Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Albanel sauve Debord et redonne vie au détournement...

Aller en bas

Albanel sauve Debord et redonne vie au détournement... Empty Albanel sauve Debord et redonne vie au détournement...

Message  Invité Lun 21 Sep - 17:13

Guy Debord au patrimoine national

Christine Albanel a interdit l’exportation des archives du fondateur du situationnisme.


Il avait tout prévu : la domination du secret et le secret de la domination dans les métamorphoses spectaculaires de l’économie marchande, les catastrophes écologiques et la disparition de la figure du monde. Ayant compris qu’il n’y avait ni retour, ni réconciliation possibles avec l’état présent du monde, il avait décidé de «porter l’huile là où était le feu». De son maître livre, La Société du spectacle, il expliquait qu’il avait été «sciemment écrit dans l’intention de nuire à la société spectaculaire».

Quinze ans après sa mort, Guy Debord (1931-1994) demeure le grand accusateur du «règne irresponsable de la marchandise et des méthodes des gouvernements modernes». Il est pourtant devenu un penseur à la mode, édité, réédité et grossièrement célébré par des individus qu’il méprisait. Cette récupération n’est pas innocente : réduire l’œuvre de l’auteur de Panégyrique à une critique de la télévision ou à un beau moment d’histoire littéraire, c’est la déminer.

On veut croire que ce n’est pas l’intention de Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France, qui a œuvré pour que les archives du fondateur de l’Internationale situationniste soient classées trésor national et ne puissent pas quitter la France. Un arrêté signé du ministre de la Culture, Christine Albanel, jeudi 29 janvier, et publié au Journal officiel quinze jours plus tard interdit l’exportation du fonds soigneusement classé par Guy Debord et sa femme, Alice Becker-Ho, et le soustrait aux convoitises de l’université américaine de Yale qui souhaitait s’en porter acquéreur pour son Centre de recherche sur les avant-gardes.

Ainsi, l' oeuvre de Debord finira soit dans une université américaine ou un musée nationale. Pour ma part, je suis content de la décision d'Albanel même si je pense que Debord n'aurait pas été content du choix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Albanel sauve Debord et redonne vie au détournement... Empty Re: Albanel sauve Debord et redonne vie au détournement...

Message  Invité Lun 21 Sep - 17:19

Je vais publié les avis des uns et des autres sur cette histoire qui a conduit le gouvernement de M. Sarkozy a décréter Debord patrimoine national:

http://lettres.blogs.liberation.fr/sorin/2009/02/la-table-de-guy.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum