Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

Et maintenant l'Algérie ?????

2 participants

Aller en bas

Et maintenant l'Algérie ????? Empty Et maintenant l'Algérie ?????

Message  livaste Sam 12 Fév - 13:19

EN DIRECT : Algérie : des dizaines d'arrestations à Alger
S.M. avec AFP | Publié le 12.02.2011, 10h32 | Mise à jour : 13h51

A Alger, des dizaines de personnes ont été arrêtées avant la marche pacifique organisée par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie
Au lendemain de la démission d'Hosni Moubarak, en Egypte, le pouvoir Algérien est sous haute tension alors que la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) a appelé à un grand rassemblement à Alger.


Une marche pacifique prévue à 11 heures et aussitôt interdite par le pouvoir. La capitale algérienne est en état de siège ce samedi matin, de 25 à 30 000 policiers sont déployés et de nombreux barrages parsèment les routes d'accès à Alger. Les policiers anti-émeutes bloquent les accès à la place du 1er mai, point de départ de la marche qui doit se rendre Place des Martyrs, à 4 km.

13h45. Selon un journaliste de la chaîne France 24, le nombre de manifestants ne cesse de grossir et des incidents sporadiques éclatent avec les forces de l'ordre

13h10. «Le président Bouteflika serait bien inspiré de quitter le pouvoir. Il symbolise un système qui a ravagé le pays», estime Saïd Saadi, le président du parti d'opposition RCD qui ajoute : «Je n'ai pas pu dire un mot à la télévision algérienne depuis 8 ans».

13h02. Ali Yahia Abdennour, le président de la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme, aurait été arrêté place du 1er mai.

12h47. Des journalistes ont été arrêtés puis relâchés par la police, selon le quotidien en ligne Tout sur l'Algérie.





12h34. Selon le ministère de l'Intérieur algérien, cité par le site Dernières nouvelles d'Algérie, 11 manifestants ont été arrêtés et aussitôt relâchés tandis que les protestaires seraient environ 250.

12h19. Les manifestants sont à nouveau bloqués par la police, à Alger.




12h12. Fodil Boumala, l'un des fondateurs de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), formée de représentants des partis politiques, de la société civile et des syndicats autonomes, a été interpellé à Alger. «Suis arrêté au commissariat en face de (l'hôpital) Mustapha», a-t-il écrit dans un sms envoyé à un journaliste de l'AFP.



11h53. Des centaines de jeunes du quartier de Bab El Oued rejoignent la manifestation, selon le journaliste de France 24 Tahar Hani.

11h45. Des manifestations de soutien sont prévues en France, à 14 heures, à Paris, place de la République, à 15 heures à Grenoble, place Félix Poulat ainsi qu'à Lyon, à 14 heures, place Bellecourt.

11 h 42. Les rangs des manifestants grossissent place du 1er mai. Selon un journaliste du site Dernières nouvelles d'Algérie, ils seraient environ 5 000. Ils seraient également un millier de manifestants à Oran, le seconde ville du pays.



11h35. Une cinquantaine de femmes ont été arrêtées place du 1er mai tandis que des centaines d'étudiants rejoignent les manifestants, selon El Watan.

11h25. L'un des chefs du FIS (Front islamique du salut, dissous) Ali Belhadj participe à la marche d'Alger, selon l'AFP.

11h19. Plusieurs députés du RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie) ont été arrêtés, dont Mohsen Belabes, Aider Arezki, Tahar Besbes et Athmane Maazouz, indique sur son compte twitter le journaliste de France 24 Tahar Hani. Le siège du parti d'opposition est par ailleurs encerclé par les forces de l'ordre, précise-t-il.

11h04. Environ 2 000 manifestants forcent le cordon policier et marchent dans les rues d'Alger.

10h52. Un journaliste de l'AFP a été témoin de deux interpellations, dont un député du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Othmane Maazouz

10h40. Selon El Watan, des partisans de Bouteflika font face aux manifestants de l'opposition, place du 1er mai, sous l'oeil des policiers. «Bouteflika n'est pas Moubarak», crient-ils.

10h26. Des échauffourées éclatent entre forces de l'ordre et manifestants et des interpellations ont eu lieu place du 1er mai, selon des témoins cités par l'AFP.

9h58. D'autres arrestations sont signalées, place du 1er Mai où quelques centaines de personnes ont pu se rendre malgré le blocus imposé. Des manifestants sont encerclés par les forces de sécurité.

9h52. Selon le quotidien algérien El Watan, des dizaines de personnes ont été arrêtées à Alger, à proximité de l'hôpital Mustapha, d'autres aux abords de la place du 1er mai.

9h24. Le trafic ferroviaire est suspendu à destination de la Capitale. L'autorail en provenance de Chlef, à l'ouest d'Alger, a été bloqué au départ.

9h13. La ville d'Alger est quadrillée par les forces de l'ordre qui empêchent l'accès à la place du 1er mai où doit se dérouler la manifestation.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant l'Algérie ????? Empty Re: Et maintenant l'Algérie ?????

Message  Jeanclaude Sam 12 Fév - 14:06

Après la Tunisie, l'Egypte, voilà l'Algérie et il est fort à parier que tous les pays de cette même région fassent de même ... ! Si c'est pour aller vers plus de démocratie c'est tant mieux, mais j'ai bien peur que certains islamistes profitent de la situation complexe pour s'engouffrer dans cette brèche et prennent le pouvoir !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant l'Algérie ????? Empty Re: Et maintenant l'Algérie ?????

Message  livaste Sam 12 Fév - 21:08

Je partage tes craintes , je veux croire que la Tunisie pourra éviter ce piège , c'est moins sûr pour l'Algérie où les islamistes sont déjà tous puissants , et actifs .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant l'Algérie ????? Empty Re: Et maintenant l'Algérie ?????

Message  livaste Sam 12 Fév - 22:52

Algérie: la révolte écrasée
le 12 février 2011 à 14h19, mis à jour le 12 février 2011 à 22:31

Un important dispositif des forces de l'ordre a brisé samedi les espoirs de changement des quelque 2 000 personnes réunies dans plusieurs villes algériennes. La police a procédé à des interpellations musclées, environ 300 selon la ligue des droits de l'homme locale.


L'Algérie sera-t-elle gagnée par la contagion égyptienne, elle-même inspirée par la révolution tunisienne ? Ceux qui aspirent au changement dans ce pays veulent le croire. Le pouvoir, lui, s'emploie à briser cet espoir.

Manifestations en France pour soutenir l'Algérie et fêter l'Egypte

2000 personnes bloquées par la police

Les quelque 2 000 personnes qui tentaient de marcher samedi matin à Alger ont été bloquées très rapidement par un très important dispositif des forces de l'ordre. Des échauffourées entre ces manifestants -250 selon le ministère de l'Intérieur, environ 2 000 selon les journalistes sur place - et les forces de l'ordre ont éclaté bien avant le début de la marche prévue à 11h (10h GMT) à partir de la Place de la Concorde (plus connue sous son ancien nom de Place du 1er mai) puis se sont progressivement calmées. Les autorités avaient pris des mesures draconiennes avec près de 30 000 policiers déployés dans la capitale sur le parcours des marcheurs, prévu initialement de la Place du 1er mai jusqu'à la Place des Martyrs, distante d'environ 4 km. Les marches sont interdites à Alger, officiellement pour "des raisons d'ordre public", depuis le 14 juin 2001, où un défilé en faveur de la Kabylie avait tourné à l'émeute faisant huit morts et des centaines de blessés.

"Système, dégage"

Les manifestants, qui défilaient à l'appel de l'opposition pour "changer le système" lançaient des slogans tels que "Algérie Libre" en arabe, "Le régime dehors!", "Système, dégage!". Parmi eux figuraient des responsables de la vie politique et de la société civile mais aussi le co-fondateur du Front islamique du salut (FIS) Ali Belhadj. Face à eux, une vingtaine de jeunes contre-manifestants criaient leur soutien au président algérien: Abdelaziz "Bouteflika n'est pas Moubarak", en référence à la chute la veille du président égyptien Hosni Moubarak.

300 interpellations

Plus de 300 personnes ont été interpellées lors des manifestations dans plusieurs villes d'Algérie, a indiqué samedi après-midi la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (LADDH). Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur avait annoncé que 14 personnes avaient été brièvement interpellées puis relâchées. A Alger, un député du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Othmane Maazouz, a été brièvement retenu ainsi que Fodil Boumala, co-fondateur de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD, formée de représentants des partis politiques, de la société civile et des syndicats autonomes) qui avait appelé à la manifestation, dès sa création le 21 janvier. Le président du RCD, Said Sadi, présent dans la manifestation, s'est indigné que "le doyen de la Ligue de défense des droits de l'homme algérien, Ali Yahia Abdelnour, âgé de 90 ans, ait été malmené" par les forces de l'ordre.

Rassemblement de courte durée à Oran

A Oran, grande ville de l'ouest algérien où une manifestation avait aussi été interdite par les autorités selon l'opposition -ce que dément le ministère de l'Intérieur samedi-, un rassemblement de 400 personnes Place du 1er novembre (ancienne Place des Armes) a été de courte durée et s'est achevé par une trentaine d'arrestations. Le chef local de la CNCD, le professeur d'université Kadour Chouicha et son fils, et deux journalistes, Djaafar Bensaleh du quotidien arabophone El-Khabar et Kamel Daoud du Quotidien d'Oran, ont été brièvement interpellés, selon des témoins. De même que deux artistes mimes, entièrement peints en blanc, une croix rouge sur les lèvres. Une contre-manifestation d'une soixantaine de membres des partis de l'Alliance au pouvoir, le Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND), a ensuite occupé tranquillement les lieux pendant une courte durée. Les premiers manifestants se sont, eux, dirigés dans le calme vers la cathédrale d'Oran toute proche.

Pneus brûlés à Tizi Ozou

Devant la gare centrale de Tizi Ouzou, la principale ville de Kabylie, une poignée de jeunes gens ont brûlé des pneus. La presse pro-gouvernementale avait insisté samedi matin sur le boycottage de cette marche de l'opposition par de nombreuses organisations et partis politiques non membres de l'alliance au pouvoir.


le 12 février 2011 à 14:19

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant l'Algérie ????? Empty Re: Et maintenant l'Algérie ?????

Message  livaste Dim 13 Fév - 20:30

Algérie : l'opposition manifestera 'jusqu'à ce que le régime tombe'
il y a 48 min
LeMonde.fr avec AFP



Au lendemain d'une manifestation qui a réuni entre 2 000 et 3 000 personnes à Alger, le mouvement d'opposition algérien Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNDC) a appelé à de nouvelles mobilisations dans la capitale algérienne tous les samedis 'jusqu'à ce que le régime tombe', selon un porte-parole du parti d'opposition Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohsen Belabes. 'Chaque samedi, nous maintiendrons la pression', a-t-il expliqué.


Interrogé par Marianne, Moustepha Bouchachi, membre du CNCD et président de la Ligue algérienne des droits de l'homme, a précisé que les marches se dérouleront chaque samedi 'à 11 heures, de la place du 1er-Mai à la place des Martyrs'. 'Nous devons avancer, doucement mais sûrement, comme un pays qui a connu une guerre civile. Nous ne pouvons pas adopter le modèle égyptien car il nous faut briser le mur de la peur et du silence', a-t-il expliqué.

La coordination, qui réunit des partis d'opposition, de la société civile et de syndicats autonomes, était à l'origine d'une première marche à Alger, qui a été empêchée par un important dispositif estimé à quelque 30 000 policiers. Plusieurs centaines de manifestants avaient néanmoins bloqué la Place du 1er-Mai pendant plusieurs heures, malgré l'interdiction de la marche par les autorités. Les organisateurs cherchent maintenant à mobiliser davantage de personnes.

Pour la première fois, dimanche, les Etats-Unis ont 'pris acte des manifestations actuelles en Algérie' et ont appelé 'à la retenue les forces de sécurité'.'Par ailleurs, nous réaffirmons notre soutien aux droits universels du peuple algérien, y compris les droits de réunion et d'expression', a ajouté le porte-parole du département d'Etat, Philip Crowley....

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant l'Algérie ????? Empty Re: Et maintenant l'Algérie ?????

Message  livaste Dim 13 Fév - 20:31

LES GENS ONT BRAVÉ L'INTERDICTION"

Lors de sa réunion, la CNDC a fait le bilan de la tentative de marche de samedi, jugeant le bilan de cet événement "positif"."Les gens ont bravé l'interdiction pour venir manifester pacifiquement", s'est réjoui M. Bouchachi. Samedi, des rassemblements de très courte durée s'étaient également tenus à Oran, la grande ville de l'ouest algérien, où une trentaine de participants ont aussi été interpellés, ainsi qu'à Constantine, Annaba, Tizi Ouzou et Bejaia.

Créée le 21 janvier dans la foulée des émeutes du début de l'année contre la vie chère, la CNCD avait promis " un grand jour pour la démocratie en Algérie." L'initiative a toutefois été rejetée par plusieurs syndicats et formations d'opposition historiques, dont le Front des forces socialistes, le Front national algérien (15 députés sur 389) et le Parti des travailleurs.

Dimanche, des affrontements ont eu lieu à Annaba, dans l'est de l'Algérie, entre policiers et jeunes chômeurs qui dénoncaient les lenteurs de l'administration. Les chômeurs s'étaient rendus dans la matinée à des guichets publics d'offres d'emploi à durée déterminée pour jeunes, avec ou sans diplômes, initiés par l'action sociale. Mais las de revenir tous les jours et d'attendre des heures d'être reçus par les fonctionnaires pour espérer bénéficier de ces contrats, ils s'en sont pris aux employés de l'administration qui ont pris la fuite. Quatre policiers ont été blessés.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant l'Algérie ????? Empty Re: Et maintenant l'Algérie ?????

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum