Les rebelles de l'UMP ont la cote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les rebelles de l'UMP ont la cote

Message  livaste le Ven 27 Juin - 21:42

Par Gilles Gaetner, mis à jour le 27/06/2008 à 16:39 - publié le 27/06/2008


[
b] Sarkozystes, ex-dissidents et chiraquiens se partagent les sièges des nouveaux bureaux de l'Assemblée nationale et du groupe UMP. Une élection oecuménique.[/b]
Les élections annuelles au bureau de l'Assemblée nationale et au bureau du groupe UMP, qui viennent d'avoir lieu, sont significatives de l'état d'esprit qui règne chez les parlementaires de la majorité.

Ainsi, les résultats du vote au bureau attestent que les "rebelles" de l'UMP sont appréciés de leurs collègues et ont la cote. Témoin, le score de Catherine Vautrin, députée de la Marne, qui a été la mieux élue et devient vice-présidente de l'Assemblée nationale.

Lors des dernières municipales , l'ancienne ministre de la Cohésion sociale de Dominique de Villepin, candidate à Reims, n'avait pas obtenu l'investiture de son parti, ce dernier lui ayant préféré Renaud Dutreil. Du coup, Catherine Vautrin s'était présentée en dissidente.

Autre élue, avec l'un des meilleurs scores, Arlette Grosskost, députée du Haut-Rhin, qui devient secrétaire du bureau de l'Assemblée nationale. A plusieurs reprises, cette parlementaire de terrain a manifesté sa désapprobation à l'entrée au gouvernement de l'ancien socialiste Jean-Marie Bockel, actuel maire de Mulhouse, qu'elle avait battue aux élections législatives de 2002.

Quant aux élections des membres du bureau du groupe UMP, elle marque, outre une féminisation, la promotion de proches de François Fillon et de Jean-François Copé, le patron des députés. Qu'il s'agisse de Françoise Guégot (Seine-Maritime) ou d'Isabelle Vasseur,(Aisne), toutes deux élues vice-présidentes.

A noter également que deux chiraquiens, Christian Jacob (Seine-et-Marne) et Renaud Muselier (Bouches-du-Rhône), qui ont réalisé d'excellents scores, accèdent également au poste de vice-présidents. Quant à Christian Estrosi, maire de Nice et l'un des fidèles de Nicolas Sarkozy, qui vient d'effectuer son retour au Palais-Bourbon, il revient au bureau du groupe. Au total, une instance très oecuménique, qui montre que la di-versité, ça existe. Même au sein de l'UMP.
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27495
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum