Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

2 participants

Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  livaste Dim 14 Déc - 10:22

Enquête

LE MONDE | 12.12.08 | 14h56 •



"Milleuristes" espagnols, "generazione mille euro" à l'italienne, celle des 650 euros en Grèce, CPE en France... Les jeunes diplômés en pleine révolte en Grèce partagent, avec leurs voisins d'Europe du Sud, le triste record d'être payés au lance-pierre quand ils trouvent un emploi, précaire souvent. Diplômés mais déclassés, ils habitent chez papa et maman jusqu'à 30 ans et plus. Pour raisons financières, mais aussi, Méditerranée oblige, par attachement à la famille.


"Certaines sociétés partagent le poids de la précarité entre les générations, là, toute la précarité se concentre sur les jeunes", résume le chercheur au CNRS Olivier Galland. Il en veut pour preuve le pourcentage en France de salariés en contrat à durée indéterminée parmi les 30-50 ans "qui n'a pas bougé depuis vingt ans".

Lanterne rouge en matière de taux de chômage des jeunes, avec 25,2 % des 15-24 ans sans emploi (Eurostat, 2006), la Grèce est suivie par la France (22,6 %) et l'Italie (21,6 %). En proie à un chômage redevenu massif, l'Espagne risque fort de faire subir à ses jeunes le même sort.

Entre études à rallonge et emplois au rabais, ces nouveaux déclassés sont les victimes d'une "promesse non tenue" quand ils se voient attribuer un emploi sans rapport avec leur investissement éducatif, résume la sociologue Cécile Van de Velde. La déception est d'autant plus forte que ces pays ont vécu en quelques années "un saut" important entre la génération des parents qui n'ont pas fait d'études et celle de leurs enfants surdiplômés. "Ces pays ont connu une augmentation forte et brutale des niveaux d'études pour rattraper leur retard", rappelle la chercheuse Marie Duru-Bellat. Un drame dans une Europe du Sud qui a en commun la religion du diplôme et une coupure entre universités et monde du travail, aux antipodes des pays anglo-saxon et scandinaves.


GÉNÉRATION KANGOUROU


Au Danemark, pays modèle en matière de politique de jeunesse, la proximité des entreprises et des jeunes est plus grande du fait des stages et de la présence des entreprises dans les universités. Mais dans ce pays, chaque jeune bénéficie à l'âge de 18 ans d'une bourse d'études distribuée sous forme de 72 bons mensuels (d'un montant total d'environ 1 000 euros) dont chacun dispose à sa guise et sans limite d'âge. Comme en Grande-Bretagne, le job étudiant y est la règle, et l'autonomie, la norme.

Rien de tout cela sous les latitudes plus méridionales. A l'image de la France, qui a toujours écarté l'idée d'une allocation d'études, l'Espagne, l'Italie ou la Grèce n'ont pas développé de politiques d'aides spécifiques d'accès à l'autonomie des jeunes. Ces pays misent, comme le disent les experts, sur "les transferts familiaux", autrement dit, ils préfèrent aider les familles qui, à leur tour, aideront les jeunes.

Pas étonnant que ces générations kangourous s'accrochent à leur famille tout en repoussant le moment d'en former une à leur tour. Le taux de natalité s'affiche à 1,32 enfant par femme en Italie, 1,39 en Grèce ou encore 1,38 en Espagne. Les bamboccioni ("fils à maman") quittent rarement la maison avant 30 ans. Les jeunes Grecs, Espagnols et Portugais s'incrustent aussi avec un âge médian de départ de la maison familiale de 27 ans. La France échappe malgré tout au phénomène, avec un âge médian de départ de 23 ans. En Espagne, où s'ajoute l'obsession de l'accès à la propriété, "il n'y a pas de transition entre la famille que l'on quitte et la famille que l'on forme", résume Olivier Ferrand, auteur, avec Alessandro Cavalli et Vincenzo Cicchelli, de Deux pays, deux jeunesses ? (Presses universitaires de Rennes).

Face à ce cumul de difficultés, ce qui surprend les observateurs, c'est que les jeunes ne se révoltent pas davantage. Mais quand ils se produisent, ces embrasements traduisent à coup sûr davantage, selon le sociologue italien, "non plus la lutte pour les lendemains qui chantent mais la peur de perdre ce que l'on a".

Brigitte Perucca

Une étude interessante mais incomplète , le Danemark ce n'est pas toute l'Europe , que se passe t il en GB , en Allemangne ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Invité Dim 14 Déc - 10:29

C'est exactement ce que j'écrivais sur le topic consacré à la Grèce. La frustration dela jeunesse la rend sans espoir et je reste convincue qu'il n'y a pas pire mal pour une société.
D'ailleurs, je me retrouve complètement dans le descriptif fait des jeunes étudiants: je fais aussi partie de cette partie de la population dont les parents avaient gravi un ou plusieurs échelons dans l'échelle sociale. C'est valorisant et synonyme d'un social qui fonctionne. Nous, au mieux, nous stagnerons, pour ne pas écrire que nous descendrons, alors que nous avions mis toutes les chances de notre côté, en partie grâce à nos parents d'ailleurs. Comment ne pas être en colère? Comment continuer à croire et défendre un systéme qui n'offre rien et pire, nous ment?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  livaste Dim 14 Déc - 10:38

je vous poste quelques " réactions "




bourneville
14.12.08 | 09h52
"
Un diplome universitaire implique un eveil sur le monde, la science, et crée un citoyen avec des facultes intellectuelles" Cela doit être de quelqu'un qui a fait science po, pas un doctorat de maths appliquées ou de physique des matériaux. Quant à la sélection, à Bac + 5 ou 7, elle a eu lieu ! Ps : l'accent circonflexe on s'en moque !



Thomas.R
14.12.08 | 06h30
Un diplome universitaire implique un eveil sur le monde, la science, et crée un citoyen avec des facultes intellectuelles. En aucun cas il implique un boulot. Peut etre que les gouvernements du sud sont coupables en partie, mais chacun doit etre responsable. Il y a les filieres professionnelles, les BEB, Bac pro, BTS licence pro si on veut bosser. Tout les diplomes en sociologie (par exemple) s' attendent-ils a se voir offrir un poste de chercheur en sociologie? Serieusement! Declassés ? Non.

tiens ça , c'est le beauf du coin qui en veut à tous ceux qui ont réussi à se maintenir en fac !!!! affraid


PrometheeFeu
14.12.08 | 02h18
Le but d'un diplôme est justement de différencier ceux qui l'ont de ceux qui ne l'ont pas. Un diplôme sans sélection ne servira jamais a rien. Il faut aussi aider les jeunes a se lancer en libéralisant le marché du travail et en permettant les stages non-rémunérés pour donner l'accès a une première expérience. Pourquoi voulez vous qu'un employeur prenne le risque d'employer un jeune dans les conditions actuelles?

un bon un vrai , un dur , un pur ... libéral qui propose .. le travail gratuit !!
Il me semblait que cela a un nom , n'est ce pas " esclavage " ????


CHRISTIAN T.
13.12.08 | 17h40
Si les études étaient payantes par principe, avec bourses et prêts pour ceux qui le méritent sur un triple critère (famille, résultats, acceptation de l'orientation) il y aurait nettement moins de diplômés bidon. Dire qu'un diplômé est déclassé ne veut rien dire si il n'y a aucune indication du diplôme obtenu. Enfin, la notion de déclassé n'a aucun sens, un médecin, un préfet, un général, un notaire sont déclassés par rapport au même titre en 1850, ils ne sont pas déclassés dans l'absolu.

duduche
13.12.08 | 12h48
relativisons, les 30 glorieuses avaient permis plus d'indépendance financière des "jeunes"; c'est fini, et c'était exceptionnel historiquement; durant les siècles précédents, et même jusqu'en 1950, on mourrait "jeune", maladie, guerres etc; avant : habitat tri-générationnel, car pas possible autrement...CQFD. un "jeune" mal loti a un pc portable bien plus puissant que le directeur général d'une SSII il y a 20 ans. Université au rabais et à tiers-temps, bac+5 = Bac+2 en fait.

P-O
13.12.08 | 10h22
est-on sûr que ça ne concerne pas d'autres pays que ceux de l'Europe du sud une manière peut-être de ne pas vouloir admettre que dans l'ensemble de nos pays, les jeunes sont une génératione sacrifiée de même que les séniors oui, les conditions économiques et sociales se sont dégradées, mais n'en déplaisent à la pensée dominante, elle ne concerne pas que les pays d'Europe du Sud. mais l'admettre pour ces analystes, ce serait admettre la crise de l'ultralibéralisme ...


tout à fait d'accord avec cet internaute !


ortograf
13.12.08 | 09h23
loti (bien ou mal) s'écrit sans accent circonflexe.


Roger L.
13.12.08 | 09h19
Analyse en grande parptie juste mais, à mon avis, insuffisante. "Promesse non tenue" ou refus des jeunes de voir la réalité, celle d'un accès sans sélection à l'université, qui aboutit à sa paupérisation. A l'opposé, ne méconnaissons pas non plus l'exclusion des séniors. Notre société accumule donc les exclusions et semble préférer ménager les rentiers et les rentes de situation. Signe d'une société qui se sclérose. Aucun groupe, aucun parti n'ose voir ce péril ni ne le dénonce.


cpx30000
13.12.08 | 09h17
"Les jeunes d'Europe du Sud mal lôtis" : ô rage, ô désespoir, ô accents ennemis!

JACQUES A.
13.12.08 | 09h13
s'il vous plaît, pas de circonflexe sur loti !

ici c'est le clan de ceux qui n'ont rien à dire mais qui ont le droit de s'exprimer !! Razz Razz





Pastagateux
12.12.08 | 23h27
C'est sur en Norvege les jeunes ont du petrole!!! Si l'auteur voulait dire que les jeunes (étudiant a l'UNI) dans ces pays sont declasses a cause du manque d'investissement dans les formations: Oui. Si l'auteur voulait dire acces limité a la location ou propriété car tout les vieux d'Europe achètent des maisons dans ces pays a des prix déraisonnables: alors oui!

celui là , je l'ai gardé ... pour le pseudo !!! Razz

Paul P.
12.12.08 | 22h55
Le terme Europe "du sud" est peut-être limitatif. Lorsque l'on regarde,en France, les annonces de recrutement qualifié, on constate, souvent que x années d'expérience sont demandées. La meilleure possibilité d'embauche, pour un jeune est souvent un stage réussi. Ce qui n'empêche la précarité d'être non "concentrée sur les jeunes" mais sur les deux extrémités de la vie professionnelle. Témoins les "séniors", comdamnés à travailler jusqu'a 70 ans mais difficilement employables dès 50 ans.

Guillaume D.
12.12.08 | 21h35
Pour le moment, ça ne bouge pas encore chez nous, mais la France est un "pays d'Europe du Sud" où il est préférable d'avoir entre 28 et 35 ans si l'on veut trouver du travail. Voir l'article de 01 Net de cette semaine qui indique le pourcentage de 50 ans et + recrutés en informatique : royalement 2%... Et je ne parle que d'un métier réputé privilégié. Bref, jeunes et vieux, même combat, et personne n'attend plus rien du président du plein emploi, hormis les gesticulations habituelles.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Octave Dim 14 Déc - 10:41

+1 Anna.
Octave
Octave
Maire
Maire

Masculin Nombre de messages : 975
Age : 98
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  livaste Dim 14 Déc - 10:43

cela fait maintenant des lustres que les gouvernements ne promettent plus la promotion sociale des enfants !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Invité Dim 14 Déc - 10:52

Certains commentaires sont justes mais tirent à trop gros trait: ce n'est pas nécessairement une question de contenu de diplômes, la plupart existaient bien avant notre génération et il y a bien des gens qui sortent des cursus prestigieux qui sont également confrontés à des réelles difficultés.
C'est une question de contexte global: il faut avoir fait droit, école d'ingé ou informatique (d'où le post il vaut mieux avoir 28 ans que 50...) pour s'assurer un avenir. Le reste fonctionne au lignage, les canaux de promotion sociale sont volontairement fermés par ceux qui y sont assis. Et pour moi, la génération responsable est celle de ceux qui ont entre 35 et 50 ans à l'heure actuelle, les "post soixante huitards", la génération "bobo", qui fait clairement du délit d'âge pour les séniors, et qui n'a nullement l'intention de laisser les moins de 30 ans venir perturber leur assise. Par ailleurs, les nouvelles donnes économiques forcent aussi à la précarisation et certaines réformes à venir ne vont qu'amplifier le phénomène. Enormément de secteurs, je pourrais vraiment détailler avec celui du journalisme, ont connu des bouleversements majeurs ces dernières années (laps de temps très court). Je crois qu'il ne faut pas oublier dans le mal-être général la situation à grande échelle: honnêtement, il faut un peu être un bisounours aujourd'hui pour se dire que le monde et l'avenir sont pleins d'espoir.
Mais certains discours particulièrement orientés contre les les arts et les sciences humaines participent aussi à cela, et je juque que c'est très inquiètant, les discours "les sciences de l'esprit ne servent à rien, ceux qui sont allées s'y enfermer savaient ce qu'ils faisaient".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Octave Dim 14 Déc - 10:54

Je te suis au mot près (continue du coup ça me repose Laughing ).
Octave
Octave
Maire
Maire

Masculin Nombre de messages : 975
Age : 98
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  livaste Dim 14 Déc - 10:59

Octave a écrit:Je te suis au mot près (continue du coup ça me repose Laughing ).

faignasse !!! Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Invité Dim 14 Déc - 11:04

Au moins on est sûr qu'il est gauchiss... geek

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Octave Dim 14 Déc - 11:04

Carrément, et en plus elle le dit mieux que moi I love you
Octave
Octave
Maire
Maire

Masculin Nombre de messages : 975
Age : 98
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  livaste Dim 14 Déc - 11:07

Je pense que cette situation la fin de l'escenseur social pour les pays dits avancés n'est pas près de se remettre en marche .
La faute en incombe à la mondialisation maintenant ce sont les pays de l'ex URSS , les pays " émergents " aussi qui vont connaitre cet ascenseur et cela jusqu'à ce qu'ils nous aient rattrappés ( sinon dépasser ) .
Je crois que c'est dans la logique d el'économie mondiale et cela sert aussi les intérêts des multi nationales .
Comment pourrions nous croire encore , qu'alors que l'industrie quitte les " vieux pays " , les nouvelles générations pourront avoir plus que leurs parents ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Octave Dim 14 Déc - 12:30

Ce n'est pas la faute de la mondialisation, c'est la faute de ceux qui l'ont voulue et construite comme elle est, nuance. La mondialisation ça peut être formidable, si ça se passe comme dans le manuel.
Octave
Octave
Maire
Maire

Masculin Nombre de messages : 975
Age : 98
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Invité Dim 14 Déc - 15:38

Dirigés par des septuagénaires corrompus et élus par des rentiers, comment voulez vous qu'un pays est des ambitions pour sa jeunesse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés Empty Re: Diplômés mais déclassés, les jeunes des pays de l'Europe du Sud cumulent les difficultés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum