Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

fausse alerte à la bombe à Lourdes pendant l'assomption

Aller en bas

fausse alerte à la bombe à Lourdes pendant l'assomption  Empty fausse alerte à la bombe à Lourdes pendant l'assomption

Message  livaste Dim 15 Aoû - 20:18



Fausse alerte à la bombe à Lourdes: une enquête ouverte


| Réagir 15.08.2010, 13h50 | Mise à jour : 20h42

Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer l'identité de la personne qui a lancé une fausse alerte à la bombe aux Sanctuaires de Lourdes dimanche. Le préfet des Hautes-Pyrénées, René Bidal a indiqué que la police possèdait déjà quelques éléments. Cependant, les caméras de vidéosurveillance disposées dans la ville n'ont semble-t-il pu apporter des indications aux enquêteurs.

Une alerte survenue vers midi

Quelque 30 000 pèlerins ont été évacués en milieu de journée du site où est célébrée la fête de l'Assomption suite à une alerte à la bombe.

L'appel, survenu vers 12h00, «venait d'une cabine téléphonique et d'un homme au fort accent méditerranéen qui paraissait assez déterminé», a déclaré le préfet. «Nous devions envisager l'hypothèse avec sérieux», a-t-il indiqué.

L'alerte à la bombe stipulait que quatre bombes devaient exploser à 15h00 sur le site où 30 000 personnes se trouvaient autour de la grotte de Lourdes - lieu où, selon la religion catholique, la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous il y a 152 ans - à l'occasion de la fête de l'Assomption (montée au ciel de la Vierge Marie) célébrée le 15 août

Un message demandant aux pèlerins de quitter le site a été diffusé en six langues, et l'évacuation s'est faite dans le calme selon un photographe de l'AFP. L'évacuation totale du site des Sanctuaires était terminée aux environs de 14 heures. Les pélerins ont laissé la place aux démineurs et aux chiens renifleurs en provenance de Bayonne et Toulouse.

Le site a réouvert en fin d'après-midi

Après vérification les démineurs n'ont retrouvé aucun engin explosif. Le site des Sanctuaires, a donc rouvert pour la procession eucharistique de 17h00, un moment fort du pèlerinage national. Celle-ci a été a été suivie par la grande majorité des pèlerins qui résident pour plusieurs jours à Lourdes, deuxième ville hôtelière de France. Le parcours de procession du 15 août, a été maintenu «de façon à perturber le moins possible l'évènement cultuel», a indiqué le préfet.

Le maire de la ville de 15.000 habitants, Jean-Pierre Artiganave (UMP), s'est félicité que «Lourdes ait la chance de recevoir une population de gens dignes et respectueux qui ont attendu tranquillement puis sont rentrés dans le calme».

Durant l'intervention des équipes de déminage, les pèlerins «ont été patients, ils ont chanté et prié et il n'y a pas eu de bousculade», a souligné le responsable de presse des Sanctuaires, Pierre Adias.

La fermeture n'a pas entrainé de perturbation des célébrations

La fermeture momentanée des Sanctuaires n'a finalement que peu perturbé les célébrations. Vingt mille personnes ont participé à la messe du matin, et le chapelet prévu à 15h30 à la grotte, lieu des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous selon la religion catholique, a finalement été diffusé sur des haut-parleurs et entendu par les pèlerins massés derrière les grilles fermées.

Le directeur du pèlerinage annuel, le père Jacques Nieuvarts, a regretté «un acte irresponsable», et a invité son auteur «à créer du bonheur plutôt que de la pagaille».

Un précédent en 2002

La cité mariale de Lourdes attire chaque année une moyenne de six millions de visiteurs sur les 50 hectares qui comprennent 22 lieux de culte. Depuis la reconnaissance officielle des apparitions, en 1858 par l'église, quelque 230 millions de personnes sont venues en pèlerinage dans les Hautes-Pyrénées.

Les Sanctuaires de Lourdes avaient été victimes le 27 octobre 2002 d'une précédente alerte à la bombe qui avait entraîné l'évacuation de la basilique Saint-Pie X. Aucun engin explosif n'avait également été découvert.

Le 12 août 1983, une explosion d'origine criminelle avait détruit une statue du chemin de croix, deux jours avant la visite du pape Jean-Paul II dans la cité mariale.



Leparisien.fr

Personne chez sos truc pour s'insurger ????
personne non plus à gauche ??
Que n'aurait on entendu comme lamentations si , pendant les prières du ramadan ,un homme avec un fort accent français , avait lancé une telle alerte , on les aurait entendu sos machin , Aubry and co , s'insurger contre ce raciste qui perturbe les fêtes religieuse musulmanes !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

fausse alerte à la bombe à Lourdes pendant l'assomption  Empty Re: fausse alerte à la bombe à Lourdes pendant l'assomption

Message  Invité Dim 15 Aoû - 20:44

Ceux qui font ça sont des crétins dégénérés de la pire espèce. Et c'est valable pour tous les cons qui font perdre leur temps aux secours et à la police avec ce genre de plaisanterie débilissime, sans compter le dérangement pour les passants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum