Pologne : nouvel incident au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pologne : nouvel incident au sommet

Message  livaste le Ven 17 Oct - 8:23

Publié le 15/10/2008 à 18:50 -Le Point.fr


Par Yves Cornu



Le Premier ministre polonais Donald Tusk (à gauche) estime que c'est à lui seul de mener la délégation polonaise, et que le chef de l'État Lech Kaczynski (à droite), dont les fonctions sont essentiellement honorifiques, n'y a pas sa place.

C'est une délégation polonaise en ordre dispersé qui s'est présentée mercredi à Bruxelles pour participer au sommet européen. Le Premier ministre Donald Tusk et sa délégation étaient arrivés la veille à bord d'un appareil gouvernemental. Le président de la République, Lech Kaczynski, a fait le voyage mercredi matin, dans un avion loué à une compagnie privée, les services officiels ayant refusé d'en mettre un à sa disposition...


S'appuyant sur la Constitution polonaise et l'avis de juristes, le chef du gouvernement estime que c'est à lui seul de mener la délégation polonaise, et que le chef de l'État, dont les fonctions sont essentiellement honorifiques, n'y a pas plus sa place que le président allemand ou la reine d'Angleterre. Et pour enfoncer le clou, son entourage explique que Kaczynski n'a fait le déplacement que pour régler de vieux comptes : il profiterait de l'occasion pour faire exclure Lech Walesa, qu'il déteste, d'un groupe de réflexion sur l'avenir de l'Europe.

Lech Kaczynski, responsable pour deux tiers des Polonais

La querelle de préséance et les éventuelles arrière-pensées qu'elle recouvre peuvent paraître déplacées dans le contexte présent, mais ce mode de fonctionnement semble indissociable du système Kaczynski. Du jour où ils sont entrés en politique, Lech, le président, et son frère jumeau Jaroslaw, ancien Premier ministre et actuel chef de l'opposition, ont développé une conception "familiale" de la chose publique. Cofondateurs du parti conservateur Droit et Justice, les monozygotes fonctionnent en circuit fermé, cultivent le goût du secret et, conséquence logique, ont tendance à voir des complots et des ennemis partout.


Leur façon d'exercer le pouvoir s'en ressent. En 2005, quand Lech a été élu président et que Droit et Justice a remporté les législatives dans la foulée, Jaroslav s'est engagé à ne pas briguer le poste de Premier ministre. Cela ne l'a pas empêché d'évincer le titulaire du poste six mois plus tard pour se l'approprier. Et lorsqu'il y a un an, il a dû quitter la tête du gouvernement après avoir perdu les élections, mauvais joueur, il a refusé de participer à la cérémonie de passation des pouvoirs à Donald Tusk.


Aux yeux de l'opinion polonaise, l'esclandre bruxellois est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Selon un sondage publié mercredi, les deux tiers de ses concitoyens tiennent Lech Kaczynski pour responsable de ce nouvel incident.


Quelque chose me dit , qu'il ne faut pas trop compter sur la Pologne pour avancer quelques idées ???

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pologne : nouvel incident au sommet

Message  Invité le Ven 17 Oct - 9:59

Ils sont coincés dans des querelles politico-politicennes, et la main mise des Kaczynski qui a explosé en vol n'arrange pas les choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum