Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

L'UMP son goût !

Aller en bas

L'UMP son goût ! Empty L'UMP son goût !

Message  Invité Lun 26 Jan - 20:32

Nicolas Sarkozy repatouille l’UMP à son goût

samedi 24 janvier par MARION MOURGUE

Mettre un quart de chiraquiens, un zeste de libéraux, une pointe de villepinistes, un gros lot de sarkozystes, et un ex-socialiste… le tout préparé par Sarko. Secouez. Servez. Voici l’UMP !

Depuis trois semaines, Nicolas Sarkozy a enchaîné les réunions avec Xavier Bertrand, Brice Hortefeux et Claude Guéant pour préparer la nouvelle direction de l’UMP. Pas question de foirer un second casting, après celui raté de Patrick Devedjian. « Il faut réveiller la Belle au Bois Dormant », plaisante un ministre proche du Président. « Et relancer la machine de guerre avant la présidentielle de 2012 ». D’autant plus que l’UMP a perdu 90 000 militants en un an !

Xavier Bertrand officiellement nommé secrétaire général de l’UMP ce samedi 23 janvier, « va devoir apaiser les aigreurs nées sous Devedjian », confie un haut responsable du parti. L’ex-secrétaire général de l’UMP n’avait jamais caché qu’il aurait préféré le maroquin de la Justice plutôt que la tête de la majorité qu’il avait récupérée comme lot de consolation. La tête, mais pas les rênes du parti qui sont restées bloquées à l’Élysée !
Pour le coup, rien ne devrait changer sous la direction Bertrand. Le patron de l’UMP est et reste Nicolas Sarkozy. D’ailleurs, le chef de l’État s’est donné un mal fou pour composer la nouvelle équipe.

Entre volonté d’ouvrir la direction aux différentes sensibilités de la droite et ménagement des susceptibilités de ses représentants, Sarko a dû négocier… A fortiori avec l’arrivée de l’ex-socialiste Éric Besson et nouveau ministre de l’Immigration.

L’UMP, UNE QUESTION D’EQUILIBRE POLITIQUE

Cette arrivée ne fait pas l’unanimité rue de la Boétie. Sur le Talk Orange - Le Figaro, le président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée, Axel Poniatowski, a jugé « problématique » cette nomination, ajoutant que « l’UMP n’est pas un ramasse-miettes ».

Sympa ! Les deux hommes auront tout le loisir de s’expliquer : Nicolas Sarkozy les nomme tous deux secrétaires généraux du parti. Ils travailleront aussi avec Nathalie Kosciusko-Morizet - qui conserve donc son poste - et Marc-Philippe Daubresse, considéré comme un des leaders de l’aile sociale de la majorité. Plus qu’une question d’individus, l’UMP nouvelle génération est devenue une question d’équilibre politique. Le tout savamment orchestré par le chef Sarko !

« Tout le monde va être content », sourit un haut responsable du parti. « Il y a tellement de monde qui entre au sein de la direction que ça annule les ambitions des uns et des autres ».

Une « grosse macédoine », précise un autre cadre. D’autant plus qu’aux secrétaires généraux, s’ajoutent quatre vice-présidents. Outre Brice Hortefeux - le plus important puisqu’il sera en charge des investitures au sein de la majorité - seront désignés Michèle Alliot-Marie et Jean-Louis Borloo. La première nomination permettra de rassurer les chiraquiens, la seconde de flatter les radicaux. Et le tout d’encadrer Xavier Bertrand qui ne représentait pas le premier choix de Nicolas Sarkozy pour le poste. Le président aurait préféré que le fidèle Brice Hortefeux y aille. Mais l’intéressé voulait tant rester au gouvernement que Sarko a cédé… Sa bonté le perdra !

RAFF’, LE BIENHEUREUX

Enfin, Jean-Pierre Raffarin, vice-président sortant, a réussi à sauver sa peau et son poste, en démontrant à Sarko à quel point il fallait le garder… Lui qui avait pourtant annoncé, au moment des sénatoriales et du duel Larcher-Raffarin pour la présidence du Sénat, qu’il quitterait la vice-présidence du parti.

Et ce quelque soit le résultat. Mais c’est bien connu, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ! Tout est bien qui finit bien pour « Raff’ ». Ce samedi, c’est lui qui ouvrira le bal en prononçant le premier discours. Mais, c’est Nicolas Sarkozy qui fermera le ban avec un topo à 15h30 !

Si certains jubilent de l’UMP nouvelle version, d’autres ont du mal à cacher leur déception.

Au premier rang desquels le très sarkozyste, Christian Estrosi, qui perd son poste de secrétaire général. Selon un ministre du gouvernement Fillon, « Nicolas Sarkozy ne lui a pas pardonné sa sortie théâtralisée avant les municipales, ni ses critiques violentes sur l’UMP comme sur le gouvernement. Surtout quand on sait qu’Estrosi n’aspire qu’à une chose : y revenir ! » En voilà un habillé pour l’hiver. Quant à Nadine Morano qui espérait tant entrer dans la nouvelle direction, Sarko l’a assurée qu’elle obtiendrait, comme compensation, un poste de conseiller politique.

DATI QUITTE LA PLACE VENDOME

Et clou de la journée, l’UMP présentera ses têtes de listes pour les européennes.

Une histoire de couples… comme en Ile-de-France où c’est le tandem Michel Barnier - Rachida Dati qui ira à la bataille.

Après avoir vivement souhaité que Rama Yade soit numéro 1, Nicolas Sarkozy vexé du refus de l’intéressée a convaincu Dati de seconder Barnier.

Elle quittera donc le ministère de la Justice dans quelques mois. Manière d’offrir à l’intéressée une porte de sortie honorable et de calmer la colère des magistrats qui réclament son départ depuis plus d’un an.

En contrepartie, Dati a reçu l’assurance de revenir dans le dispositif national en 2011, juste avant la présidentielle. De quoi la convaincre de se faire oublier un peu à Bruxelles et Strasbourg…

Ces dossiers réglés, Sarkozy va réfléchir à un nouveau casting de ministres. Voire à un remaniement perlé comme il l’a entrepris depuis décembre, par succession de petites touches. « Une méthode nouvelle », commente un de ses proches, « qui a le gros avantage de maintenir la pression sur ses ouailles ».

À l’image de Rama Yade. Depuis son refus de conduire la liste pour les européennes en Ile-de-France, la secrétaire d’État aux droits de l’Homme n’a plus d’interlocuteur quand elle téléphone à l’Élysée. Ni Claude Guéant, ni Nicolas Sarkozy ne souhaitent lui parler.

De quoi pousser les autres à rentrer dans le rang. Au gouvernement, comme à l’UMP.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'UMP son goût ! Empty Re: L'UMP son goût !

Message  livaste Lun 26 Jan - 20:36

Quand vas tu te décider à " citer " les articles que tu postes ??
c'est quand même la moindre des choses de ne pas poster comme si tu avais écrit ce texte
il y a une fonction spécifique
CITER

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 31219
Date d'inscription : 14/01/2008

https://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

L'UMP son goût ! Empty Re: L'UMP son goût !

Message  Invité Lun 26 Jan - 21:21

perso moi j'ai voté pour un candidat de droite , qui est devenu président droitiste (on a faillit en douter un temps !) il est donc normal et légitime qu'il s'occupe encore de l'UMP . Les précédents présidents en faisaient autant mais en douce ... hypocrites va ! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'UMP son goût ! Empty Re: L'UMP son goût !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum