Archéologie - Crète : un site exceptionnel menacé de bétonnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Archéologie - Crète : un site exceptionnel menacé de bétonnage

Message  livaste le Jeu 26 Juin - 11:19

La péninsule d’Itanos, dans l’Est de la Crète, abrite une centaine de sites archéologiques (du IIIe siècle avant J-C au VIIIe siècle après J-C) menacés par un projet de complexe hôtelier.


Interview - Un projet de complexe hôtelier risque de défigurer la presqu'île d'Itanos et les ruines qu'elle renferme, alerte l'archéologue Alain Schnapp.
Selon lui, la catastrophe sera autant archéologique qu'écologique.
Matthieu DURAND - le 26/06/2008 - 09h47




Emoi chez les archéologues. La presqu'île d'Itanos, à l'extrémité orientale de la Crète, abrite un site archéologique d'une richesse exceptionnelle, selon les scientifiques français, grecs, belges et italiens qui s'y sont intéressés. Or, un vaste projet touristique risque de le faire disparaître en partie. Explications d'Alain Schnapp, professeur d'archéologie à l'Université de Paris I et responsable de la Mission_archéologique_française à Itanos.

LCI.fr : En quoi le site d'Itanos est-il exceptionnel ?

Alain Schnapp : C'est un endroit où ont été identifiés plus de 100 sites archéologiques datant de périodes comprises entre l'Age de Bronze, au IIIe millénaire avant notre ère, et le VIIIe siècle après Jésus-Christ. Par sa situation géographique, la presqu'île a toujours été très isolée ; au temps de l'occupation vénitienne puis turque, elle est devenue zone interdite. N'y subsistait qu'une activité pastorale. Tout ceci explique que le paysage actuel soit semblable à celui d'il y a mille ans. Elles sont très rares les zones, en Europe et même dans le monde, où il n'y a pas eu d'activités humaines pendant 10-12 siècles.

LCI.fr : En quoi consiste le projet hôtelier ?

A. S. : Un groupe greco-britannique veut construire un complexe de plusieurs villages de vacances, d'une capacité totale de 8000 chambres, avec un golf ! C'est du tourisme d'abattage qui n'est pas adapté à des zones comme celle-là. Cela va détruire le pastoralisme et tirer sur les ressources locales. Alors que l'eau potable est rare, les promoteurs parlent de construire des usines de dessalement mais on sait que ces infrastructures sont catastrophiques pour les poissons car on rejette le sel à la mer. Il suffit de voir ce qui a été fait en Espagne ou dans le Sud de l'Italie pour savoir qu'un littoral bétonné a un effet dissuasif sur les touristes. Par ailleurs, il n'y a quasiment pas de plage accessible dans la zone et il y souffle un vent de force 6-7. Economiquement, le projet n'est pas viable. Tous les indicateurs semblent indiquer que c'est une folie.

LCI.fr : Quelles menaces fait peser ce projet sur les sites archéologiques ?

A. S. : Les trois hectares de la ville ancienne sont protégés mais pas tous les sites. Les fouilles lancées en 1994-95 (1) ont permis de dresser une carte du territoire et de republier les résultats des fouilles extensives menées dans les années cinquante. Nous avons identifié des sites archéologiques mais nous ne les avons pas encore fouillés pour savoir quelles ont été leur extension ou leur longévité. Avec ce projet, on va gâcher un laboratoire en même temps qu'un dernier lambeau d'histoire européenne.

LCI.fr : Comment réagit la population sur place ?

A. S. : Derrière le monastère, à qui appartiennent les terres, une partie des habitants du village de Paleikastro est convaincue que les effets économiques seront positifs. Les autres protestent et ont repris la pétition lancée par les scientifiques.

LCI.fr : Et les autorités ?

A. S. : Le projet hôtelier a été approuvé par les ministères de la Culture et de l'Environnement mais il est suspendu à un recours devant le Conseil d'Etat grec. Celui-ci a reporté sa décision par deux fois. Sa réponse est désormais attendue en septembre ou octobre. Je me sens coupable de ne pas avoir réagi plus tôt alors que j'ai travaillé à Itanos tous les ans pendant dix ans. Ce qui se passe est tellement surréaliste. On ne peut pas être insensible au soleil de Grèce, au bruit de la mer, aux oliviers... Avec ce complexe, c'est une partie de notre bibliothèque écologique et archéologique qui va brûler.


Le tourisme de masse est une plaie , et l'appétit des professionnels du tourisme est sans limite et dénué de toute éthique !!!

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie - Crète : un site exceptionnel menacé de bétonnage

Message  Invité le Jeu 26 Juin - 12:15

Pourtant, la Crète est une île extrodinaire, avec des sites incroyables.
Celui de Minos a déjà été rénové de manière pitoyable, genre Disneyland et la côte autour d'Héraklion est bétonnée de manière atroce.
C'est pitoyable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie - Crète : un site exceptionnel menacé de bétonnage

Message  livaste le Jeu 26 Juin - 13:20

Il va encore falloir que les Corses aillent leur expliquer comment s'y prendre pour défendre le littoral !!!
Quel boulot gigantesque !!!! affraid

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie - Crète : un site exceptionnel menacé de bétonnage

Message  Octave le Jeu 26 Juin - 13:27

Il faudrait couler ces promoteurs sans scrupules dans leur propre béton.

Octave
Maire
Maire

Masculin Nombre de messages : 975
Age : 93
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie - Crète : un site exceptionnel menacé de bétonnage

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum