Le Kosovo divise l'Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Kosovo divise l'Europe

Message  livaste le Lun 18 Fév - 10:14

Le Kosovo divise l'Europe

De notre correspondant à Bruxelles Pierre Avril
18/02/2008 |


Réunis lundi à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept devraient reconnaître au Kosovo une place à long terme au sein de l'Union.
Bien que, dans leur grande majorité, les 27 États membres de l'Union européenne soutiennent l'indépendance du Kosovo, ils ont accueilli hier avec retenue l'annonce de la déclaration solennelle effectuée à Pristina. En attendant lundi la réunion, à Bruxelles, des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept, censée définir une stratégie aussi unitaire que possible, les grandes capitales cherchaient hier à faire profil bas, épousant en cela la modération également perceptible à Washington.

Si Rome, Berlin, Paris et Londres s'apprêtent à reconnaître officiellement le nouvel État balkanique, elles se sont bien gardées de le proclamer dès hier. Seul le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a souhaité «bonne chance au Kosovo», tandis que Dublin annonçait son intention, «le moment venu», de reconnaître le nouvel État.

L'Italie, en revanche, s'est contentée de «prendre acte» de la proclamation kosovare, tandis que le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank Walter Steinmeier, appelait les parties à la modération et à la retenue. Alors que la Serbie, soutenue par la Russie, jugeait illégale l'initiative de Pristina, le chef de la diplomatie européenne, Javier Solana, a appelé «tout le monde à agir calmement et de façon responsable». Les dirigeants kosovars, a-t-il précisé, devraient «se montrer à la hauteur de leurs responsabilités».

Cette discrétion se justifie d'autant plus que l'Union européenne, qui redoute des violences dans les Balkans, s'avance en ordre dispersé. Elle s'attend à ce que la Serbie, en guise de mesures de représailles, porte plainte contre les États européens qui noueront des contacts diplomatiques bilatéraux avec le Kosovo. Ces procédures seraient alors diligentées devant la Cour internationale de justice, l'institution basée à La Haye et chargée des litiges entre États.


La promesse de l'adhésion

Par solidarité orthodoxe ou par crainte de menaces sécessionnistes dans leur propre pays, une poignée d'États membres, comme la Bulgarie, la Grèce, la Slovaquie, la Roumanie ou l'Espagne devraient refuser pour l'instant de traiter le Kosovo comme un État à part entière. Même le président tchèque, Vaclav Klaus, a mis en garde ses homologues contre «l'effet domino» que constituait la déclaration d'indépendance kosovare. Hier, comme pour donner raison à ce dernier, le gouvernement régional basque estimait, à l'intention de Madrid, que l'indépendance de cette province des Balkans était une «leçon à suivre»… Chypre, dont la partie nord de l'île est occupée par la Turquie depuis 1974, pourrait ne jamais reconnaître le Kosovo, du moins pas tant que Nicosie n'aura pas recouvré sa souveraineté sur l'ensemble du territoire chypriote.

Lundi à Bruxelles, «l'UE ne va pas décider de l'attitude à suivre par chacun des États membres,» résume un diplomate. Faute de pouvoir reconnaître le Kosovo comme un seul homme, l'Union devrait se contenter de l'appeler à «un avenir stable, démocratique et pluriethnique». La «perspective européenne» du Kosovo en clair la promesse à long terme d'une adhésion à l'UE devrait également être réaffirmée. Les Vingt-Sept ajouteront enfin que cette perspective est «commune» à tous les pays des Balkans occidentaux. Y compris à la Serbie…



des questions , khouchner va t il souhaiter bonne chance aux bretons , aux corses , aux basques qui vont sans aucun doute s'inspirer de cette indépendance auto proclamée ?
Comment peut on soutenir que la France indivisible quand on s'immisce dans la division de la serbie ?
Et aussi autre question cruciale , dans 20 ans qui pourra empêcher la seine saint denis , marseille , ou autre de proclamer leur indépendance ?

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo divise l'Europe

Message  shimmy le Lun 18 Fév - 18:25

Avec la bénédiction de l’Union européenne sous influence américaine, les dirigeants du Kosovo ont proclamé l’indépendance de cette province serbe, en violation du droit international.

En dehors de l’injustice majeure que représente cette décision illégale et illégitime, tout le monde sait que le Kosovo indépendant n’est pas viable.

Ce « pays » ne peut survivre qu’en mendiant de la main droite des subsides à l’Union européenne, et en récoltant de la main gauche les profits des trafics mafieux dont il est une importante plaque tournante.

Le Kosovo indépendant sera un sanctuaire du crime organisé, au cœur de l’Europe, et en outre une base (al Qaïda, en arabe) pour l’islamisation du continent. Le tout subventionné par les citoyens européens.

Toute reconnaissance de cette indépendance sera une faute historique aux conséquences incommensurables.

shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 73
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo divise l'Europe

Message  livaste le Lun 18 Fév - 19:10

j'ai bien peur que d'ici peu , on regrette cette initiative !

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo divise l'Europe

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum