Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il ...
Voir le deal

quand le Québec prend la défense des us et coutumes françaises .... le vin !

Aller en bas

quand le Québec prend la défense des us et coutumes françaises .... le vin ! Empty quand le Québec prend la défense des us et coutumes françaises .... le vin !

Message  Invité Sam 7 Mar - 16:21

Les mesures antialcool décriées au Québec

Le travail des parlementaires trouve un écho inattendu au Québec, où les médias s'interrogent tous sur ses conséquences négatives pour l'image de la France.


«Laissez-nous notre verre de vin quotidien», supplie le chroniqueur Pierre Cayouette dans la revue québécoise L'Actualité, avant d'ajouter : «On croyait la France à l'abri de cette peur quasi névrotique de la maladie qui caractérise la société nord-américaine… La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a semé la controverse en soutenant que le risque de cancer apparaît dès le premier verre de vin.»

Cette semaine, tous les médias québécois se sont interrogés sur les conséquences de la loi Bachelot pour la France. Radio-Canada a consacré une émission à la question, alors que le journaliste Christian Rioux du quotidien montréalais Le Devoir questionnait : «Un art de vivre en péril ? Il ne fait pas bon être français ces temps-ci.» Les journalistes de la Belle Province s'inquiètent que la ministre de la Santé puisse s'en prendre à «un symbole de l'identité nationale». Au-delà de l'image, les Québécois, très pragmatiques, se soucient des conséquences économiques de la loi Bachelot. «Le vin est la vitrine de la France, un pan essentiel de l'économie. Pourquoi les Français se tirent-ils dans le pied ?», confie, un brin déroutée, une réalisatrice de Radio-Canada. La controverse hexagonale pourrait pourtant faire tache d'huile dans l'ancienne Nouvelle-France, où la vente d'alcool est un monopole d'État de la Société des alcools du Québec (SAQ).

Toujours plus de vin consommé

L'éditorialiste du quotidien La Presse, André Pratte, s'insurgeait jeudi contre «cette société d'État (la SAQ) qui multiplie les promotions pour encourager la consommation du vin, un produit de plus en plus considéré comme cancérigène, même lorsqu'il est consommé de façon responsable». Si la culture de la bière demeure fortement ancrée dans la Belle Province, ses habitants boivent chaque année toujours un peu plus de vin. De 12 litres en 1997, ils en consomment 18 litres aujourd'hui, bien loin derrière les Français. La Société des alcools du Québec vend les vins à des tarifs triples de ceux pratiqués en France. Le gouvernement québécois assure qu'il agit pour le bien de ses concitoyens et que les profits de la SAQ sont investis dans le système de santé.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/03/07/01016-20090307ARTFIG00218-les-mesures-antialcool-decriees-au-quebec-.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum