Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

3 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Dim 23 Jan - 13:37

pourtant, lorsque les médias ont pointé leur caméra sur la diffusion des résultats ,c'est bien un membre de l'équipe Gbagbo qui a arraché les résultats des mains du type devant les écrans..... bizarrement , ils ont mis quelques jours avant de donner les résultats" définitifs " .Et au CC ,les représentants sont des potes de Gbagbo.... mais oui , tu peux prendre parti pour tout ceux qui sont "rejetés" de la communauté mondiale...française ....
tu prends parti pour Mahmoud Ahmadinejad le mal-aimé , parti pour les "pauvres "musulmans"oprimés de France ,parti pour Gbagbo le rejeté ,.....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Dim 23 Jan - 14:10

franline2 a écrit:pourtant, lorsque les médias ont pointé leur caméra sur la diffusion des résultats ,c'est bien un membre de l'équipe Gbagbo qui a arraché les résultats des mains du type devant les écrans..... bizarrement , ils ont mis quelques jours avant de donner les résultats" définitifs " .Et au CC ,les représentants sont des potes de Gbagbo.... mais oui , tu peux prendre parti pour tout ceux qui sont "rejetés" de la communauté mondiale...française ....
tu prends parti pour Mahmoud Ahmadinejad le mal-aimé , parti pour les "pauvres "musulmans"oprimés de France ,parti pour Gbagbo le rejeté ,.....

exact , et il faut être de mauvaise foi pour prétendre que les observateurs internationaux ,les Ivoiriens , sont tous des fraudeurs , tous sauf le dictateur refusant les résultats de sélections !
c'est quand même stupéfiant cette tendance de certains à prendre parti systématiquement pour les dictateurs contre les démocrates , pour les fraudeurs ... Cela laisse pensif sur ce qu'ils souhaitent pour la France !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Dim 23 Jan - 18:11

franline2 a écrit:pourtant, lorsque les médias ont pointé leur caméra sur la diffusion des résultats ,c'est bien un membre de l'équipe Gbagbo qui a arraché les résultats des mains du type devant les écrans..... bizarrement , ils ont mis quelques jours avant de donner les résultats" définitifs " .Et au CC ,les représentants sont des potes de Gbagbo.... mais oui , tu peux prendre parti pour tout ceux qui sont "rejetés" de la communauté mondiale...française ....
tu prends parti pour Mahmoud Ahmadinejad le mal-aimé , parti pour les "pauvres "musulmans"oprimés de France ,parti pour Gbagbo le rejeté ,.....

Donc la seule preuve que tu apportes, c'est une image pris dans les médias? Franchement, c'est carrément impensable... de voir que cela peut constitué la preuve absolue. Bref, nul et non advenu comme argument. Pour le reste, je défend toujours la souveraineté des nations.

C'est bien parce que le conseil constitutionnel français est composé de copain du ps et de l'UMP, que la trahison et le non-respect de la parole du peuple français a été donné. On ne peut pas dire que la fonction de "garantir l'indépendance a été rendu".

Effectivement, je ne suis pas toujours d'accord avec le mondialisme mais ça je l'ai dit. Donc tu n'es pas surpris. De grâce faite un effort pour au moins donné un élément crédible qui prouve l'élection de Ouattara (marié par M. Sarkozy à Neuilly).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Dim 23 Jan - 18:59

prouve nous donc que Outarra est un fraudeur !!!! il semble qu'un flagrant délit d'usurpation de résultats en live(direct) ne soit pas suffisant pour toi ... affraid par contre , tu n'as aucune preuve vérifiée , tangible , concrète , réaliste si ce n'est ta position face à ce duo qui démontre que Gbagbo n'a pas triché , que Outarra aurait triché .....

tes arguments ne sont pas recevables!!!!!!

sinon, personne ne remet ici , en question la souveraineté de la Cote d'Ivoire ! on s'insurge contre la milice de Gbagbo (mon beau-père à vécu en 2003 la peur en ayant été cambriolé et pillé à Abidjan!!! par cette milice !!) contre le fait qu'il s'accroche au pouvoir comme une sangsue sans démontrer une once de respect pour son peuple en proposant un troisième tour ! Ouatarra pour moi n'est pas mieux ! il a détourné des fonds en tant que ancien n°2 du FMI !!! et ,il est musulman ....
je n'ai pris parti pour aucun des deux les considérant comme deux pourris ! pour autant je ne prends pas la défense d'un salopard Gbagbo qui assassine ,viole et dépouille la population ou ses ressortissants étrangers!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Dim 23 Jan - 19:48

et surtout nous ne pouvons pas soutenir un tyran qui nie les résultats officiellement reconnus par les observateurs , de sélections !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Jeanclaude Dim 23 Jan - 20:53

Ayant pris des infos sur l'un et l'autre des protagonistes je n'en vois pas un meilleur que l'autre ! Tous les deux sont avides de pouvoirs et sont tous deux des dictateurs !

Dommage pour le peuple ivoirien car c'est lui et lui seul qui va souffrir quoi qu'il adviennne !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Jeanclaude Ven 28 Jan - 18:39

Crise ivoirienne: Gbagbo marque des points avant un sommet africain

De Emmanuel PEUCHOT (AFP) – Il y a 2 jours

ABIDJANAlors que l'Afrique avait d'abord soutenu presque unanimement Alassane Ouattara comme vainqueur de la présidentielle ivoirienne, le chef d'Etat sortant Laurent Gbagbo, qui n'entend pas céder, semble marquer des points avant un important sommet de l'Union africaine (UA).

A l'issue d'une visite surprise à Abidjan, la déclaration mardi soir du président en exercice du l'UA, le Malawite Bingu wa Mutharika, a symbolisé les lézardes du front africain.

Sans mentionner M. Ouattara qu'il avait pourtant aussi rencontré, il a promis de présenter les "propositions" de son "frère et ami" Laurent Gbagbo, lors du sommet de l'UA à Addis Abeba les 30 et 31 janvier, pour résoudre la crise née de la présidentielle du 28 novembre.

Le virage est spectaculaire: début janvier, M. Mutharika avait appelé "Gbagbo à céder le pouvoir à Ouattara pour (...) éviter un bain de sang".

Rien à voir non plus avec le médiateur de l'UA, le Premier ministre kényan Raila Odinga, après l'échec de sa dernière mission le 19 janvier, qui parlait de "monsieur Laurent Gbagbo" et du "président élu Ouattara", dont l'élection a été avalisée par l'UA dès le 4 décembre, comme par la quasi-totalité de la communauté internationale. M. Odinga avait même suggéré l'emploi de la manière forte si Laurent Gbagbo s'entêtait.

Depuis, l'idée d'un recomptage des voix, proposée par Gbagbo et refusée par son rival, fait son chemin dans l'esprit de certains dirigeants africains, de plus en plus rétifs à l'option militaire brandie par l'Afrique de l'Ouest -surtout le Nigeria- pour déloger M. Gbagbo.

Le président sud-africain Jacob Zuma a ainsi souhaité "quelque chose d'autre que demander à l'un des deux chefs de partir" et Yoweri Museveni (Ouganda) a plaidé pour "une approche sérieuse concernant l'examen du processus" électoral.

Le chef d'Etat équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema devrait proposer au sommet de l'UA, dont il pourrait prendre la présidence tournante, la création d'une "commission spéciale sur le règlement" de la crise, privilégiant "une solution pacifique" souhaitée aussi par l'Angola, important allié de M. Gbagbo.

Le président ivoirien sortant "a réussi à fédérer autour de lui les pays qui sont frustrés par l'hégémonie occidentale, par idéologie anticolonialiste, mais aussi certains pouvoirs autoritaires qui ne voient pas d?un bon oeil l'ordre donné à Gbagbo de partir, surtout à la lumière de ce qui se passe en Tunisie", analyse une source diplomatique africaine interrogée par l'AFP.

"Ceux qui étaient curieusement silencieux jusque-là et dont les langues se délient aujourd'hui ne sont pas les plus démocrates. Ils voient bien que ce qui se passe en Côte d'Ivoire les met en danger chez eux", assure Anne Ouloto, porte-parole de M. Ouattara.

Hors des considérations de principe, un recomptage des voix soulève aussi de sérieuses questions pratiques, fait valoir une source diplomatique occidentale. "Où sont les bulletins, les urnes? Quelles ont été les conditions de stockage? Le recomptage n?est pas possible", tranche-t-elle, alors que le camp Gbagbo y voit le moyen de sortir de l'impasse.

Si, sur la scène diplomatique, l'étau semble se desserrer autour de M. Gbagbo, la partie reste cependant difficile pour lui sur le plan économique, M. Ouattara, ses alliés d'Afrique de l'Ouest et la communauté internationale tentant de l'asphyxier financièrement.

Lundi, Alassane Ouattara a ainsi ordonné un arrêt des exportations de cacao, dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial et selon le Financial Times de mardi, le groupe agroalimentaire américain Cargill, premier négociant de cacao dans le monde, aurait d'ores et déjà "suspendu temporairement" ses achats ivoiriens.

Preuve que la menace est prise au sérieux, un ministre du camp Gbagbo a dénoncé mercredi une volonté d'"affamer" les Ivoiriens.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5imYgAmXc_R0graqWnVaKPLqy_1rQ?docId=CNG.26bb2a2444f5640e699a19e167aae55a.2d1

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Jeu 24 Fév - 13:45

Les affrontements s'étendent en Côte d'Ivoire

par Tim Cocks et Ange Aboa

ABIDJAN (Reuters) - Des combats ont débuté dans l'ouest de la Côte d'Ivoire entre les partisans du président sortant Laurent Gbagbo et les rebelles du Nord, favorables à son rival Alassane Ouattara, ont déclaré jeudi la mission des Nations unies et l'armée ivoirienne.

Ils interviennent sur fond de poursuite d'affrontements à Abidjan et marquent une escalade dans la lutte pour le pouvoir qui oppose depuis près de trois mois les deux prétendants à la présidence.

Ces combats dans la province occidentale des Dix-huit montagnes sont "très inquiétants" et constituent une menace pour toute la région, a dit le porte-parole de la mission onusienne de maintien de la paix.

"L'Onu estime que ces combats présentent un risque de redémarrage d'un conflit armé (...) qui aurait de graves conséquences pour le peuple ivoirien et toute la sous-région", a déclaré Hamadoun Touré.

Un membre des forces de sécurité loyales à Gbagbo a précisé que les combats avaient débuté mercredi et se poursuivaient jeudi au nord de la ville de Danané, près des frontières libérienne et guinéenne.

LES HABITANTS FUIENT

La crise déclenchée par le résultat disputé de l'élection présidentielle du 28 novembre a déjà fait plus de 300 morts et poussé le prix du cacao, dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial, à son plus haut niveau depuis 30 ans.

Vendredi dernier, le gouvernement Ouattara a lancé un appel à un soulèvement semblable à celui qui a renversé le président égyptien Hosni Moubarak, mais les forces pro-Gbagbo ont dispersé les tentatives de rassemblement, faisant plusieurs morts.

Dans le quartier d'Abobo à Abidjan, un bastion des partisans d'Alassane Ouattara, les affrontements ont repris jeudi, pour le troisième jour d'affilée, provoquant la fuite d'habitants terrifiés par le tour violent que prend la confrontation.

Mardi, dix à quinze gendarmes soutenant Gbagbo avaient trouvé la mort dans une embuscade tendue par des partisans de Ouattara.

"Les fusillades ont repris. On entend des coups de feu et des explosions", a dit Tiemoko Souala à Reuters par téléphone.

"C'est difficile de vivre avec cette peur", a dit cet habitant du centre d'Abobo.

Un journaliste de Reuters a vu de nombreuses personnes fuyant Abobo avec des valises et des sacs plastiques pour porter leurs affaires.

Un autre témoin a rapporté une fusillade jeudi près du quartier de PK18. "Nous sommes rapidement rentrés dans nos maisons. Il n'y a personne dans les rues", a dit Abdoulaye Koné.

On ignore le bilan total des affrontements.

Mercredi, le corps d'un civil baignait dans une flaque de sang près de la zone des combats.

L'ancien Premier ministre Alassane Ouattara a été déclaré vainqueur de la présidentielle par la commission électorale indépendante, mais le résultat, validé par les Nations unies et une grande partie de la communauté internationale, a été annulé par le Conseil constitutionnel, dirigé par un pro-Gbagbo.

Ouattara reste reclus dans l'hôtel du Golf, à Abidjan, mais a le soutien des dirigeants des puissances occidentales et des rebelles présents dans le nord du pays, dont on dit qu'ils ont renforcé leur présence à Abidjan.

Une délégation de l'Union africaine a tenté en vain une médiation en début de semaine. Les présidents de l'Afrique du Sud, du Tchad, de la Mauritanie et de la Tanzanie sont tous repartis mercredi après-midi.

Clément Guillou et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Ven 25 Fév - 14:19

Il faut défendre les patriotes ivoiriens et Laurent Gbagbo. C'est dingue de truquer une élection et de se servir du mondialisme pour valider ce fait. Non au candidat des marchés financiers.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Ven 18 Mar - 15:03

Côte d'Ivoire : massacre de civils sur un marché d'Abidjan
Mots clés : Guerre Civile, Massacre, Crime Contre L'humanité, COTE D'IVOIRE, Abidjan, Abobo, Onuci, Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara

Par Thomas Vampouille

18/03/2011 | Mise à jour : 14:56

L'attaque à l'arme lourde a causé la mort de 25 à 30 personnes et a fait entre 40 et 60 blessés à Abobo.
Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Abdjan10
Crédits photo : ISSOUF SANOGO/AFP

Le camp Gbagbo a tué jeudi au moins 25 personnes dans un quartier pro-Ouattara du nord de la ville. L'ONU parle de «crime contre l'humanité» et la France réclame de nouvelles sanctions.

La Côte d'Ivoire semble plonger dans une guerre civile qui ne dit pas son nom. Entre 25 et 30 civils ont encore été tués jeudi, selon l'ONU, au cours d'une attaque à l'arme lourde perpétrée dans un quartier d'Abidjan par les forces armées du camp du président sortant Laurent Gbagbo. Celui-ci dément toute implication.

Ce massacre constitue l'un des drames les plus sanglants depuis le début de la crise post-électorale, mi-décembre. Dans le quartier populaire d'Abobo, au nord de la capitale économique, une équipe de la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci) «a pu observer que les forces armées du camp de Laurent Gbagbo ont tiré au moins six projectiles sur le marché et ses environs», a déclaré le porte-parole de l'Onuci. Cette attaque à l'arme lourde a causé «la mort de 25 à 30 personnes» et a fait «entre 40 et 60 blessés», a indiqué Hamadoun Touré.

«L'Onuci exprime son indignation devant de telles atrocités contre des civils innocents. Les auteurs de ces exactions (...) ne sauraient rester impunis», a ajouté Hamadoun Touré. La mission onusienne, forte de 10.000 hommes, «se réserve le droit de prendre des mesures appropriées pour prévenir, à l'avenir, de tels actes inacceptables, conformément à son mandat de protection des populations civiles», a prévenu le porte-parole, avec une fermeté inhabituelle mais sans plus de précision.

Laurent Gbagbo évoque un «schéma de dialogue interivoirien»
Cette attaque pourrait constituer un «crime contre l'humanité», a renchéri vendredi Rupert Colville, porte-parole du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme. «Nous condamnons les attaques avec des obus sur des zones avec des civils», a-t-il déclaré. Dans un mémorandum adressé à la Cour pénale internationale (CPI), les avocats d'Alassane Ouattara - le président élu en novembre et reconnu par la communauté internationale - accusent également Laurent Gbagbo et ses services de sécurité de «crimes contre l'humanité».

La France condamne quant à elle le «massacre délibéré de civils» et réclame à l'Onu un nouveau train de sanctions contre le camp Gbagbo. De son côté, celui-ci crie au «complot». «L'Onuci cherche désespérement des prétextes pour arracher un mandat à l'ONU, comme ils l'ont fait pour la Libye, pour avoir les moyens pour intervenir en Côte d'Ivoire», a accusé le porte-parole du gouvernement Gbagbo, Ahoua Don Mello. Dans un communiqué officiel, Laurent Gbagbo a appelé vendredi «les rebelles à déposer les armes, à cesser les violences», évoquant un «schéma de dialogue interivoirien», selon lui «seul gage de sortie pacifique de la crise».

Le camp du président sortant a pourtant engagé le week-end dernier une importante offensive à Abidjan contre les pro-Ouattara. Abobo, quartier le plus peuplé de la ville et contrôlé en large partie par les insurgés, est particulièrement ciblé. Plus de 200.000 personnes, sur une population estimée à 1,5 million, ont déjà fui les violences dans le quartier, selon l'ONU. Depuis le début de la semaine, des affrontements ont aussi éclaté dans d'autres parties de la ville, notamment dans un secteur pro-Ouattara du quartier de Yopougon (ouest), considéré comme un bastion de Laurent Gbagbo. Jeudi, des tirs, notamment à l'arme lourde, ont par ailleurs été entendus dans le quartier d'Adjamé, qui abrite deux importants camps militaires, ainsi que dans le quartier résidentiel de Cocody.


La communauté internationale s'inquiète de plus en plus de la situation en Côte d'Ivoire, où l'ONU recense déjà plus de 410 morts depuis la mi-décembre. La commissaire européenne en charge de l'aide humanitaire, Kristalina Georgieva, a appelé jeudi le monde à ne pas oublier la crise humanitaire en Côte d'Ivoire qui, selon elle, «en réalité dépasse» celle en cours en Libye.

et certains osent défendre ce dictateur sanguinaire , truqueur !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Jeanclaude Ven 18 Mar - 15:07

Tu as raison ... il y a quelque temps faute de renseignements sur cet individu je ne le croyais pas capable d'agir de telle manière brutale !

Mais je pense que son adversaire ne vaut guère mieux et c'est bien là le problème du peuple ivoirien !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Georges Ven 18 Mar - 19:00

Un des gros problème de ce pays, c'est que la plus grande partie de la cote d'Ivoire et ses resources n'apartient plus à ses habitants mais aux multinationales dont certaines se partagent entre les "deux président" mais la plus part joue sur les deux tableaux.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Jeu 24 Mar - 14:44

La Cédéao demande un mandat de l'Onu pour la Côte d'Ivoire
publié le 24/03/2011 à 15:19

Les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) se sont mis d'accord pour demander aux Nations unies un mandat pour une intervention militaire "en dernier recours" en Côte d'Ivoire, a annoncé jeudi le président de la commission de la Cédéao.
"Les dirigeants sont convenus de s'adresser à l'Onu pour un mandat sur une intervention militaire en dernier recours", a déclaré James Victor Gbeho à la presse, en marge d'un sommet de l'organisation régionale.
Il était impossible dans l'immédiat de déterminer si ce mandat couvrirait une éventuelle intervention de la Cédéao ou s'il serait mis en oeuvre par les quelque 12.000 casques bleus de l'Onu déjà présents en Côte d'Ivoire.
Mais, face à la détérioration de la situation dans le pays, qui semble glisser vers une guerre civile, la pression s'accentue sur les Nations unies pour qu'elles agissent avec plus de fermeté en Côte d'Ivoire.
Rencontrant jeudi matin des journalistes à Paris, Alain Juppé a appelé les casques bleus à "jouer leur rôle".
"Ils ont le droit d'utiliser la force non seulement pour se défendre mais pour arrêter les combats et je demande au secrétaire général des Nations unies, comme je l'ai demandé au directeur des opération militaires de l'Onu, de faire en sorte que l'Onuci joue son rôle", a dit le ministre français des Affaires étrangères .
Les casques bleus de l'Onuci assurent la protection d'Alassane Ouattara, qui a remporté le second tour de l'élection présidentielle du 28 novembre au vu des résultats certifiés par l'Onu .
La mission de l'Onu a accusé les forces du président sortant Laurent Gbagbo, confirmé dans ses fonctions par un Conseil constitutionnel constitué de proches, d'avoir utilisé des armes lourdes contre les civils.
Guillaume N'Gefa, représentant de l'Onu pour les droits de l'homme à Abidjan, a affirmé jeudi que les forces loyales à Gbabgo avaient bombardé des quartiers considérés comme pro-Ouattara. Au cours de la semaine passée, a-t-il dit, ils auraient fait 50 morts, portant le bilan total du conflit en cours à 462 morts.
Le gouvernement de Gbagbo rejette ces accusations et accuse l'Onuci et les représentants de l'Onu de prendre fait et cause pour les "rebelles" qui, affirme-t-il, tentent de le renverser.
Kwasi Kpodo, avec Tim Cocks à Abidjan et Elizabeth Pineau à Paris, Jean-Loup Fiévet et Henri-Pierre André pour le service français
Par Reuters

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Dim 27 Mar - 9:36

Vive le président et la souveraineté ivoirienne. Non, au candidat du FMI.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Dim 27 Mar - 10:33

et bien , tu ne nous avais pas habitué à te montrer comme l'idolâtre des tricheurs et des assassins !!!
J'ai peur à l'idée de ce que tu pourrais développer comme louanges pour certains hommes du passé !!!
tu as du vénérer ceaucescu , et les khmers rouges !!!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Dim 27 Mar - 13:06

On aura tout eu, j'ai tout eu... En l'occurrence, on assiste ici à un phénomène médiatique de masse. Qui peut croire en la légende du rétablissement démocratique en perdant la souveraineté? Qui peut honnêtement défendre Ouattara?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Ven 1 Avr - 22:16

Chaos à Abidjan, selon l'Onu
Par FTV avec AFP



Les combats faisaient rage vendredi à Abidjan entre les forces de Ouattara et les soldats fidèles à Gbagbo
Les affrontements les plus sérieux se déroulaient aux abords du siège de la radio-télévision ivoirienne (RTI), qui a repris ses émissions, dans le quartier aisé de Cocody.




Des casques bleus de l'Onu ont tué au moins cinq soldats fidèles au président sortant Laurent Gbagbo lors d'un accrochage à Abidjan, révèle un document interne aux Nations unies dont l'agence Reuters a eu connaissance vendredi.

Signe de l'importance des combats "au moins 800 personnes" ont été tuées mardi 29 mars lors de violences intercommunautaires à Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, a indiqué vendredi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) citant des informations recueillies sur place.

Vendredi, au cinquième jour d'une offensive-éclair, les forces d'Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale après l'élection de novembre, ont pris le contrôle de quasiment tout le pays, à l'exception de bastions de fidèles de Laurent Gbagbo à Abidjan.

Le chef de l'Etat sortant refuse de céder le pouvoir à son rival, reconnu vainqueur de l'élection présidentielle du 28 novembre par la quasi-totalité de la communauté internationale.

La force Licorne renforcée
La force française Licorne présente à Abidjan a été renforcée récemment de 150 hommes, ce qui porte son effectif global "à environ 1050-1100 soldats", selon le ministère de la Défense. Elle patrouille notamment pour protéger les ressortissants français et d'autres étrangers des groupes de pillards.

Quelque 200 ressortissants français et d'autres nationalités ont rejoint vendredi le camp militaire français de Port-Bouët où près de 500 personnes avaient déjà trouvé refuge la veille pour échapper aux violences à Abidjan, a-t-on appris auprès de l'état-major des armées à Paris.

Où se trouve Laurent Gbagbo ?
Laurent Gbagbo n'a pas été vu en public depuis le déclenchement de la bataille d'Abidjan, jeudi. Les autorités françaises disent ignorer où il se trouve. Des responsables français ont indiqué vendredi en début de soirée qu'il se trouve toujours à Abidjan, probablement dans sa résidence.

Le porte-parole de son gouvernement a affirmé vendredi soir que Laurent Gbagbo se trouvait bien "à sa résidence avec toute la famille réunie".

A Paris, un de ses conseillers, Toussaint Alain, a indiqué que Laurent Gbagbo pourrait s'exprimer "demain (samedi) ou après-demain" à la radio et à la télévision dans le sens d'un dialogue.

Un diplomate ivoirien à Paris avait affirmé jeudi soir qu'Alassane Ouattara promettait que "l'intégrité physique" de Laurent Gbagbo serait respectée.

L'UE, l'UA et Paris demandent à Gbagbo de partir
Laurent Gbago doit "se retirer immédiatement", a déclaré le département d'Etat américain.

Paris a également appelé vendredi Laurent Gbagboà "se retirer immédiatement, à faire cesser les violences et à céder le pouvoir pacifiquement au président (élu Alassane) Ouattara", selon un communiqué diffusé par l'Elysée.

La déclaration faisait suite à une réunion autour du président Nicolas Sarkozy, avec le Premier ministre François Fillon et les ministres des Affaires étrangères, Alain Juppé, et de la Défense, Gérard Longuet, pour "faire le point de la situation en Côte d'Ivoire".

Jean Ping, président de l'Union africaine, a exhorté vendredi dans un communiqué "Laurent Gbagbo à remettre immédiatement le pouvoir au président Alassane Ouattara afin d'écourter les souffrances des Ivoiriens".

L'Union européenne, quant à elle, n'envisagera pas de lever les sanctions à l'égard de la Côte d'Ivoire, notamment celles visant le port exportateur de cacao de San Pedro, tant que Laurent Gbagbo n'aura pas quitté le pouvoir, ont indiqué vendredi des diplomates européens.

Des diplomates des 27 Etats membres de l'UE se réuniront par ailleurs en début de semaine prochaine pour adopter une liste étendue de personnes et d'entités proches du président ivoirien sortant visés par des gels d'avoirs financiers et des interdictions de voyage, ont précisé ces diplomates.

Paris a par ailleurs déconseillé "formellement" les voyages en Côte d'Ivoire, est-il annoncé vendredi dans la rubrique Conseil aux voyageurs du site internet du Quai d'Orsay.

Un Français a été retrouvé mort, tué par balle, dans la nuit de mercredi à jeudi dans sa chambre d'hôtel à Yamoussoukro, a annoncé le Qui d'Orsay vendredi. Jeudi soir, une Suédoise employée de l'Onu a été tuée à Abidjan, probablement par "une balle perdue" selon la Suède.

Réouverture des frontières aériennes
Le gouvernement du président Alassane Ouattara a décidé vendredi la "réouverture immédiate" des frontières aériennes pour permettre une éventuelle évacuation des ressortissants étrangers, a indiqué une porte-parole.

Quelque 150 ressortissants français et 350 étrangers d'autres nationalités ont été accueillis depuis jeudi soir sur le camp de Port-Bouë des forces françaises à Abidjan, a-t-on appris vendredi auprès de l'état-major des armées à Paris.

Air France a annoncé vendredi soir qu'elle était "contrainte" de suspendre "momentanément" ses vols pour Abidjan en raison des troubles.

Par contre, "les frontières terrestres et maritimes restent fermées jusqu'à nouvel ordre", a indiqué la porte-parole de M.Ouattara vendredi.

Le camp Ouattara avait fermé jeudi toutes les frontières, juste avant d'entrer dans Abidjan, la capitale économique, et affronter les partisans du président sortant Laurent Gbagbo.

Le gouvernement du Alassane Ouattara a également instauré un cessez-le-feu de 21 h à 6 h GMT. La plupart des habitants d'Abidjan préféraient rester chez eux dans la crainte d'une bataille finale dans cette métropole d'au moins quatre millions d'habitants.

Amnesty craint des violations des droits de l'homme
Amnesty a mis en garde contre "un risque de violations massives des droits de l'homme" à Abidjan, "au bord du chaos". L'organisation de défense des droits de l'homme a observé une "escalade de la violence" à mesure de la progression des troupes d'Alassane Ouattara. Elle dénonce des crimes commis par les forces loyales au président sortant Laurent Gbagbo mais aussi par celles de M. Ouattara.

Ces forces encore fidèles à Laurent Gbagbo sont positionnées en "deux endroits": "le palais présidentiel" et la "résidence" de M. Gbagbo, a-t-il précisé.

Des forces françaises pour protéger des ressortissants européens
Selon l'état-major des armées à Paris, une cinquantaine d'hommes des forces françaises ont été déployés dans un quartier sud d'Abidjan où résident des ressortissants européens. Objectif: éviter les pillages.

"Il n'y a pas eu d'incident. La zone sur laquelle on a un visuel est plutôt une sorte de vide sécuritaire, ce sont des groupes crapuleux qui cherchent à profiter de la situation", a-t-on précisé à l'état-major. Selon cette source, les ressortissants français ne sont "pas spécifiquement menacés".




Une offensive éclair qui a pris les fidèles de Gbagbo par surprise
Les Forces républicaines (FRCI), qui ont fait allégeance à Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, regroupent essentiellement les ex-rebelles qui tiennent le nord du pays depuis 2002. Ils ont lancé une offensive lundi. La rapidité de leur avancée a créé la surprise.

D'ouest en est, les Forces de défense et de sécurité (FDS) fidèles à Laurent Gbagbo ont été mises en déroute. Et à l'exception de Duékoué, carrefour stratégique de l'ouest, et de Daloa (centre-ouest), importante ville militaire située en plein "pays bété", région natale du président sortant, elles ont offert assez peu de résistance.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Sam 2 Avr - 20:17

Et on parle de charniers maintenant, il y a dû y avoir de véritables massacres loin d'Abidjan et de Yamoussoukro.

Y'a pas à dire l'actualité internationale en ce moment, ça donne envie de chanter du Louis Amstrong...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Mar 5 Avr - 15:54

ça sent le scandale... Le gentil Ouattara serait à l'origine d'une bonne partie des massacres. Gageons que la CIA a fait son travail et que les habitants de ce pays vont payés très cher l'arrivée du fonctionnaire du FMI marié à Neuilly.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Mar 5 Avr - 16:02

La communauté internationale va se retrouver bien emmerder pour parler vulgairement, d'autant que l'ONUCI a parlé, et vite...et revoit son discours, bizarrement.
Ma main à couper (à la machette) qu'après enquête internationale, nous découvrirons qu'en fait, c'était Gbagbo.


Dernière édition par Anna le Mar 5 Avr - 18:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  livaste Mar 5 Avr - 18:31

Côte d'Ivoire : Gbagbo négocierait sa reddition


Par lefigaro.fr

05/04/2011 | Mise à jour : 19:55

Paris et l'ONU exigent que Gbagbo, retranché dans un bunker avec des proches, signe un document de renonciation au pouvoir et reconnaisse la victoire de Ouattara. Les troupes loyales au président sortant avaient demandé peu auparavant un cessez-le-feu.

• «Retranché» dans un bunker, Gbagbo négocie son départ
L'«assaut final» du camp Ouattara sur les bastions de Gbagbo a été donné dans la nuit. Des tirs à l'arme lourde étaient entendus mardi dans Abidjan depuis le quartier du Plateau, où se situe le palais présidentiel. De violents combats ont également lieu autour de l'Ecole de gendarmerie, située dans le quartier de Cocody, a rapporté un habitant.

La résidence de Gbagbo, qui se trouve dans un autre quartier que le palais présidentiel, serait encerclée par les pro-Ouattara, selon Associated Press. Le président sortant est «retranché avec une poignée de fidèles» dans un «bunker», a annoncé le porte-parole de l'Onuci.
Paris a confirmé que des négociations ont été entamées avec Laurent Gbagbo. «Nous sommes aujourd'hui je l'espère à deux doigts de convaincre M. Gbagbo de quitter le pouvoir», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé à l'Assemblée nationale. Ce dernier a précisé que Paris et l'ONU exigent de lui qu'il signe un document dans lequel il renonce au pouvoir en Côte d'Ivoire et reconnaisse Alassane Ouattara comme président du pays. «Nous avons également indiqué à l'Onuci que nous souhaitions que toutes les dispositions soient prises pour sécuriser physiquement Gbagbo et sa famille et qu'il appartiendra ensuite à l'Onuci et aux autorités ivoiriennes de décider de la suite à donner aux conditions de départ de Gbagbo», a-t-il ajouté. Le ministre a enfin assuré qu'il n'était pas question pour la France de «s'incruster» en Côte d'Ivoire.



Des négociations confirmées par François Fillon : «Au moment même où nous sommes en train de parler, deux généraux proches de l'ancien président Gbagbo sont en train de négocier les conditions d'une reddition».



Pour sa part, le chef d'état-major de l'armée loyale au président sortant, le général Philippe Mangou, a déclaré que ses troupes avaient «arrêté les combats» mardi et «demandé un cessez-le-feu» à la mission de l'ONU. Alcide Djédjé, le ministre des Affaires étrangères de Gbagbo, a indiqué dans une interview à Radio France Internationale être en train d'en négocier les termes à la résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan. La situation «peut se dénouer dans les quelques heures qui viennent», a estimé mardi après-midi le ministre de la Défense Gérard Longuet.



• Les forces françaises n'ont pas mené de nouvelles attaques mardi
Pour le moment, les hélicoptères de la force française Licorne en Côte d'Ivoire n'étaient pas engagés mardi dans de nouvelles attaques, assure à Paris l'état-major des armées. Les appareils se contentent de survoler Abidjan.

Les troupes françaises avaient en effet été autorisées lundi, sur demande expresse du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à participer aux actions armées de l'Onuci à Abidjan afin de neutraliser les armes lourdes utilisées par le camp Gbagbo contre les populations civiles.


et dire qu'il a , ce gros sanguinaire assassins , des fans en France !!!!!



Les hélicoptères onusiens et ceux de la force Licorne avaient ainsi tiré lundi sur le palais et la résidence présidentiels de Laurent Gbagbo, à Abidjan,sur le camp d'Akouédo qui abrite trois bataillons de l'armée pro-Gbagbo et sur des des armes lourdes et des détachements de blindés du camp d'Agban. A cette occasion, les hélicoptères français ont détruit une dizaine de blindés et quatre canons anti-aériens des forces pro-Gbagbo, a indiqué mardi le ministre de la Défense Gérard Longuet devant les députés.



» À Abidjan, les expatriés pris dans la tourmente

• Une fosse commune découverte à Duékoué
Les enquêteurs de l'ONU dépêchés à Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, où un massacre a été signalé la semaine dernière, ont découvert près de 200 corps dans une fosse commune. Le Comité international de la Croix-Rouge a fait état vendredi d'au moins 800 morts dans cette localité de la «boucle du cacao» tombée le 29 mars aux mains des forces fidèles à Alassane Ouattara. L'Onuci a imputé la mort de 220 personnes aux hommes du président élu, qui dément toute implication de ses troupes, et celle de 110 autres à des partisans de Laurent Gbagbo.







• Quatre étrangers dont deux Français enlevés
Deux Français, un Béninois et un Malaisien ont été enlevés lundi à l'hôtel Novotel d'Abidjan par des «éléments armés» dans un quartier contrôlé par le président sortant Laurent Gbagbo, selon une source diplomatique. Les Français enlevés sont le directeur de l'hôtel et le président du conseil d'administration du groupe agro-industriel ivoirien Sifca, Yves Lambelin. Lundi, la télévision d'État RTI avait pourtant affirmé que les forces armées fidèles à Laurent Gbagbo assuraient «la sécurité des Français vivant en Côte d'Ivoire».

• L'ONU très préoccupée par la situation humanitaire
Des dizaines de personnes ont trouvé la mort dans les combats à l'arme lourde qui se sont déroulés ces derniers jours à Abidjan, a indiqué mardi le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l'homme. Selon l'ONU, la situation humanitaire est «absolument dramatique» pour les civils pris dans les combats. L'insécurité rend difficile les opérations de secours.



_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Mar 5 Avr - 18:36

La presse mondialiste dit que Ouattara est gentil, donc il est gentil. Il n'a en aucun participé à quoique ce soit violent contre la population ivoirienne, son armée est composée d' homme très saint et gentil... C'est gentil comme pensée mais c'est loin de la réalité. De plus, la lutte des gentils (avec Sarkozy) contre les méchants (très vilain), ça fait un peu pays des lapins. Livaste, il faut arrêté de se baser sur les faits divers pour se construire une opinion en se référent en plus à des valeurs inopérantes en Afrique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Mar 5 Avr - 18:40

Livaste, Ouattara aussi a des soutiens ici, et très officiels, sans parler de ce qui se passe sur place, pourtant, il paraît évident qu'il a lui aussi commis des massacres...Encore une fois, c'est l'ONUCI même qui l'a confirmé, j'en reviens à mon post précédent...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Georges Mar 5 Avr - 18:43

La France aurait bombardé le palais présidentiel, cela va nous coûter un maximun de pognon pour faire les travaux, car peu de personne ne le sait, mais le palais présidentielle et la chambre des députés de Côte d'Ivoire est la propriété de la France qui les loue à la Côte d'Ivoire.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Invité Mar 5 Avr - 19:46

bah, si c'est à nous on n'est pas obligé de réparer... on peut juste déblayer ! Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !  - Page 2 Empty Re: Côte d`Ivoire / Malick Noël Seck : Pour L’Afrique, je défends Gbagbo !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum