La "confession" de Tony Blair qui fait polémique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La "confession" de Tony Blair qui fait polémique

Message  livaste le Dim 13 Déc - 21:06

La "confession" de Tony Blair qui fait polémique
Par TF1 News (D'après agence), le 13 décembre 2009 à 18h02,

Sur la BBC dimanche, l'ex-Premier ministre a révélé qu'il aurait engagé le Royaume-Uni dans la guerre en Irak même s'il avait su que Bagdad n'avait pas d'armes de destruction massive.

C'est lors d'une émission religieuse, dimanche matin sur la BBC, qu'est tombée "la confession", comme l'appelle la presse britannique. La "confession", c'est celle de Tony Blair. Invité à dire s'il aurait engagé son pays dans la guerre même si l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein n'avait pas disposé d'armes de destruction massive (ADM), l'ex-Premier ministre a lâché: "j'aurais continué à penser qu'il était juste de le renverser". "Evidemment, nous aurions employé et développé des arguments différents quant à la nature de la menace", a ajouté celui qui fut le chef du gouvernement de 1997 à 2007.



En mars 2003, Tony Blair avait engagé son pays dans la guerre en Irak, en affirmant que Saddam Hussein disposait d'ADM qu'il pouvait déployer "en 45 minutes". Aucune arme de ce type n'a été trouvée et il s'est avéré que la mention des "45 minutes", malgré une source douteuse, avait été ajoutée in extremis afin de "muscler" un rapport des services de renseignement britanniques. Un sondage de mars 2003 avait montré que 74% des Britanniques soutenaient une invasion, mais seulement avec le feu vert de l'ONU et à la condition que la présence d'ADM soit prouvée. Sans ces conditions, la proportion tombait à 26%.

Des poursuites judiciaires contre Tony Blair ?

La déclaration de Tony Blair est "l'aveu le plus clair que les fameuses armes étaient en effet un prétexte", écrit le Sunday Telegraph, estimant que cela va "changer la donne" de l'enquête sur l'Irak" dont les audiences publiques se tiennent à Londres depuis plusieurs semaines. La commission se penche sur les raisons qui ont poussé à l'engagement controversé en Irak. Tony Blair y sera entendu, probablement en janvier, et son audition sera "en grande partie" publique. La commission, qui remettra son rapport fin 2010 au plus tôt, n'est pas un procès mais cela n'empêche pas la coalition "Stop the War" d'exiger des "poursuites judiciaires" contre Tony Blair "s'il réitère cet aveu de crimes de guerre devant l'enquête".

Les déclarations de Tony Blair pourraient en effet l'exposer à des "difficultés judiciaires", croit le professeur de droit international Philippe Sands, interviewé par le Sunday Herald. Déjà, l'ancien avocat de Saddam Hussein demande des poursuites pour guerre "illégale". Tony Blair a "enfreint la Convention de Genève de 1957" en engageant son pays dans une guerre "non justifiée par une nécessité militaire et menée de manière illégale et gratuite", estime l'actuel conseil italien de l'ancien ministre irakien des Affaires étrangères Tarek Aziz. "Tony Blair admet que son objectif était de renverser le régime. C'est sans aucun doute illégal et sujet à des poursuites judiciaires", a-t-il encore déclaré.
Par TF1 News (D'après agence) le 13 décembre 2009 à 18:02

Voilà une polémique qui n'est pas prête de s'éteindre .
Il est ahurissant de constater un tel cynisme !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum