Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

Le futur visage des prisons françaises

2 participants

Aller en bas

Le futur visage des prisons françaises Empty Le futur visage des prisons françaises

Message  Invité Ven 16 Oct - 14:53


Le futur visage des prisons françaises


Le futur visage des prisons françaises 7f3243dc-b9cb-11de-a0a8-bfff12e8b6f5

Détecteurs d'évasions et géolocalisation d'un surveillant agressé sont au nombre des innovations.



Par petits groupes, ils sillonnent les prisons d'Europe : les uns reviennent d'un voyage d'études au sein du système espagnol, les autres ont observé le modèle suédois, ou analysé le cas britannique. Les responsables de l'administration pénitentiaire française se préparent à un vaste brainstorming : d'ici à la fin de l'année, ils devront dessiner les prisons du futur, celles que le président de la République a appelées de ses vœux.

Rarement l'administration pénitentiaire aura connu une telle effervescence immobilière. Le plan «13 200» - (13 200 nouvelles places de prison) - lancé en 2002 n'est pas encore achevé que doit démarrer, au début de l'année prochaine, un nouveau programme, qui devrait prévoir la construction de près de 17 000 places. Rue du Renard, le QG de la direction de l'administration pénitentiaire à Paris, un bureau d'une dizaine de personnes s'emploient à traquer les terrains à travers l'Hexagone.

L'année prochaine, les projets immobiliers pénitentiaires mobiliseront plus de 500 millions d'euros, c'est-à-dire le double de l'année précédente. Mais le profil de ces établissements du futur n'est pas encore tracé. «Nous voulons définir de nouveaux concepts», explique l'un des responsables du projet.



Depuis quelques années, la physionomie des nouveaux établissements a déjà changé. Les technologies ont fait une en­trée massive dans l'en­ceinte des prisons. Les caméras se sont généralisées. «Un pos­­te de surveillance centralisé, dernière ver­­­­sion, c'est Star Trek», décrit un agent.

L'électronique et l'informatique servent en premier lieu les impératifs de sécurité, mais tendent aussi, parfois, à améliorer les conditions de détention. Le vocabulaire du XXIe siècle s'est glissé dans le quotidien des surveillants, qui tiennent «un cahier électronique de liaison». C'est-à-dire qu'ils consignent leurs observations concernant un détenu sur une base informatique, accessible en intranet par les autres personnels - qui peuvent ajouter leur propres commentaires. Dans les établissements récents, des capteurs infrarouge permettent, en cas d'agression, la géolocalisation d'un surveillant violenté. Des «cyberbases» offrent aux prisonniers un accès sous contrôle à Internet. Des «bornes interactives» ont été installées à l'extérieur des prisons pour permettre aux familles de prendre des «rendez-vous parloirs».

Changements de conception

Dans deux établissements pilotes, le même type de bornes a été installé à l'intérieur des murs cette fois, offrant aux détenus la possibilité de saisir leurs requêtes - être reçu en audience, interroger son compte… Autre innovation, au nom cette fois plus prosaïque : le «détecteur de caniche» est encore en voie d'expérimentation. Ce détecteur sismique ultrasensible destiné à lutter contre les évasions permettra à l'avenir de repérer la moindre trace humaine (ou animale, si petite soit-elle) dans les véhicules franchissant la zone de sécurité…

Les prisons qui sortiront de terre dans les années à venir intégreront ces nouvelles technologies, mais sans doute, également des changements importants de conception. Elles devraient notamment consacrer de plus en plus de place aux activités visant à la réinsertion (ateliers, formation, etc). L'une des idées qui séduit le plus l'administration pénitentiaire, c'est la différenciation des établissements : bâtiments ultrasécurisés pour les détenus les plus dangereux mais aux normes allégées pour les condamnés aux profils plus légers. Sachant qu'un mirador représente un investissement de près de 800 000 euros, on comprend l'enjeu économique de la question… Ces nouveaux établissements permettraient également d'expérimenter le «mode ouvert» de détention, inspiré de l'Espagne : les détenus seraient libres de circuler au sein de leur quartier, en contrepartie d'obligations, comme celle de s'inscrire à une activité.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/16/01016-20091016ARTFIG00013-le-futur-visage-desprisons-francaises-.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le futur visage des prisons françaises Empty Re: Le futur visage des prisons françaises

Message  shimmy Ven 16 Oct - 15:45

Le jour de son ouverture, la prison de Meaux était déjà en sur effectif !
shimmy
shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 78
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le futur visage des prisons françaises Empty Re: Le futur visage des prisons françaises

Message  livaste Ven 16 Oct - 15:48

il aurait fallu en construire beaucoup plus et depuis 20 ans .
la population s'est accrue , passant de 45 millions en 1945 à 65 millions ou presque aujourd'hui , et le nombre d eplaces n'a quasiment pas changé ( pas plus du reste que le nombre de magistrats )

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le futur visage des prisons françaises Empty Re: Le futur visage des prisons françaises

Message  shimmy Ven 16 Oct - 16:05

il aurait fallu en construire beaucoup plus et depuis 20 ans

Ca parait évident, pourquoi donc nos gouvernants depuis 20 ans n'ont rien fait ?
shimmy
shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 78
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le futur visage des prisons françaises Empty Re: Le futur visage des prisons françaises

Message  livaste Sam 17 Oct - 7:49

je pense qu'il y a au moins 2 raisons une officielle , l'autre officieuse .
Officiellement , depuis la fin des années 68 , il est politiquement correct de refuser de mettre en prison les délinquants , faut " prévenir" ou bien " réinsérer " puisque l'on part du postulat , que les délinquants et assassins le sont à cause de la société qui es rejette etc etc .
Mais je crois , que mis à part les gouvernements des années 80 quiétaient foncièrement contre l'emploi de la prison ( cf Badinter ) , pour les autres , avant et après , la raison réelle est que construire des prisons , nommerdu personnel cela coûte cher, d'autant plus cher qu'il aurait fallu rattrapper un gros retard .
Alors , ils font semblant de se rallier aux posulats gauchistes et trouvent des arguments pour ne pas construire .
Après tout , ils s'en tapent , nos ministres , députés , sénateurs et autres , les victimes ce ne sont jmais eux , les victimes ce sont les pauvres couillons d'électeurs !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le futur visage des prisons françaises Empty Re: Le futur visage des prisons françaises

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum