Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

5 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  livaste Jeu 20 Nov - 20:56

Face aux doutes des économistes, le chef de l'Etat a dit souhaiter faire du fonds souverain à la française "un des 20 premiers investisseurs de long terme au monde".
Nicolas Sarkozy a distribué quelques coups de griffes : au PS... et à Keynes.

Olivier LEVARD - le 20/11/2008 - 15h50




L'analyse d'Eric Revel : "Nicolas Sarkozy n'est ni libéral, ni socialiste"


Il l'a joué souvent moqueur, tour à tour en colère, fier de lui, ou franchement sérieux. Dans le Loir-et-Cher, Nicolas Sarkozy s'est une nouvelle fois livré à un numéro dont il a le secret pour présenter le nouveau Fonds stratégique d'investissement auquel il fixe pour objectif de devenir "un des 20 premiers investisseurs de long terme du monde". Cette promesse sonne comme une réponse aux économistes ayant exprimé leurs doutes sur les moyens somme toute limités dont disposera ce fonds, lorsqu'on le compare à ceux, gigantesques, des pays pétroliers.

Le fonds français sera initialement doté de 20 milliards d'euros, a annoncé Nicolas Sarkozy lors d'une visite à l'usine Daher de Saint-Julien de Chedon, un sous-traitant de l'industrie qui sera le premier à bénéficier du fonds, à hauteur de 85 millions d'euros.

Double vocation

La France ne doit pas devenir "une réserve pour touristes", mais au contraire "continuer à être un pays où on construit des voitures, des bateaux, des trains et des avions", car "un pays qui n'a plus d'industrie, c'est un pays qui se prépare à laisser partir ses services", a justifié le chef de l'Etat. La vocation du fonds sera double : d'une part, conforter des entreprises ne trouvant pas sur le marché l'argent nécessaire à leur développement, et d'autre part "sécuriser le capital d'entreprises stratégiques".

"Il ne faut pas se précipiter mais il ne faut pas perdre de temps. Je ne laisserai pas des secteurs entiers désarmés face à la crise", a ajouté le chef de l'Etat, citant celui de "l'automobile" qui représente "10% de la population active française". La dotation du fonds sera constituée pour 14 milliards par des participations de la Caisse des dépôts, dont il sera une une filiale, et de l'Etat et pour 6 milliards par des "liquidités", a annoncé le chef de L'Etat. L'Etat qui apportera ses parts dans Renault et Air France en sera un actionnaire minoritaire "mais important".

L'Elysée a déjà choisi les dirigeants du fonds. L'actuel directeur général de la CDC, Augustin de Romanet, présidera le conseil d'administration. Jean-François Dehecq (Sanofi-Aventis) sera président du conseil d'orientation, et Patricia Barbizet (PPR) présidente du comité d'investissement. Le président de la République souhaite associer les syndicats à ce comité dès son premier comité d'orientation, en décembre.

Coups de griffe aux PS, Keynes ringardisé

Nicolas Sarkozy n'a pas résisté à la tentation de délivrer ses coups de griffe habituels. Au PS d'abord : "Ils m'ont pas donné de billet d'entrée pour Reims. Je l'ai pas demandé d'ailleurs", s'est amusé le président de la République. En réponse à ceux qui suggèrent qu'il a redécouvert certains économistes comme John Maynard Keynes, très apprécié par la gauche, le chef de l'Etat s'est vanté de lire "assez peu les livres d'économie car la crise économique que nous connaissons aujourd'hui n'a rien à voir avec les crises du passé".

"Dans ce fonds souverain à la française, on est prêt à avoir des alliances avec des fonds souverains européens ou même étrangers, à partir du moment où c'est transparent, où on connaît et que ça fait effet de levier pour développer encore l'investissement", a proposé Nicolas Sarkozy.

Les fonds souverains existants ont été créés par des gouvernements de pays qui disposent d'un excès d'épargne, du fait d'importantes ressources pétrolières (comme au Moyen-Orient, en Russie ou en Norvège), d'excédents budgétaires (Singapour) ou de réserves de change des banques centrales (Chine), ces fonds gèrent des actifs considérables, dont le montant total est difficile à évaluer, les Etats communiquant peu sur la question. Selon le FMI, la valeur de leurs actifs s'élèverait entre 1.900 et 2.800 milliards de dollars. Pour la Cnuced, ces actifs seraient même d'environ 5.000 milliards de dollars.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Jeu 20 Nov - 21:56

c'est marrant ...en gros l'Etat ne renationaliserait pas mais serait actionnaire de nos industries sauf que , ....elles délocalisent !!! alors , quand on voit renault partir vers l'est comment fait-on pour réccupérer les fonds investis ???...alors même que cela représenterait 10% des emplois français dans l'automobile ... ???
même la gauche ne pourrait pas freiner ces délocalisations massives, ces emplois mis au placard pour des durées indéterminées .
Faut-il réformer en profondeur le système fiscal français pour devenir conccurentiel enfin !?

ca ressemble a des subventions renommées "fonds souverain"....la différence est que ces subventions sont des "dons" alors que les fonds souverain semblent être une participation financière , une recapitalisation de liquidités avec contreparties ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Georges Jeu 20 Nov - 22:19

Et c'est nous ou nos enfants qui paieront l'addition.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Jeu 20 Nov - 22:29

L'Etat reste actionnaire de Renault
Source : AFP
03/10/2008 | Mise à jour : 10:54 | .
L'Etat conservera les 15% du capital de Renault qu'il possède actuellement, et qui lui permettent d'obtenir des engagements sur l'implantation industrielle du constructeur automobile en France, affirme le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Luc Chatel, dans Les Echos de aujourd'hui.

Une cession des 15% de l'Etat dans le constructeur automobile "n'est clairement pas d'actualité", affirme M. Chatel, qui est également porte-parole du gouvernement.

"Si l'Etat ne détenait pas 15% de Renault, il n'aurait sans doute pas obtenu les garanties que (son PDG) Carlos Ghosn a données mardi à Nicolas Sarkozy quant à la pérennité des sites de Sandouville et Flins, avec la promesse que de nouveaux modèles y seront fabriqués", déclare-t-il.

"Ces garanties, le président de la République les a obtenues notamment parce que l'Etat est le premier actionnaire de Renault", juge M. Chatel.

Le PDG de Renault s'est engagé mardi devant M. Sarkozy à assurer la pérennité de ses sites français, notamment celui de Sandouville (Seine-Maritime), près du Havre, où sera construit à partir de 2012 un nouveau véhicule utilitaire.

Le groupe français a annoncé la semaine dernière la suppression de 2.000 emplois dans ses filiales de dix-neuf pays européens dont la France, essentiellement par des départs volontaires. Ce plan a suivi de deux mois l'annonce de 4.000 départs volontaires sur les sites français de la maison mère, dont 1.000 à l'usine de Sandouville.

L'Etat "a son rôle à jouer dans un secteur qui emploie 700.000 personnes en France", en l'aidant à "être plus compétitif", déclare aussi M. Chatel.

donc , la logique des fonds souverain semble s'éclaircir ....cela servira a devenir actionnaire de certaines boites afin de faire pression pour ne pas ou moins délocaliser !!! voila donc pourquoi en europe cette idée agaçe !!!!!

en gros Georges , cela permettra de conserver notre industrie ....donc , de l'emploi !!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Octave Ven 21 Nov - 15:09

Cool, l'étape suivante on renationalise tout complètement Laughing
Octave
Octave
Maire
Maire

Masculin Nombre de messages : 975
Age : 98
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Ven 21 Nov - 16:07

où as-tu vu que ça parlait de renationaliser ??? Shocked les socialistes auraient sûrement proposé la renationalisation et les communistes et LCR eux aussi mais totalement , seulement eux , ce sont LE MAL ....c'est toi qui le dit ailleurs dans "sarkozy énèrve" .... Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Octave Ven 21 Nov - 17:32

C'est ce que font les Américains pourtant ça ne doit pas être si mal Laughing
Octave
Octave
Maire
Maire

Masculin Nombre de messages : 975
Age : 98
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Sam 22 Nov - 17:16

Ce n'est pas vraiment un fond souverain, ces fonds sont en général utilisés pour acquérir des biens à l'étranger et ne servent pas à la politique intérieure du pays. Sarko détourne le nom pour en faire une sorte de super-Etat-vache-à-lait prêt à porter pour le patronat. C'est pas bien ! Razz
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Sam 22 Nov - 18:11

la Norvège utilise ses fonds souverain quasiement QUE pour ses propres entreprises très rarement à l'étranger ;contrairement à l'AS ou la chine qui investissent plutôt à l'extérieur .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Dim 23 Nov - 17:09

Tu es certaine ? J'ai cru comprendre que le fond souverain de la Norvège était aussi destiné à la prise de participation à l'étranger. D'ailleurs leur fond est éthique, il me semble qu'ils n'auraient pas pris la peine de définir des critères éthiques d'investissement (comme par exemple n'investir de l'argent public que dans des pays où l'on ne pratique pas le travail des enfants, etc.) si c'était juste pour investir dans leurs entreprises nationales.
Sinon je retire ce que j'ai dit Smile

J'espère que tu es d'accord avec moi sur ma conclusion en tout cas : il s'agit bien dans l'optique sarkozyenne d'organiser clairement l'Etat Providence Absolu pour notre gentil patronat ! Normalement la fonction des fonds souverains est de faire fructifier l'argent public, pas de le jeter par les fenêtres Wink
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Dim 23 Nov - 23:34

en protégeant le patronnat on protège du même coup l'emploi qu'on le veuille ou non .... ils fournissent le travail.Ce qui gêne dans ce concept n'est pas tant d'aider le patronnat mais plutôt qu'ils ne remettent pas en cause leur système eux-même de vache à lait pour leurs gros actionnaires au détriment des salariés .'le coté obscure du capitalisme . A la base la mise en Bourse devait aider ces boites a s'émanciper et se développer ,investir dans l'inovation et permettre donc plus+ d'emplois ....et non les sous-payer malgré les profits.)
sinon, pour la Norvège , il me semble que leurs fonds ne servent que très rarement à l'étranger et constituerait un part des retraites des norvégiens (mais là je l'ai lu quelque part mais où , je ne sais plus ...)....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Georges Lun 24 Nov - 10:17

Ce n'est pas comme tu dit " le côté obscure du capitalisme" mais le fondement même du capitalisme.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 74
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Jeanclaude Lun 24 Nov - 11:55

franline a écrit:en protégeant le patronnat on protège du même coup l'emploi qu'on le veuille ou non .... ils fournissent le travail.Ce qui gêne dans ce concept n'est pas tant d'aider le patronnat mais plutôt qu'ils ne remettent pas en cause leur système eux-même de vache à lait pour leurs gros actionnaires au détriment des salariés .'le coté obscure du capitalisme . A la base la mise en Bourse devait aider ces boites a s'émanciper et se développer ,investir dans l'inovation et permettre donc plus+ d'emplois ....et non les sous-payer malgré les profits.)

Tu aurais presque des idées de gauche !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Lun 24 Nov - 17:28

Faudra se renseigner sur le fond souverain norvégien, moi aussi j'ai lu un truc dessus l'été dernier mais je n'ai plus accès à l'article maintenant. Et j'ai la flemme de chercher sur le net héhé. Et puis je pense qu'on risque d'en entendre parler de plus en plus de ces fonds souverains dans le futur, ils vont certainement tendre à se développer étant donné que la globalisation économique est fondée sur l'instinct grégaire des acteurs économiques^^.
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Lun 24 Nov - 17:30

Jean-Claude a écrit:
franline a écrit:en protégeant le patronnat on protège du même coup l'emploi qu'on le veuille ou non .... ils fournissent le travail.Ce qui gêne dans ce concept n'est pas tant d'aider le patronnat mais plutôt qu'ils ne remettent pas en cause leur système eux-même de vache à lait pour leurs gros actionnaires au détriment des salariés .'le coté obscure du capitalisme . A la base la mise en Bourse devait aider ces boites a s'émanciper et se développer ,investir dans l'inovation et permettre donc plus+ d'emplois ....et non les sous-payer malgré les profits.)

Tu aurais presque des idées de gauche !

ce n'est pas parce qu'on est a droite qu'on tolère la spéculation ! c'est une idée fausse que beaucoup a gauche tentent de faire croire ; c'est lassant !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Lun 24 Nov - 17:42

Crise financière : le fonds souverain norvégien perd 20 milliards d'euros
Par Marc Vignaud (avec agence)

Si les fonds souverains ont volé au secours des banques occidentales, ils ne sont pas pour autant à l'abri de la crise financière qui frappe l'économie des pays développés. La preuve, le fonds de pension public de la Norvège, l'un des principaux fonds souverains du monde, a subi de lourdes pertes au premier trimestre, selon les chiffres publiés vendredi par la Banque centrale norvégienne, chargée de sa gestion.

À l'issue des trois mois les plus mauvais de son histoire, le "fonds pétrolier", alimenté par les revenus issus de l'or noir norvégien, a vu sa valeur tomber à 1.946 milliards de couronnes (246,1 milliards d'euros) contre 2.019 milliards de couronnes fin décembre 2007. Investi en actions et obligations internationales, le fonds, souvent salué pour la transparence de ses investissements, affiche une perte de 5,6 %, soit plus de 20 milliards d'euros.



Deuxième actionnaire du CAC 40






Seul le versement par l'État de 88 milliards de couronnes supplémentaires de recettes pétrolières a permis de limiter l'effritement de sa valeur à 3,6 %. "Le premier trimestre a encore été affecté par les troubles financiers qui ont commencé avec la crise du crédit immobilier aux États-Unis début 2007 et qui se sont mués en une crise plus globale dans certaines parties du système financier", s'est justifié la Banque de Norvège. "Les marchés boursiers ont lourdement chuté au premier trimestre, tandis que les marchés obligataires affichent un rendement positif", a-t-elle précisé. Les premiers ont plongé de 13,67 %, tandis que les seconds progressaient de 0,87 %.

Cinquième exportateur mondial de pétrole et troisième exportateur de gaz naturel, la Norvège verse la quasi-totalité de ses revenus pétroliers dans ce fonds, en prévision du jour où ses gisements seront taris, ce qui en fait le deuxième actionnaire du CAC 40, les 40 plus grosses entreprises cotées sur la place de Paris.



Fonds souverain : le modèle norvégien

La crise financière va-t-elle inciter l'Etat français à devenir un investisseur responsable ? Le 23 octobre, Nicolas Sarkozy a réitéré sa volonté de voir naître une structure, dotée de fonds publics, capable de venir en aide aux sociétés en mal de capitaux (nos banques par exemple), ou susceptible de devenir actionnaire d'entreprises stratégiques faisant l'objet d'une offre publique d'achat (OPA) hostile. Une sorte de fonds d'intervention français à l'instar des fonds souverains qatari, singapourien ou chinois, aujourd'hui capables de s'offrir les fleurons de l'industrie occidentale.

En Europe, la Norvège est le seul pays à bénéficier d'un tel outil. Doté de plus de 350 milliards de dollars (270 milliards d'euros), ce fonds public gère l'argent du pétrole de la mer du Nord en investissant dans les sociétés cotées du monde entier. Sa taille paraît, il est vrai, bien au-dessus de nos capacités hexagonales. En revanche, sa philosophie d'investissement est à notre portée.

Quand il décide de prendre une participation au capital d'une entreprise, le fonds norvégien applique une règle stricte : toute décision d'investissement passe par l'évaluation de la responsabilité environnementale de la société, la mesure de son engagement social et l'analyse de la qualité de sa gouvernance (transparence, respect des actionnaires...). Il s'agit de donner du sens aux placements sans pour autant renier les objectifs de rentabilité. Au moment où la France déploie son Grenelle de l'environnement et fait le choix d'une politique sociale volontariste (RSA, recours aux emplois aidés...), le fonds norvégien pourrait inspirer Paris.

M. Sarkozy, qui s'est exprimé sur la nécessaire transparence qui doit régner dans l'utilisation des fonds publics octroyés aux banques, aurait pu s'appuyer sur cet outil. Or, en renflouant, sans véritables contreparties, des établissements bancaires plutôt opaques dans leurs pratiques, l'Etat a raté la première marche. Souhaitons qu'il ne rate pas la seconde.

Car en obligeant les établissements bénéficiaires de tels fonds à s'engager dans une logique financière responsable, il ferait d'une pierre trois coups : il imposerait aux futures entreprises aidées le respect de critères sociaux, environnementaux et de transparence ; il donnerait aussi du sens à l'utilisation de l'argent public et un sérieux coup de pouce à la refonte du capitalisme.
YANNICK ROUDAUT



Méthodes d'investissement
Les différents fonds utilisent des méthodes d'investissement variables. Certains, tel le fonds norvégien, refusent de prendre des parts importantes du capital des entreprises étrangères. A l'inverse, d'autres sont plus activistes et recherchent surtout des parts importantes, à l'image du fonds de Singapour ou des fonds chinois qui ont envisagé de prendre des parts dans Blackstone ou Bear Stearns. Les degrés de transparence sont, eux aussi, très variables : celui du fonds Norvégien ou de Temasek Holdings à Singapour tranchent ainsi avec l'opacité de la gestion de la China Investment Corporation[6].

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonds_souverain



en gros , ils utilisent les bénéfices tirés du pétrole pour renflouer ces fonds , et ces fonds servent a investir dans des projets "moraux" sans nier la nécéssité de faire des bénéfices et apparement ca sert de fonds de pension aussi .... mais la Norvège a des ressources naturelles qui permettent de renflouer ces fonds...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Lun 24 Nov - 17:44

franline a écrit:ce n'est pas parce qu'on est a droite qu'on tolère la spéculation ! c'est une idée fausse que beaucoup a gauche tentent de faire croire ; c'est lassant !

C'est vrai Aline ! D'ailleurs il y a une grande tradition anticapitaliste à droite, l'Action Française détestait autant les banquiers que les cocos pouvaient le faire. Et même avant cela, j'ai lu des réquisitoires terribles contre le capitalisme de la part de J.-K. Huysmans et de Léon Blois, qui incarnaient à merveille l'esprit réactionnaire de la fin du XIXème siècle. C'est en partie très liée au catholicisme rigoriste de ces personnes, il y a une haine de l'usure et du bénéfice qu'on ne retrouve pas chez les protestants anglo-saxon en général.

Tout ça pour dire que la haine des spéculateurs n'est pas dépendante du clivage gauche-droite. Néanmoins Aline tu avoueras que les électeurs de droite sont en France les plus ouverts et les plus décomplexés sur l'idée de capitalisme. A gauche c'est plus difficile, on peut être contre le capitalisme tant qu'on veut, on est quand même bien obligé de vivre avec Wink
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Lun 24 Nov - 17:51

franline a écrit:en gros , ils utilisent les bénéfices tirés du pétrole pour renflouer ces fonds , et ces fonds servent a investir dans des projets "moraux" sans nier la nécéssité de faire des bénéfices et apparement ca sert de fonds de pension aussi .... mais la Norvège a des ressources naturelles qui permettent de renflouer ces fonds...

Oui ça je le savais déjà, le truc c'était de savoir où ce fond place son argent. Apparemment rien ne dit dans ces articles qu'il sert au patronat et aux banquiers norvégiens, comme entend le faire Sarko prochainement. D'après un des articles que tu as posté il y est dit que ce fond est très présent au CAC40, des boites qui ne sont manifestement pas norvégiennes... C'est une façon de nationaliser partiellement des entreprises étrangères, c'est un principe très socialiste dans le fond...

Que l'Etat français mette une cagnotte de côté, pourquoi pas, mais cela ne devrait pas servir à renflouer ad vitam eternam des banqueroutes causées par l'incurie des grands financiers français.
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Lun 24 Nov - 17:55

je crois qu'a gauche comme à droite il y a autant de gens qui finallement s'en foutent tant que ça ne les touche pas !
Mais dans l'absolu tout le monde sauf les gros capitalistes souhaitent que le système financier évolue vers plus de règles , plus de déontologies de la part des dirigeants et des banquiers !
Mais sache que si j'ai un problème avec ma banque , comme elle ne fait pas dans le social , je ne me culpabiliserai jamais d'en changer !!

Moi ce qui me gonfle c'est cette idée sur les méchants riches et les gentils pauvres .... y a autant de connards d'un coté comme de l'autre et des gens biens qui peuvent être riche et se sentir concernés pour améliorer le sort de ces gens qui vivent dans la précarité !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Lun 24 Nov - 17:58

en gros , ces fonds sont placés au CAC40 mais quand ils balancent des fonds , ce n'est pas de la nationalisation mais de la capitalisation (liquidités afin de pouvoir investir , inover , prêter-pour les banques-) les bénéfices produit ensuite rapportent sous formes d'actions .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Lun 24 Nov - 18:18

Oui bien sûr ce n'est pas de la nationalisation per se, mais cela permet à l'Etat norvégien - et donc au peuple en théorie - un certain contrôle sur les entreprises investies par ce fond.
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Lun 24 Nov - 18:37

oui et ce , parce qu'il réclame une certaine déontologie !!! là est toute la différence comparé aux autres fonds souverain qui eux sont là que pour renflouer en capital(Chine, arabie saoudite , ...) et tentent de prendre la main sur une entreprise par profit pure!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Lun 24 Nov - 18:41

Oui d'après ce que j'ai compris c'est le seul fond souverain éthique. Rien à voir avec les fonds des émirats arabes unis, russes ou chinois.
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Invité Lun 24 Nov - 18:48

j'espère que c'est de ce type de fonds souverain que souhaite mettre en place Sarko ...un truc déontologique ; clean !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  zongo Lun 24 Nov - 19:02

Tant que cet argent public ne sert à pas payer les pots cassés du capitalisme à la française à chaque fois qu'un banquier fait une connerie, pourquoi pas...
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards Empty Re: Crise économique - Sarkozy défend son fonds à 20 milliards

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum