées et acceptées par tous sont bafouées.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 41
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise , oui , mais pas pour tous ! Empty Re: La crise , oui , mais pas pour tous !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum