Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-38%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – 15,6″FHD (RAM 8Go)
799 € 1299 €
Voir le deal

Licenciements à LAVAL

Aller en bas

Licenciements à LAVAL Empty Licenciements à LAVAL

Message  Jeanclaude Dim 25 Jan - 10:33

Des nouvelles de la région :

samedi 24 janvier 2009

Automobile : Valéo supprime 92 emplois à Laval
Le site Valéo à Laval. En décembre dernier, la presque totalité des salariés avaient été mis en RTT et au chômage partiel. : Archives Ouest-France

La direction du groupe a annoncé, hier, la réduction de 20 % des effectifs de l'usine. Un coup dur pour une ville déjà touchée par des licenciements.
En décembre dernier, l'équipementier automobile avait annoncé qu'il allait supprimer 5 000 emplois dont 1 600 en France. Hier, le comité central d'entreprise a annoncé la suppression de 92 emplois sur les 452 salariés que compte le site Valeo de Laval. Cette usine, qui fabrique des radiateurs automobiles, s'était déjà séparée de 130 intérimaires depuis septembre.
« Une catastrophe de plus »
« Bien sûr, on savait que des emplois allaient être supprimés, mais pas à ce point, s'interroge Mickaël Lerioux, le délégué CFDT. Le groupe Valéo profite de la crise pour diminuer encore une fois ses effectifs. On va tout faire pour que ce chiffre soir revu à la baisse. »
Les salariés ne sont pas étonnés. De la mi-décembre à la mi-janvier, la presque totalité d'entre eux a été mise en RTT, en congés payés et une cinquantaine en chômage partiel.
« C'est une catastrophe de plus pour les salariés, dénonce Francine Desnos, secrétaire de l'union départementale de la CGT. Bien sûr, il y aura des départs à la retraite et des départs volontaires, mais ce sont quand même des suppressions d'emplois. »
Le maire : « au côté de ceux qui souffrent »
Pour Laval, le coup est dur. La ville se relève à peine de la suppression d'un millier d'emplois en deux ans chez Flextronics, les Coutils et Géodis.
Le maire de Laval, Guillaume Garot, n'est pas surpris : « C'est une mauvaise nouvelle. Notre réponse est d'être au côté de ceux qui souffrent des licenciements. Et de soutenir une filière qui ne va pas bien mais qui a un avenir à Laval. »
Hier soir, nous n'avons pu joindre la direction de Valeo.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum