un sommet européen sur la Geogie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un sommet européen sur la Geogie

Message  livaste le Sam 9 Aoû - 18:54

La France a accepté de convoquer un sommet UE sur la Géorgie, selon Varsovie
09.08.08 | 20h07



a France, qui préside actuellement l'UE, a accepté la proposition polonaise de convoquer un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE sur la Géorgie, a annoncé samedi le ministre polonais des Affaires etrangeres, Radoslaw Sikorski

Dans un bref point de presse, le ministre a également affirmé que son homologue français Bernard Kouchner allait se rendre de manière imminente à Tbilissi puis à Moscou.


"Nous avons obtenu l'acceptation de l'UE pour les propositions polonaises", a affirmé Radoslaw Sikorski.

Au nom du gouvernement polonais, il avait réclamé un peu plus tôt la convocation d'urgence d'un sommet européen extraordinaire consacré à la situation en Géorgie.


Bien nos politiques sont trop en vacances pour y avoir pensé eux mêmes , il a fallu que ce soit la Pologne qui le suggère !

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: un sommet européen sur la Geogie

Message  Invité le Sam 9 Aoû - 18:56

La Géorgie se sera fait défoncer avant qu'une quelconque mesure désagréable soit prise à l'encontre de la Russie de Medvedev et Poutine.
Voilà à quoi ça mène de courtiser des despotes... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un sommet européen sur la Geogie

Message  livaste le Sam 9 Aoû - 18:59

oui , je douteque ce sommet débouche sur des propositions concrétes , d'ailleurs si tu remarques , l'ONU se fait extremement discrète aussi !

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: un sommet européen sur la Geogie

Message  Invité le Sam 9 Aoû - 19:01

Ah bah c'est clair, faudrait pas mettre le bordel dans ce machin, la Russie (pas partisane du tout dans l'affaire) et la chine colleraient leur veto de toutes façons...
Mais dormez braves gens, les JO viennent à peine de commencer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un sommet européen sur la Geogie

Message  livaste le Sam 9 Aoû - 19:09

Géorgie : la France propose un plan de sortie de crise

J.B. et C.M. (lefigaro.fr) avec AFP et AP
09/08/2008 | Mise à jour : 20:49 | Commentaires 139 .


La diplomatie est en marche après l'offensive de Tbilissi, vendredi matin en Ossétie du Sud. Alors que la Géorgie s'est déclarée samedi en «état de guerre» et qu'un nouveau front s'est ouvert en Abkhazie, la France, qui préside l'Union européenne, a annoncé samedi soir l'organisation «au début de la semaine prochaine», d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne. Elle aura lieu «au début de la semaine prochaine», a annoncé samedi la présidence française.
Nicolas Sarkozy «propose un plan de sortie de crise» en trois points : «une cessation immédiate des hostilités; le plein respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Géorgie; le rétablissement de la situation qui prévalait antérieurement sur le terrain (...)», précise un communiqué de l'Elysée. Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, se rendra «dès que possible dans la région», ajoute le communiqué. Samedi soir, celui-ci a appelé la Russie et la Géorgie à «arrêter» le conflit.


on se reveille !!
mais , pourquoi ne pas être intervenu avant que les hostilités prennent cette ampleur ?
Quand j'ai posté le premier article sur " les risques " , j'ai cherché dans tous les médias une quelconque réaction de la diplomatie mondiale , en vain , au point de me demander si l'article que j'avais posté n'était pas un coup de bravade , et qu'il n'allait rien se passer !


Le président américain George W. Bush s'est alarmé de la «dangereuse escalade» du conflit. Depuis Pékin, il a aussi réclamé l'arrêt «immédiat» des combats. Une délégation conjointe Union européenne-USA doit arriver en Géorgie samedi soir pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu avec la Russie. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit tenir une nouvelle réunion samedi pour tenter de trouver un accord appelant au cessez-le-feu.L'OTAN, que la Géorgie souhaiterait rejoindre, a réitéré samedi son appel à des négociations directes pour faire cesser les combats, à condition qu'elles soient fondées sur l'intégrité territoriale de la Géorgie.

on se reveille mais bien mollement , et sans quitter pour autant le jeux !

Un temps évoquée, l'hypothèse d'un départ de la délégation géorgienne aux Jeux olympiques de Pékin a été écartée. Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili a demandé aux athlètes géorgiens de rester aux JO et de lutter pour l'honneur de leur pays, a indiqué le porte-parole de la délégation géorgienne.


Saakachvili appelle au cessez-le-feu

Sur le terrain, un nouveau front s'est ouvert en Abkhazie. Le président de cette autre république séparatiste géorgienne a annoncé que des indépendantistes pro-russes avaient lancé une opération militaire pour déloger des troupes géorgiennes des gorges de Kodori. Le président géorgien a affirmé un peu plus tard que les forces géorgiennes avaient repoussé plusieurs attaques des forces abkhazes dans cette région. Auparavant, Saakachvili avait annoncé qu'il avait «signé un décret sur l'état de guerre». «La Géorgie est en état d'agression militaire totale : par la marine et l'aviation russes, avec des opérations de grande échelle sur le terrain», a-t-il déclaré. Le contingent géorgien se prépare à quitter l'Irak pour regagner la Géorgie.

La Russie ne veut pas de guerre et s'efforce simplement de restaurer l'ordre en vigueur en Ossétie du Sud avant l'escalade du conflit, a répliqué le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Pour le président russe Dmitri Medvedev, l'opération militaire russe a pour but «de contraindre la partie géorgienne à la paix». La Russie a accusé l'Ukraine, partenaire de la Géorgie, d'avoir encouragé Tbilissi à intervenir militairement en Ossétie du Sud.

En fin de journée Mikhaïl Saakachvili a appelé son homologue russe à «mettre fin à la folie» et à «cesser immédiatement le feu» pour «entamer sans tarder» des négociations. De son côté, le premier ministre russe, Vladimir Poutine, est arrivé samedi à Vladikavkaz, capitale de la république russe d'Ossétie du Nord, frontalière de l'Ossétie du Sud, en provenance de Pékin. Il a dénoncé «la politique criminelle» de la direction géorgienne et qualifié de «légitime» l'action de la Russie. «Il est difficile de s'imaginer comment il serait possible après tout ce qui s'est passé (...) de convaincre l'Ossétie du Sud de faire partie de l'Etat géorgien», a encore dit le premier ministre.


Situation confuse

Depuis le déclenchement de l'offensive géorgienne dans la nuit de jeudi à vendredi, la situation reste confuse dans la capitale de cette république séparatiste, Tskhinvali. L'armée russe a «complètement libéré Tskhinvali des forces militaires géorgiennes», a assuré à la mi-journée depuis l'Ossétie du Nord, le commandant en chef des forces terrestres. Tbilissi affirmait pour sa part toujours contrôler la ville samedi après-midi.

Côté géorgien, la télévision a fait état d'un bombardement samedi matin par l'aviation russe sur la ville de Gori, dans le nord de la Géorgie, qui aurait tué un nombre indéterminé de civils. À l'entrée de la ville, une correspondante de l'Agence France-Presse a vu une base militaire et deux immeubles d'habitation touchés, d'où des personnes s'enfuyaient, ainsi que de la fumée et des flammes dans la ville même. Des centaines d'habitants ont fui Gori, selon des témoins. Par ailleurs, les forces aériennes russes ont «complètement dévasté le port de Poti sur la mer Noire, site clef pour le transport de ressources énergétiques de la mer Caspienne» vers l'Europe, selon le ministère géorgien des Affaires étrangères.

L'armée russe a reconnu la perte de deux avions de combat. D'après un porte-parole géorgien, la Géorgie a abattu dix appareils russes et détruit 30 chars. Une télévision géorgienne a diffusé des images montrant ce qu'elle a présenté comme le corps d'un pilote russe tué et la carte d'identité d'un autre, arrêté par les autorités géorgiennes.

Les parties au conflit ont continué à publier des bilans contradictoires. Mille six cents personnes ont été tuées à Tskhinvali par l'offensive géorgienne, selon une responsable des autorités séparatistes. Des milliers de personnes auraient été blessées. L'ambassadeur de Russie à Tbilissi a lui fait état d'«au moins 2.000 civils tués». Mikhaïl. Saakachvili a démenti ces bilans, parlant de «mensonges flagrants». Il n'y a «pratiquement pas de civils tués», a-t-il affirmé. Samedi soir, Vladimir Poutine a lui évoqué des «dizaines de morts» et des «centaines de blessés». Plus de 30.000 personnes auraient fui l'Ossétie du Sud vers la Russie, d'après le vice-premier ministre russe.

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: un sommet européen sur la Geogie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum