Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
L’édition Collector de la BD Saint Seiya a été dévoilée par ...
Voir le deal

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle

Aller en bas

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle Empty Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle

Message  Invité Ven 4 Sep - 11:46

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle




Ceux qui on lu "la cavrene" de Platon se sont 'appercu qu'il s'agit du descriptif du phénomène des ombres chinoises (source lumineuse - observateur - ombre sur une paroi). D' où, "L'atlantide" vu sous le même angle serait une évolution du concept qui incorpore la notion de réalité "virtuelle".

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle Ispc049073



En ce qui concerne le physique de ce continent, il ne s'agirait ni plus ni moins du phénomène ondulatoire de l'eau et de ses propriétés optiques. D'où l' observateur "non avertit" (observation pure) , prend ce phénomène de réalité "virtuelle" pour une réalité "physique". L'alternance décrite par Platon des bandes "eau" et "terre" s'expliquant par le phénomène ondulatoir de l'eau et, sur les crêtes, un effet d'optique qui revoie à l'observateur l'image de la terre qu'il prend pour une réalité physique. En ce qui concerne le pseudo engloutissement de l'Atlantide, merci de vous référer à la pénétration, distortion et reflexion des rayons lumineux dans l'eau.

Nous pouvons même affirmer que nous avons réalisé artificiellement ce concept de Platon grâce à notre technologie en ce sens que nous avons la possibilité d'ouvrir "le passage" entre la réalité du monde et la virtualité en créant artificiellementun univers virtuel en 3 dimentions autour d'un observateur physique qui prendrait pour "réel" cette virtualisté. Comme si, par exemple, on peu d'une certaine facon plonger un joueur "à l'intérieur" d'un réalité virtuel en 3 D (le réalité physique étant remplacée par une réalité virtuelle)

Lorsque Platon affirme que "tout ce qu'il dit est vrais", c'est forcément "vrais" dans la mesure où il se place en tant qu'observateur et qu'il tiend pour "vrais" la réalité physique apparente du reflet que l'on peut définir en tant que "image virtuelle (effet "mirroir") de la réalité physique sur une surface d'eau plane"

Nous savons que Platon dispose uniquement des moyens techniques rudimentaires de son époque (c'est pour cela que j'utilise le mot "eau".Ce que nous appellons être "une réalité virtuelle" se définit par "une simulation d’un environnement physique réel ou imaginaire"
Si on se regarde dans une flaque d'eau on appercoit, par effet de miroir, son image que l'on peut définir comme étant "une image virtuelle de soi" (Si on veut remplacer l'eau par un miroir ordinaire cela ne change rien à ce principe)...
Pour faire "simple" ce que que nous venons de définir comme étant "une image virtuelle de soi", Platon appelle poétiquement ou littérairement cela "un Atlante". Le mot Atlante provient du mot "Atlantide" qui, lui même, provient du Grec "Atlantìs", sous-entendu "nễsos" signifiant "île". Or une île ne peut se trouver qu'au milieu de l'eau et "sur la surface de l'eau". Le mot "Atlante ne pouvant donc que signifier "celui qui habite l'île" ou désigner "l'habitant (sur ou dans) l'ïle" (qu'elle soit fictive ou non , mais cela c'est déjà le résultat d'un raisonnement et non d'une observation "pure" à la facon de Platon).

Cette dernière confirme le fait qu'il percoit son propre reflet sur ou dans l'eau. Ce que nous avons définit comme étant "une image virtuelle de soi"

En ce qui concerne l'effet ondulatoire qui confirme l'existance de la "terre de l'Atlantide", au sens propre des mots, voir mon schémat "rapide" (sans calcul des angles d'incidence et de réflection de la lumière)



Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle 090304014752104123256902


On place un miroir entre le colonne d'Hercule. Dès lors, si l'observateur se trouve en mer Méditéranée, la Grêce se trouve "virtuellement" et par effet d'optique "au delà des colonnes d'Hercule" ("virtuellement" du côté "atlantique" du détroit) .La Grêce "physique" se troiuvant dans le dos de l'observateur (ce qui rejoint d'une certaine facon le concept développé dans son écrit "La caverne")

En ce qui concerne la question posée "l'Atlantide a-t-elle existé ?", nous pouvons donc affirmer... que "Oui" si l'on tiend pour "vrais" (ou "réelle") sa réalité virtuelle (ce qui revient à dire que la réalité des atlantes signifie être notre propre reflet (ce qui nous renvoie directement au mythe de "Narcisse";

Ceci dit cela ferait référence à une autre étendue de terre si l'on prend ce texte au premier degré le texte de Platon.
Par ailleurs, comment pourrait-on définir "internet" selon la vision Platonicienne ?
Si l'on considère son côté "virtuel", internet devient donc une extension de "l'Atlantide" ou même "une atlantide".
Nous savons que Platon a pour habitude de se baser sur du concret pour expliquer "scientifiquement" la réalité des phénomènes naturels. Prenont donc en compte les 9000 ans précisés par Platon.

Critias étant Grec., signifie qu'il s'agit de 9000 années grecques et pas "égyptiennes" avec un calendrier grec qui correspond à peu près au calendrier solaire. Il s'agit donc d'une époque située "9 000 ans avant solon", soit une plage se situant vers -9906 à - 9558. Solon étant né en l'an -640 et mort en - 558. Ce qui nous ammène à la fin de la quatrième glaciation de l'ère quaternaire, dite "glaciation de Würm", qui s'est étendue entre 80 000 av. J.-C. à 10 000 av. J.-C. ans environ. Fin du Pléistocène et début de l'Holocène. Maintenant nous savon pourquoi l'Atlantide a été "engloutie". Mais lon sait que le niveau des océans à monté de 120 m depuis la fin de la glaciation. Ce qui implique qu'une partie du plateau continental était aussi émergé "au-delà des colonne d'hercule", c'est à dire, à l'emplacement marqué par la grande-bretagne actuelle et ci-après délimité en rouge ;

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle 090609042612104123833839
Plateau qui devait probablement être connu des Egyptiens puisque l'histoire relaté par Platon avait déjàs été écrite par les egyptiens. Ceci dit le paysage qui à découlé de cette fin de glaciation était tout autre vu que dans l'actuel désert du sahara, il y avait une végétation luxuriante à cette époque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle Empty Re: Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle

Message  Invité Ven 4 Sep - 15:50

Intéressant, mais l'explication purement scientiste ne me convainc pas.
J'aurais plutôt tendance à rejoindre Vidal-Nacquet: Platon avait un don inouï pour présenter des légendes purement fictives comme réelles, d'un point de vue purement rhétorique (il était philosophe, ne l'oublions pas). Je pense que l'Atlantide est surtout un mythe politique qui sert, ou a servi, Athènes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle Empty Re: Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle

Message  Invité Lun 7 Sep - 9:31

Anna a écrit:Intéressant, mais l'explication purement scientiste ne me convainc pas.
J'aurais plutôt tendance à rejoindre Vidal-Nacquet: Platon avait un don inouï pour présenter des légendes purement fictives comme réelles, d'un point de vue purement thérorique (il était philosophe, ne l'oublions pas). Je pense que l'Atlantide est surtout un mythe politique qui sert, ou a servi, Athènes.

Mais toutes les légendes se fondent sur un élément concret et pas sur du vide..C'est le principe même des légendes où un élément initial est amplifié et/ou déformé pour aboutir à "la légende". Laughing
On appelle schéma du mode opératiore le Modus operandi (traduit approximativement par "mode d'opération", "mode opératoire" et "facon de procéder. Le "modus operandi" est utilisé dans le profilage psychologique). Celui utilisé par Platon est toujours le même et le suivant ;
élément concret -> observation d'un phénomène observable -> expliquation scientifique -> élaboration d'un concept philosophique -> récit. Mais il convient de procéder à l'inverse ; du récit jusqu'à l'élément concret.

On peut considérer l'atlantide comme un perfectionnement de "la caverne" en ce sens que la paroi ne renvoie pas les ombres mais bien l' image (comme dans un miroir. Platon dit aussi que les egyptiens l'avait écrite avant lui et donne des références temporelles qui coincident avec des événements majeurs de l'humanité (la fonte des glaces de l'ère glacière qui est un fait historique scientifiquement démontré). Ca ne peut pas être le fruit du hasard.
D'autre part, si l'on considère l'hank comme étant bien un miroir usuel (au sens commun), ca change considérable l'approche de la symbolique égyptienne et corrobore le récit de Platon. La concept spirituel et moderne de "croix de vie" est donc totalement erronné et n'est pas à iêtre nterprété comme "l'au delà" mais "le reflet de la réalité" . La clé de son raisonnement se trouve dans "La République", livre VI
Prends donc une ligne coupée en deux segments inégaux, l'un représentant le genre visible, l'autre le genre intelligible, et coupe de nouveau chaque segment suivant la même proportion ; tu auras alors, en classant les divisions obtenues d'après leur degré relatif de clarté ou d'obscurité, dans le monde visible, un premier segment, celui des images - j'appelle images d'abord les ombres, ensuite les reflets que l'on voit dans les eaux, ou à la surface des corps opaques, polis et brillants, et toutes les représentations semblables; [...] Pose maintenant que le second segment correspond aux objets que ces images représentent, j'entends les animaux qui nous entourent, les plantes, et tous les ouvrages de l'art. [...] Examine à présent comment il faut diviser le monde intelligible. [...] De telle sorte que pour atteindre l'une de ses parties l'âme soit obligée de se servir, comme d'autant d'images, des originaux du monde visible, procédant, à partir d'hypothèses, non pas vers un principe, mais vers une conclusion ; tandis que pour atteindre l'autre - qui aboutit à un principe anhypothétique - elle devra, partant d'une hypothèse, et sans le secours des images utilisées dans le premier cas, conduire sa recherche à l'aide des seules idées prises en elles-mêmes.
. Et comme il informe que "tout ce que je dis est vrais" nous sommes obligé de nous référer "aux originaux du monde visible"
Enfin le fait que sur les représentations egyptiennes la mains des dieux passe au travers de l'anse de la "croix de vie" (entrer dans le miroir) fait référence au passage dont parle Platon pour accéder à l'Atlantide.
Ce que tu vois donc dans ton miroir n'est donc pas ta personne (aussi charmante soit-elle Laughing ) ni de la théorie mais ton double atlante dont l'existance est conditionnée par une phénomène physique tout ce qu'il y a de plus "scientifiquement basique"
Et tout ce que tu vois à sa proximité fait partie de ce que Platon nomme "l'atlantide". En ce qui concerne le miroir magique de "balanche neige et les 7 nains" c'est pour Platon le portotype même d'un conversation que l'on pourrait avoir avec "un(e) atlante" ou un "un être virtuel" (qui est la version informatique du miroir); L'atlantide étant ce qui entoure cet atlante ou personnage virtuel. Le côté "virtuel" étant à la fois "concret" et "fictif" simultanément.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle Empty Re: Le mythe de l'Atlantide ou approche platonicienne de la réalité Virtuelle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum