Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mar 4 Aoû - 20:26

c'est pour cette raison que je la critique pas ; je ne sais pas comment je réagirais en fait .... la fois quand j'ai aidé cette femme sur Compiègne , je bossais dans un PIJ et c'est sa fille qui l'a ramené .... j'ai fermé le PIJ et je l'ai directement emmené voir un toubib , la gendarmerie ... j'ai pu voir ses hématomes et franchement ce n'était pas beau à voir .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  livaste le Mar 4 Aoû - 20:37

Au moins 2.000.000 de femmes victimes de violence conjugale en France
400 meurent sous les coups de leur conjoint chaque année, soit plus d'une femme par jour ...
(Droit de Savoir, mars 99, TF1)

Vous trouverez ci-dessous quelques chiffres complémentaires, avec indications des sources. Il est difficile de quantifier la violence conjugale ... En dehors des enquêtes d'opinion, les études s'appuient à la fois sur les données de la police et celles de la justice, sur des interviews de femmes victimes de violences et des associations qui les accueillent.


Rapport Henrion - février 2001
Ministère de la Santé
Sur 652 femmes victimes d'homicides entre 1990 et 1999, sur Paris et sa proche banlieue, la moitié a été tuée par leur mari ou leur compagnon. Un chiffre terrifiant, révélé par un rapport sur les violences conjugales.
"En France, une femme meurt de violences conjugales tous les cinq jours", explique le professeur Roger Henrion, membre de l'Académie nationale de médecine et responsable de cette étude pour le ministère de la Santé.
L'équipe du professeur a interrogé au hasard un échantillon de 7000 femmes, âgées de 20 à 59 ans, habitant la capitale et sa petite couronne. Il ressort que 10% d'entre elles ont subi des violences conjugales au cours des douze derniers mois. Insultes, harcèlement moral, agressions physiques, viols, la liste est longue de ces sévices commis dans l'intimité des couples.
Les conséquences sont à chaque fois dramatiques. Plusieurs femmes victimes souffrent de troubles émotionnels (dépression, boulimie, anorexie …), certaines, à bout de nerfs, se suicident. Et une partie meurt carrément sous les coups de leur conjoint. "Parmi les victimes présentées dans le rapport, 30 % ont été poignardées, 30 % ont été abattues par arme à feu, 20 % ont été étranglées et 10 % ont été rouées de coups jusqu'à la mort", précise le professeur Henrion.
Le profil de l'agresseur n'est pas toujours celui que l'on s'imagine. "Il s'agit en majorité d'hommes bénéficiant par leur fonction professionnelle d'un certain pouvoir. On remarque une proportion très importante de cadres (67%), de professionnels de la santé (25%) et de membres de la police ou de l'armée", commente Roger Henrion.
Ces violences conjugales restent bien trop souvent taboues et franchissent peu les murs des domiciles familiaux. Mais quand les femmes parlent, elles s'adressent en premier lieu à leur médecin. "Ce dernier a un rôle clé dans le dépistage des violences, le recueil de l'histoire et la rédaction d'un certificat, pièce essentielle lors d'un dépôt d'une plainte", selon le professeur Henrion. Mais le médecin est souvent pris en tenaille entre le secret médical et la non-assistance à personne en danger.
Un site Internet (www.sivic.org) est mis à la disposition des médecins pour se former à l'ensemble de ces problèmes.

Le texte du rapport est disponible en intégral sur le site du Ministère de la Santé :


Enquête Droits des Femmes 1988
Secrétariat aux Droits des Femmes 1989
sur 130.000 interventions de la police urbaine pour violences conjugales, 8.800 plaintes ont été enregistrées.
60 % des appels Police Secours de Paris concernent les violences conjugales.
87 % des violences conjugales sont exercées dans la maison.
50 % en soirée, 22 % la nuit, 58 % à cause de l'alcoolisme.
85 % des victimes ont entre 20 et 45 ans.
54 % sont mariées, 38 % vivent en concubinage.
les 3/4 sont françaises, les 2/3 sans profession.



Enquête Eurobaromêtre
mars à mai 1999
1000 personnes interrogées par Etat membre de l'Union Européenne + données objectives
1 femme sur 5 a été victime de la violence de son compagnon au moins une fois dans sa vie.
25 % des crimes concernent un homme ayant aggressé sa femme ou partenaire.
seulement 4 % des européens n'ont jamais entendu parler de violence domestique contres les femmes. Un citoyen sur 2 pense qu'elle est assez répandue (très répandue pour 1/4).
62 % des européens pensent que la violence à l'égard des femmes est inacceptable dans toutes les circonstance et 94 % pensent que celui qui bat sa femme doit être condamné par un tribunal mais ...
1 seul cas de violence sur 20 est signalé à la police.

Une femme est tuée chaque semaine par son conjoint en Europe
par Sonia Wolf, Agence France-Presse Strasbourg. Novembre 2002.
La violence conjugale est devenue un phénomène endémique en Europe où chaque semaine une femme est tuée par son mari ou son concubin, selon le Conseil de l'Europe qui a appelé [récemment] ses 44 États membres à la réprimer plus durement. Pour les femmes de 16 à 44 ans, la violence conjugale serait la principale cause de décès et d'invalidité avant le cancer, les accidents de la route et la guerre, selon des statistiques citées par un rapport du Conseil de l'Europe. En Europe, selon les pays, de 20 à 50% de femmes sont victimes de violences conjugales. Mais il n'existe pas de «portrait-robot» du conjoint violent et aucune couche sociale n'est épargnée, selon le rapport.
«La pauvreté et le manque d'instruction ne sont pas des facteurs significatifs, l'incidence de la violence domestique semble même augmenter avec les revenus et le niveau d'instruction», souligne Mme Olga Keltosova (Démocrates européens, Slovaquie), auteur du texte. Selon elle, une étude néerlandaise a même révélé que presque la moitié de tous les auteurs d'actes de violence à l'égard des femmes sont titulaires d'un diplôme universitaire. «La violence domestique, sous toutes ses formes - agression physique, abus sexuel, viol, menaces et intimidation -, est le fléau mondial le mieux partagé», a-t-elle souligné.
L'auteur du rapport cite également la «violence psychologique», souvent occultée mais parfois plus douloureuse que les coups.
«Les attaques verbales, les humiliations, les menaces, les harcèlements répétés, l'enfermement conduisent la femme à perdre toute confiance en elle, ce qui l'empêche plus tard de se prendre en charge», explique Mme Keltosova.
Des études citées par le rapport font état de 1,35 million de femmes victimes de violence domestique en 2001 en France et environ 10 000 par an en Norvège.
En Russie, «13 000 femmes sont tuées chaque année, pour la plupart par leur mari ou partenaire», précise le rapport qui propose en parallèle le chiffre de 14 000 Russes tués en 10 ans pendant la guerre d'Afghanistan.
Face à ce constat dramatique, le Conseil de l'Europe a demandé à ses États membres de prendre des mesures préventives mais aussi d'élaborer un arsenal pénal pour que les auteurs de violences domestiques soient sévèrement sanctionnés.
Si dans certains pays le viol dans le couple est considéré comme un crime, «beaucoup d'autres estiment que les conjoints ont droit à un accès sexuel illimité à leur femme», regrette Mme Keltosova. «Le fait que ces violences se pratiquent au domicile de la victime, dans un huis clos, a toujours été un prétexte pour qu'on les qualifie de problème relevant de la sphère privée,», a-t-elle déploré.
Parmi les mesures proposées figure notamment «l'éloignement immédiat du partenaire violent du domicile et de l'environnement quotidien de la femme et de ses enfants, sans preuve et sans attendre une décision de justice».


Un décès de femme est imputable aux violences conjugales tous les quatre jours
Ministère délégué à la cohésion sociale, novembre 2005
Sur l'ensemble des années 2003 et 2004, en France métropolitaine, une femme meurt en moyenne tous les 4 jours des suites des violences au sein du couple. Contre seulement un homme tous les 16 jours.
Les violences subies par les femmes sont un facteur déterminant de leur décès comme de leur acte homicide :
une femme victime sur deux subissait déjà des violences contre seulement un homme sur cinq ;
une femme auteur sur deux subissait des violences contre seulement un homme sur quinze.
Sur 1789 morts violentes pour lesquelles l'auteur a été identifié, 228 ont eu lieu dans le cadre d'un couple, soit un cas sur huit, dont 17 cas d'euthanasie.
Un décès sur dix résulte de coups portés sans intention de donner la mort. La violence conjugale préexistait dans deux sur trois de ces cas.
La séparation est clairement une période à risque puisqu'elle intervient dans 31 % des affaires.
Les actes homicides commis par des "ex" sont un phénomène essentiellement masculin, souvent rural, et toujours avec la volonté de donner la mort.
Enquête publiée par le ministère délégué à la cohésion sociale et à la parité à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes au sein de ce dossier de presse à télécharger en cliquant ici (au format pdf, 320 Ko).




Conseil Général de Seine-Saint-Denis

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mar 4 Aoû - 20:41

Livaste, faut pas la chercher sur les sources. Very Happy

Sinon, je ne comprends pas comment une femme peut mourir par jour (plus même) sous les coups de son mari, mais une par semaine ramenée à l'échelle de l'Europe. Suspect

Par ailleurs, aux violences physiques, il faut ajouter les terreurs morales et psychologiques, discursives. Il y a un très bon spot qui passait il y a peu à ce sujet.



Réalisé par Audiard...


Dernière édition par Anna le Mar 4 Aoû - 20:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mar 4 Aoû - 20:43

Pour les terreurs discursives et psychologiques, on va te dire que tu fais dans le sentimentalisme et que t'y connais rien. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Mar 4 Aoû - 20:45

Anna a écrit:Livaste, faut pas la chercher sur les sources. Very Happy

Sinon, je ne comprends pas comment une femme peut mourir par jour (plus même) sous les coups de son mari, mais une par semaine ramenée à l'échelle de l'Europe. Suspect

Par ailleurs, aux violences physiques, il faut ajouter les terreurs morales et psychologiques, discursives. Il y a un très bon spot qui passait il y a peu à ce sujet.



Réalisé par Audiard...

J'ai les mêmes difficultés avec les chiffres...
400 par an mais 1 tous les 4 jours... Ça ne colle pas non plus...

Enfin, même une par an ça serait déjà de trop...

Il y avait un autre spot qui passait l'année dernière, qui allait encore plus loin. Ça se passait dans une cuisine il me semble.

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Mar 4 Aoû - 20:54

C'était celui-là.

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  livaste le Mar 4 Aoû - 21:05

j'ai pris en vrac des études sans vérifier les chiffres , on devrait en avoir de plus sûrs en reprenant ceux de l'observatoire de la délinquance .
Ce que je voulais exprimer c'est mon indignation quand je vois un petit machiste , nier la réalité du terrain .
Dans ma longue carrière , que ce soit en qualité d'enseignante , mais plus encore , au cours de plus d e30 années passées à la PJJ , j'ai vu des femmes et des jeunes filles victimes de la violence de leur pec , de leur père , de leur frère , je n'ai pas vu d'homme victime . J'ai parfois eu à prendre en charge une fratrie qui avait tué le père , mais c'était alors pour sauver la mère ou les enfants .. j'ai vu des couples frappeurs , qui semblaient prendre un malin plaisir à se battre , l'homme autant que la femme , mais des hommes battus , soumis , je n'ai pas vu , et aucune enquête de nos équipes édus et psy , n'en a vu !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 6:53

Aurélie a écrit:Personne n'a légitimé, mais par contre, je trouve que cheshire cat a utilisé ce phénomène contradictoire pour noyer le fait qu'il y a un véritable problème de violence contre les femmes, qui prend une tendance endémique dans certaines zones...
Non j'utilise le débat contradictoire, non pas pour noyer le poisson, mais pour mettre en évidence qu'on ne peut pas invoquer la faiblesse physique des femmes pour justifier une vendetta contre la gente masculine. Il y a des femmes qui sont championne d'art martiaux. Invoquer le faiblesse physique n'est donc pas un argument valable pour ériger la femme en victime.
Le principale problème de cette montée de violence masculine est dû au fait que l'homme n'a rien compris à la révolution fémininne. La femme s'attendait à une évolution masculine (entre autres, qu'il s'occupe plus de sa progéniture et de son foyer. Rôle qui historiquement à toujours été dévolu à la femme en raison de ses liens particulier avec ses enfants et de ses particularités psychologiques). Lorsque les mouvement féministes sont devenus agressif envers la gente masculine en les stigmatisant, l'homme à réagit comme il a toujours fait face à une menace qui devient agressive envers lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Mer 5 Aoû - 7:25

Il a réfléchi et s'est remis en question.
Ah non, il a tapé en fait (plus simple et plus radical).

La violence conjugale existait bien avant la révolution féminine.
Et sauf à ce qu'on me présente des chiffres prouvant qu'elle a significativement augmenté par rapport à avant cette révolution, j'aurais plutôt tendance à penser qu'on en parlait simplement beaucoup moins avant, que ça faisait même presque partie de la norme.

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  livaste le Mer 5 Aoû - 9:15

Oui , la violence conjugale existait depuis des millénaires , et c'est une des raisons du combat des femmes !
Pour ceux qui semblent ignorer tellement de choses , il leur suffit de relire certaines pièces de Molière , c'est pas si loin , des comédies où la femme est battue régulièrement !!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 9:24

Cheshire cat a écrit:
Non j'utilise le débat contradictoire, non pas pour noyer le poisson, mais pour mettre en évidence qu'on ne peut pas invoquer la faiblesse physique des femmes pour justifier une vendetta contre la gente masculine. Il y a des femmes qui sont championne d'art martiaux. Invoquer le faiblesse physique n'est donc pas un argument valable pour ériger la femme en victime.

C'est donc nier la différence physiologique majeure entre les deux sexes.
Si tu pouvais par ailleurs préciser quel est le prorata de femmes championnes d'arts martiaux, je pense que nous avancerions un brin.
Par ailleurs, il ne s'agit pas d'appeler à la vendetta ou d'ériger LA femme en victime, mais bien de rappeler un présupposé naturel et simpliste qui explique, entre autres, que de tout temps, les femmes ont été à la merci de la force physique des hommes.

Le principale problème de cette montée de violence masculine est dû au fait que l'homme n'a rien compris à la révolution fémininne.

Les deux phénomènes ne sont en rien corrélés, en tout cas pas dans cet ordre/ Les violences physiques aux femmes existent depuis que l'Homme est sédentarisés, et qui sait pour avant. Cela n'a rien à voir avec une quelconque révolution féminine. Seulement, il est plus aisé d'avoir des chiffres pour 2009 que pour 1441. Un rapport de cause à effet inverse est par contre beaucoup plus logique.

La femme s'attendait à une évolution masculine (entre autres, qu'il s'occupe plus de sa progéniture et de son foyer. Rôle qui historiquement à toujours été dévolu à la femme en raison de ses liens particulier avec ses enfants et de ses particularités psychologiques).

Comme quoi, quand on le veut, on peut rationnaliser les choses naturelles, n'est-ce pas?
Ce n'est pas faux par ailleurs, évidemment que les règles mêmes de la reproduction humaine donnent à la femme ce lien très spécial, unique, qui influe sur les comportements (sur la psychologie, je veux bien un développement), mais l'historicité ne doit en aucun cas être présentée comme une fin. Ce n'est pas parce que ça a été ainsi qu'il faudrait que cela reste immuable.


Lorsque les mouvement féministes sont devenus agressif envers la gente masculine en les stigmatisant, l'homme à réagit comme il a toujours fait face à une menace qui devient agressive envers lui.

C'est une affirmation qui mériterait d'être dans le worst of du forum. Donc pour se défendre face aux horribles femmes qui commençaient sérieusement à leur pomper l'air, les homes se sont mis à cogner, et après tout, c'est bien naturel. clown
Surtout ne tente pas de réfléchir au terreau du féminisme (et je ne parle pas des chiennes de garde), à mon avis tu vas tomber de haut.


Dernière édition par Anna le Mer 5 Aoû - 9:33, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  livaste le Mer 5 Aoû - 9:32

et nous attendons une explication concernant le droit romain ( c'est pas d'hier ) qui donnait aux hommes droit de vie et de mort sur les femmes !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Mer 5 Aoû - 9:49

C'est à cause de cette salope féministe de Cléopâtre voyons...

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  livaste le Mer 5 Aoû - 10:06

j'y avais pas pensé !!!! Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 10:09

Mais ça ne va pas pouvoir marcher parce que la patria potestas romaine est antérieure à Cléopâtre. Et d'ailleurs, il faut préciser qu'à l'époque, évidemment, aucune femme n'aurait même commencé à songer à contester cela, le "féminisme" en tant que tel est extrêmement tardif (XVIII-XIXémes).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Mer 5 Aoû - 10:24

C'était bien essayé pourtant.

Mais si ce n'est elle, c'en est une autre.
Il y a toujours une coupable Very Happy

Et si elles ne contestaient pas publiquement, nous pouvons aisément deviner qu'elles le faisaient clandestinement, sournoisement, bref fémininement !
Nous pouvons aisément les imaginer conspirer entre elles, manipuler leurs pauvres maris et amants à grand renfort de parties de jambes en l'air, etc...
Et rien que ça, ça valait bien que soit adoptée la patria potestas !

Et toc ! Twisted Evil

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  livaste le Mer 5 Aoû - 10:27

Elles étaient bien obligées de manipuler maris et amants , s'ils avaient quelques moments de "je peux pas " !!!
et toc !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 10:29

Bertolt_Brecht a écrit:C'était bien essayé pourtant.

Mais si ce n'est elle, c'en est une autre.
Il y a toujours une coupable Very Happy

Et si elles ne contestaient pas publiquement, nous pouvons aisément deviner qu'elles le faisaient clandestinement, sournoisement, bref fémininement !
Nous pouvons aisément les imaginer conspirer entre elles, manipuler leurs pauvres maris et amants à grand renfort de parties de jambes en l'air, etc...
Et rien que ça, ça valait bien que soit adoptée la patria potestas !

Et toc ! Twisted Evil

Oui voilà, ça doit être ça...Et n'évoquons même pas les Reines Etrangères ou les Boleyn. Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Mer 5 Aoû - 10:31

livaste a écrit:Elles étaient bien obligées de manipuler maris et amants , s'ils avaient quelques moments de "je peux pas " !!!
et toc !

N'empêche que plus de 2000 ans plus tard, le taquet conjugal est toujours de mise et bien ancré dans les moeurs.
Alors, c'est qui les patrons ?

Et retoc ! Very Happy

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 12:21

Anna a écrit:Si tu pouvais par ailleurs préciser quel est le prorata de femmes championnes d'arts martiaux, je pense que nous avancerions un brin..
Le top niveau en la matière sont les "kunoichi" ; terme qui désigne une femme-ninja. Elles ont un net avantage sur les Ninja-hommes étant donné qu'elles sont également de grandes séductrices.
L'histoire nous apprend aussi que les peuples des amazones furent, en tous lieux et tous temps, exterminés pour le fait d'avoir été une menace réelle pour toutes autres formes de civilisation qui n'aivaint donc aucun autre choix pour continuer à exister.
Anna a écrit:les femmes ont été à la merci de la force physique des hommes..
Pratiquer les arts martiaux est à la portée de n"importe quelle femme, aussi chétive soit-elle, et peut en faire unredoutable combattant. Ce sont des techniques développées afin qu'une personnes "démunie" puis combattre une qui est armée. Le principal intéret de ces arts étant qu'ils utilisent la force de l'agresseur pour la retourner contre lui...
Comme quoi, quand on le veut, on peut rationnaliser les choses naturelles, n'est-ce pas?
Ce n'est pas faux par ailleurs, évidemment que les règles mêmes de la reproduction humaine donnent à la femme ce lien très spécial, unique, qui influe sur les comportements (sur la psychologie, je veux bien un développement), mais l'historicité ne doit en aucun cas être présentée comme une fin. Ce n'est pas parce que ça a été ainsi qu'il faudrait que cela reste immuable.
Le fondement de ce comportement "historique" est son comportement "naturel" ; Ce n'est pas un comportement inné chez l'homme pour qui un bébé ca se résume à un tube digestif qui'il faut remplir d'un côté et torcher de l'autre.
Le role éducatif à donc été naturellement et logiquement dévolu à la femme qui a déjà une relation affective avec lui de 9 mois. C'est d'autan moins naturel chez l'homme qu'il est délaissé lorsque la femme se consacre à son rôle de mère plutot qu'à son role de femme et d'épouse. Enfin pourvoir au besoin de la famille était le role de l'homme vu la dangerosité de la chasse. Avec la facilité, ce role est tombé en désuétude mais ca n'implique pas que l'homme aiet une relation affective pour sa progéniture aussi intense qu'une femme.pour autan. L'homme est par définition nettement moins sociable que les femmes qui ont plus tendance à s'extérioriser et son plus émotrives que les hommes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Mer 5 Aoû - 12:26

Ah ben si on met les femmes ninja dans la balance, tout de suite, tout se justifie.
Personnellement, j'en connais des tas et si mes dernières données sont exactes elles devraient représenter environ, houlala au moins 0,001 % de la population féminine mondiale.

On pourrait rajouter les déesses, Buffy, Wonder Woman et Super Jamie.

On avance, plus qu'une petite cinquantaine de % pour crédibiliser le truc...

Je ne sais pas ce que tu prends Cheshire, mais j'en veux !

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 12:40

Bertolt_Brecht a écrit:Je ne sais pas ce que tu prends Cheshire, mais j'en veux !
La sagesse ne s'achète pas ma ca s'acquièrt... Tu peux commencer en lisant Platon ou lire ce qui suit citation "La doctrine des ninjas met l'accent sur l'endurance, la persévérance, la capacité d'adaptation. Ceci comprend donc bien sûr les techniques de combat et de survie dans la nature, d'endurcissement du corps et de l'esprit, mais aussi la capacité à prévoir le danger et à l'éviter. De fait, le ninja doit être capable de mimétisme, il doit pouvoir faire preuve d'adaptabilité (souplesse mentale) et ne pas s'attacher à des formes fixes et rigides"
Tu comprendras alors qu"etre une femme-ninja est à la portée de n'importe quelle femme, ce qui représente donc un potentiel humain de 100 % de la population fémininne.
En chaque femme sommeille une kunoichi.... parano

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 12:45

J'aime bien la mauvaise foi de cheshire cat: dès qu'il s'agit de dédouaner les hommes de leurs responsabilités parentales, hop le droit naturel est valable, mais quand il s'agit de reconnaître que les femmes, de par leur physique, sont désavantagées par rapport aux hommes et de ce fait naturellement vulnérables par rapport à eux, il n'y a plus personne, et il va même jusqu'à inventer une majorité de femmes ninja.
Dis cheshire cat, y'a combien de femmes dans l'armée, dans des sections de combats? Pas beaucoup hein? Et chez les pompiers, en service actif? Pas beaucoup plus, non? Ca veut dire quoi à ton avis ça?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 12:46

Cheshire cat a écrit: Le top niveau en la matière sont les "kunoichi" ; terme qui désigne une femme-ninja. Elles ont un net avantage sur les Ninja-hommes étant donné qu'elles sont également de grandes séductrices.
L'histoire nous apprend aussi que les peuples des amazones furent, en tous lieux et tous temps, exterminés pour le fait d'avoir été une menace réelle pour toutes autres formes de civilisation qui n'aivaint donc aucun autre choix pour continuer à exister.

Les femmes-ninje... Je n'avais pas pensé à cela. Effectivement, vu l'ampleur du phénomène, je m'incline. Laughing

Pratiquer les arts martiaux est à la portée de n"importe quelle femme, aussi chétive soit-elle, et peut en faire unredoutable combattant. Ce sont des techniques développées afin qu'une personnes "démunie" puis combattre une qui est armée. Le principal intéret de ces arts étant qu'ils utilisent la force de l'agresseur pour la retourner contre lui...
J'imagine que pour pratiquer les arts martiaux, il faut avoir les moyens de se payer, entre autres, des cours. Pour le reste, je ne remets en aucun cas en cause l'efficacité des arts martiaux, mais à ce train là, tout le monde peut faire de la boxe ou de l'haltérophilie...

Le fondement de ce comportement "historique" est son comportement "naturel" ; Ce n'est pas un comportement inné chez l'homme pour qui un bébé ca se résume à un tube digestif qui'il faut remplir d'un côté et torcher de l'autre
.

Vision honorable s'il en est. Plus la succession s'il s'agit d'un mâle, sinon l'utilité est vraiment limitée.


Le role éducatif à donc été naturellement et logiquement dévolu à la femme qui a déjà une relation affective avec lui de 9 mois. C'est d'autan moins naturel chez l'homme qu'il est délaissé lorsque la femme se consacre à son rôle de mère plutot qu'à son role de femme et d'épouse.

Encore une fois, personne ne va contester le lien unique qui lie la mère à l'enfant. Mais je ne vois pas en quoi cela peut intervenir légitimement dans le cadre des violences conjugales. Quant aux hommes délaissés, ils devraient se réjouir de n'avoir dans les pattes ni la rombière ni le tube digestif, sans compter que ça peut justifier la frivolité hormonale des hommes.

Enfin pourvoir au besoin de la famille était le role de l'homme vu la dangerosité de la chasse. Avec la facilité, ce role est tombé en désuétude mais ca n'implique pas que l'homme aiet une relation affective pour sa progéniture aussi intense qu'une femme.pour autan. L'homme est par définition nettement moins sociable que les femmes qui ont plus tendance à s'extérioriser et son plus émotrives que les hommes.

Je suis fondamentalement tout à fait d'accord avec toi.
Mais une fois encore, en quoi cela justifie-t-il les violences faites aux femmes?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Mer 5 Aoû - 12:47

Cheshire cat a écrit:
Bertolt_Brecht a écrit:Je ne sais pas ce que tu prends Cheshire, mais j'en veux !
La sagesse ne s'achète pas ma ca s'acquièrt... Tu peux commencer en lisant Platon ou lire ce qui suit citation "La doctrine des ninjas met l'accent sur l'endurance, la persévérance, la capacité d'adaptation. Ceci comprend donc bien sûr les techniques de combat et de survie dans la nature, d'endurcissement du corps et de l'esprit, mais aussi la capacité à prévoir le danger et à l'éviter. De fait, le ninja doit être capable de mimétisme, il doit pouvoir faire preuve d'adaptabilité (souplesse mentale) et ne pas s'attacher à des formes fixes et rigides"
Tu comprendras alors qu"etre une femme-ninja est à la portée de n'importe quelle femme, ce qui représente donc un potentiel humain de 100 % de la population fémininne.
En chaque femme sommeille une kunoichi.... parano
Tu racontes n'importe quoi. Si c'est si facile de maîtriser à la perfection un art martial, deviens ceinture noire de judo! Non? C'est trop dur?
En plus tu confonds potentiel (un potentiel imaginé par toi du reste) et réalité. Comme BB, je veux bien l'adresse de ton dealer...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum