Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal

L'avantage fiscal des services à la personne dans le viseur

Aller en bas

L'avantage fiscal des services à la personne dans le viseur  Empty L'avantage fiscal des services à la personne dans le viseur

Message  livaste Jeu 29 Déc - 8:56

L'avantage fiscal des services à la personne dans le viseur
Mots clés : Services À La Personne,

Mis à jour le 28/11/2011 à 13:51 | publié le 28/11/2011 à 11:54

Les députés souhaitent recentrer l'aide fiscal sur les services qui aident à concilier vie professionnelle et vie familiale.
Figaro.fr
La commission des Finances de l'Assemblée nationale a voté un amendement visant à réduire le nombre de services à la personne pouvant bénéficier de l'avantage fiscal, selon Les Echos.

Il y aurait eu un certain détournement auquel Chantal Brunel souhaiterait remédier. La députée UMP a fait voter par la commission des Finances de l'Assemblée nationale un amendement visant à restreindre le spectre des services à la personne pouvant bénéficier de l'avantage fiscal. Il s'agit de «revenir à l'origine de la réduction d'impôt pour services à domicile : tout ce qui est conciliation vie professionnelle-vie familiale, garde d'enfant», estime-t-elle dans Les Echos.

Elle rappelle que le coût de la mesure est passé de 2 milliards d'euros en 2007 à 3,8 milliards aujourd'hui. Gilles Carrez, rapporteur de la commission des Finances confirme que c'est «une dérive financière très inquiétante». «On ne peut pas supprimer un poste de fonctionnaire sur deux et créer, en parallèle, des emplois financés par les crédits publics sans aucun contrôle», affirme-t-il.

Des services deux fois plus chers
Les cours de piano, séances de gymnastique à domicile et autre dépannages informatiques pourraient donc sortir du champ d'application du crédit d'impôt (déductibilité de 50% des sommes versées). Seuls conserveraient le bénéfice de l'avantage les travaux ménagers, petit jardinage, bricolage, garde d'enfant à domicile, soutien scolaire et garde-malade. Pour les autres, le prix risque de peser deux fois plus lourd dans le portefeuille des ménages.

Ce coup de rabot reprend les préconisations de l'Inspection des finances sur les niches fiscales. Dans son rapport, l'Inspection estimait «souhaitable de pouvoir graduer les aides entre la politique de soutien aux services de confort et celle concernant des services plus essentiels». L'amendement, voté grâce aux voix socialistes ne fait néanmoins pas l'unanimité dans les rangs de la majorité. L'entourage de Valérie Pécresse, a déjà fait savoir qu'a priori, la ministre du Budget ne soutenait pas le texte.

L'amendement sera soumis mercredi au vote de l'ensemble des députés à l'Assemblée nationale, dans le cadre de l'examen du collectif budgétaire.

voilà une dépitée qui veut faire des économies sur le dos des personnes âgées qui sont contraintes de recourir , pour les tâches ménagères , à quelques heures de femme de ménage !!
On prend note !

Mais pourquoi ne commencerait elle pas par proposer de faire des coupes dans les énormes avantages des parlementaires ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

L'avantage fiscal des services à la personne dans le viseur  Empty Re: L'avantage fiscal des services à la personne dans le viseur

Message  livaste Jeu 29 Déc - 9:02

Un petit rappel pour permettre de comparer qui coûte cher aux contribuables !



Député : 13 512 € bruts par mois


L'Assemblée nationale compte 577 députés. © Catherine Burg


Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 246,81 € net par mois.

Indemnité représentative de frais de mandat : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...)

Avantages : 9 138 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d'un abonnement internet. Le président de l'Assemblée nationale jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.
Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

Pour le personnel de la dépitée , il lui est donné 9138 euros et elle trouve anormal que la mamie de 80 ans puisse déduire de ses impôts une partie des salaires qu'elle doit payer à la femme de ménage qui vient 2 fois par semaine l'aider au ménage ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum