Éducation : Royal critique Peillon

Aller en bas

Éducation : Royal critique Peillon Empty Éducation : Royal critique Peillon

Message  livaste le Jeu 17 Mai - 18:58

Éducation : Royal critique Peillon
AFP Publié le 17/05/2012 à 20:40 Réagir


Ségolène Royal a critiqué aujourd'hui l'annonce par le nouveau ministre de l'Education, Vincent Peillon, du retour à la semaine de cinq jours dans le primaire, estimant qu'une telle décision nécessitait de la "concertation" et devait être "arbitrée" par le premier ministre.

Interrogée sur BFM-TV sur le fait que des associations de parents d'élèves s'inquiètent du manque de concertation sur une telle mesure, l'ex-ministre de l'Enseignement scolaire a estimé qu'elles avaient "raison".

"Je pense que la journée d'une passation de pouvoirs, ce n'est pas le moment de faire des annonces. On peut annoncer des intentions, je crois que c'est ce qu'il a fait. Il n'a pas annoncé que les choses allaient être faites du jour au lendemain", a-t-elle ajouté. "C'est la démonstration qu'il faut faire très attention dans les annonces gouvernementales et respecter, comme l'a demandé Jean-Marc Ayrault et comme c'est inscrit dans la charte de déontologie (présentée jeudi en Conseil des ministres), les démarches de consultation sur des sujets extrêmement sensibles qui mettent en cause beaucoup de choses", a souligné Royal.

"La vraie question, c'est celle des rythmes scolaires, donc c'est une question un peu plus complexe. Sur le fond, ça va dans la bonne direction ce qu'il a dit, mais il faut respecter la phase de consultation et l'arbitrage du Premier ministre", a plaidé la présidente de la région Poitou-Charentes. "Une décision comme ça ne se décide pas tout seul par un ministre. Il y a un Premier ministre, qui s'appelle Jean-Marc Ayrault et qui arbitre les choses", a-t-elle encore lâché.

Les rythmes scolaires seront réformés dans le primaire dès la rentrée 2013, avec un retour à la semaine de cinq jours, abandonnée sous le mandat de Nicolas Sarkozy, a annoncé le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon.

Déjà ????? Razz Razz Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30195
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Éducation : Royal critique Peillon Empty Re: Éducation : Royal critique Peillon

Message  Invité le Jeu 17 Mai - 18:59

Putain, je viens de lire ça et j'ai eu la même réaction! lol!
Je sens qu'on va s'amuser... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Éducation : Royal critique Peillon Empty Re: Éducation : Royal critique Peillon

Message  livaste le Jeu 17 Mai - 19:09

Elle n'aura pas attendu longtemps pour dégainer .

Moi sur ce sujet , je suis plutôt favorable à la semaine de 5 jours , dans l'intérêt des gamins , mais n'ayant plus d'enfants scolarisés , je laisse aux parents et aux enseignants de se prononcer .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30195
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Éducation : Royal critique Peillon Empty Re: Éducation : Royal critique Peillon

Message  Invité le Jeu 17 Mai - 19:15

La majorité des enseignants est pour et se prononcerait plutôt pour le samedi matin apparemment, une majorité de parents est contre et le lobby du tourisme aussi: on leur nique leurs week-ends. Razz
Moi je suis également favorable à cette mesure. C'est du bon sens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Éducation : Royal critique Peillon Empty Re: Éducation : Royal critique Peillon

Message  livaste le Ven 18 Mai - 20:55

Rythmes scolaires : beaucoup de bruit pour rien ?
Le Point.fr - Publié le 18/05/2012 à 19:23 - Modifié le 18/05/2012 à 19:29

Vincent Peillon a-t-il fait une gaffe en annonçant le rétablissement de la semaine de 5 jours en 2013 ? Pas si sûr.


Par Guillaume Grallet

Le nouveau gouvernement n'a pas pris ses fonctions depuis deux jours que reprend déjà la valse des "couacs", des "tacles", et des "recadrages". Il aura en effet suffi que le nouveau locataire de la rue de Grenelle annonce un retour à la semaine de cinq jours pour que la polémique éclate. Certes, l'école est bien l'une des grandes priorités du quinquennat. Mais peut-être n'avait-il pas pris pleinement conscience du caractère explosif du dossier. C'est désormais chose faite.

Jeudi matin, invité sur France Inter, Vincent Peillon rappelle à un auditeur que François Hollande a promis de revenir sur la semaine de quatre jours instaurée en 2008 en primaire par Xavier Darcos. Et va plus loin : "Nous allons revenir à la semaine de cinq jours. Ce n'est pas le plus simple, mais nous le ferons, pour la rentrée 2013." La mesure est donc déjà actée ?, s'indignent derechef les parents d'élèves, les enseignants et les collectivités locales, un peu surpris de ne pas avoir été conviés aux consultations tant défendues par François Hollande pendant toute sa campagne. Non sans une certaine mauvaise foi, car les syndicats enseignants ne tombent pas des nues, ils savaient bien que le chantier avait été ouvert pendant la campagne de Hollande.

"Profonde injustice"

Rétropédalage de Jean-Marc Ayrault vendredi matin, toujours sur France Inter : "Vincent Peillon a eu raison de rappeler que c'est une priorité", mais "il y aura une concertation avec les enseignants, les parents d'élèves, les professionnels". En maîtresse d'école, Ségolène Royal a jugé bon de rappeler à Peillon qu'il fallait "respecter la phase de consultation et l'arbitrage du Premier ministre". Avant de conclure : "Sur le fond, ça va dans la bonne direction." L'impression demeure qu'en la matière le gouvernement souhaite temporiser. Pour mener à bien l'indispensable réforme, ou pour mieux l'enterrer ?

Car le diagnostic ne date pas d'hier. Les journées, notamment en primaire, sont beaucoup trop longues - 6 heures ou plus en moyenne. Interrogé par Le Parisien, le spécialiste des rythmes scolaires François Testu se dit même soulagé : "D'accord, cet aménagement sur quatre jours libère du temps pour les enfants, mais du temps pour quoi faire ? Selon les milieux sociaux, l'utilisation qui en est faite est différente. Il y a une profonde injustice. Avec cinq jours, ou plutôt neuf demi-journées, l'intérêt de l'enfant est pris en compte, on revient à une démarche beaucoup plus respectueuse de sa vie."

La France, mauvaise élève

Car en primaire, le rythme scolaire est un véritable facteur de réussite. Et la France est bien mauvaise élève en la matière. Un rapport du comité de pilotage de l'Académie de médecine rendu à l'été 2011 rappelle qu'à l'échelle de l'Union européenne, la France est le pays où les écoliers reçoivent le plus grand nombre d'heures de cours dans l'année, ont les journées de travail les plus chargées et les semaines les plus courtes". Le tout sur un nombre de semaines plus restreint. Une cadence incompatible avec les rythmes biologiques de l'enfant, ce dernier n'étant vraiment attentif, selon les spécialistes, que 4 heures et demie par jour. D'après un sondage réalisé en février 2012 pour l'Association des parents d'élève de l'enseignement libre (Apel), neuf Français sur dix seraient d'ailleurs favorables au rétablissement de la semaine de cinq jours. Et Luc Chatel lui-même n'était-il pas prêt à revenir sur les horaires scolaires ? En tout cas, n'avait-il pas réuni une pléiade de sommités pour pondre un rapport sur le sujet ?

L'heure n'est donc plus au débat. Mais restent les questions. Quelle place donnera-t-on désormais à l'aide individualisée, ces deux heures par semaine censément réservées aux élèves en difficulté que Xavier Darcos avait substituées à la demi-journée perdue ? Comment redéfinir le rythme annuel et raccourcir le temps de vacances, ce qui ne manquera pas de susciter l'opposition des professionnels du tourisme ? Entre le mercredi et le samedi, laissera-t-on les communes trancher ? Quel accompagnement au niveau local pour occuper les enfants à la sortie de l'école l'après-midi ? Comment tenir compte des familles divorcées ? Contacté par Le Point.fr, le ministère n'a pas souhaité s'exprimer pour l'instant. Après les "couacs" et les "tacles", il faudra bien, cependant, apporter quelques éléments de réponse.

Par VICTORIA GAIRIN


Les spécialistes ....

Quand j'ai commencé à enseigner , les semaines étaient de 4 jours et demi ( lundi , mardi , mercredi , vendredi et samedi matin )et les le temps de travail était de 6 heures par journée pleine ..

Et les enfants sortaient de primaire en sachant lire , écrire , conjuguer y compris le subjonctif , calculer y compris les pourcentages et les volumes !

Qu'est ce donc qui fait que les gamins , aujourd'hui n'en soient plus capables et sont toujours fatigués ?






_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30195
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Éducation : Royal critique Peillon Empty Re: Éducation : Royal critique Peillon

Message  Invité le Ven 18 Mai - 21:07

Les chronobiologistes, c'est comme les pédagos: ils nous emmerdent à changer sans arrêt d'avis! (surtout qu'en général, il est très con, leur avis)
La seule cause que ces gens-là servent, c'est la leur. Et pour le coup, avec le retour de la gauche, non seulement cette politique faite d'un mélange de mièvrerie et de clientélisme bon teint va se poursuivre, mais en plus ça va être pire, parce qu'elle ne sera plus menée par cynisme mais par conviction!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Éducation : Royal critique Peillon Empty Re: Éducation : Royal critique Peillon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum