Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -47%
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants ...
Voir le deal
47.93 €

Retour vers le passé

Aller en bas

Retour vers le passé Empty Retour vers le passé

Message  livaste Dim 16 Nov - 0:03

La mort annoncée du Minitel


Jean Caillet, 85 ans, utilise son minitel quasiment tous les jours Le Minitel. Un mot que l'on avait presque effacé de notre mémoire. Un objet relégué au rang d'antiquité par ses descendants directs, l'ordinateur et la connexion internet… Enfin presque ! Car existent encore des férus du 36 15, des amoureux du service télématique. Jean Caillet, dieppois de 85 ans, est un de ceux-là. Le minitel, c'est sa bible.
Depuis sa création, il pianote régulièrement, voire quotidiennement, pour chercher un numéro de téléphone, trouver son chemin ou consulter son compte en banque : « Je peux le regarder tous les jours, à distance, c'est pratique » . Et à le voir sur sa machine, Jean Caillet est aussi à l'aise qu'un adolescent devant son PC. Bref, le minitel « est un progrès simple et gratuit, qui donne une ouverture sur le monde avec des possibilités limitées mais qui donne beaucoup de satisfaction ».

Seulement, toute bonne chose a une fin. La nouvelle année 2009 signe le début de la fin du petit écran des PTT. Les banques françaises suppriment leurs services dès le 1er janvier. France Telecom et les Pages Jaunes désactiveront l'annuaire 36 11 (principal service) fin mars.

Jean Caillet doit se préparer au pire : passer à Internet. : « De toute façon, je ne pourrai pas faire sans. Je veux continuer à avoir accès à tous les services ». Il a donc commencé à se renseigner dans les magasins, à lorgner les ordinateurs disponibles sur le marché, même s'il souhaite retarder l'achat le plus possible. « Je veux rester libre. Dès que mes


amis ou ma famille mettent le nez sur internet, ils sont totalement obnubilés et restent des heures entières devant leur écran. »
Lorsqu'il devra définitivement abandonner son Minitel, Jean Caillet espère néanmoins pouvoir le conserver comme souvenir : « C'est un objet intéressant pour les générations futures ».
Emilie Chauvot

L'exception franco-française
Symbole technologique de la France des années Mitterrand, avec le TGV ou la fusée Ariane, le Minitel a été présenté au public pour la première fois à l'automne 1980 par la direction générale des Télécoms avant d'être commercialisé dès 1982 par les PTT.
Le Minitel est un terminal informatique passif, c'est-à-dire qu'il s'agit uniquement d'un clavier et d'un écran, sans processeur ni dispositif de stockage. Les services sont accessibles depuis une ligne de téléphone grâce au modem incorporé.
A la fin des années 1990, il y avait plus de 20 000 services disponibles pour un milliard d'euros de revenus annuels. Aujourd'hui, il n'y a plus que quelques milliers de services actifs et le chiffre d'affaires est divisé par deux chaque année.


Quand j'ai déménagé , ils n'ont même pas voulu reprendre le mien ( qui ne servait plus ) , je l'ai donc encore en souvenir !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum