Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal

Football , une invention britannique

Aller en bas

Football , une invention britannique Empty Football , une invention britannique

Message  livaste Dim 13 Juin - 22:02

Football
Une invention britannique



Nombre de nations revendiquent l'invention du football : les Italiens et plus particulièment les Florentins, avec le calcio, jeu traditionnel très violent, les Français avec la soule qui se jouait, là aussi avec brutalité, entre villages, mais c'est incontestablement l'Angleterre qui a vu naître le jeu, au moins sous sa forme moderne.

Une origine obscure

Football , une invention britannique Foot_c10
Le nom apparaît à la fin du Moyen Âge et se retrouve sous la plume de Shakespeare (dans le Roi Lear, I, 4, le comte du Kent insulte l'odieux intendant en le traitant de «vil joueur de football», avant de lui faire un croc-en-jambe).

Mais c'est dans les public schools huppées et les universités que se développe, au XIXe siècle, le football que nous connaissons. Les sports sont alors un passe-temps favori de l'aristocratie mais le football, alors appelé football-association, va très vite lui échapper, contrairement à sa variante, le rugby - à l'origine on parle de football-rugby - qui reste longtemps une activité de la bonne société.

L'avance britannique
En 1857 est créé le premier club, le Sheffield Football Club. La fédération anglaise suit en 1863, sous le nom de Football Association. Elle est chargée d'unifier le règlement et organise à partir de 1871 sa coupe, puis, en 1888-1889, le premier championnat.

Entre temps, le professionnalisme a été adopté, dès 1885, non sans susciter de fortes résistances : les clubs du nord et des régions minières, aux mains d'industriels, en sont des partisans convaincus alors que ceux du sud, fréquentés par l'élite plus traditionnelle, refusent durant plusieurs décennies que l'on soit rétribué pour un divertissement. Cependant, l'essor du football est exponentiel.

En 1901, la finale de la Cup, qui se déroule au centre sportif de Crystal Palace, accueille environ 110.000 spectateurs ! À celle de 1923, lors de l'inauguration de l'Empire Stadium de Wembley, se pressent 200.000 personnes.

L'Angleterre n'a durant ces décennies qu'un rival, l'Écosse, contre laquelle elle dispute le 20 novembre 1872 le premier match international officiel de l'histoire (0-0). Tandis que les Anglais privilégiaient le dribble, hérité du duel chevaleresque, les Écossais pratiquent le jeu de passe qui s'avère bien plus efficace et se diffuse progressivement.

Football et révolution industrielle
La diffusion du football suit les ingénieurs et hommes d'affaire britanniques employés dans les chantiers et ports européens, puis sud-américains. Elle passe aussi par la Suisse, où sont implantées de nombreuses écoles anglaises.

Les clubs fondés par les Britanniques expatriés s'ouvrent progressivement aux étrangers, comme Naples ou Gênes en Italie, ou Le Havre, premier club français (1872). Ses couleurs «ciel et marine» sont le fruit d'un délicat compromis entre les anciens étudiants d'Oxford, qui portent encore aujourd'hui les maillots bleu foncés (dark blue), et ceux de Cambridge, adeptes du bleu clair (light blue).

Progressivement, ces clubs s'ouvrent aux «locaux», alors que de nombreux aristocrates et industriels anglophiles en créent à leur tour. Leur structuration est cependant plus tardive, et en France Jules Rimet y joue un rôle moteur.

Le premier match international de l'équipe de France est disputé à Bruxelles le 1er mai 1904, contre la Belgique, et se termine par un match nul, 3-3. La première victoire française intervient quelques mois plus tard, conte la Suisse, le 12 février 1905.

Les joueurs ne bénéficient pas alors des égards de leurs actuels successeurs : lors d'un nouveau match contre la Belgique, le gardien, Crozier, appelé sous les drapeaux, doit quitter le terrain avant la fin pour regagner son régiment à temps ! Si la France peut résister à certaines équipes continentales, il n'en est pas de même face à l'Angleterre, qui en 1906 l'étrille 15 à 0, avant de recommencer en 1908 (12-0) !

Convaincus de leur supériorité, les Britanniques se tiennent à distance des organisations internationales qui se mettent en place, et boycottent la FIFA en 1920 pour protester contre la réintégration de l'Allemagne et de l'Autriche, puis contre le faux amateurisme pratiqué aux Jeux Olympiques, auxquels leurs joueurs professionnels ne pouvaient participer.

La grande époque britannique se termine aux yeux du monde en 1950, lorsque l'Angleterre est vaincue à la Coupe du Monde par les États-Unis. Il y a longtemps alors que le football n'est plus une affaire de gentlemen d'Oxford ou Cambridge...

Yves Chenal




Football et politique
Le football, devenu en quelques décennies le sport le plus populaire de la planète, a très tôt été un enjeu national, politique et idéologique.
Après que la FIFA eut admis parmi ses membres l'Autriche, la Hongrie et la Bohème, cette dernière en est exclue sur la pression de Vienne. C'est qu'à l'époque, Autrichiens et Hongrois co-dirigent l'Autriche-Hongrie sur le dos des Slaves et en particulier des Tchèques de Bohême ! Les composantes du Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Pays de Galles, Irlande) obtiennent quant à elles sans difficulté leur affiliation à la FIFA dès 1910, preuve de l'ouverture anglaise.
Sur une suggestion de Jules Rimet, la première Coupe du Monde est organisée en 1930 en Uruguay, ce qui a l'heur de plaire aux Sud-Américains. L'Uruguay s'honore en ne réservant pas la compétition aux Blancs.
Dans les pays totalitaires, le football est très vite récupéré par les dirigeants. Cela commence avec Mussolini, qui obtient au forceps l'organisation de la 2e Coupe du Monde à Rome en 1934. L'équipe italienne ne peut faire moins que remporter la Coupe. En France, sous l'Occupation, le sport en général et le football en particulier deviennent des enjeux idéologiques majeurs...
En 1954, les Allemands voient dans la victoire miraculeuse de l'Allemagne le retour de leur pays à la normalité. Beaucoup plus tard, en 1986, les Argentins s'offrent avec Maradona une revanche symbolique sur l'Angleterre qui les a humiliés dans la guerre des Malouines...
Si la victoire de l'équipe multicolore de la France, en 1998, n'a au fond rien changé aux enjeux communautaristes, qu'en sera-t-il en Afrique du Sud, en 2010, avec l'organisation de la Coupe du Monde pour la première fois en Afrique, dans la «Nation Arc-en-ciel» de Mandela ?

herodote.net


Dernière édition par livaste le Dim 13 Juin - 22:12, édité 1 fois

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Football , une invention britannique Empty Re: Football , une invention britannique

Message  livaste Dim 13 Juin - 22:10

Genèse du jeu

Articles détaillés : Les racines du football et Les débuts du football.

Les jeux de balle au pied existent dès l'Antiquité. Ce sont des jeux et non des sports. Les Grecs connaissent ainsi plusieurs jeux de balle se pratiquant avec les pieds : aporrhaxis et phéninde à Athènes et épiscyre à Sparte2. La situation est identique chez les Romains où l'on pratique la pila paganica, la pila trigonalis, la follis et l'harpastum3. Les chinois accomplissent également des exercices avec un ballon qu'ils utilisent pour jongler et effectuer des passes ; cette activité pratiquée sans buts et en dehors de toute compétition sert à l'entretien physique des militaires (促据, cuju). Les premiers textes concernant le Cuju datent de la fin du iiie siècle av. J.-C. et sont considérés comme les textes les plus anciens liés au sport chinois4. À la fin du xve siècle, le calcio florentin apparaît en Italie. Il s'agit d'un lointain cousin du football, qui disparaît totalement en 17395.

Football , une invention britannique 443px-10
Soule en Basse-Normandie en 1852
Le football trouve ses racines réelles dans la soule (ou choule) médiévale. Ce jeu sportif est pratiqué dans les écoles et universités mais aussi par le peuple des deux côtés de la Manche. La première mention écrite de la soule en France remonte à 11476 et son équivalent anglais date de 11747. Dès le xvie siècle, le ballon de cuir gonflé est courant en France7. Longtemps interdite pour des raisons militaires en Angleterre8 ou de productivité économique en France9, la soule, malgré sa brutalité, reste populaire jusqu'au début du xixe siècle dans les îles Britanniques et dans un grand quart nord-ouest de la France. Le jeu est également pratiqué par les colons d'Amérique du Nord et il est notamment interdit par les autorités de la ville de Boston en 165710. Nommée football en anglais, la soule est rebaptisée folk football (football du peuple) par les historiens anglophones du sport afin de la distinguer du football moderne11. Cette activité est en effet principalement pratiquée par le petit peuple comme le signale un ancien élève d'Eton dans ses Reminiscences of Eton (1831) : I cannot consider the game of football as being gentlemany; after all, the Yorkshire common people play it12. (« Je ne peux pas considérer le football comme un sport de gentlemen ; après tout, le petit peuple du Yorkshire y joue. »)
Le Highway Act britannique de 1835 interdisant la pratique du folk football sur les routes12 le contraint à se replier sur des espaces clos. Des variantes de la soule se pratiquent déjà, de longue date, sur des terrains clos13. C'est là, sur les terrains des écoles d'Eton, Harrow, Charterhouse, Rugby, Shrewsbury, Westminster et Winchester, notamment, que germe le football moderne. Les premiers codes de jeu écrits datent du milieu du xixe siècle (1848 à Cambridge14). Chaque équipe possède ses propres règles, rendant les matches problématiques. La Fédération anglaise de football (Football Association) est créée en 1863. Son premier objectif est d'unifier le règlement.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum