Le congrès inspire les fora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le congrès inspire les fora

Message  livaste le Lun 17 Nov - 18:48

Congrès du PS: le web règle les comptes

énervé – ou dépité – ce matin chez le blogueurs et internautes PS, élus ou militants de base, accablés par un congrès qui les laisserait presque sans voix.

CORDÉLIA BONAL

(Reuters)



Trois jours de congrès PS plus tard, quoi de neuf ? Rien, si ce n'est davantage de déception et d'exaspération. «Désastreux», «affligeant», «consternation»... Les commentaires sont sans appel ce matin sur les blogs de socialistes et les forums de militants. Sur la forme, il y ceux qui prennent des précautions de langage (les élus), et ceux qui mettent franchement les pieds dans le plat (les militants). Mais sur le fond, le constat est le même: échec sur toute la ligne.

Sur le forum de Désirs d'avenir, plate-forme d'échange des militants ségolénistes, on se désole à n'en plus finir. «Quelle image donnée au monde à Reims, comment pouvons nous inspirer la confiance?», interroge l'un.

Un autre: «J'ai suivi tout ce week-end le congrès, comme beaucoup, sur la chaîne parlementaire. J'ai lu sur ce forum ce que vous en pensiez. J'ai écouté les débats et j'en suis malade. Oui je suis malade de rage. Malade d'avoir vu le triste spectacle de personnes ayant le soi-disant même idéal faire obstacle à l'unité du PS, pour des raisons de personne.»

«On ne s'aime pas»
Daniel Lattanzio, cadre commercial et militant blogueur (le blog d'Aiglon), tendance Strauss-Kahn, ressort tout aussi «consterné» de ces trois jours. «Dans les tribunes ces militants hamonistes et aubrystes qui sifflent Ségolène, c'est pitoyable. Ces groupies ségolistes qui ricanent ou gloussent quand Martine parle, c'est affligeant. On ne s'écoute pas, on ne se respecte pas, on ne s'aime pas. Je n'ai vraiment pas apprécié ce que j'ai vu et entendu.»

Même accablement sur Le petit livre rose, blog d'un militant lyonnais qui a fait le déplacement à Reims et n'en a pas loupé une miette: «Que dire d’autre, donc, que ma consternation? Oh, ce n’est pas forcément une surprise, certes, mais voir un tel niveau d’inaptitude collective en action, c’est quand même, par certains côtés, admirable.»

Certains préfèrent en rire qu'en pleurer. Ainsi la «Fraise des bois», quadra militant dans les Deux-Sèvres: «Il y avait 4 motions au départ et il n’y plus que 3 candidats au poste de Premier secrétaire. C’est déjà un sacré progrès, non ? (...) On va dire, en essayant de ne pas rire, que c’est une clarification et une preuve de la réalité du débat et de la vitalité démocratique au sein du PS…»

Le ton est plus mesuré chez les élus. Ainsi Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère, concède sur son blog un «climat globalement inquiet». «Chacun sentait bien que nous étions assis sur un baril de poudre et personne, vraiment personne, ne voulait allumer l’allumette fatale.»

commentaire : le faux cul !! boulrep

On voit que c'est un élu , la langue de bois , il connaît !! Razz

«Echec spectaculaire du camp anti-Royal»
Parce qu'il faut bien, tout de même, dresser un bilan, les uns et les autres comptent les points. Avantage Hamon, à croire Jean-Luc Mélanchon, qui a claqué la porte du PS au lendemain du vote des militants le 6 novembre: «Benoît Hamon s’est ressaisi. Il affirmé son opposition à l’Europe du traité de Lisbonne et à l’alliance au centre parmi bien d’autres points. Certes, cela ne le rend pas moins impuissant à peser sur le cours des événements comme le démontre ce fait qu’un front a fini par se constituer autour de Martine Aubry, autant contre lui que contre Royal. On lui reprochera sans doute, en maintenant sa candidature, de favoriser la victoire de Royal. Mais il aura du moins sauvé l’existence d’une gauche au PS capable de contester de l’intérieur tout ce qui se décidera.»

Au bout du compte on cherche en vain les notes d'optimisme. Il n'y a guère que Daniel Lattanzio pour vouloir y croire (un peu): «Heureusement il reste le vote des militants le 20 novembre. Ce que les chefs n'ont pas sû faire, à savoir trouver un accord sur un leader et une ligne, les militants ont l'occasion de le faire jeudi prochain.»

commentaires

araignée33 il fallait s'en douter
on pouvait se douter que sitot que l'on tourné le dos a delanoix =danger Si ségolene n'est pas élut a la tete du parti elle a cas laisser tou ce ramassis de croulants aux idées arrierés ce demerder tout seul et fonder un nouveau parti bonne chance ségo
( celui là , je vous en recommande la lecture !! Razz )





Lundi 17 novembre à 19h04Jeanne Aymart vite !
Bravo Bertrand, enfin compris (un peu tard quand même) que l'occasion de se débarasser une bonne fois pour toutes de Santa Ségolena del Poitou-Charentas était unique et qu'il ne fallait pas la rater. Sans elle en 2006 nous aurions aujourdhui un DSK président à Paris et pas financier à…

Lundi 17 novembre à 19h00béa Merci Hollande du cadeau
C'est lui qui a laisser inactif le PS en le rendant ringard (monsieur 2 de tension) il n'a fait que systématiquement contrer la droite même lorsqu'elle proposait de bonne mesure.Maintenant il nous a laissé son ex .La madone du POITOU avec ses phrases liturgiques elle ressemble de plus en plus a…

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum