Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Manga : le contenu du Tome 10 Collector de L’Atelier des Sorciers ...
Voir le deal

Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé

Aller en bas

Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé Empty Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé

Message  livaste Sam 9 Jan - 15:52

Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé
Cédric Callier (sport24.com)
08/01/2010 | Mise à jour : 21:43 |

Alors qu'il se rendait en Angola, où débutera la CAN ce dimanche, le car transportant l'équipe du Togo a été mitraillé. Un chauffeur de bus est décédé et plusieurs joueurs ont été blessés. La compétition a été maintenue par la Confédération Africaine de Football (CAF).

«Je vais bien mais des joueurs sont dans un sale état. C'est de la folie. On est à l'hôpital. On s'est fait mitrailler comme des chiens.» Joint par RMC, Thomas Dossevi était encore sous le choc au moment de raconter la terrible embuscade dans laquelle est tombé le car togolais qui se rendait en Angola, lieu de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations. L'incident se serait produit vers 15h15, alors que le bus togolais s'apprêtait à passer la frontière entre le Congo et l'Angola. Une bande de rebelles aurait alors mitraillé le car par l'avant selon le témoignage de Dossevi. «Ils étaient cagoulés, armés jusqu'aux dents. On est resté 20 minutes sous les sièges du bus. On arrivait du Congo où on était en stage. On rentrait en Angola pour préparer la CAN. C'est horrible. Il y avait une sécurité mais ça n'a pas suffi. Trois joueurs ont reçu des balles dans le ventre, le chauffeur a été touché. Ça s'est passé il y a deux heures à l'avant du bus.» En début de soirée, un porte-parole du ministère des Sports togolais annonçait le décès de l'un des deux pilotes de bus, celui qui transportait les bagages en début de convoi.

Le chauffeur décédé
Joint également par RMC, Alaixys Romao, lui, a tenté de dresser un premier bilan de cette terrible attaque dans les rangs de la sélection : «Nous sommes tous sous le choc ! A ma connaissance, il y a sept personnes qui ont été touchées par les rafales de mitraillettes. Je suis actuellement à l'hôpital dans l'attente de plus de nouvelles. De ce que l'on sait, il y a le chauffeur, notre médecin, une personne de la délégation, l'entraîneur adjoint et l'entraîneur des gardiens. Deux joueurs ont été également été blessés.» Selon diverses sources, les joueurs concernés sont Kodjovi Obilalé et Serge Akakpo. Le premier aurait pris une balle dans le dos, le second a été atteint au mollet mais les deux seraient hors de danger. La Fédération togolaise a chiffré au total à neuf, parmi les joueurs et le staff technique, le nombre de personnes blessées.

L'attentat revendiqué, l'épreuve maintenue
Plus tard, les Forces de Libération de l'Etat du Cabinda/Position Militaire ont publié un communiqué revendiquant l'attentat. «Cette attaque a fait un mort et trois blessés graves dans les rangs ennemis», ont indiqué ces rebelles qui se battent pour l'indépendance du Cabinda, une enclave angolaise située au Congo. Ceux-ci visaient dans leur attaque les FAA (Forces Armées Angolaises), chargées d'escorter le bus togolais. Plus inquiétant, le communiqué s'achève par cette phrase : «cette opération commando n'est que le début d'une série d'actions qui va se poursuivre sans arrêt sur l'ensemble du territoire du Cabinda». Le déroulement de la CAN a pourtant été confirmé par la Confédération Africaine de Football (CAF) dans la soirée. Plusieurs joueurs togolais ont, eux, clamé leur envie de rentrer chez eux.


décidément , le sport développe l'amitié entre les peuples !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé Empty Re: Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé

Message  livaste Sam 9 Jan - 15:59

Trois morts dans le mitraillage du bus de l'équipe togolaise
Aurélien Billot (sport24.com) et J.B. (lefigaro.fr) Avec AFP et AP
09/01/2010 | Mise à jour : 15:17 | Ajouter à ma sélection


Un entraîneur adjoint et le chargé de communication sont décédés samedi matin. Vendredi, la mort du chauffeur du car avait été annoncée.

Le bilan du mitraillage du bus du Togo vendredi est désormais de trois morts. L'entraîneur adjoint de l'équipe et le chargé de communication sont en effet décédés samedi matin, selon un membre de la délégation de la Confédération Africaine de Football présente dans l'enclave de Cabinda, entre le Congo-Brazzaville et l'Angola. La mort du chauffeur du car avait déjà été annoncée vendredi.

Les Eperviers, le nom de l'équipe Togolaise, ont été attaqués alors qu'ils effectuaient en bus le trajet entre le Congo, où ils étaient en stage de préparation depuis fin décembre, et Cabinda, leur lieu de résidence durant la Coupe d'Afrique des Nations (CAN). Un trajet d'environ 200 kilomètres. Plusieurs personnes, dont deux joueurs, Kodjovi Obilalé, qui évolue à Pontivy (CFA) et Serge Akakpo, qui joue lui à Vaslui, en Roumanie, ont été blessés. Le premier, le plus gravement touché, a pris une balle dans les reins, alors que le second a été effleuré par deux balles au niveau du dos. «C'est comme si nous étions en train de rêver. Je suis choqué. Je suis l'un de ceux qui ont porté les blessés jusqu'à l'hôpital, c'est là que j'ai vraiment réalisé ce qui se passait. Tout le monde criait, appelait sa mère, pleurait au téléphone, prononçait ses derniers mots en pensant qu'on allait mourir», raconte Emmanuel Adebayor au micro de BBC Sport Africa. Evoquant ces trois décès, le gardien togolais, Kossi Agassa, explique : «On est tous abattu par cette nouvelle. Aucun joueur de l'équipe n'est prêt à faire cette CAN», a-t-il déclaré. «Tout le monde veut rentrer dans sa famille.»

Les rebelles regrettent
«Il y a eu beaucoup de sang et de peur dans le car», témoigne de son côté Hubert Velud sur RMC, sélectionneur français du Togo. Légèrement touché au bras, il en a également profité pour remercier l'armée angolaise qui escortait le convoi. «Ils nous ont sauvés. Sans eux, les rebelles nous auraient achevés.» Cette attaque a été revendiquée par le Front de libération de l'enclave de Cabinda (FLEC), qui milite depuis 1975 pour l'indépendance de cette bande de terre enclavée entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Congo-Brazzaville.

Une fois de plus, la politique s'est donc invitée à un rendez-vous sportif majeur … «Nous regrettons que ce soit le bus du Togo qui a été pris pour cible, a cependant tenu à préciser par téléphone sur Infosport Rodrigues Mingas, le secrétaire général du mouvement. On n'a pas fait exprès de tirer sur un bus de joueurs. C'aurait tout aussi bien pu être le bus des Ivoiriens, le bus de n'importe qui... On est en guerre, tous les coups sont permis.»


ils " sont en guerre et tous les coups sont permis " ????
ils n'auraient donc pas entendu parlé des crimes de guerre ?

Le mode de transport mis en cause
Forcément après un tel évènement, les interrogations sont multiples. La première d'entre elle, concernant le maintien ou non de la compétition, a été balayée d'un revers de main par la Confédération Africaine de football (CAF) vendredi soir. Les autres, en revanche, restent pour le moment sans réponse. Pourquoi la délégation togolaise n'a-t-elle pas pris l'avion pour effectuer son trajet comme le stipule les règlements de la CAF ? Les autres équipes du groupe B qui doivent séjourner dans la même région (la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso et la Ghana) vont-elles accepter de rester sur place sachant que le FLEC a annoncé que cet attentat n'était que le premier d'une longue série ? Et le Togo va-t-il se retirer de la compétition avant même que celle-ci ne commence ? «En tant que capitaine de l'équipe, je peux dire que si la sécurité n'est pas assurée, alors nous partirons peut-être samedi, confiait Adebayor vendredi soir. C'est du football et l'une des plus grandes compétitions en Afrique mais je ne pense pas que les gens soient prêts à donner leur vie. Je vais parler avec mon équipe et on prendra une décision qui est bonne pour nos carrières, nos vies et nos familles. Beaucoup de joueurs veulent partir. Ils ont vu la mort de très près et veulent retrouver leurs familles.»

En attendant la décision définitive des Eperviers, qui devrait être connue dans la journée, ce triste épisode a déjà pris des proportions internationales. En Angleterre, le club de Hull City a ainsi demandé le retour de ses joueurs qui participent à la CAN. D'autres devraient en faire de même dans les prochaines heures. Quoiqu'il en soit, un peu partout, c'est une autre question qui commence à faire son petit bonhomme de chemin. Compte tenu de ces évènements, mais aussi de ceux qui avaient entouré le match de qualification entre l'Egypte et l'Algérie en décembre dernier, la prochaine Coupe du Monde qui doit se dérouler en juin prochain en Afrique du Sud est-elle en danger ?

Le mode de transport remis en cause ??
On croit rêver ou plutôt cauchemarder !
Il leur fallait arriver en avion pour parcourir ...200 km ?????
Et qu'est ce que c'est que cette fédération qui organise une coupe interpays dans un pays où personne n'est à l'abri d'une guerre civile ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé Empty Re: Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé

Message  Invité Sam 9 Jan - 19:24

Le souci étant que ce sont avant tout les populations locales qui sont victimes. Qui n'ont pas des escortes de police en sus, et les bilans peuvent vite monter à dix fois celui de l'équipe togolaise.
Mais bon, là c'est une équipe de foot donc ça rajouté à l'horreur, ce qui n'est pas normal mais on est habitué.

Quant à annuler la manne financière que représente la CAN...

En ce moment, l'Afrique du Sud est purgée pour éviter que les .... (je n'ai plus de mots) aient à subir des choses similaires, et que ça fasse la une dans le monde entier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé Empty Re: Le car de l'équipe de foot du Togo mitraillé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum