Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il craindre une ...
Voir le deal

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

2 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  livaste Ven 4 Mar - 0:06

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»


Par Judith Waintraub, Jean-Baptiste Garat

03/03/2011 | Mise à jour : 20:42


INTERVIEW - Le secrétaire général de l'UMP affirme avoir rassuré son camp sur les règles du débat.

LE FIGARO. - Nicolas Sarkozy a demandé que le débat sur l'islam devienne un débat sur la laïcité , pour éviter les dérapages de celui sur l'identité nationale. N'est-ce pas déjà trop tard ?

Jean-François COPÉ. - Il n'a jamais été question d'un débat sur l'islam ! Le point de départ, c'était d'avoir une réflexion sur notre pacte républicain. Avec le débat sur l'identité nationale, nous avions fait le constat que la nation française se fissurait en silence. Il s'agit maintenant, après le diagnostic, d'aller aux propositions et de définir ensemble ce que veut dire une laïcité moderne en 2011 et, dans cette République laïque, comment construire un islam de France. Dans ce cadre, j'ai toujours dit que le débat se déroulerait lors d'une convention - le 5 avril - et qu'il donnerait lieu à des propositions concrètes. Ce que je regrette, c'est qu'à peine ce débat lancé, il a été l'objet de toutes les déformations imaginables, quelles que soient les arrière-pensées de leurs auteurs.

Vous faites allusion à ceux qui vous reprochent de stigmatiser les musulmans ?

Ce reproche est totalement absurde ! Aujourd'hui, ceux qui stigmatisent viennent soit du Front national, qui caricature à l'excès les pratiques cultuelles de nos compatriotes musulmans, soit des intégristes islamistes qui, par exemple avec l'affaire de la burqa, veulent instrumentaliser la religion à des fins politiques.

Il y a eu des réticences dans la majorité aussi…

Je ne doute pas de la sincérité d'Alain Juppé, de Jean-Pierre Raffarin ou de Bernard Accoyer. Dès le début, ils ont dit qu'ils étaient en accord avec ce débat, à condition que les règles soient bien fixées. De ce point de vue, je les ai rassurés. Il n'y a pas de crainte à avoir : c'est justement parce qu'il n'a jamais été question de faire un débat sur l'islam autrement que pour parler de manière positive de l'organisation future d'un islam de France que nous n'avons jamais été dans la stigmatisation.

Vous êtes donc en total accord avec François Fillon…

Eh bien, je m'en réjouis. Voici un renfort précieux.

Quelles sont les questions qui se posent aujourd'hui sur la laïcité ?

La loi de 1905 consacrait la séparation des Églises et de l'État. Ce principe est fondateur et ne doit en aucun cas être remis en cause. La laïcité en 2011, ce n'est pas la négociation des religions. C'est la liberté pour ceux qui le souhaitent d'exercer leur culte dans le respect de celui des autres et dans le respect des lois de la République. C'est de cela aussi dont nous parlerons à l'occasion de cette convention. Et parce que la communauté française musulmane a émergé bien après la loi de 1905, il est légitime d'en préciser aujourd'hui l'organisation pour que la pratique de son culte s'intègre pleinement dans la République laïque. C'est ce discours de méthode que nous présenterons, François Baroin et moi, ce soir, à Troyes.

Faut-il construire davantage de mosquées et les financer sur fonds publics, comme le proposent certains ?

Je ne sais pas s'il y a, ou non, assez de mosquées ou de lieux de culte en France. L'objet de ce débat sera notamment d'en faire une évaluation. Ce que je sais en revanche, c'est que ce n'est pas à l'État de construire des lieux de culte. C'est aux fidèles. Et j'ajoute qu'on commettrait un grave contresens si on orientait le débat uniquement vers cette question, même si nous devrons l'aborder, en proposant des formules pragmatiques dans le respect des lois de la République.

Quelles questions concrètes allez-vous traiter ?

Celle des piscines, par exemple. J'ai été profondément choqué que Martine Aubry, maire de Lille, ose «faire un détour par rapport aux principes de la République», selon ses mots, pour réserver des créneaux aux femmes musulmanes en exigeant, pire encore, de n'employer à ces heures que du personnel féminin. Autre sujet, pour les mamans qui encadrent les sorties scolaires, je soutiens totalement la position du ministre de l'Éducation, Luc Chatel. Elles ne doivent pas porter le voile.

Pourquoi ouvrir un débat alors que sur tous ces sujets, vos positions sont arrêtées ?

Vous ne pouvez pas dire cela. Nous travaillons sur des propositions concrètes. Je pense par exemple à la compatibilité des cantines publiques avec des prescriptions religieuses. Je souhaite que l'on parle aussi de la formation et de la rémunération des imams, du prêche en français. J'énumère des questions qui sont sur la table. Il y en a sans doute d'autres et je ne veux pas préjuger aujourd'hui des propositions que nous ferons le 5 avril.

Marine Le Pen a-t-elle tort de dire que ce genre de débat la fait monter dans les sondages ?

Cette petite phrase est une manière de cacher qu'elle est très embêtée, parce que le Front national, du temps du père comme de celui de la fille, a un intérêt objectif à ce que les problèmes soient soulevés et jamais résolus. Que nous ayons le courage de nous emparer de ces questions pour les résoudre est une mauvaise nouvelle pour elle. C'est comme pour la burqa : Jean-Marie Le Pen a été le premier à se prononcer contre la loi, et Tariq Ramadan le second. Les extrêmes se nourrissent l'un l'autre.

Quelle consigne donnera l'UMP, aux cantonales, en cas de duel PS-FN au deuxième tour ?

Je ne suis pas là pour échafauder des scénarios, je me bats avec mes amis pour gagner un maximum de cantons. Rendez-vous au soir du premier tour.


Une question n'est il pas trop tard ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Ven 4 Mar - 9:47

Il n'est jamais trop tard, mais il est urgent de redéfinir la laïcité française et la loi de 1905 !

Pour moi je n'ai JAMAIS compris que nos impôts pouvaient financer des établissements scolaires religieux ni des lieux de culte !

Nous sommes déjà "fauchés" en conséquence je prends ces financements comme du " gaspillage" ! Que ceux qui pratiquent une religion quelle qu'elle soit financent eux-mêmes leur lieu de culte ou leurs établissements scolaires.

Pour ce qui est des prières d'une certaine catégorie de musulmans sur la voie publique je pense que cela est interdit et par ailleurs, sauf erreur, le Coran l'interdit également !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  livaste Ven 4 Mar - 12:19

Pour les établissements scolaire s, permets moi de te dire que les écoles " confessionnelles " sous contrat dispense exactement le même enseignement laïque que les écoles publiques , et coutent beaucoup moins chers puisque les parents qui le peuvent participent aux frais scolaires .
Il serait anormal de refuser de payer les frais scolaires de ces enfants , alors que leurs parents paient ( et dans une proportion bien supérieure à la moyenne nationale ) lIR et les taxes d'habitation et foncières .
Quant aux cathédrales , aux églises classées , faut être allumé par la haine du catholicisme , pour proposer qu'on laisse tomber ce patrimoine !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Ven 4 Mar - 14:02

livaste a écrit:Pour les établissements scolaire s, permets moi de te dire que les écoles " confessionnelles " sous contrat dispense exactement le même enseignement laïque que les écoles publiques , et coutent beaucoup moins chers puisque les parents qui le peuvent participent aux frais scolaires .
Il serait anormal de refuser de payer les frais scolaires de ces enfants , alors que leurs parents paient ( et dans une proportion bien supérieure à la moyenne nationale ) lIR et les taxes d'habitation et foncières .
Quant aux cathédrales , aux églises classées , faut être allumé par la haine du catholicisme , pour proposer qu'on laisse tomber ce patrimoine !

Je ne dis pas que les établissement scolaires catholiques ne dispensent pas le même enseignement laïque en plus des textes religieux que les écoles publiques ! En quoi consiste le contrat si ce n'est une participation financière de l'Etat ?

Par ailleurs je n'ai jamais dit ( merci pour l'allusion " d'allumé par la haine " ... toi qui n'aimes pas les insultes, j'ai du mal à te comprendre ! Merci j'ai tous mes esprits ! ) qu'il fallait cesser de financer ces bâtiments, mais j'ai dit que je trouvais anormal que ce soit uniquement nos impôts qui financent leur entretien !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Sam 5 Mar - 11:09

Par nos racines culturelles je m'offusquerais moins à financer un enseignement religieux catholique .Ce n'est pas une religion qui, de nos jours, fait peur , ce n'est pas une religion de haine.Archaique certes mais, aucunement de haine !
Alors que l'enseignement du Coran.... qui plus est, politisé!...non merci!

les prieurs de rues peuvent prier chez eux ; rien n'interdit de prier chez soi !même Mélenchon pense qu'il faut virer ces prieurs et faire en sorte qu'ils ne perturbent pas la vie quotidienne des français et l'ordre publique !(pour une fois, je suis d'accord avec lui ! Razz )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Sam 5 Mar - 11:23

franline2 a écrit:Par nos racines culturelles je m'offusquerais moins à financer un enseignement religieux catholique .Ce n'est pas une religion qui, de nos jours, fait peur , ce n'est pas une religion de haine.Archaique certes mais, aucunement de haine ! Mais je n'ai aucune haine contre la religion catholique ayant moi-même été élève d'école privée confessionnelle et né de parents catholiques fervents !Alors que l'enseignement du Coran.... qui plus est, politisé!...non merci!
Je suis bien d'accord ... la politique et la religion ne doivent pas être mêlées d'ou ce débat sur la laïcité venu fort à propos !

les prieurs de rues peuvent prier chez eux ; rien n'interdit de prier chez soi !même Mélenchon pense qu'il faut virer ces prieurs et faire en sorte qu'ils ne perturbent pas la vie quotidienne des français et l'ordre publique !(pour une fois, je suis d'accord avec lui ! Razz )

Les prières dans les rues de musulmans perturbent la circulation et sont illégales ! Même le Coran interdit ce genre de procédé ! Nous sommes donc d'accord ... ces politisés musulmans doivent être sanctionnés, et s'ils sans papiers renvoyés illico presto dans leur pays !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Sam 5 Mar - 18:06

Jean-Claude a écrit:
franline2 a écrit:Par nos racines culturelles je m'offusquerais moins à financer un enseignement religieux catholique .Ce n'est pas une religion qui, de nos jours, fait peur , ce n'est pas une religion de haine.Archaique certes mais, aucunement de haine ! Mais je n'ai aucune haine contre la religion catholique ayant moi-même été élève d'école privée confessionnelle et né de parents catholiques fervents !Alors que l'enseignement du Coran.... qui plus est, politisé!...non merci!
Je suis bien d'accord ... la politique et la religion ne doivent pas être mêlées d'ou ce débat sur la laïcité venu fort à propos !

les prieurs de rues peuvent prier chez eux ; rien n'interdit de prier chez soi !même Mélenchon pense qu'il faut virer ces prieurs et faire en sorte qu'ils ne perturbent pas la vie quotidienne des français et l'ordre publique !(pour une fois, je suis d'accord avec lui ! Razz )

Les prières dans les rues de musulmans perturbent la circulation et sont illégales ! Même le Coran interdit ce genre de procédé ! Nous sommes donc d'accord ... ces politisés musulmans doivent être sanctionnés, et s'ils sans papiers renvoyés illico presto dans leur pays !

on s'est bien compris ! Very Happy et comme notre police et nos ministres successifs de l'Intérieur n'osent rien faire de peur de vexer, blesser, être traiter de racistes.... ça crée un raz le bol de pas mal de français que de voir ce laisser-aller ! maintenant que même Mélenchon a fait preuve de courage en dénonçant de laxisme ...et ces prières de rue peut-être cela va t-il permettre une action gouvernementale plus ferme à leur égard!
malheureusement dans ce pays, il faut attendre l'approbation de la gauche pour enfin agir (trop tard) !...et encore, je ne suis pas sûre que la droite réagisse malgré cela !
et, ça me déçoit grandement ! Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Sam 5 Mar - 20:03

franline2 a écrit:
on s'est bien compris ! et comme notre police et nos ministres successifs de l'Intérieur n'osent rien faire de peur de vexer, blesser, être traiter de racistes.... ça crée un raz le bol de pas mal de français que de voir ce laisser-aller !
Nous sommes d'accord pour évacuer les rues de ces "prieurs" et ce sans problème !

Par contre oser dire que les ministres aient peur de vexer les français me fait largement sourire car ça n'a pas toujours été le cas depuis 2007 !

En effet certains d'entre eux ont pris des engagements complètement opposés au souhait du peuple et même le Président a pris une décision contre l'avis du peuple formulé dans les urnes !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Sam 5 Mar - 21:55

blablabla! les ministres ont tous eut peur d'agir à cause de la bien-pensance latente de ce pays ! interdiction d'agir sauf si la gauche considère que c'est "acceptable".... pathétique!
même Sarkozy pour le peu qu'il a pu faire (malheureusement le karcher n'a jamais été débalé!) il s'en ai pris plein la gueule alors, imaginons ce qu'il se serait pris comme injures et surnoms s'il avait osé dégager ces prieurs de rue !! affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  livaste Sam 5 Mar - 22:26

franline2 a écrit:blablabla! les ministres ont tous eut peur d'agir à cause de la bien-pensance latente de ce pays ! interdiction d'agir sauf si la gauche considère que c'est "acceptable".... pathétique!
même Sarkozy pour le peu qu'il a pu faire (malheureusement le karcher n'a jamais été débalé!) il s'en ai pris plein la gueule alors, imaginons ce qu'il se serait pris comme injures et surnoms s'il avait osé dégager ces prieurs de rue !! affraid


+ 1

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Dim 6 Mar - 7:58

franline2 a écrit:blablabla! les ministres ont tous eut peur d'agir à cause de la bien-pensance latente de ce pays ! interdiction d'agir sauf si la gauche considère que c'est "acceptable".... pathétique!
même Sarkozy pour le peu qu'il a pu faire (malheureusement le karcher n'a jamais été débalé!) il s'en ai pris plein la gueule alors, imaginons ce qu'il se serait pris comme injures et surnoms s'il avait osé dégager ces prieurs de rue !! affraid

Les ministres ont eu tout loisir d'interdire ces prières dans la rue et ne vient pas me dire que s'ils ne l'ont pas fait c'est par crainte de la "gauche" ( il serait plus honnête de dire l'opposition ! ). En effet même l'opposition et les imams ont dénoncé ces faits. Les uns pour trouble à l'ordre public et les autres tout simplement parce que le coran interdit les prières dans ces lieux !

Quand on ne veut rien faire il est préférable de se taire . Quand aux injures je crois que Sarkozy en qualité de Président de la République a battu tous les records des présidents de la 5ème république car celle que tu évoques a été prononcée avant son élection !

Tu parles du peuple comme si tu vivais toi-même ce genre de situation ... Est-ce que tu penses que les citoyens français vivant dans ces quartiers acceptent cette situation lamentable ?

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Lun 7 Mar - 9:38

que les habitants de ces quartiers acceptent ou non, ils ont le devoir de fermer leur gueule puisque ce sont les imams de ces même quartiers qui y font la loi ! si un musulmans praticants sa religion tranquillement chez lui ose dénoncer ces prières de rues alors, il s'en prendra plein la gueule!Si la police intervient ce sera des lancées de pavés , des frigos jetés du haut des toits, des cocktails molotovs qui les attendront !...avec le risque de débordements (rappel 2005) et dommages collatéraux.
Si on se doit d'envoyer les flics, on se doit AUSSI d'envoyer l'armée et la douane... histoire de faire un vrai grand nettoyage ! Very Happy ..mais là , je ne connais qu'un parti ayant les couilles d'agir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Lun 7 Mar - 10:21

franline2 a écrit:que les habitants de ces quartiers acceptent ou non, ils ont le devoir de fermer leur gueule puisque ce sont les imams de ces même quartiers qui y font la loi ! si un musulmans praticants sa religion tranquillement chez lui ose dénoncer ces prières de rues alors, il s'en prendra plein la gueule!Si la police intervient ce sera des lancées de pavés , des frigos jetés du haut des toits, des cocktails molotovs qui les attendront !...avec le risque de débordements (rappel 2005) et dommages collatéraux.
Si on se doit d'envoyer les flics, on se doit AUSSI d'envoyer l'armée et la douane... histoire de faire un vrai grand nettoyage ! Very Happy ..mais là , je ne connais qu'un parti ayant les couilles d'agir .

Puisque le Ministres de l'Intérieur sont d'une incompétence notoire depuis 2002 ... tu te retournes vers le parti fasciste ! Chacun est libre de ses choix ... pour ma part je préferais encore voter "sarkozy" ( avec tout le bien que je pense de lui ) que voter pour un parti fasciste avec un programme indigne et écoeurant !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  livaste Lun 7 Mar - 12:25

Arrête de dire n'importe quoi et arrête surtout de déclarer comme fasciste , tout ce qui ne convient pas à tes idées !
Relis donc les définitions sur les mots avant e les employer à tort et à travers !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  livaste Lun 7 Mar - 12:30

Fascisme


Le fascisme (en italien fascismo) est un mouvement politique d'origine italienne apparu en 1919. Ce terme, très utilisé, a par la suite pris un sens beaucoup plus large. Le terme même vient du mot « fascio » (« faisceau ») désignant le rassemblement des fusils au repos ou l'attribut du licteur dans la Rome antique1. Il est nécessaire de cerner ses différents niveaux d'acception.

Au sens strict, le terme désigne le mouvement politique fondé par Benito Mussolini, ainsi que le régime qui était en vigueur sous la monarchie italienne quand Mussolini était au pouvoir, de 1922 à 1945.
Adversaire de la démocratie, du parlementarisme, de l'individualisme, de la société libérale héritée du xixe siècle, du capitalisme et de la liberté économique, du socialisme et du marxisme[réf. souhaitée], le fascisme mussolinien est autoritaire, nationaliste, a recours à la violence et ne croit pas à l'égalité des êtres humains[réf. nécessaire]. Ce sens strict est notamment utilisé par les historiens de l'Italie.

Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Il s'est étendu à tout mouvement politique s'appuyant sur un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l'opposition et un contrôle politique extensif de la société civile. Le nazisme s'est en partie inspiré du fascisme.

Dans son acception la plus large, le terme est employé pour disqualifier l'ennemi politique. Cette acception a été employée par les Soviétiques durant la guerre froide, dans le cadre de la « tactique du salami » Dans la discussion politique contemporaine, le terme fasciste continue d'être employé comme une injure. Cependant, le fascisme est encore revendiqué par certaines mouvances d'extrême droite (les néofascistes).

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Lun 7 Mar - 12:46

livaste a écrit:Arrête de dire n'importe quoi et arrête surtout de déclarer comme fasciste , tout ce qui ne convient pas à tes idées !
Relis donc les définitions sur les mots avant e les employer à tort et à travers !

Dis moi ... souviens toi un peu des paroles de JM LE PEN avant de dire que je ne sais pas ce que je dis !


Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Lun 7 Mar - 13:05

Dès sa création en 1972, le Front national avait un double objectif :

D’une part rassembler en son sein les différentes sensibilités d’une extrême droite française hétérogène, des royalistes héritiers politiques de la vieille droite légitimiste anti républicaine aux nationalistes révolutionnaires s’inscrivant dans le combat traditionnel de la mouvance fasciste pour une Europe blanche débarrassée de l’immigration, du métissage et de la décadence morale.

Unir ces différentes sensibilités était un véritable défi politique mais était nécessaire pour gagner l’hégémonie dans la droite radicale et sortir cette dernière des impasses groupusculaires.

Aussi, le second objectif était, de bâtir un parti de masse composé de milliers de citoyens issus de la petite bourgeoisie et du monde du travail fondant son action sur un nationalisme et un populisme exacerbé.

Si les fondateurs du FN issus d’Ordre Nouveau inscrivaient clairement leur combat dans le cadre d’une stratégie révolutionnaire nationaliste, donc fasciste, l’objectif consistant à rassembler les différents courants de l’extrême droite française supposait l’instauration d’un socle politique suffisamment large pour faire consensus entre les différentes factions de la droite radicale.

Le Nationalisme et le populisme, ainsi que la haine des étrangers et la volonté de restaurer l’ordre moral soi-disant menacé allaient être ce socle.

Ainsi, au fil du temps, le Front National, qui pourtant se construit comme un parti fasciste de masse traditionnel, en recrutant sa base militante ainsi que nombre de ses cadres dans les rangs de la petite bourgeoisie, et, en construisant son audience politique sur la question de la xénophobie, du racisme et sur le rejet du système démocratique actuel, n’affirma jamais quel sens il donnait à son nationalisme : ultra conservateur ou révolutionnaire ? Du moins, il persista à brouiller les pistes. Lors du discours de Le Pen à Valmy en septembre 2006, le FN se fit à la fois le défenseur du système républicain français en honorant la mémoire de la victoire de Valmy en 1792, tout en appelant à déclarer la guerre aux dirigeants qui depuis 30 ans auraient vendu le pays aux tenants de la mondialisation et de l’immigration de masse.

Ce discours est caractéristique d’un FN avant tout défenseur d’une France éternelle mystifiée, s’autorisant un discours populiste et démagogique à l’égard des ’tartuffes de la République et fossoyeurs de la Nation’ et stigmatisant vis a vis des étrangers, dont la ligne politique est le combat pour la continuité d’une histoire nationale réécrite et la rupture avec un présent qui menacerait l’âme même de la Patrie.

« Rupture » signifie t-il pour autant renversement du système démocratique républicain ?

Deux hypothèses sur la nature du FN peuvent êtres posées :

D’une part que le FN est un parti nationaliste populiste fasciste non abouti ou fascisant dans le sens ou il n’a pas encore affirmée clairement la portée révolutionnaire de son patriotisme et se contente de défendre la continuité d’une histoire nationale réécrite.

D’autre part que le FN est un parti fasciste abouti posant la question de la rupture brutale avec l’ordre existant. L’ambiguïté qu’entretient le FN sur sa véritable nature résulte en partie de l’impossibilité morale d’assumer le bilan politique des fascismes d’État européens dans les années 30 et 40 vis à vis de la population, y compris de ses franges les plus réactionnaires.

En effet, l’extermination de six millions de juifs, d’homosexuels, de tziganes, d’autres minorités ainsi que d’opposants politiques est encore très présente dans la mémoire collective des peuples d’Europe et a créé un profond traumatisme jusque dans une grande partie de l’électorat frontiste.

L’extrême droite française dans sa grande majorité n’a jamais encore eu l’insolence de défendre publiquement la politique nazie de planification génocidaire, mais a tout de même fait émerger de son sein des théories fumeuses contestant la véracité historique de la Shoah, minimisant le nombre de victimes et mettant leur mort sur le compte du choléra et autres maladies liées aux conditions d’hygiène et de travail dans les camps de concentration.

En France, Robert Faurisson est l’un des principaux penseurs révisionnistes, et Jean Marie Le Pen créa à de nombreuses reprises la polémique en faisant siennes les thèses de ce dernier, exprimant son doute sur le nombre de morts avancés par l’Histoire officielle ou encore réduisant l’Holocauste à « un point de détail ».

Il faut comprendre que formuler des thèses révisionnistes est aujourd’hui la seule manière pour les nostalgiques du IIIème Reich et de Vichy d’exprimer une complaisance avec les politiques meurtrières et racistes des Hitler, Pétain et Mussolini.

Il ne s’agit donc pas seulement d’une simple nostalgie à caractère sentimental, mais de l’expression d’une certaine proximité idéologique.

La spécificité d’un parti fasciste est de défendre, comme orientation, la nécessité d’une troisième voie alternative d’une part au socialisme révolutionnaire, expression politique du prolétariat organisé, et d’autre part au capitalisme libéral forme de domination du grand capital.

La ligne politique du Front National est plus floue que celle-ci. Longtemps, le FN s’est construit sur la thématique du "Ni gauche ni droite", exprimant ainsi la volonté d’entraîner son camp social sur le chemin de la troisième voie, celle de la révolution petite bourgeoise. En même temps qu’il défendait cette orientation politique, le FN en développait une autre, celle de la construction ou plutôt de la reconstruction d’une véritable droite non soumise aux instances supranationales.

Même si aujourd’hui le FN peut ne pas être apparenté à un parti fasciste au sens historique et traditionnel du terme, il n’en demeure pas moins que, si la crise économique actuelle venait à se prolonger durablement, entraînant une paupérisation extrême des classes intermédiaires, et si le mouvement ouvrier était amené à subir de lourdes défaites sociales semant le désespoir dans ses rangs, le parti frontiste, de part sa composition sociale et son orientation politique profondément réactionnaire, pourrait plus qu’aucune autre organisation existante, servir de tremplin pour la création d’un authentique parti fasciste de masse.

C’est bien pour cela qu’il faut non seulement lutter contre les thématiques racistes et réactionnaires abordées par le FN, mais bel et bien l’éradiquer de la scène sociale et politique, avant qu’il ne puisse un jour nous en éradiquer physiquement.

Lutter efficacement contre le Front National suppose d’agir sur deux plans :

•Premièrement, par une intervention régulière et pertinente dans la lutte de classe auprès des travailleurs pour renforcer leur conscience d’appartenance collective à un camp social opprimé, entraîner ces derniers vers de nouvelles victoires, et faire ainsi basculer le rapport de force social en leur faveur. Une classe ouvrière puissante et rangée en ordre de bataille reste le rempart le plus efficace contre un péril fasciste menaçant.

•Le second axe sur lequel il faut agir est l’implication des marxistes révolutionnaires ainsi que l’ensemble du NPA dans les cadres d’action antifascistes existants, et d’argumenter pour un élargissement de ces derniers à l’ensemble des acteurs du mouvement social. Le combat contre le Front National ne doit pas se réduire à quelques cercles réunissant essentiellement des militants issus de la gauche radicale, mais doit s’inscrire dans une logique de front unique pour être réellement efficace. L’objectif étant, qu’à chaque manifestation publique, le Front National trouve en face de lui tout l’arc de la gauche syndicale et politique, unie malgré les divergences , clamer d’une seule et même voix « No Pasaran ! ». Unité de la gauche et puissance de la classe ouvrière sont les deux conditions essentielles pour lutter efficacement contre le FN.
Seulement, le combat antifasciste doit-il être essentiellement tourné contre les lepénistes ou doit-il également agir contre les nouvelles forces de la droite radicale ?

Cette question suppose que le FN ne serait plus aujourd’hui la seule organisation politique incarnant le péril brun et nécessite une analyse de l’état actuel des réseaux d’extrême droite en France.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Lun 7 Mar - 14:18

Jean-Claude a écrit:
franline2 a écrit:que les habitants de ces quartiers acceptent ou non, ils ont le devoir de fermer leur gueule puisque ce sont les imams de ces même quartiers qui y font la loi ! si un musulmans praticants sa religion tranquillement chez lui ose dénoncer ces prières de rues alors, il s'en prendra plein la gueule!Si la police intervient ce sera des lancées de pavés , des frigos jetés du haut des toits, des cocktails molotovs qui les attendront !...avec le risque de débordements (rappel 2005) et dommages collatéraux.
Si on se doit d'envoyer les flics, on se doit AUSSI d'envoyer l'armée et la douane... histoire de faire un vrai grand nettoyage ! Very Happy ..mais là , je ne connais qu'un parti ayant les couilles d'agir .

Puisque le Ministres de l'Intérieur sont d'une incompétence notoire depuis 2002 depuis BIEN AVANT ET MEME SOUS JOSPIN !!... tu te retournes vers le parti fasciste ! Chacun est libre de ses choix ... pour ma part je préferais encore voter "sarkozy" ( avec tout le bien que je pense de lui ) que voter pour un parti fasciste avec un programme indigne et écoeurant !
sinon, en quoi le FN serait fasciste aujourd'hui ?et enfin tu acceptes que le FN ait un programme...par contre, je ne vois pas ce qu'il contient d'indigne ou d'écoeurant...tu vas nous éclairer?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Lun 7 Mar - 14:27

Si tu ne sais pas lire je n'y puis rien ! Si tu ne vois pas le FN fascisant et fasciste c'est ton problème et pas le mien ! Une seule chose nous n'avons pas du tout la même interprétation d'un texte très clair sur ce point !

Pour ce qui est du programme un peu de recherche c'est relativement simple à trouver ce programme ! Et c'est avec ça que l'on ose prétendre gouverner la France !

Bonne lecture ( de ce qui est écrit ... parce qu'il y a des chapîtres non terminés Very Happy )

http://www.frontnational.com/

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Lun 7 Mar - 14:31

je ne lis pas les historiques des partis politiques sinon, y aurait de quoi flipper avec la gauche....!
et sinon, je ne lis pas les commentaires gauchistes qui critiqueraient un parti de droite...c'est ridicule ! la diabolisation a ses limites et, ça ne fonctionne plus!
Je préfère lire ce que les actuels candidats proposent pour 2012... excepté pour la gauche; je ne suis pas intéressée!je ne souhaite pas perdre mon temps à lire des aneries victimisantes!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Lun 7 Mar - 15:07

franline2 a écrit:je ne lis pas les historiques des partis politiques sinon, y aurait de quoi flipper avec la gauche....!
et sinon, je ne lis pas les commentaires gauchistes qui critiqueraient un parti de droite...c'est ridicule ! la diabolisation a ses limites et, ça ne fonctionne plus!
Je préfère lire ce que les actuels candidats proposent pour 2012... excepté pour la gauche; je ne suis pas intéressée!je ne souhaite pas perdre mon temps à lire des aneries victimisantes!

On se la ferme sur le programme d'un parti politique si on n'a pas le courage de le lire ... et surtout ne le connaissant pas pour ne pas l'avoir lu on se dispense de faire des commentaires élogieux !

Le lien que je t'ai donné ne parle nullement de "commentaires gauchistes" ( ça te plaît ce terme, mais il n'est nul besoin d'être gauchiste pour être en opposition avec le pouvoir actuel ! Very Happy ) mais donne UIQUEMENT le programme du front National que tu semblais approuvé ! Je comprends par contre que tu ne veuilles pas perdre ton temps à lire ce véritable torchon ! Very Happy

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Lun 7 Mar - 17:35

il suffisait juste d'écouter Royal pour se rendre compte du contenu socialiste!!! plus la peine de lire ;on zappe!

et je te prierais de RESTER POLI! je me la fermerais que QUAND CA ME CHANTERA!
Quand à ce que je lis , ça ne te regarde absolument pas !Je fais comme bon me semble et, je ne suis nullement intimidée par tes tentatives de rabaissements quand on évoque le FN ou l'UMP d'ailleurs! on connait ton mépris lorsque tu es frustré; pas la peine de trop en faire , ça te ridiculise!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Lun 7 Mar - 18:43

franline2 a écrit:il suffisait juste d'écouter Royal pour se rendre compte du contenu socialiste!!! plus la peine de lire ;on zappe!

et je te prierais de RESTER POLI! je me la fermerais que QUAND CA ME CHANTERA!
Quand à ce que je lis , ça ne te regarde absolument pas !Je fais comme bon me semble et, je ne suis nullement intimidée par tes tentatives de rabaissements quand on évoque le FN ou l'UMP d'ailleurs! on connait ton mépris lorsque tu es frustré; pas la peine de trop en faire , ça te ridiculise!

Désolé mais tu parlais du programme du FN ! je te l'ai fourni par un lien car le texte serait trop long et toi tu me parles de Royal dont je me moque éperduement ! ce n'est pas parce que je suis anti-sarkozy que je suis pour Royal ... il y a de la place entre les idées de ces deux personnalités !
En aucun cas je ne t'ai fourni de texte sur le PS ... ! Par ailleurs mon but n'était nullement de t'intmider, je n'en vois aucun intérêt !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Invité Ven 11 Mar - 22:25

franline2 a écrit:je ne lis pas les historiques des partis politiques sinon, y aurait de quoi flipper avec la gauche....!
et sinon, je ne lis pas les commentaires gauchistes qui critiqueraient un parti de droite...c'est ridicule ! la diabolisation a ses limites et, ça ne fonctionne plus!
Je préfère lire ce que les actuels candidats proposent pour 2012... excepté pour la gauche; je ne suis pas intéressée!je ne souhaite pas perdre mon temps à lire des aneries victimisantes!

et moi je te parlais des programmes(pseudos) proposés....de la gauche entre autres qui relèvent de l'utopisme bisounours... quand on propose des âneries, on ne se donne pas le droit de diaboliser la réalité de certains propos tenus par la droite.
parce que, parler de l'historique des partis c'est "facile"... les communistes ne devraient pas exister, ni le NPA ou les Socialistes....dans la vie politique française !!! Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Jeanclaude Sam 12 Mar - 7:46

[quote="franline2"]



Les socialites comme les communistes ont une histoire et certainement beaucoup plus longue que l'UMP Very Happy ... ce n'est pas pour autant que j'adhère à toutes leurs idées, mais j'aimerais savoir pour quelles raisons particulières ils ne devraient plus exister ! Serions-nous dans un pays à régime UNIQUE ?[/justify]

Communisme au moins 100 millions de morts, portraits des criminels
Portraits des plus grands criminels communistes, au minimum 100 millions de morts



L
ES GRANDS CRIMINELS

Côte à côte, les deux plus grands criminels de l'histoire de l'humanité : Mao et Staline.

Lénine, par qui tout à commencé

Bien avant le nazisme, Lénine a inauguré le génocide de masse et instrumentalisé les moyens pour y parvenir; Dès 1891, il confie à son ami Béliakov la nécessaire éradication de la classe paysanne. "En détruisant l'économie paysanne attardée, la famine nous rapproche objectivement de notre but final, le socialisme". En 1914, il jette les bases de la guerre civile :
"Pas de révolution sans bain de sang. Nous ne faisons pas la guerre contre les personnes en particulier, nous exterminons la bourgeoisie comme classe. Ne cherchez pas ce que l'accusé a fait contre l'autorité soviétique. La première question que vous devez lui poser, c'est à quelle classe il appartient, quelles sont ses origines, son éducation, sa profession". Toute la pensée léniniste tourne autour de la négation de l'individu, de son élimination physique et d'une culture discriminatoire.
Une idéologie par essence anti-démocratique au service d'un dictature délibérément terroriste et sanglante.

Staline, au service de son clan

Culte de la personnalité et culture du clan. En succédant en 1924 à Lénine, Joseph Staline s'entoure d'hommes entièrement dévoués à sa cause, qui constitueront le bras armé de "la transformation radicale de la société". Premières victimes du génocide des classes, les paysans. Le "grand assaut" contre la paysannerie souhaité par le petit père des peuples fera 6 millions de morts et plus de deux millions de déportés. Cette folie meurtrière touchera rapidement les groupes sociaux qualifiés de "socialement étrangers à la nouvelle société soviétique". Membres du clergé, commerçants, artisans, toute personne ayant une origine "suspecte". Sous la grande terreur entre 1936 et 1938, cadres et dirigeants du Parti fourniront les quotats d'éléments à supprimer ! Des 200 membres du comité central du Parti communiste, 3 survécurent à l'épuration ! Les militaires qui avaient menés les campagnes bolchéviques vont être eux aussi purement et simplement éliminés. Une paranoïa obsessionnelle qui n'épargne pas les partis communistes étrangers jugés déviants. Pendant la guerre d'Espagne, Staline charge le NKVD de liquider ceux qui se mettent en travers de sa stratégie internationale.

Trotski, père du goulag

Léon Trotski aura été le cerveau de la politique d'extermination du régime soviétique. Grand artisan de la terreur, il prône inlassablement l'éradication de la bourgeoisie, "classe vouée à périr". Cet idéologue fanatique instaure rapidement à travers tous le pays des camps de concentration destinés aux "éléments douteux" qui y seront sytématiquement déportés dès 1918. A la tête de l'Armée rouge, il martyrise la Volga, traque tout opposant et planifie la liquidation en masse d'adversaires politiques ou de groupes sociaux entiers. La guerre civile à outrance et la politique de la terre brûlée qu'il mène de main de fer entraînent une famine sans précèdant dans les années 1921 et 1922. Cinq millions de personnes, dont beaucoup d'enfants, en sont les victimes. La mort de Lénine, la stalinisation du pouvoir, les divergences idéologiques, poussent Trotski dans l'opposition au nouveau maître du Kremlin. Il est assassiné sur ordre de Staline en 1940 au Mexique.

Mao, version chinoise de l'ignoble

Mao Zedong partage indubitablement avec ses homologues soviétiques ce culte de la personnalité et cette même folie meurtrière. La violence érigée par Mao en système de règne fera ses premières victimes au sein même des apparatchikis communistes. Dès 1931, des milliers de cadres du Parti et de l'armée populaire de libération sont exécutés, selon le principe arbitraire : "nous devons tuer tous ces éléments réactionnaires qui méritent d'être tués". L'aveuglement idéologique de Mao, sa frénésie à vouloir construire un socialisme triomphant et son obsession du développement industriel débouchent en 1958 sur le cataclysmique "grand bond en avant". En 4 ans, 30 millions de paysans sont victimes de la famine organisée par le régime. Sa main mise sur le parti et la forte influence dont il jouit au sein d'une jeunesse endoctrinée, lui perment encore de lancer en 1966 la "révolution culturelle", qui n'est en fait qu'une énième purification révolutionnaire contre les intellectuels. Pendant dix ans, répondant aux injonctions pyschopathiques de Mao, ses miliciens (parfois de jeunes enfants) détruiront, humilieront, lyncheront, assassineront près d'un million de personnes "déviantes".




URSS

En prenant le pouvoir en 1917, Lénine planifie l'élimination des "contre-révolutionnaires". En mars 1919, la révolte des ouvriers d'astrakhan est écrasée dans le sang par l'armée rouge, et près de 5 000 personnes sont noyées en une semaine dans la Volga. Le "nettoyage" des derniers bastions anti-communistes de crimée coute la vie à 50 000 personnes. La politique de "décosaquisation" frappe entre 300 000 et 500 000 cosaques qui seront assassinés ou déportés. L'arrivée au pouvoir de Staline va généraliser les massacres de masse. En 1932 et 1933, 6 millions d'ukrainiens mourront de la famine d'Etat imposée par Moscou. La folie meurtrière frappe jusque dans les rangs du régime. 650 000 d'entre eux feront les frais des purges staliniennes. 720 000 exécutions d'opposants et 300 000 morts dans les camps. A la fin de la seconde guerre mondiale, les déportations ethniques feront des centaines de milliers de victimes. Si la mort de Staline en 1953 marque la fin des massacres à grand échelle, les déportations s'accélèrent pour atteindre un point culminant de 900 000 personnes envoyées au goulags au début des années 60.


PAYS DE L'EST


De tous les pays de l'Europe de l'Est, la plogne et la Yougoslavie ont payé le plus lourd tribut à l'arrivée des communistes au pouvoir. Le retour de l'armée rouge en Pologne , début 1944, voit l'élimination par le NKVD des résistants polonais non communistes. Le stalinisme polonais se caractérisa par la suite par un fichage général de la population, des vagues d'arrestations massives et des milliers d'exécutions. La guerre de "libération" menée par Tito en Yougoslavie se chiffre quant à elle en centaines de milliers de cadavres. Outre l'élimination des résistants royalistes, nombre de croates et de slovènes furent massacrés en masse dans d'horribles conditions, après avoir été livrés aux titistes par les britanniques...
On se souviendra aussi de la répression soviétique en Hongrie en 1956, ou à Prague en 1968, des régimes sanglants d'Honecker en Allemagne de l'Est, de Ceausescu en Roumanie, et les massacres d'après-guerre en Bulgarie, sans oublier l'Etat-goulag albanais du fanatique Enver Hojda.


CHINE

A partir de 1949 et l'instauration de la république populaire de Chine, et jusqu'en 1957, intervient la plus sanglate vague de répression qu'ait lancée le PC chinois. Près de 5 millions de paysans chinois périssent, et 4 à 6 millions d'autres sont expédiés dans les sinistres "camps de rééducation politique", dits Laogai. L'épuration Maoiste élimine 2 millions de contre-révolutionnaires entre 1949 et 1952. En 1955, la chasse aux opposants fait 770 000 victimes, pendants que 400 à 700 000 personnes sont déportées. Le "grand bon en avant", politique massive de collectivisation forcée, entraîne l'une des plus grandes catastrophes humanitaires : Plus de 20 millions de chinois sont victimes de la famine. La révolution culturelle chère à Mao finira de saigner à blanc le peuple chinois. En 10 ans (1966-76), un million de personnes sont éliminées, victimes de la paranoïa du Grand Timonier. Au milieu des années 80, les laogaï comptaient encore 50 millions de prisonniers ! Aujourd'hui, la Chine reste sous domination communiste, et continue de réprimer avec le silence complice des USA et de l'Europe.


AFRIQUE

Pendant la guerre froide, le continent africain a été le champ d'expérimentation privilégié pour les marxistes africains formés dans les universités françaises et russes. Parmi les pays ayant payé les plus lourds tributs à cette marche forcée vers le communisme, l'Ethiopie. De l'assassinat de l'empereur Hailé Selassié en 1975 à la fin du règne du marxiste Mengistu en 1991, 30 millions de personnes sont déplacées, et plus de 300 000 périssent de famines ou sont exécutés par le régime.
Au Mozambique, le départ des portugais en 1975 coïncideavec l'avènement d'une "démocratie populaire" et plonge le pays dans la guerre civile : 900 000 tués, 3 millions de personnes déplacées et 75% du territoire détruit. On notera pour mémoire le calvaire du Congo, de la Guinée et du Bénin, où trente ans de pouvoir communiste ont jetés des dizaines de milliers de personnes en prison pour délit d'opinion, ruiné les économies, et dans certains cas conduits à des massacres planifiés.

CAMBODGE

Le régime Maoïste de Pol Pot a abouti à un génocide cauchemardesque. Déportation entière de la population de phnom Penh, réduction en esclavage des citadins, épuration impitoyable des éléments pro-viêtnamiens et royalistes, massacre des cambodgiens jugés réfractaires au régime. De 1975 à 1979, 2 millions de personnes sont exécutées, soit près d'un quart de la population khmère.


VIETNAM

Sur 20 000 français et viêtnamiens capturés lors de l'offensive de Dien Bien Phu, 9 000 miraculés survivront aux traitements inhumains des communistes vietminh. La répression du régime d'Ho Chi Minh n'épargnera ni les paysans (50 00 seront exécutés lors de la réforme agraire de 1954) ni les religieux systématiquement persécutés. Après la victoire communiste en 1975 contre les américains, 500 000 cadres et fonctionnaires sud-viêtnamiens sont envoyés dans des camps dont beaucoup ne reviendront pas.


COREE DU NORD

Purges, déportations massives, internements... La folie meurtrière de Kim Il Sung aura coûté la vie à environ 1 500 000 personnes.




c'est vrai Jean Claude , comme on le voit , les communistes ont une histoire !!!!




Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause» Empty Re: Copé : «La loi de 1905 ne doit pas être remise en cause»

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum