Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale

Aller en bas

42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale Empty 42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale

Message  livaste Dim 26 Juil - 14:35

42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale

LEMONDE.FR avec AFP | 26.07.09 | 14h44 •

Des affrontements entre la police et des membres d'une secte islamiste radicale qui se réclame des talibans ont fait 42 morts dans le nord du Nigeria, dimanche 26 juillet, selon une source hospitalière. "Nous avons reçu au total 42 corps", a déclaré à l'AFP un infirmier au Bauchi Specialist Hospital, dans la ville de Bauchi (nord), joint par téléphone. Il a précisé qu'il s'agissait des dépouilles de victimes "des combats entre les forces de sécurité et des membres des talibans", une secte apparue au Nigeria en 2004.

Un journaliste local qui se trouve sur place, interrogé par l'AFP au téléphone, a fait état d'une trentaine de morts. Un porte-parole de la police de Bauchi avait indiqué plus tôt que cinq membres de la secte avaient été tués lors d'affrontements entre la police et les "talibans" dimanche matin. Des hommes de la secte avaient tenté d'attaquer un poste de police dans les environs de Bauchi, une attaque repoussée par la police, selon ce porte-parole.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale Empty Re: 42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale

Message  livaste Mer 29 Juil - 15:43

AFRIQUE
De violents affrontements plongent le Nigéria dans le chaos
| Mise à jour : 29.07.2009, 12h51


Le nord du Nigeria est le théâtre de violents affrontements qui opposent les forces de l'ordre aux membres d'une secte islamiste radicale, les «talibans». On dénombrait mardi au moins 260 morts. Les combats se sont poursuivis dans la nuit de mardi à mercredi. Le président Yar'Adua a décrété hier l'«alerte totale» des forces de sécurité, assurant que les autorités menaient l'assaut final contre Mohamed Yusuf, le chef spirituel des «talibans» à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.



Depuis dimanche, les «talibans» ont mis le feu notamment à des églises et des postes de police dans plusieurs villes du Nord. Au total, ces violences ont touché quatre Etats du pays: Bauchi, Borno, Kano et Yobe.
Les heurts ont éclatés dimanche dans la ville de Bauchi, capitale de l'Etat du même nom, quand la police affirme avoir déjoué une attaque prévue par la secte contre un de ses postes.

«Hier (mardi), nous avons compté 197 cadavres de talibans qui ont été déposés dans l'enceinte du commissariat central, (...) ils ont tué neuf policiers», a précisé un policier de Maiduguri sous couvert d'anonymat. Signe d'une tension extrême, des témoins ont vu, non loin du commissariat central, des militaires abattre à bout portant trois «talibans» prisonniers.

Poursuite des combats
La nuit dernière, le climat était toujours aussi tendu. «Ca n'a pas arrêté. A mon avis les combats ont été favorisés par la lune qui éclairait bien. Et puis les tirs ont cessé vers 4 h 30 (heure locale) dans le quartier Bayan», a déclaré cette nuit à l'AFP Abdul Mimini Hassan, un habitant de Maiduguri. «J'entends des coups de feu de temps en temps. On ne peut pas sortir, trop dangereux. Je pense que les militaires traquent les extrémistes», a poursuivi Hassan.
L'armée a notamment bombardé au mortier une mosquée, considérée comme un repère de «talibans», ainsi que le domicile de Mohammed Yusuf . «Nous ne savons pas s'il a été tué ou s'il a pu s'échapper», a confié un policier.

Un mouvement né en 2004
Cette secte s'est fait connaître en 2004 quand elle a établi sa base dans le village de Kanamma (Etat de Yobe), à la frontière avec le Niger. Composée essentiellement d'étudiants en rupture d'université, elle comptait à ses débuts environ 200 membres. Sa dimension actuelle est inconnue. A l'instar de l'ancien régime taliban en Afghanistan, elle veut instaurer un Etat «islamique pur» dans le nord du Nigeria.
Ces cinq dernières années, des heurts entre ces «talibans» et les forces de l'ordre ont éclaté ponctuellement dans différents Etats du nord, mais le bilan des violences depuis dimanche est le plus lourd que la secte ait enregistré à ce jour.

Le nord du Nigeria, pays d'au moins 140 millions d'habitants, est à dominante musulmane et le sud est majoritairement chrétien. Douze Etats septentrionaux ont instauré la charia (loi islamique) depuis 2000. Mardi, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit «inquiet» de la situation et a condamné «les pertes de vies inutiles».


Leparisien.fr

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale Empty Re: 42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale

Message  Invité Mer 29 Juil - 15:53

ils commencent enfin a appeler cette religion "secte" ....c'est bon signe !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale Empty Re: 42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale

Message  livaste Dim 2 Aoû - 20:19

COMBATS
Les affrontements au Nigeria ont fait 700 morts

NOUVELOBS.COM | 02.08.2009 | 17:16

Le nord du pays, majoritairement musulman, a connu près d'une semaine de combats entre les forces de sécurité et les islamistes de la secte Boko Haram.



Les combats entre les forces de sécurité et les islamistes de la secte Boko Haram ont fait plus de 700 morts dans le nord-est du Nigéria, selon une déclaration des responsables de la défense et de la Croix-Rouge, dimanche 2 août. "D'après ce que nous avons trouvé, le bilan s'établit jusqu'ici à 700 morts (...) Une équipe mixte a été mise sur pied pour collecter les derniers corps disséminés dans toute la ville de Maiduguri", a confié Aliiyu Maikano, l'un des responsables de la Croix-Rouge nigériane pour le nord-est du pays.
Les employés de l'Etat de Borno, dont Maiduguri est la capitale, et de la Croix-Rouge ont jeté les corps non réclamés, dont certains en état de décomposition avancée, dans la benne de camions afin de les enterrer dans des fosses communes. "Notre équipe d'évacuation a terminé d'enlever tous les cadavres des rues de la ville. Les familles ne sont pas disposées à réclamer les corps, donc le gouvernement a décidé de les enterrer dans une fosse commune", a déclaré un porte-parole du gouvernement de l'Etat de Borno.

"L'éducation occidentale est un péché"

Le nord du Nigéria, majoritairement musulman, a connu près d'une semaine d'émeutes, à l'initiative de la secte Boko Haram, dont le nom signifie en haoussa "L'éducation occidentale est un péché" et qui se veut le pendant nigérian des talibans afghans. Le calme est revenu à Maiduguri, où se sont déroulés les affrontements les plus violents, et les autorités espèrent que la mort du gourou de la secte, Mohamed Yusuf, 39 ans, abattu jeudi alors qu'il était aux mains de la police, mettra un terme aux violences. Selon la thèse officielle, Mohamed Yusuf a trouvé la mort lors d'un échange de coups de feu alors qu'il tentait de s'évader. Mais des défenseurs des droits de l'homme évoquent plutôt une exécution.
"La plupart des victimes ont été inhumées dans le complexe de Mohamed Yusuf qui servait de QG à la secte" a déclaré un haut responsable de la défense à Abuja, la capitale fédérale.

Une version radicale de l'Islam
Les violences ont éclaté il y a une semaine après l'arrestation dans l'Etat de Bauchi de membres de la secte accusés de préparer une attaque contre un commissariat de police. Boko Haram se veut une version sub-saharienne des talibans afghans, mais sa vision radicale de l'islam n'est pas partagée par la majorité des musulmans nigérians, dont l'organisation représentative, la Jamaatu Nasril Islam, a condamné ses méthodes violentes.
Une centaine de personnes étaient toujours soignées samedi dans deux hôpitaux de la ville, d'après le responsable de la Croix-Rouge, à la suite de blessures infligées notamment par balles, au coupe-coupe et l'arme blanche. Des dizaines d'autres ont pu regagner leurs domiciles après avoir reçu des soins.
Plusieurs milliers d'habitants qui s'étaient enfuis au moment des affrontements ont commencé à regagner leurs foyers.
(Nouvelobs.com avec AP et AFP)

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale Empty Re: 42 morts au Nigéria dans des affrontements entre la police et une secte islamiste radicale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum