Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

3 participants

Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  livaste Mar 5 Mai - 21:29

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"
LEMONDE.FR | 05.05.09 | 23h06 •



Il a eu droit à des tonnerres d'applaudissements. C'était la partie "UMP" d'un discours qui se voulait "républicain" sur l'Europe. Nicolas Sarkozy a affirmé, mardi 5 mai à Nîmes, que la Turquie "n'a pas vocation à devenir membre de l'Union européenne". "Nous serons mieux inspirés d'engager dès maintenant avec la Turquie des négociations pour créer un espace économique et de sécurité commun", a proposé le chef de l'Etat, estimant que "ce n'est pas respecter ses amis que de leur faire des promesses dont on sait parfaitement qu'on ne les tiendra jamais".
Ankara, qui a engagé des négociations d'adhésion avec l'UE, se voit reléguée au niveau de la Russie, à laquelle M. Sarkozy propose la même alliance. Objectif, créer "un grand espace de plus de 800 millions d'habitants qui partageraient la même prospérité et la même sécurité", ce qui permettrait à l'Europe de cesser "de se diluer dans un élargissement sans fin".


Retrouvez les archives du journal : tous les articles parus dans "Le Monde" depuis 1987
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts

Sur le même sujet
Son
Européennes : Sarkozy se considère comme le meilleur agent électoral de la droite

Chat "Nicolas Sarkozy jouera un rôle de premier plan dans la campagne européenne"

Chat Michel Barnier : "faire confiance à M. Barroso"

Panorama Les têtes de listes aux européennes, par parti

Edition abonnés Archive : Le PPE lance sa campagne européenne sur le thème de la "solidarité"
Le président de la République a ainsi donné le départ de la campagne pour les élections européennes du 7 juin. M. Sarkozy a une revanche à prendre sur les élections de 1999, où il était arrivé en troisième position derrière le PS et la liste souverainiste Pasqua-Villiers. Il prend peu de risques après le scrutin de 2004, qui avait marqué un nouvel échec pour l'UMP (16,6 % des voix) et un triomphe pour le PS (28,9 %).

Pour la première fois sans doute, la droite, traditionnellement divisée entre gaullistes et chrétiens démocrates, est unie sur l'Europe. Pour achever de réconcilier les partisans du oui et du non, M. Sarkozy veut "changer l'Europe". "Est-ce que c'est possible ? Ma réponse est oui : nous l'avons fait pendant la présidence française", a t-il assuré, vantant son action dans la guerre russo-géorgienne, la crise financière et la négociation européenne sur le climat.

Le chef de l'Etat ne veut plus "se contenter d'une Europe de l'impuissance", alors que la crise financière recèle "une profonde crise intellectuelle et morale". "La réponse c'est l'Europe qui peut l'apporter", a-t-il asséné. Aussi veut-il mettre fin au dogme de la concurrence, introduisant une subtile différence entre concurrence et concurrence déloyale. Toutefois, il a plaidé pour la ratification du traité de Lisbonne, qui ne change rien aux règles économiques européennes.

"LES GRANDS PAYS DOIVENT MONTRER LE CHEMIN"

"Tout ce que Nicolas Sarkozy a proposé est interdit par les traités qu'il continue de promouvoir", a eu beau jeu de dénoncer le souverainiste Philippe de Villiers. En pleine contestation de la mise en œuvre en France de la PAC (politique agricole commune), M. Sarkozy a aussi a rejeté l'application de la loi du marché dans l'agriculture, qui donnerait selon lui les mêmes résultats que dans la finance. Il a vanté une préférence communautaire rendue caduque par les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Mais pour changer l'Europe dans le sens souhaité par M. Sarkozy, "il ne faut pas craindre d'exprimer une opinion différente". Il a notamment suggéré la création d'une "centrale européenne d'achat du gaz", pour avoir plus de poids face à la Russie, la création d'un comité des régulateurs bancaires européen "avec de vrais pouvoirs de sanctions".

Celui qui prônait au début des années 2000 un directoire des grands pays appelle désormais les Etats les plus puissants à leurs devoirs. En ligne de mire, l'Allemagne, qui n'a pas été nommée et dont l'engagement européen s'est émoussé depuis le milieu des années 1990. "Les grands pays n'ont pas plus de droits que les petits pays, mais ils ont plus de devoirs", a affirmé M. Sarkozy, fustigeant les grands pays "qui se cachent derrière les petits", attitude traditionnelle d'une Allemagne qui se veut rassembleuse. Alors que la chancelière Angela Merkel avait été lente à réagir à la crise financière, M. Sarkozy a estimé que "lorsque l'Europe est en crise, les grands pays doivent montrer le chemin" et ajouté qu'il n'était pas "raisonnable" que des pays qui partagent la même monnaie n'aient pas de politique économique commune.

Pour s'exprimer sur l'Europe, M. Sarkozy avait à dessein choisi Nïmes, ville où il avait vanté le génie français pendant sa campagne électorale. Cette France, "plus forte, plus grande, plus belle", "nous la léguerons à nos enfants avec l'Europe et pas sans l'Europe". Toutefois, le président de la République a dépassé la vieille thèse hexagonale, qui voit dans l'Europe un multiplicateur de la puissance française. "Ce n'est que pour bâtir quelque chose de grand que chacun est prêt à renoncer à ses égoïsmes", a-t-il dit, précisant que "l'Europe, ce n'est pas 'eux'. L'Europe, c'est nous".

L'Europe doit inciter la France à se remettre en mouvement. Le président de la République, qui fête mercredi les deux ans de son élection à l'Elysée, a affirmé que "l'heure n'est pas au bilan". Ce qui ne l'a pas empêché de vanter son action, de préciser que "face à la récession, augmenter les impôts aurait été une folie". Il a défendu son plan de relance par l'investissement : "on creuse les déficits, mais on prépare l'avenir". "Après la crise, on remboursera les déficits, parce que l'on aura investi davantage, parce que l'on aura fait les réformes qui rendront la France plus compétitive."
Arnaud Leparmentier



Ce n'est pas nous qui allons changer l'UE , c'est l'UE qui a déjà changé notre pays en désert industriel !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  Invité Mar 5 Mai - 22:15

Je pense qu'il faut revoir la base de notre engagement européen au sens large (CEDH incluse). Je pense aussi qu'il faut renégocier un traiter pour une europe à géométrie variable fondé sur des échanges de compétences, des projets communs mais en aucun cas des transferts de compétence.

Le discours de M. Sarkozy n'est pas mauvais en soi mais il est illusoire. Il est totalement illusoire de croire que la France peut changer l'europe. Malgré son discours avant le G20, force est de constater que M. Sarkozy n'a rien obtenu en matière de régulation monétaire et financière mondiale.

Je trouve aussi assez déplacé son discours sur la TVA sur les vidéos, voir même pas très sérieux. Le problème est de retrouver notre souveraineté fiscale. De toute manière, les liquidités ayant été gonflé artificiellement, il faudra bien augmenter les impôts à un moment ou à un autre et cela d'autant plus que la France subit une immigration massive qui ruine tous les budgets de l'état. Je dis bien tous les budgets.

bien à vous,

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  sarkonaute Mar 5 Mai - 22:38

excellent discours tres volontariste.
s'il arrive à obtenir autant qu'au G20, alors le bon président sarkozy rentrera dans l'Histoire, que dis-je le panthéon des héros nationaux, aux cotés de nos illustres De Gaulle, Napoléon et Charlemagne.
sarkonaute
sarkonaute
Maire
Maire

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 23/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  Invité Mar 5 Mai - 22:48

Vu la démarche Louis de Funès. Razz Sinon, le discours est nul dans le sens où même si ce que dit M. Sarkozy était mis en place (ce que je doute puisque certaines mesures sont contraires au droit communautaire en généra et au mini-traité en particulier) et bien cela ne changerait rien au problème. Comme au G20, le problème reste le même, c'est à dire la régulation de l'espace monétaire et financier, qui ne peut se faire que sur et par des espaces politiques cohérents.

Charlemagne n'appartient pas au panthéon des héros nationaux. L'histoire national commence avec son fils et le partage de l'empire carolingien. Au départ, il y eut la langue, la légitimité et la coopération politique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  sarkonaute Mer 6 Mai - 8:33

notre glorieux héros a pourtant obtenu beaucoup au G20.
dommage pour les éternels sceptiques aigris.
sarkonaute
sarkonaute
Maire
Maire

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 23/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  Invité Mer 6 Mai - 14:21

On aurait pu parler de queqlues septiques aigris si les chiffres étaient bons, si les résultats promis étaient là mais ce n'est pas le cas. Je ne dis pas que c'est la faute à M. Sarkozy car pour qu'il y est faute, il faut qu'il y est responsabilité et pour qu'il y est responsabilité, il faut qu'il y est pouvoir politique et donc compétence politique.

Sous le mandat de Sarkozy, la délinquance est devenue endémique au point que même les surveillants de prisons n'en peuvent plus, l'immigration est devenue la règle, le chômage augmente, une bonne partie de la France est en grève et j'en passe. Ce beau pays est dans un état catastrophique.

bien à vous,

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  Invité Jeu 7 Mai - 12:00

Les programmes pénitentiaires :
Maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (91)

Rénovation et restructuration de la maison d'arrêt.
Calendrier

mars 2005 : achèvement de la réfection des réseaux électriques primaires

mai 2006 : livraison de la remise en état a minima de 350 cellules, livraison du mess du personnel

mai-septembre 2006 : livraison de 3 bâtiments d'accueil des familles

2008 à 2014 : livraisons des 5 tripales rénovées de la MAH

2011 : livraison de la rénovation extension des bâtiments centraux de la MAH

2015 : livraison de la MAF rénonée

2016 : livraison du CJD rénové

Chiffres clés

- 3 574 places (total capacité théorique futur hébergement)

- 170 500 m2


Partenaires

- Conducteur d'opération : DDE de l'Essonne

- AMO : Coteba Développement

_____

Le Havre (76)

Construction d'un centre pénitentiaire en partenariat public-privé.
Calendrier

octobre 2006 : signature du contrat

novembre 2007 : affermissement de la tranche et démarrage des travaux

Livraison : décembre 2009

Chiffres clés

- 690 places

- 32 500 m2

_______

Béziers (34)

Construction d'un centre pénitentiaire en partenariat public-privé
Calendrier

août 2007 : affermissement de la tranche et démarrage des travaux à l'issue d'une phase préparatoire débutée en mai 2007

Livraison : septembre 2009

Chiffres clés

- 810 places

- 35 800 m2

________

Le Mans - Coulaines (72)

Construction d'une maison d'arrêt en partenariat public-privé
Calendrier

avril 2007 : travaux de voie d'accès par le conseil général

août 2007 : affermissement de la tranche et travaux

Livraison : septembre 2009

Chiffres clés

- 400 places

- 21 000 m2

_____________________

Poitiers - Vivonne (86)

Construction d'un centre pénitentiaire en partenariat public-privé.
Calendrier

mai 2007 : début des travaux

Livraison : juin 2009

Chiffres clés

- 560 places


- 32 000 m2

____________

Seysses (31)

Construction d'un quartier courtes peines à proximité de la maison d'arrêt de Seysses
Calendrier

février 2008 : notification du marché de travaux

Livraison : février 2009


Chiffres clés

- 60 places

- 1 300 m2

____________

Nancy - Maxéville (54)

Construction d'une centre pénitentiaire en partenariat public-privé
Calendrier

mars 2007 : affermissement 2° tranche relative à l'établissement de Nancy et démarrage des travaux de gros œuvre

Livraison : février 2009

Chiffres clés

- 690 places

- 32 000 m2

_______________

Lyon - Corbas (69)

Construction d'une maison d'arrêt en partenariat public-privé
Calendrier

novembre 2006 : affermissement de la tranche relative à l'établissement de Lyon et démarrage des travaux

2006-2008 : travaux

Chiffres clés

- 690 places


- 33 000 m2

_______________

Saint-Denis de la Réunion (974)

Construction d'un nouveau centre pénitentiaire en conception-réalisation
Calendrier

2006-2008 : travaux

Livraison : octobre 2008

Chiffres clés

- 554 places


- 14 053 m2

______________

Rennes - Vezin-le-Coquet (35)

Construction d'un établissement pénitentiaire en conception-réalisation
Calendrier

2005 : notification du marché

2006 : obtention du permis de construire

Livraison : septembre 2009


Chiffres clés

- 690 places

- 17 500 m2

______________

Roanne (42)

Construction d'un centre de détention en partenariat public-privé
Calendrier

23 février 2006 : signature du contrat valant démarrage de la tranche de l'établissement de Roanne.

Mai 2006 : obtention du permis de construire.

Livraison : septembre 2008

Chiffres clés

- 600 places

- 30 800 m2

______________

Mont-de-Marsan (40)

Construction d'un établissement pénitentiaire en conception-réalisation
Calendrier

2006 : début des travaux, après les fouilles archéologiques

2007-2008 : poursuite des travaux. Réception prévue en août 2008.

Livraison : septembre 2008

Chiffres clés

- 690 places

- 17 500 m2

____________

Bourg-en-Bresse (01)

Construction d'un établissement pénitentiaire en conception-réalisation
Calendrier

2005 : notification du marché

2006 : acquisition du terrain, obtention du permis de construire, notification de la tranche du marché correspondant au CP de l'Ain.

Livraison : juin 2009

Chiffres clés

- 690 places


- 17 500 m2
http://www.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=11465&ssrubrique=11474&article=17053
_______________

En septembre 2002, le ministre de la Justice a annoncé le recrutement de près de 10 000 fonctionnaires pénitentiaires, dont 7 800 surveillants, sur cinq ans.

http://www.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10036&ssrubrique=10037&article=12016

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  shimmy Jeu 7 Mai - 20:05

Ca marche bien, la propagande du gouvernement, avec toi !
shimmy
shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 78
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe" Empty Re: Nicolas Sarkozy veut "changer l'Europe"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum