Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

les collectivités font des économies , les traiteurs se plaignent

Aller en bas

les collectivités font des économies , les traiteurs se plaignent Empty les collectivités font des économies , les traiteurs se plaignent

Message  livaste Dim 25 Jan - 21:49

Entreprises, collectivités locales, administrations… Par souci d’économie, elles ont revu à la baisse, voire supprimé, les réceptions qui jalonnent traditionnellement le mois de janvier. Le chiffre d’affaires des traiteurs plonge de 10 à 15 %.


Sébastien Lernould | 25.01.2009, 07h00



Des cacahuètes et du kir en guise de petits-fours et de champagne. Cette année, les traditionnelles cérémonies de voeux ont perdu leur faste d’antan. Crise oblige, bon nombre de collectivités, administrations ou entreprises ont rogné les budgets consacrés aux réceptions du Nouvel An… quand elles ne les ont pas supprimées.


Les exemples pullulent : les villes de Marseille (Bouches-du-Rhône), de Thionville (Moselle), d’Elancourt et des Clayes-sous-Bois (Yvelines), les conseils généraux du Gard et des Hautes-Alpes, pour ne citer qu’eux, n’ont pas déboursé un euro en buffet garni.
Résultat, la profession des traiteurs subit de plein fouet cette frilosité, alors même que les mois de décembre et de janvier constituent la période la plus importante de l’année, surtout pour les organisateurs de réceptions en Ile-de-France.

« Les entreprises et les administrations ne veulent pas véhiculer une image trop bling-bling »

« Le chiffre d’affaires devrait baisser en moyenne de 10 à 15 %, mais cela sera très variable d’un professionnel à l’autre », confie Bernard Lars, vice-président du Syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat). Eric-Helen Louis, président de Traiteurs de France, un réseau qui réunit une quarantaine de maisons réparties partout dans l’Hexagone, n’est guère étonné de la situation.
«A chaque période de crise, nous sommes en première ligne. C’est avant tout un effet d’annonce. Les entreprises, les collectivités locales et les administrations ont bien évidemment les moyens, mais elles ne veulent pas véhiculer une image trop bling-bling, vu le contexte. »
C’est ainsi que Sodexo a annulé lundi dernier le cocktail d’ordinaire organisé juste après l’assemblée générale annuelle des actionnaires. « L’effort que l’entreprise demande à ses équipes à travers le monde pour réduire leur train de vie, Sodexo se l’applique également lors d’un grand rendez-vous », justifie le leader mondial des services de restauration collective.
Et lorsque les réceptions sont maintenues, la sobriété est bien souvent de rigueur. Moins de fleurs sont disposées, la décoration est allégée, le nombre de petits-fours par personne est réduit, les cérémonies sont raccourcies et les menus changent.
« En forçant le trait, on passe du champagne et du foie gras au kir et à la mousse de canard. Mais il y a facilement 15 ou 20 € de différence par personne. Quand il y a 500 invités, l’écart devient très important, explique Bernard Lars. La situation exacerbe la concurrence, elle réduit les marges qui ne sont déjà pas très importantes.»

La France est vraiment ingouvernable , quelque soit la mesure mise en place , il se trouve toujours une catégorie de Français pour se plaindre !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum