Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Message  livaste le Ven 10 Juil - 14:04

Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

LEMONDE.FR | 10.07.09 | 10h53

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déclaré, lundi 6 juillet, au ministre des affaires étrangères allemand, Frank-Walter Steinmeier, qu'arrêter la colonisation en Cisjordanie en ferait un territoire "judenrein", le terme nazi pour "nettoyé des juifs", a raconté vendredi un proche du premier ministre. "Il n'est pas légitime de faire de la Judée-Samarie [Cisjordanie] un territoire judenrein", a déclaré M. Nétanyahou à son interlocuteur, qui s'est contenté de hocher de la tête, selon cette source.


C'est la première fois qu'un premier ministre israélien use de ce terme, qui établit un parallèle entre l'exigence d'un démantèlement des colonies de peuplement juives et l'antisémitisme génocidaire nazi. Selon le quotidien israélien Haaretz, M. Nétanyahou aurait encouragé ses collègues à utiliser ce terme dans leurs argumentaires sur la défense de la colonisation en Cisjordanie et la nécessité de la reconnaissance par les Palestiniens d'Israël comme un Etat juif.

UN DIPLOMATE DÉNONCE UNE "BANALISATION DE LA SHOAH"

"L'usage de ce terme est inadmissible et particulièrement injuste, s'adressant au chef de la diplomatie de l'Allemagne, un pays qui plus que tout autre s'oppose au passé nazi", a déclaré à la radio militaire l'ancien ambassadeur d'Israël en Allemagne Avi Primor. "Personne, pas même les Palestiniens, ne réclame que la Cisjordanie soit 'judenrein'. Il est tout à fait envisageable que des juifs puissent y vivre dans l'avenir, mais pas que ce territoire reste sous contrôle israélien", a poursuivi l'ancien diplomate, qui a dénoncé dans les propos du premier ministre une "banalisation de la Shoah".

Un autre ancien ambassadeur, Zalman Shoval, qui était en poste à Washington, a exprimé ses craintes quant à l'usage de cette terminologie nazie. "Je n'aime pas que l'on transfère les codes des nazis à d'autres, fussent-ils nos ennemis", a-t-il déploré.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Message  Invité le Ven 10 Juil - 14:20

C'est évidemment scandaleux, mais on sait tous que "Bibi" n'a pas grand chose entre les deux oreilles... Rolling Eyes
Cela dit, ce genre de point Godwin n'est acceptable nulle part, de la part de personne (je ne sais pas pourquoi mais je sens que d'autres vont suivre...). Ici, c'est juste que ça prend une proportion encore plus écoeurante que d'habitude...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Message  Invité le Ven 10 Juil - 14:31

C'est fin ça dites donc, surtout devant Steinmeier.. Razz

Peut-on espérer quelque chose de quelqu'un qui a intégré les ultra-orthodoxes, les nationalistes et qui a pour ministre des Affaires Etrangères Lieberman? Primor a raison, encore une fois. Netanyahou et sa clique sont les meilleurs alliés du Hamas. Et inversement bien sûr.

Je crois que les Allemands ont encore étouffé l'affaire, je n'en ai rien lu cette semaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Message  Invité le Sam 18 Juil - 8:19

Je ne crois pas que c'est tant que ça M. Netanyahou qui soit responsable de la la montée du Hamas mais bien plutôt le blocus économique qu'a subit la population palestinienne. Les pertes liés à ce blocus s'élève à 640 millions d'euros, la bourse de Naplouse est paralysé et le revenu par habitant est tombé à moins de 2 euros. Le blocus touche aussi les appareils de santé et les médicaments.

La responsabilité de la situation est donc lié à l'arrivée de Madame Livni aux responsabilité. C'est elle qui a mis ce peuple dans une situation terrible et inhumaine. Il faudra aussi m'expliquer quels fonds et quelles compensation de ses fonds ont servi à la guerre sanglante contre Gaza...?

Pointé le Hamas comme responsable de la situation des palestiniens, c'est un peu dire que les terroristes corses sont responsable de la situation de la Corse.

M. Kouchner toujours inquiet du sort des pauvres tchéchènes, kosovars... et de bien d'autres cibles n'est pas du tout inquiet pour la santé des palestiniens, des irakiens, des iraniens ou des russes.

Ceci étant dit, je ne vois pas mais pas du tout comment mettre fin à la spirale... Les antisionistes radicaux étant pour la disparition de l' Etat d'Israël dans une entité syrienne ou un Etat multiculturel... Les sionistes voudraient eux que les palestiniens acceptent un Etat sous contrôle d'un autre Etat... Honnêtement, je n'ai pas de solution, j'ai juste l'espérance qu'ils pourront vivre un jour main dans la main.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Message  Invité le Sam 18 Juil - 10:47

Evidemment que le Hamas est co-responsable. Il n'a aucun intérêt à voir la situation se débloquer puisque sa rhétorique anti-israelienne sur le mode résistance, qui le tient debout, ne servirait plus à rien. Le Hamas sait pertinemment qu'en continuant à tirer des roquettes ou en maintenant la pression des attentats suicides (il n'y en a pas eu récemment mais les menaces sont toujours là), les gouvernements israëliens radicaux continueront quant à eux lerus réactions disproportionnées, s'attirant les foudres d'une partie de la communauté internationale dont nombre de pays musulmans et les foudres de l'opinion publique internationale aussi, ce qui permet au mouvement de persévérer dans sa "résistance" etc...Un réel cercle vicieux.

Et ceci arrange bien les Israëliens partisans de la fermeté exagérée qui implique le maintien des colonies et des frontières actuelles, leur droit à la riposte non raisonnée, etc...Et là c'est l'oeuf ou la poule. Les premières victimes sont les gazaouites mais aussi les Israëliens qui ne souhaitent qu'une solution pacifiste (et attention, il n'y a pas de virgule entre "Israeliens" et "qui").

Par ailleurs, la création du Hamas et son activité sont bien antérieurs à l'arrivée de Livni sur la scène politique puisque si je ne m'abuse, il a été fondé au milieu des années 80, par des membres des Frères Musulmans.

Quoiqu'il en soit, reconnaître la légitimité de l'une ou de l'autre de ces rhétoriques est coupable, puisqu'elles s'entretiennent complètement dans le même but finalement (et cela n'a absolument rien de nouveau). Et c'est même pire que cela puisque le Hamas en arrive à ce que l'on pourrait presque appeler une guerre civile avec les partisans du Fatah, à coup de massacres et autres joyeusetés. Preuve que le pouvoir est un enjeu sans nul doute bien plus majeur que le bien être de la population de Gaza ou des Palestiniens en général.

Quant au blocus, c'est toujours la population qui en paye le prix fort. Et ils permettent aussi complètement de légitimer des rhétoriques crasseuses et autres mouvements douteux (cf, Cuba, le blocus est sûrement l'une des meilleures armes du castrisme). Il doit être levé évidemment, mais il faut être lucide, cela n'arrange pas plus le Hamas que les Israeliens partisans de la force.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Message  Invité le Lun 20 Juil - 8:39

Anna a écrit:Evidemment que le Hamas est co-responsable. Il n'a aucun intérêt à voir la situation se débloquer puisque sa rhétorique anti-israelienne sur le mode résistance, qui le tient debout, ne servirait plus à rien. Le Hamas sait pertinemment qu'en continuant à tirer des roquettes ou en maintenant la pression des attentats suicides (il n'y en a pas eu récemment mais les menaces sont toujours là), les gouvernements israëliens radicaux continueront quant à eux lerus réactions disproportionnées, s'attirant les foudres d'une partie de la communauté internationale dont nombre de pays musulmans et les foudres de l'opinion publique internationale aussi, ce qui permet au mouvement de persévérer dans sa "résistance" etc...Un réel cercle vicieux.

Et ceci arrange bien les Israëliens partisans de la fermeté exagérée qui implique le maintien des colonies et des frontières actuelles, leur droit à la riposte non raisonnée, etc...Et là c'est l'oeuf ou la poule. Les premières victimes sont les gazaouites mais aussi les Israëliens qui ne souhaitent qu'une solution pacifiste (et attention, il n'y a pas de virgule entre "Israeliens" et "qui").

Par ailleurs, la création du Hamas et son activité sont bien antérieurs à l'arrivée de Livni sur la scène politique puisque si je ne m'abuse, il a été fondé au milieu des années 80, par des membres des Frères Musulmans.

Quoiqu'il en soit, reconnaître la légitimité de l'une ou de l'autre de ces rhétoriques est coupable, puisqu'elles s'entretiennent complètement dans le même but finalement (et cela n'a absolument rien de nouveau). Et c'est même pire que cela puisque le Hamas en arrive à ce que l'on pourrait presque appeler une guerre civile avec les partisans du Fatah, à coup de massacres et autres joyeusetés. Preuve que le pouvoir est un enjeu sans nul doute bien plus majeur que le bien être de la population de Gaza ou des Palestiniens en général.

Quant au blocus, c'est toujours la population qui en paye le prix fort. Et ils permettent aussi complètement de légitimer des rhétoriques crasseuses et autres mouvements douteux (cf, Cuba, le blocus est sûrement l'une des meilleures armes du castrisme). Il doit être levé évidemment, mais il faut être lucide, cela n'arrange pas plus le Hamas que les Israeliens partisans de la force.

Je n'ai pas de sympathie pour les frères musulmans qui sont en effet à l'origine du mouvement Hamas. Ils sont passés du caritatif à l'action politique. Ils ont d'abord grandi par le caritatif avec la bénédiction de l'Etat israëlien qui ne pouvait, comme aucun autre Etat, ignorer la nature des frères musulmans. Frère musulman qui a été aujourd'hui légitimé en France par M. Sarkozy via le CFCM mais aussi par M. Soral (qui a sans doute oublié que l'UOIF ont fait campagne contre le protectionnisme européen et pour le TCE).

Peu importe que le blocus soit l'arme du Hamas... pour imposer son discours (le discours du Hamas lui appartient et je ne le partage pas), il faut que le blocus soit levé.

Pour le reste, je ne vois pas de sortie de crise.... et vu la situation de l'Etat d'israël, il est de plus en plus évident que ce dernier va à sa perte.

C'est pas évident de penser, de militer au milieu des ruines. Pour ma part, je ne suis pas sioniste et je ne le serais jamais (il n'y a pas de limite géographique au mot) mais je ne peux être non plus antisioniste (il est trop tard)... La disparition d'israël serait un cataclysme tel qu'il serait catastrophique. Les textes du linguiste Milner sont assez réalistes sur le sujet. Je ne crois pas par contre qu'il soit bien placé pour voir dans le judaïsme, le seul élément de défense de la famille. Je ne crois pas non plus au programme du fait du couple infernal question/ réponse.

Pour ce qui est de la guerre en soit... Il est impossible de sortir des engrenages de guerre. C'est notre nature que de guerroyer et de créer des coalitions. Qui oserais dire le contraire alors que les juristes, les psychologues comme les sociologues n'ont fait qu'étudier cela finalement? Qui pourrait dire le contraire?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dérapage sémantique de Nétanyahou devant un ministre allemand

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum