Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Lun 10 Aoû - 9:42

C'est dit. rou Moi, je pense que l'essentiel des femmes prennent du plaisir en compagnie des hommes sinon, elle ne rechercherait pas un homme et ne serait pas si triste quand il part (inversement vrai).

bien à toi,

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Bertolt_Brecht le Lun 10 Aoû - 9:51

L'utérus artificiel, mythe ou réalité ?

Un "utérus artificiel" devrait permettre à l'embryon de se développer hors de l'utérus maternel de la
fécondation à la naissance. Les chercheurs les plus optimistes espèrent que cela se produira d'ici 50
à 100 ans. Il devrait permettre aux femmes ayant des malformations utérines de ne plus avoir recours
à une mère porteuse.
Cette expérience a été faite sur un embryon humain issu d'une FIV. Elle n'a duré que 6 jours, la loi
interdisant d'aller au-delà.
Certains détracteurs pensent que le rôle des parents ne se limite pas à donner des gamètes. D'autres
pensent que cela donnera une nouvelle liberté aux femmes.

Généthique, 7 septembre 2005
Le Figaro, Jean-Luc Nothias, 9 septembre 2005

La reproduction sans reproducteurs

Biologie.
Henri Atlan, professeur à Paris et Jérusalem, guide ses lecteurs sur les voies futuristes de la parenté envisageables d’après les biotechnologies du XXIe siècle (L’Utérus artificiel, par Henri Atlan, Le Seuil, 2005. 216 pages, 19 euros).

Point de départ du passionnant petit livre de ce professeur de biologie à Paris et Jérusalem, la série de découvertes récentes qui, dans le domaine de la biologie de la reproduction, remettent en question le statut du petit amas d’une centaine de cellules constituant l’embryon humain de cinq jours (ou blastocyste). Classiquement, cet embryon résulte de la fécondation, dans l’utérus d’une femme, d’un ovule par un spermatozoïde, ce qui donne une cellule oeuf qui se divise activement. La fécondation en tube à essai (in vitro), réalisée au laboratoire, permet de reproduire hors du corps d’une femme cette première étape de la gestation (jusqu’à cinq jours). Au-delà, pour donner un bébé, cette gestation ne peut se poursuivre que dans l’utérus.

Or depuis 1997 et la naissance de la brebis Dolly par clonage reproductif, on sait que la fécondation, naturelle ou artificielle, n’est plus le seul moyen d’obtenir un embryon. Dans le cas de Dolly, un noyau de cellule adulte avait été transféré, au laboratoire, dans un ovule énucléé. Le noyau adulte avait été « reprogrammé » par le transfert et s’était mis à se diviser activement. On sait, depuis 2004, que le clonage peut aussi démarrer chez l’homme : une équipe coréenne a en effet produit des blastocystes humains (donnant des cellules souches) par transfert de noyaux adultes dans des ovules humains énucléés. En 2004 également, une équipe japonaise a réussi à faire démarrer un « embryon » de souris par fusion de deux ovules de souris différentes, sans que n’intervienne aucun spermatozoïde de souris mâle. Plus fort encore, en 2003, une équipe de Shangai a réussi le transfert de noyaux de cellules adultes humaines dans des ovules énucléés de lapine. Des blastocystes « humains » ont été ainsi obtenus. Les perspectives ouvertes de la sorte au clonage thérapeutique sont très prometteuses.

Si la possibilité d’obtenir des embryons humains de cinq jours hors du corps de la femme semble désormais acquise, la suite de la gestation (de cinq jours à vingt-quatre semaines) exige encore un utérus de femme. Après vingt-quatre semaines, le bébé, grand prématuré, peut poursuivre une gestation (parfois risquée) dans une couveuse. Un utérus artificiel, susceptible d’entretenir le développement des blastocystes, serait donc une sorte de machine faite d’une cavité tapissée de cellules provenant d’un endomètre (tissu utérin) de femme, pourvu de membranes contrôlant, comme un placenta naturel, l’apport des substances nutritives, des hormones, de l’oxygène ; il faudra un système d’élimination des déchets, de régulation de la température, de la lumière, et toutes sortes de stimulations (auditives, par exemple). Le liquide baignant les blastocystes devra varier comme le liquide amniotique au cours de la grossesse. Des essais réalisés à Tokyo avec des utérus artificiels ont déjà permis la survie de foetus de chèvres pendant trois semaines. L’auteur prédit que toutes les difficultés seront surmontées « dans un avenir de cinquante à cent ans au maximum ».
Il examine ensuite, en anticipant, les bouleversements sociaux, culturels et religieux de cette invention. Hommes et femmes seraient alors strictement égaux devant la reproduction. La parenté sera de moins en moins biologique et de plus en plus sociale.

Paul Mazliak,
biologiste.


On en est loin, on en est loin...
Ça se précise quand même Cool

Darwin n'a qu'à bien se tenir Twisted Evil

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Lun 10 Aoû - 9:52

saco a écrit:C'est dit. rou Moi, je pense que l'essentiel des femmes prennent du plaisir en compagnie des hommes sinon, elle ne rechercherait pas un homme et ne serait pas si triste quand il part (inversement vrai).

bien à toi,

saco

Non, mais ce n'est qu'une comédie pour vous amadouer. Cela fait partie du Grand Plan. Mais chuuuut, j'en ai déjà trop écrit. Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Lun 10 Aoû - 10:08

Vous risquez vite de vous retrouvez dans le rôle de loretta (versus féminin) dans la vie de Brian. On a le temps de voir venir car les féministes ne représentent pas les femmes. Ouf. Very Happy

bien à toi,

saco

N.B: tu as de drôle de théorie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Lun 10 Aoû - 10:13

Loretta, mon héroïne... Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Invité le Lun 10 Aoû - 10:15

"parti de rien, il est arrivé nul part" (comme les autres d'ailleurs).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexisme sur Internet : le cri d'alarme de Ni Putes Ni Soumises

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum