Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  livaste le Jeu 1 Jan - 21:59

LEMONDE.FR avec AFP | 01.01.09 | 07h44 •



A l'issue d'un entretien à l'Elysée, jeudi 1er janvier, avec Nicolas Sarkozy, la ministre des affaires étrangères israélienne, Tzipi Livni, a réaffirmé qu'Israël déciderait "le moment venu" d'arrêter ses opérations militaires contre la bande de Gaza. "Nous maintenons la situation humanitaire à Gaza exactement comme elle doit être", a-t-elle ajouté sans jamais prononcer le mot de trêve, alors que l'Union européenne a appelé à un "cessez-le-feu immédiat et permanent" en vue de permettre une "action humanitaire immédiate" pour la population de Gaza. Pour tenter de relancer un processus diplomatique dans l'impasse, le président français a annoncé qu'il se rendrait lundi en Egypte, en Cisjordanie et en Israël, et mardi en Syrie et au Liban.

Après la mort dans la journée de l'un des principaux chefs du Hamas, Nizar Rayan, ténor de l'aile la plus radicale du mouvement islamiste, lors d'un raid aérien israélien sur son immeuble dans le nord de la bande de Gaza, le Hamas a démenti un communiqué publié peu de temps auparavant selon lequel il acceptait "sous conditions" les propositions de l'Union européenne en vue d'une trêve, propositions déjà déclinées par Israël. "C'est un faux communiqué dénué de toute vérité. Il a été propagé par des parties hostiles afin de semer le doute sur les positions du Hamas", a déclaré le porte-parole du mouvement islamiste, Fawzi Barhoum. Dans un discours télévisé, le chef de gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, avait assuré que "le peuple palestinien vaincra les chars" israéliens.
Interrogé par la chaîne de télévision privée israélienne Chaîne-Dix sur l'imminence d'une éventuelle offensive terrestre, le président de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset, Tzahi Hanegbi, a répondu : "Nous nous rapprochons de l'heure de la décision." "Nous ne voulons pas d'un guerre longue et nous ne souhaitons pas élargir le front", avait pour sa part déclaré le premier ministre Ehoud Olmert lors d'une visite à Beershéva, dans le sud d'Israël. "Nous voulons le calme, nous voulons que les habitants du sud d'Israël reviennent à une vie normale", a-t-il dit.
"Le Hamas est un fardeau pour nous, mais il l'est beaucoup plus pour le peuple palestinien. (...) Nous traiterons le Hamas et le terrorisme avec une main de fer. Mais nous traiterons le peuple palestinien avec un gant de soie. Nous veillerons aux besoins humanitaires, à l'équipement médical et il n'y aura pas de pénurie alimentaire" dans la bande de Gaza, a-t-il assuré.


400 TUÉS CÔTÉ PALESTINIEN


Parmi les cibles touchées mercredi par l'armée israélienne figurent les immeubles des ministères de la justice et de l'éducation, un bâtiment du Parlement palestinien, des tunnels de contrebande et des ateliers "de fabrication de roquettes". Une dizaine de Palestiniens ont été tués et au moins une quarantaine blessés. Selon les services de santé palestiniens, le bilan de l'offensive israélienne s'établit désormais à plus de quatre cents tués, côté palestinien, et deux mille blessés. Un quart des victimes sont des civils, estime l'ONU. Le Hamas a de son côté affirmé avoir tiré une roquette sur une base de l'armée israélienne dans la région de Beersheva, à 40 kilomètres de la bande de Gaza. Le mouvement islamiste a affirmé que les avions israéliens qui attaquent Gaza partent de cette base d'Hatzerim.


La Libye a déposé mercredi soir au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et son plein respect par Israël et le Hamas, mais ce texte devra être amendé pour pouvoir être accepté par les Occidentaux. Le président palestinien, Mahmoud Abbas, qui n'exerce plus aucun contrôle sur Gaza, d'où ses forces ont été délogées par le Hamas en juin 2007, en a lui aussi appelé au Conseil de sécurité pour qu'il adopte une résolution imposant un cessez-le-feu. Dans un discours télévisé, M. Abbas a en outre menacé de renoncer aux négociations de paix avec Israël faute de progrès et pour ne pas cautionner l'"agression" de l'Etat hébreu.


2009 promet décidément ! affraid

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Jeu 1 Jan - 22:33

Israël a trop sérieusement dérapé ce coup là, même si ce dérapage doit arranger le Hamas. "Traiter les civils avec un gant de soie", ben voyons...
Ils se sont hâtés de lancer les opérations avant la fin du mandat Bush. Il faut espérer une chose: que ce dossier sera le tout premier objectif de la législature Obama en politique internationale, avant l'Irak même, parceque sans signal fort:
- toute la région va basculer (ce qui d'ailleurs paraît presqu'inévitable), je doute que les Frères Musulmans ou le Hezbollah ne réagissent pas, comme je doute que El Assad et Ahmadinejad ne se frottent pas les mains
- l'image d'Israël et des Etats-Unis va tomber encore plus bas avec les conséquences imaginables.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  livaste le Sam 3 Jan - 16:14

Gaza - L'artillerie israélienne entre en action


Israël a franchi samedi une nouvelle étape dans son offensive contre les activistes du Hamas en déclenchant des tirs d'artillerie contre Gaza.
Une mission ministérielle européenne entame dimanche une tournée au Proche-Orient, où elle tentera de faire des progrès en vue d'une trêve humanitaire.

D.So. (avec agences) - le 03/01/2009 - 16h44



Depuis plusieurs jours, une opération terrestre israélienne à Gaza semblait imminente. Samedi, huit jours après le déclenchement de raids aériens israéliens contre la bande de Gaza, les premiers tirs d'artillerie ont commencé, notamment à Beit Hanoun, Jabaliya, dans le nord du territoire, et dans le secteur de Khan Younès, dans le sud. Selon des témoins, cette nouvelle étape dans l'offensive israélienne contre les activistes islamistes du Hamas a provoqué notamment une puissante explosion dans la ville de Gaza. On ignore pour l'instant s'il y a des victimes. Des chars ont également été vus se déplaçant en direction de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, tandis que des avions survolaient le secteur.

Dans la matinée déjà, la branche armée du mouvement islamiste palestinien avait affirmé avoir repoussé une incursion menée par des membres des forces spéciales israéliennes, qui tentaient de franchir la frontière avec la bande de Gaza. Les combattants du Hamas auraient tiré six salves de mortiers contre les Israéliens, qui ont répliqué à l'arme légère avant de battre en retraite, selon le Hamas. Dans le même temps, l'armée israélienne poursuivait ses raids aériens, tuant au moins quatorze Palestiniens. Côté palestinien, au moins dix roquettes ont visé le sud d'Israël samedi, selon l'armée israélienne, blessant légèrement deux personnes à Ashdod.

Le Hamas "ne capitulera pas"

Au sein de la communauté internationale, les appels au calme se multiplient. L'Egypte, rare pays de la région à reconnaître l'Etat hébreu, a solennellement demandé à Israël de renoncer à poursuivre son offensive terrestre. A Washington, George W. Bush a lui exhorté tous ceux qui le peuvent à faire pression sur le Hamas pour que l'organisation cesse ses tirs sur Israël et permette un cessez-le-feu qui "signifie quelque chose", les Etats-Unis estimant que c'est au Hamas de faire le premier pas en cessant ses tirs de roquettes sur le sud de l'Etat juif. Dimanche, une mission ministérielle européenne entamera une tournée au Proche-Orient, où elle tentera de faire des progrès en vue d'une trêve humanitaire. Le président français Nicolas Sarkozy entamera lui lundi sa propre tournée, durant laquelle il rencontrera notammen le président palestinien Mahmoud Abbas, dont le gouvernement a perdu en juin 2007 le contrôle de la bande de Gaza.

Du côté du Hamas, on assure qu'on "ne capitulera pas" face à Israël. Dans un message diffusé samedi par la radio du Hamas, le mouvement islamiste a menacé d'enlever des soldats israéliens en cas d'offensive terrestre d'Israël. "Si vous commettez la stupidité de lancer une offensive terrestre, un destin sombre vous attendra à Gaza. Ce sera là votre malédiction, la colère de Dieu tombera sur vous", a déclaré de son côté le chef en exil du Hamas Khaled Mechaal dans une rare intervention sur Al-Jazira. En deux jours, le Hamas a déjà perdu deux chefs de haut rang. Vendredi, la mort du premier avait provoqué une "journée de colère" à Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem et dans plusieurs pays arabes. Samedi matin, le mouvement islamiste a annoncé la mort d'Abou Zakaria al Djamal, un commandant de haut rang de la branche armée du Hamas.

Des milliers de manifestants en France

Dans de nombreuses villes de France, des rassemblements étaient organisés samedi pour protester contre les opérations israéliennes à Gaza. A Paris, de 6000, selon la police, à 25.000 manifestants, selon les organisateurs, ont défilé derrière une banderole sur laquelle était inscrit "Halte au massacre. Des sanctions contre Israël". Plusieurs centaines de personnes, parfois des milliers, ont également manifesté à Lyon, Toulouse, Marseille, Mulhouse et Nice. A l'étranger, des rassemblements ont aussi eu lieu, notamment à Londres et Madrid.

bonne année !!!!!!!!!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Sam 3 Jan - 19:04

Les USA qui estiment que c'est au Hamas de cesser les hostilités le premier...Mais le Hamas doit se frotter les mains de ce qui arrive, c'est marrant, on a l'habitude des discours "les extrêmes se rejoignent", mais ici les gens ont un sérieux et ridicule penchant au manichéisme, des deux côtes d'ailleurs Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Sam 3 Jan - 19:34

L 'offensive terreste a commencé. ... Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  livaste le Sam 3 Jan - 20:53

Bien d'accord avec toi , Anna .
Pour moi c'est une imbroglio et j'ai tendance à penser que ça les arrange bien , des 2 côtés , ils ont ainsi des prétextes pour s'entretuer .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  livaste le Sam 3 Jan - 20:56

David a écrit:L 'offensive terreste a commencé. ... Crying or Very sad

D'après les reporters sur place , il faut s'attendre à une offensive de durée , les troupes devraient se risquer dans la partie habitée puisque les rampes de lancement sont en partie dans ces quartiers .
Autant dire qu'il y aura beaucoup de ictimes , chez les civils sans doute mais chez les troupes " réservistes " , donc des civils rappelés aussi ! affraid affraid

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  livaste le Dim 4 Jan - 18:14

L'armée israélienne assiège la ville de Gaza



Par Reuters, publié le 04/01/2009 à 17:22 - mis à jour le 04/01/2009 à 18:51




GAZA - L'offensive terrestre israélienne à Gaza, lancée samedi soir après huit jours de bombardements aériens, a permis à Tsahal de couper en deux la petite enclave palestinienne et d'encercler la ville de Gaza.




Véhicule militaire israélien s'acheminant vers la bande de Gaza. L'offensive terrestre israélienne, lancée samedi soir après huit jours de bombardements aériens, a permis à Tsahal de couper en deux la petite enclave palestinienne et d'encercler la ville de Gaza. (Reuters/Ronen Zvulun)

Au moins 34 personnes, pour la plupart des civils, ont été tuées dimanche quand des obus israéliens sont tombés sur le quartier commerçant de la ville de Gaza, ont annoncé les services médicaux palestiniens.
L'armée israélienne a annoncé la mort au combat d'un de ses soldats, première perte reconnue par l'état-major depuis le déclenchement de l'opération d'infanterie. Trente-deux autres militaires ont été blessés depuis samedi soir.
Le Hamas a annoncé avoir capturé deux soldats israéliens mais Tsahal a affirmé n'avoir pas connaissance de ces disparitions.
Les tirs des blindés israéliens et la poursuite des raids aériens n'ont pas empêché roquettes et obus de mortier de continuer de tomber sur le sud d'Israël.
Environ 25 roquettes ont été tirées dimanche sur l'Etat juif et une femme a été blessée dans la ville de Sderot.
Depuis le début des bombardements le 27 décembre, huit jours après la fin de la trêve de six mois conclue entre Israël et le Hamas sous l'égide des Egyptiens, plus de 500 habitants de Gaza ont été tués lors de l'opération "Plomb durci".
Durant la même période, quatre Israéliens ont été tués par des tirs de roquettes sur le sud de l'Etat juif.
La nécessité d'empêcher la poursuite de ces tirs en détruisant l'infrastructure offensive du Hamas est le motif invoqué par Israël pour expliquer son offensive.

OPÉRATION "INÉVITABLE"
"Le gouvernement a fait tout ce qui était possible avant de se décider à lancer cette opération. Celle-ci a été rendue inévitable", a affirmé le Premier ministre israélien Ehud Olmert.
Le président israélien Shimon Peres a exclu un cessez-le-feu mais a souligné que son pays n'avait pas l'intention d'occuper de façon durable la bande de Gaza.
"Nous n'avons l'intention ni d'occuper Gaza, ni d'écraser le Hamas, mais d'écraser le terrorisme. Et le Hamas a besoin d'une leçon véritable et sérieuse. Il est en train de la prendre", a-t-il dit à la chaîne de télévision américaine ABC.
Les appels à un cessez-le-feu lancés par les Etats-Unis, principal soutien d'Israël, et l'Union européenne sont restés lettre morte.
A l'Onu, l'opposition de Washington a empêché le Conseil de sécurité de se mettre d'accord sur une déclaration d'inspiration libyenne appelant à une trêve, le représentant américain jugeant inutile d'adopter des textes que le Hamas, selon lui, ne fera qu'ignorer.
L'offensive terrestre lancée samedi a permis aux Israéliens de couper le territoire en deux, de la frontière à la Méditerranée, et de mettre le siège à la ville de Gaza. Soldats et blindés ont pris position dans les faubourgs de la ville, où vit un tiers du million et demi de Gazaouis.
Dimanche matin, des fusillades ont opposé les combattants palestiniens aux fantassins israéliens mais, la journée s'avançant, les opérations militaires se sont progressivement limitées à des échanges d'artillerie, roquettes et obus de mortier des Palestiniens répondant aux tirs des blindés de Tsahal.

"TOUT LE MONDE EST TERRIFIÉ"
"La résistance que nous rencontrons, ce sont surtout des tirs de mortier et d'autres projectiles, pas vraiment des combats rapprochés", a expliqué un officier israélien à Jérusalem.
Les avions israéliens ont continué à viser des dizaines d'objectifs, notamment des tunnels qui servent à la contrebande d'armes entre l'Egypte et Gaza. En soirée, un raid contre une mosquée du nord du territoire a fait cinq morts, tous des civils, selon les services de secours.
Cinq civils ont aussi été tués et une quarantaine blessés par des obus qui se sont abattus sur le principal quartier commerçant de la ville de Gaza. Les tirs d'un blindé ont atteint deux enfants, selon les services médicaux.
"On tue des civils (...) Des gens sont mutilés, frappés dans leur chair, tout le monde est terrifié", a témoigné un médecin du Croissant-Rouge.
L'armée israélienne, elle, a affirmé avoir atteint "des dizaines" de combattants du Hamas, sans autres précisions.
Un porte-parole de la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al Kassam, a promis aux soldats israéliens "la mort ou la capture".
"L'ennemi sioniste doit savoir qu'il mène une bataille perdue", a dit Abou Oubaïda.
Les forces du Hamas sont estimées à environ 25.000 hommes.
Israël n'a pas révélé combien de ses soldats étaient engagés à Gaza mais a rappelé des milliers de réservistes et s'attend à ce que l'opération dure "de longs, longs jours", selon les termes d'un porte-parole de l'armée.
"Ce ne sera pas facile. Ce ne sera pas court. Je ne veux induire personne en erreur", a confirmé le ministre israélien de la Défense, le travailliste Ehud Barak, dans une intervention télévisée.
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé à la fin immédiate des opérations terrestres, de même que la France - dont le président Nicolas Sarkozy, est attendu lundi à Jérusalem - l'Egypte et la présidence de l'Autorité palestinienne, évincée de Gaza par le Hamas en juin 2007.
Le sort des habitants du territoire devient de plus en plus désespéré. Les agences humanitaires ont prévenu que les stocks d'eau, de nourriture et de médicaments s'épuisaient.
Version française Gregory Schwartz, Henri-Pierre André et Guy Kerivel


Dernière édition par livaste le Mar 6 Jan - 11:46, édité 1 fois

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  livaste le Lun 5 Jan - 21:54

Le coeur de Gaza-ville en proie à de violents affrontements



Par LEXPRESS.fr, publié le 05/01/2009 19:42 - mis à jour le 05/01/2009 19:53





De très violents combats ont éclaté lundi pour la première fois dans la ville de Gaza entre soldats israéliens et combattants palestiniens. En dix jours, au moins 555 Palestiniens ont trouvé la mort.



Nayef Hashlamoun/REUTERS





Les soldats israéliens poursuivent leur progression malgré la résistance du Hamas.

Selon des témoins, des dizaines de combattants du mouvement islamiste Hamas, mais aussi du Jihad islamique, affrontaient l'armée israélienne dans le quartier de Choujaïya, dans l'est de Gaza, pour la première fois depuis le début de la phase terrestre samedi.
De nombreuses explosions étaient entendues dans le secteur alors que des hélicoptères menaient plusieurs raids. Le Hamas a affirmé avoir tiré des roquettes anti-chars sur au moins sept blindés.

La situation humanitaire ne cesse d'empirer
Une source militaire israélienne a confirmé que des soldats menaient des combats acharnés dans le secteur de Gaza-ville, quasiment encerclée par les chars.
D'autres affrontements ont été signalés dans le secteur de Zeitoun ainsi qu'aux abords des villes de Jabaliya et Beit Lahya, dans le nord du territoire.
Après l'entrée des chars dans la bande de Gaza, l'armée israélienne a renforcé son contrôle aux portes de plusieurs agglomérations du territoire palestinien exigu et surpeuplé de 362 km2, qui se retrouve coupé en deux.
Lundi, 50 Palestiniens, dont 12 enfants, ont été tués par les bombardements israéliens, selon le chef des services d'urgence de Gaza, Mouawiya Hassanein. Selon lui, au moins 555 Palestiniens ont été tués, dont de nombreux civils, et 2700 blessés depuis le lancement de l'offensive militaire israélienne.
La situation humanitaire continuait d'empirer dans la bande de Gaza où s'entassent 1,5 million d'habitants, la plupart des secteurs étant privés d'électricité et souffrant d'importantes pénuries d'eau courante et de nourriture.
Le Haut Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres, a demandé l'ouverture des frontières pour permettre aux Palestiniens le souhaitant de quitter le territoire.

Les tirs de roquettes se poursuivent, la trêve s'éloigne
Malgré l'offensive, les activistes palestiniens ont continué à tirer des roquettes sur le sud d'Israël, où 32 de ces engins sont tombés depuis dimanche soir, faisant quatre blessés légers. Quatre Israéliens sont morts dans ces tirs depuis le 27 décembre. Selon l'armée israélienne, un soldat a été tué et 55 autres ont été blessés dans l'opération terrestre.
En dépit des morts et des destructions, le plus influent chef du Hamas à Gaza, Mahmoud al-Zahar, a affirmé que "la victoire arrive grâce à Dieu".
Peu après, Abou Obeida, porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, bras militaire du Hamas, a affirmé que des "milliers" de ses combattants étaient prêts à affronter l'armée israélienne dans les rues de Gaza. Le Hamas a envoyé une délégation au Caire pour discuter des moyens de mettre fin à la guerre.
Parallèlement, les efforts diplomatiques se poursuivaient avec la présence dans la région du président français Nicolas Sarkozy, d'une mission de l'Union européenne et d'un émissaire du président russe Dmitri Medvedev.
Mais la chef de la diplomatie israélienne Tzipi Livni a douché les espoirs d'une imminente cessation des hostilités, en affirmant qu'Israël était déterminé à réaliser les objectifs de sa campagne à Gaza. Son but déclaré est de faire cesser les tirs de roquettes sur le sud d'Israël.
Mais à Washington, le président George W. Bush a dit "comprendre" le désir d'Israël de se défendre et estimé que tout cessez-le-feu devait comporter des conditions empêchant le Hamas de tirer des roquettes.
A New York, le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki a déclaré que les Etats arabes allaient proposer un nouveau projet de résolution au Conseil de sécurité afin d'obtenir un cessez-le-feu durable à Gaza.


cela ne va pas en s'améliorant ! affraid

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Sylvain Franois le Mar 6 Jan - 8:39

Pourquoi faire une trêve ? Ca donnera la possibilité au Hamas de renforcer ses positions, de se réarmer et de trouver des "idiots" à envoyer au casse pipe ! En plus, le Hamas présentera ça comme une victoire, ce qui sera le cas ! Et on sera reparti pour un tour, sans comper que cela fera encore durer plus longtemps le conflit !

Sylvain Franois
adhérent
adhérent

Masculin Nombre de messages : 65
Age : 53
Date d'inscription : 30/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Mar 6 Jan - 11:39

Oui, il est certain que l'opération "plomb durci" va définitivement régler le conflit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Mar 6 Jan - 12:04

c'est tellement "facile" de condamner Israel .... sauf qu'ils se prennent eux aussi des roquettes sur la tronche ...alors autant affaiblir le Hamas ; on sait de toutes manières que leur technique c'est de mettre les civils au milieu des conflits plutôt que de les en éloigner ....ça les rend "victime" alors même que c'est une tactique régionale d'ampleur ....les talibans font de même en Afghanistan .... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Mar 6 Jan - 12:21

Relis tout ce que j'ai écrit à ce sujet, tu verras que ma position n'est pas aussi simpliste que "condamner Israël".
Et il est tout aussi facile de prétendre que cette opération légitimée par la défense va affaiblir le Hamas (mwarf).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Mar 6 Jan - 12:26

Anna a écrit:Relis tout ce que j'ai écrit à ce sujet, tu verras que ma position n'est pas aussi simpliste que "condamner Israël".
Et il est tout aussi facile de prétendre que cette opération légitimée par la défense va affaiblir le Hamas (mwarf).

en fait je répondais aux articles pas spécialement à toi Anna.
Sinon, je ne sais pas comment on peut à court terme affaiblir le Hamas sans se défendre ...faire les victimes et chercher la pitié auprès de la communauté internationale ?.... je crois qu'en fait , c'est le Hamas qui se rabaisse a ça en ce moment tout en continuant de bombarder le sud israelien ... mais bon , les juifs eux ne mettent pas leurs gosses et leur femme dans la ligne de mire de l'ennemi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Mar 6 Jan - 12:38

C'est toute la question, et je ne crois pas qu'il y ait de réponses simplistes. Ce qui est certain est par contre que le Hamas a tout fait pour en arriver à ces extrêmités (mais bien évidemment, la politique israëlienne est responsable de moitié de sauter à pied joint dans le piège) et quoiqu'il advienne, va en profiter, puisqu'ils passent pour les agressés (ce qui est faux) et savent instrumentaliser le dédain du gouvernement israëlien pour les victimes civiles (ce qui est vrai).
ALors après dire qu'Israël a crée le hamas et s'en arrêter là, c'est d'une connerie sans bornes, car certains ont tout su souffler sur les braises.
Au Proche Orient, il y a le Hamas et le gouvernement israëlien qui refusent d'arrêter une logique de la haine, avec au milieu deux populations civiles qui au fur et à mesure des hostilités réciproques se rallient aux agités de la guerre. Saupoudrer le tout des influences des USA (que tout le monde dénonce, à juste titre) et celles que certains oublient gentillement de mentionner quand ils évoquent le pôvre Hamas: celles de la Syrie et de l'Iran. C'est un noeud gordien qui a été serré au fil du temps.
ALors Obama va-t-il infléchir la politique? Il le faudrait, mais c'est aussi prendre le risque de laisser Israël (ou plutôt, la population israëlienne) à son sort, car il me paraît illusoire de croire que le cas échéant, el Assad et Ahmadinejad feront de même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Invité le Mar 6 Jan - 12:44

quand on voit tout le soutien qu'a la Palestine .... je ne pense franchement pas que les USA lâchent Israel....d'une parce que dans le monde politique et financier américain ce sont en majorité des juifs qui sont derrière ; de deux parce que ce serait lâcher la souris au milieu des fauves que d'abandonner Israel....et signer son arrêt de mort !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israël maintient son refus de cesser ses raids à Gaza

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum