Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal

Japon, le Premier ministre veut réduire de 5 points l'impôt sur les sociétés.

Aller en bas

Japon, le Premier ministre veut réduire de 5 points l'impôt sur les sociétés. Empty Japon, le Premier ministre veut réduire de 5 points l'impôt sur les sociétés.

Message  La bête blonde Teuton Ven 17 Déc - 7:47

Japon : le Premier ministre veut réduire de 5 points l'impôt sur les sociétés.


Le gouvernement japonais va proposer au Parlement d'abaisser de 5 points de pourcentage l'impôt sur les sociétés afin de doper la croissance, une décision saluée mardi par les milieux d'affaires.
Le Premier ministre de centre-gauche Naoto Kan a annoncé lundi soir qu'il voulait réduire cette taxe, aujourd'hui fixée à hauteur de 40,7% du bénéfice imposable des grandes entreprises.
Ce changement ferait partie d'une vaste réforme fiscale que le gouvernement compte faire adopter au Parlement au début 2011, dans le cadre du vote du budget de l'exercice 2011-2012 qui débute le 1er avril.
M. Kan n'a toutefois pas précisé comment les pouvoirs publics allaient compenser la perte de revenus fiscaux, estimée bien au-delà de 1.000 milliards de yens (9 milliards d'euros), alors que le Japon fait face à une dette colossale évaluée à 200% de son PIB, la proportion la plus importante au sein des pays développés.
Mardi, lors d'un point de presse, le porte-parole du gouvernement, Yoshito Sengoku, a souligné que la réduction de l'impôt sur les sociétés aurait pour but "d'encourager les entreprises à investir et à embaucher".
Le ministre des Finances, Yoshihiko Noda, a prévenu de son côté qu'il serait "difficile" de trouver des recettes supplémentaires ou de diminuer les dépenses, afin de combler le manque à gagner provoqué par la réforme, sans recourir à l'émission de bons du trésor et sans creuser le déficit public.
La principale organisation patronale, le Nippon Keidanren, a salué la décision du gouvernement, qu'il réclame depuis des années, arguant que le taux d'impôt sur les sociétés est nettement plus élevé au Japon qu'ailleurs.
"Un premier pas a été accompli pour construire une stratégie de croissance", s'est félicité son président, Hiromasa Yonekura.
L'exécutif n'aura toutefois pas la tâche facile au Parlement, l'opposition conservatrice, majoritaire à la Chambre haute, ayant menacé de bloquer l'adoption du budget 2011-2012, y compris des réformes fiscales.
Le Parti Démocrate du Japon (PDJ) de M. Kan peut toutefois utiliser sa majorité à la Chambre basse pour faire "passer en force" les lois budgétaires.
Après avoir traversé une profonde récession en 2008-2009, l'économie japonaise a redémarré mais la fin progressive de subventions et incitations gouvernementales à la consommation ralentit la croissance.
Les autorités cherchent donc d'autres moyens de soutenir l'activité et, outre les projets de réforme fiscale, viennent de faire voter au Parlement une rallonge budgétaire de quelque 5.000 milliards de yens (44 milliards d'euros) pour financer un nouveau plan de relance.
La bête blonde Teuton
La bête blonde Teuton
Candidat
Candidat

Masculin Nombre de messages : 269
Age : 37
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum