Pour 2013 à 2015, le gouvernement travaille sur une baisse annuelle de 2,5% des effectifs, hors Éducation, Justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour 2013 à 2015, le gouvernement travaille sur une baisse annuelle de 2,5% des effectifs, hors Éducation, Justice

Message  livaste le Mer 20 Juin - 21:34

Dépenses de l'État : coupes drastiques en préparation


Par Cécile Crouzel
Mis à jour le 20/06/2012 à 20:11 | publié le 20/06/2012 à 20:05


INFO LE FIGARO - Pour 2013 à 2015, le gouvernement travaille sur une baisse annuelle de 2,5% des effectifs, hors Éducation, Justice et Sécurité.

Pendant cinq ans, la gauche a accusé Nicolas Sarkozy de casser le service public, à coup de suppressions de postes, de fermetures de petits tribunaux et autres services locaux. Mais pour tenir ses objectifs de baisse de déficits publics, le gouvernement Ayrault s'apprête à mener une politique tout aussi sévère.

Au cours des premières réunions de préparation du budget pluriannuel 2013-2015, ces derniers jours, Matignon a fixé à la direction du Budget des objectifs très stricts pour servir de base aux négociations entre Bercy et les différents ministères. Ces négociations seront ensuite soumises fin juin à l'arbitrage définitif de Matignon qui enverra début juillet une lettre de cadrage à chaque ministère, déclinant les principes généraux en matière de dépenses. Les budgets précis, ministère par ministère, seront finalisés fin juillet.

Les chiffres sur lesquels travaillent la direction du Budget, dont Le Figaroa eu connaissance de source interne au ministère, concernent les effectifs de fonctionnaires, les dépenses de fonctionnement et d'intervention. À chaque fois, l'effort demandé est conséquent.

Les ministères, à l'exception de ceux «prioritaires» (Éducation, Justice et Intérieur), verront ainsi leurs effectifs diminuer en moyenne de 2,5% par an de 2013 à 2015 inclus. Ce qui équivaut au non remplacement de deux fonctionnaires sur trois partant à la retraite.
Le gouvernement Ayrault veut concilier deux objectifs: stabiliser les effectifs globaux de l'État, tout en créant 65.000 postes dans l'Éducation, la Justice, la police et la gendarmerie. Pour cela, il est contraint de mettre sous pression les ministères. L'enjeu est crucial car les dépenses de personnel, retraites comprises, absorbent plus de 30% du budget de l'État.

Des objectifs ambitieux
Sur les «dépenses de fonctionnement», l'exécutif est tout aussi ambitieux pour le moment. Ces dépenses - achat de fourniture, entretien des locaux et des flottes de voitures, abonnements téléphoniques… - représentent environ 12% des charges de l'État. Le gouvernement voudrait qu'elles diminuent de 10% en 2013, de 3% en 2014 et de 3% en 2015, dans tous les ministères, à l'exception des trois prioritaires qui devront quand même consentir des efforts.

L'équipe Fillon avait, elle, fixé des objectifs inférieurs: une baisse de ces dépenses de 5% en 2011 et de 10% sur la période 2011-2013 (hors ministère de la Défense). Or la cible a été manquée en 2011, les dépenses de fonctionnement n'ayant baissé que de 2%, malgré le lancement de nombreux chantiers tels que la centralisation des achats, des restructurations immobilières, etc. Autant dire que l'actuel gouvernement n'aura pas la tâche facile.

Enfin, l'exécutif travaille sur une baisse de 40% des «dépenses d'intervention» de l'État au cours des trois prochaines années (hors les trois ministères prioritaires). Cette catégorie, qui ne pèse pas moins de 40% du budget de l'État, recouvre par exemple des aides à l'agriculture ou des subventions aux associations ou aux manifestations culturelles. Toutefois, exception importante, les dépenses d'intervention à caractère social ne seront pas concernées par les coupes. Aides au logement, contrats aidés, allocation adulte handicapé, RSA, bourses étudiantes… seront donc épargnés.

Contactés, les entourages de Jean-Marc Ayrault (Matignon) et Jérôme Cahuzac (Budget) ont assuré qu'aucun cadrage n'était arrêté. Ils ont admis la «cohérence» des chiffres de réduction des effectifs mais contesté ceux sur les dépenses d'intervention et de fonctionnement.

D'accord , la gouvernement gauchiste gaspille en embauchant encore plus de fonctionnaires dans l'EN qui compte déjà plus de 1 200 000 enseignants , faut bien qu'il donne une carotte à son électorat !
Mais pour les autres fonctionnaires , ce sera la ceinture , que dis je , ce sera le néant !
Plus de recrutement de chercheurs pour remplacer les nombreux départs en retraite n que non , nous voici promus au rang de pays du quart monde qui ne finance pas la recherche !

Quelques réactions ...


La où on peut supprimer des emplois c'est justement à l'Education Nationale avec son million de profs théoriques et sous utilisés alors que le nombre d'èlèves diminuent !! Mais d'autres forces, inavouables je suppose,veillent au grain et ne le permettent pas .Donc Hollande obéit en créant 60 000 postes supplémentaires sachant sûrement que c'est une stupidité ! On marche une fois de plus sur la tête



Retour à la case réalité ? vous allez voir, on va finir par arriver à cette situation absurde que pour enfumer les électeurs de gauche avec 60.000 profs de plus, on va casser la fonction publique d'état dans des proportions telles que tout le monde, fonctionnaires inclus, va finir par regretter NS.

Et avec tout ça, on va sans doute augmenter les transferts de compétences entre les mains des régions, donc celle-ci augmenteront les effectifs, sans doute en récupérant des fonctionnaires nationaux et le matraquage fiscal local cette fois, viendra compléter le matraquage fiscal au niveau national.


Il faudra voir pour croire. Difficile de comprendre pourquoi les électeurs se sont débarrasser de N. Sarkozy (et de Zapatero en Espagne) pour trouver, pas mieux, sinon pire .



Achat d'urgence:une ceinture!!!
Et les hôpitaux?Tout le monde ne va pas à Percy,ni au Val de Grâce!
Nos chercheurs ,sous payés,vont aller ailleurs pour ne pas travailler avec des contraintes budgétaires.(se souvenir du professeur Montagné?)et ils sont des dizaines...

Les hôpitaux , il s'en tape le Flamby , lui et sa famille en cas de souci de santé n'a aucun souci à se faire , c'est direct la Val de Grâce et les meilleurs professeurs à leur chevet !
Quant aux chercheurs , il ne leur reste qu'à s'exiler !




Réduction des Fonctionnaires 2.5 % sur 1/3 du total (Justice + Education + Police = 67 % du Total) = 0.8 %

En effet une REDUCTION DRASTIQUE

Avec Ayrault "Le Ridicule c'est MAINTENANT"




La " poudre aux yeux " n'a pas fini de nous faire pleurer !!!
Le P.S épargne soigneusement ses deux principaux alliés, l'Enseignement et la Justice ( le must côté vacances d'été ) ...
Il essaye d'amadouer la Sécurité Intérieure, mais semble oublier la " Sécurité Extérieure " ( Budget Défense ), en espérant certainement que la " Garde Suisse " vienne à notre secours en cas de conflits ...
Pour le reste, ( Routes, hôpitaux, Transports etc ... ) se sera aux Régions, Conseils Généraux et Municipalités de se débrouiller au mieux ... !!!
Les Impôts locaux n'ont pas fini de flamber ... !!!
Quand l'Etat se veut exemplaire, ce sont les Français qui financent !!!



Ca y est un mois après les votants socialistes sont priés de descendre du nuage électoral qu'on leur a vendu pendant 5 ans. Le gouvernement entre dans la politique réalité, inchangée depuis le départ de N SARKOZY et constate qu'il n' y a pas d'autre choix que de pérenniser les décisions du précèdent gouvernement. LE programme était socialiste, le candidat était socialiste, la méthode était socialiste mais cela ne fait rien avancer...on se prend des baffes à l' international par celui qui pense qu' il peut faire comme avec les électeurs qui ont voté pour lui, c'est à dire des belles phrases mais qui ne débouchent sur rien et qui le mènent à la reculade avec tentative médiatique d'estompage...


_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum