Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Rien n'est trop cher pour notre Roy

Aller en bas

Rien n'est trop cher pour notre Roy Empty Rien n'est trop cher pour notre Roy

Message  Invité Mer 15 Oct - 16:51

Les déplacements de Sarkozy grèvent le budget de l'Élysée
Reuters

Le budget de l'Élysée en 2008 a dépassé de près de 10 millions d'euros le montant voté, principalement en raison des déplacements de Nicolas Sarkozy, qui les a multipliés par trois par rapport à Jacques Chirac.
Corollaire de l'omniprésence du président français sur la scène internationale mais aussi sur le front intérieur, les frais de réception ont été également doublés depuis le départ de son prédécesseur en mai 2007.

Au total, le coût du fonctionnement de l'Élysée pour l'année en cours est estimé à 110 millions d'euros, soit loin des 100 millions votés initialement par le Parlement l'an dernier.

Pour expliquer cet écart de 10%, le directeur de cabinet du président, Christian Frémont, a mis mercredi en avant "deux erreurs", l'une comptable et l'autre de prévision.

"C'est plutôt un succès qu'il n'y ait eu que deux erreurs car nous n'avions pas de référence", a-t-il déclaré.

La première aura été de sous-estimer les frais de transports du chef de l'Etat, dictés par "l'actualité internationale", et qui auront été supérieurs de cinq millions d'euros par rapport aux prévisions établies sur la base de ceux de Chirac en 2006.

Deuxième "erreur", cette fois-ci imputable au ministère de la Défense, le montant des cotisations retraites des gardes républicains a été sous-évalué de 4,2 millions d'euros.

L'explication est simple. Depuis l'arrivée de Sarkozy à l'Élysée, toutes les dépenses jadis assumées par d'autres ministères pour le compte de la présidence ont été réintégrées dans son budget propre.

À cette époque, il avait été demandé à chaque ministère de fournir une évaluation de cette nouvelle charge à prendre en compte, et c'est dans le cadre de ces transferts de crédits que les services financiers du ministre Hervé Morin ont commis une erreur d'estimation.

"150 'CLANDESTINS'"
Pour l'année 2009, Christian Frémont a rappelé que le budget qui sera soumis au Parlement le 13 novembre était de l'ordre de 112,3 millions d'euros, en progression de près de 2%, "en conformité avec l'évolution de tous les autres budgets de l'Etat, qui correspond à l'inflation".

Le premier poste de dépense du palais présidentiel demeure sa masse salariale, qui équivaut à environ 70% du budget global.

Soucieux de réduire quelque peu la voilure de cette ligne budgétaire, Nicolas Sarkozy a chargé son directeur de cabinet de "faire des économies". Le dégraissage devrait être de l'ordre de 3% et devrait se traduire en priorité par le non remplacement des départs à la retraite.

D'autres pistes de réflexion sont également à l'étude, notamment sur la charge que représentent certaines propriétés de l'Etat comme les domaines de Rambouillet, de Marly-le-Roy, et de Souzy-la-Briche.

Le député PS René Dosière, spécialiste des budgets de l'Élysée depuis plusieurs années, s'est illustré mercredi en critiquant "l'opacité" des chiffres avancés par la Présidence.

Dans un rapport d'une dizaine de pages, intitulé "Le budget de l'Élysée ne connaît pas la crise", le représentant de l'Aisne note "une croissance accélérée des dépenses (...) dans une période ou les responsables politiques devraient être exemplaires".

Pour élaborer son rapport, le député Dosière dit avoir questionné l'ensemble des ministères sur le nombre de fonctionnaires mis à la disposition de la Présidence.

D'après ses calculs, les chiffres avancés par les ministères et l'Elysée diffèrent. "Le nombre de fonctionnaires mis à disposition est inférieur de 150 environ au chiffrage de l'Elysée", peut-on lire dans son étude.

"Malgré de multiples demandes, je ne sais toujours pas d'ou viennent ces 150 'clandestins", ajoute le député, dont les affirmations ont été catégoriquement démenties par l'entourage du président.

Avec Emile Picy, édité par Yves Clarisse

On vote 2 % d'augmentation, et on ajoute 10 % en douce Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Rien n'est trop cher pour notre Roy Empty Re: Rien n'est trop cher pour notre Roy

Message  Jeanclaude Mer 15 Oct - 18:57

Qu'y-a-t-il de vrai dans toues ces chiffres obscurs et pour le moins surieux ? Le coût de l'avion perso du chef de l'Etat est-il inclus dans ces dépenses faramineuses. Question

Ppendant ce temps des pauvres gens crèvent la faim, alors même qu'ils travaillent, et travailleront peut-être le dimanche ( la dernière trouvaiile du chef pour fair baisser le chôomage ! ) What a Face

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum