Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

La pêche française dotée d'un plan d'action grâce à une taxe sur le poisson

Aller en bas

La pêche française dotée d'un plan d'action grâce à une taxe sur le poisson Empty La pêche française dotée d'un plan d'action grâce à une taxe sur le poisson

Message  Invité Mer 16 Jan - 21:28

La pêche française dotée d'un plan d'action grâce à une taxe sur le poisson






16 janvier 19:09 - PARIS (AFP) - Le ministre de la Pêche Michel Barnier a annoncé mercredi un plan d'action de 310 millions d'euros sur 3 ans pour permettre aux marins-pêcheurs français d'exercer leur activité dans de meilleures conditions, malgré la hausse du prix du gazole.



"Comme il s'y était engagé, le président de la République (...) a décidé d'un plan pour une pêche durable et responsable. Ce plan est sans précédent", a déclaré M. Barnier à l'issue d'une rencontre avec le Président Nicolas Sarkozy et les représentants des 22.000 marins-pêcheurs.

"Ce plan vise à permettre aux bateaux de retrouver leur viabilité (...) il comporte des mesures sociales sur l'attractivité du métier de marin-pêcheur, des mesures de sécurité", a-t-il poursuivi.

L'essentiel du financement proviendra d'une taxe de 2% prélevée sur la vente des poissons dans la grande distribution, une mesure votée par le Parlement le 20 décembre dernier.

Cette taxe devrait rapporter 80 millions par an soit un total de 240 millions. Le complément viendra du budget français et du fonds européen de la Pêche (FEP).

Les 2.500 petites poissonneries sont exclues du paiement de cette taxe qui ne concerne pas les huîtres et les moules
.



Ce plan fait suite à l'action des marins-pêcheurs du Guilvinec (Finistère) qui ont été à l'origine d'un mouvement de protestation contre l'envolée des prix du gazole qui s'était étendu en novembre à de nombreux ports français.

Nicolas Sarkozy s'était alors rendu sur place et avait promis un "plan de sauvegarde" de la pêche française.

La mesure la plus importante, pour 235 millions, contribuera à la modernisation des bateaux, notamment pour réduire la consommation de gazole, et l'envoi à la casse des navires les plus vétustes. Le nombre de bateaux qui seront ainsi détruits n'est pas connu puisqu'il s'effectue sur une base volontaire.

Pour accompagner cette dernière mesure, qui profite aux propriétaires des bateaux, des mesures sociales, notamment des aides à la reconversion, seront systématiquement attribuées aux membres des équipages.



De plus, en raison des fermetures de plus en plus fréquentes des périodes de pêche, 20 millions sont prévus pour dédommager les marins pendant le temps passé alors à terre.

Pour rajeunir la profession, un mécanisme de réduction des intérêts d'emprunts pour les jeunes patrons qui s'installent, comme pour les jeunes agriculteurs, sera mis en place avec un coût de 15 millions.

Un effort important (20 millions) est accordé pour renforcer la sécurité des hommes dans un métier particulièrement dangereux: un marin sur mille meurt au travail.

Les pouvoirs publics vont ainsi prendre en charge, jusqu'à 75% du coût, l'achat de vêtements à flottabilité intégrée (VFI), l'équipement des navires en AIS (système automatique d'identification pour les navires de plus de 15 mètres) et les alarmes de vigilance des navires qui sortent en mer plus d'une journée même s'ils ne les rendent pas obligatoires.



De plus, dès cette année, sera expérimentée la possibilité d'équiper chaque marin d'une balise de positionnement individuelle, comme les professionnels de la montagne, permettant de les repérer plus facilement en mer lors de naufrages.

Reste l'inconnue de l'évolution future du cours du gazole. Les pêcheurs professionnels, qui ne paient pas de taxes sur le gazole, déboursent actuellement environ 60 centimes par litre, contre seulement 25 en 2003, mais estiment que le seuil de rentabilité d'un bateau n'est atteint qu'avec un gazole inférieur à 0,30 euro le litre, selon le Comité national des Pêches.


© 2008 AFP
AFP
texte
20080116180929

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum