Toute la Droite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Début de l'autonomie pour vingt universités

Aller en bas

Début de l'autonomie pour vingt universités Empty Début de l'autonomie pour vingt universités

Message  Invité Lun 5 Jan - 17:38

Début de l'autonomie pour vingt universités


Début de l'autonomie pour vingt universités 20081231PHOWWW00008

Les présidents de fac vont voir leur pouvoir s'accroître. L'attribution des dotations tiendra compte de leurs performances.



Elles sont libres les facs… Du moins pour 20 d'entre elles. Des pionnières qui seront dès demain jetées dans le grand bain de l'autonomie. Un projet très ambitieux voulu par Valérie Pécresse qui n'hésite pas à parler de «révolution culturelle» lorsqu'elle évoque cette réforme qui «fait le pari de la liberté et de la responsabilité». Dotées de compétences élargies, ces universités géreront leur budget, leur masse salariale et leurs ressources humaines, autrement dit le recrutement de leur personnel, mais aussi la gestion de leur carrière. Ces premières élues représentent 315 000 étudiants (soit environ 20 % des effectifs universitaires) et 19 000 enseignants-chercheurs.


Leur choix avait été arrêté fin juillet par la ministre de l'Enseignement supérieur, après un audit, basé sur quatre critères directement inspirés de l'entreprise : gestion comptable et financière, gestion des ressources humaines, des systèmes d'information et la gestion immobilière.

Concrètement, les présidents de ces premières facultés autonomes pourront donc titulariser leurs enseignants, organiser leur avancement, les recruter en CDD ou en CDI. Autant de tâches pour lesquelles ils devaient auparavant en référer à l'État qui gérait la masse salariale des universités comme la rénovation de tel ou tel amphi. Enfin, ces nouveaux managers de l'enseignement pourront décider des primes et de l'intéressement à distribuer à chacun.

L'université devenue «autonome» disposera désormais d'une marge de manœuvre sur 100 % de son budget, alors que jusqu'à présent, elle ne pouvait agir que sur 25 % de celui-ci. Comme ce budget «global» inclut la gestion des emplois et la masse salariale, le volume du budget géré par chaque fac sera 2,5 à 3 fois supérieur à ce qu'il était auparavant.

Inquiétudes budgétaires

Pour accompagner ce changement, chaque établissement recevra une dotation de 250 000 euros supplémentaires : 200 000 pour financer des formations et 50 000 pour des primes aux personnels investis dans le passage à l'autonomie. D'ici à 2012, les 85 universités françaises devront toutes avoir acquis ces compétences. En outre, à leur demande, elles pourront devenir propriétaires de leurs biens immobiliers.

Au 1er janvier, un nouveau système de répartition des moyens va entrer en vigueur : 20 % seront attribués en fonction de la performance de l'établissement en matière de formation et de recherche (contre 3 % aujourd'hui) : insertion professionnelle, qualité de gestion, taux de réussite en licence, etc. L'activité (nombre d'étudiants présents aux examens, nombre d'enseignants-chercheurs publiants) pèsera pour 80 % des moyens alloués.

Des syndicats d'enseignants et des organisations étudiantes ont vu dans cette loi un risque de «désengagement financier de l'État», de «privatisation» des universités et critiqué la possibilité pour elles de ne mettre de l'argent que dans les filières qu'elles jugeront rentables.

Est-ce à dire que le mécontentement pourrait monter dans les universités à la rentrée ? Le principal syndicat étudiant, l'Unef, a en tout cas appelé, à la veille des vacances, les étudiants à participer aux actions dans l'éducation en janvier. Parmi les causes sur lesquelles il entend surfer : les inquiétudes budgétaires des universités. Dix-sept petites universités ont déjà signé un communiqué indiquant qu'elles s'estimaient «fragilisées par rapport aux autres dans le contexte de concurrence qui s'est instauré et la tendance à la concentration des moyens sur les grandes métropoles». Huit autres ont publié une tribune dans Le Monde dénonçant un budget «en trompe-l'œil». La majorité des conseils d'administration ont cependant voté leur budget ces jours-ci, parfois en rechignant.

D'autres ont repoussé leur vote en janvier. Des blocages ou des réunions ont été organisés dans certaines facs à Lyon-I ou à l'université du Maine, par exemple. La dotation de cette dernière progresse de 562 096 euros en 2009, soit 5,2 %, mais le budget est «stagnant» estime le vice-président du conseil d'administration, «il suffit de le comparer avec l'inflation, + 3 %. Et puis l'augmentation qui nous est accordée correspond aux contraintes du plan licence qui nous demande de mieux encadrer les étudiants et donc d'accroître les moyens pour y parvenir».

Pourtant, comme l'avait promis Nicolas Sarkozy, les moyens accordés par l'État aux universités sont en augmentation de 116 millions. Mais cette hausse ne profite pas de façon égale à tous les établissements. Certains sont gagnants comme Angers, qui voit sa dotation progresser de 25 % en 2009. Les universités de Paris-Diderot, Lille-II, Montpellier-I, Bordeaux-II, Lyon-II et Lyon-III gagnent aussi plus de 20 %.


À l'inverse, les moyens de dix universités augmentent de moins de 2,6 % (Montpellier-II, Dauphine, Bordeaux-I, Toulouse-III, Marne-la-Vallée, Chambéry, Bretagne-Sud et Paris-XI, Évry, La Rochelle). « Il faut en finir avec le pseudo-égalitarisme : on ne peut pas traiter toutes les universités de la même manière selon que leurs effectifs baissent ou augmentent», explique Valérie Pécresse.

http://www.lefigaro.fr/formation/2008/12/31/01015-20081231ARTFIG00032-l-an-i-de-l-autonomie-pour-vingt-universites-.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Début de l'autonomie pour vingt universités Empty Re: Début de l'autonomie pour vingt universités

Message  Invité Lun 5 Jan - 22:25

Et l'université devint une entreprise...
Une énorme partie des budgets va servir à employer des personnels pour gérer tout l'administratif, c'est kafkaïen, non?
L'université va de toutes façons mourir. "Ce sera mieux après" qu'y disent en haut. Avec le concours des universitaires qui pour la bonne conscience s'expriment contre.
Ca me dégoûte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Début de l'autonomie pour vingt universités Empty Re: Début de l'autonomie pour vingt universités

Message  Invité Mar 6 Jan - 12:19

l'autonomie des universités ça existe depuis 1980 au Canada ...bizarrement aucune appartenant a l'Etat n'a été privatisée ... Rolling Eyes par contre il y a une meilleure relation entre monde du travail et étudiants, une connexion plus rapprochée qui permet des stages bien rémunérés , une meilleure gestion des besoins du marché qui évitent d'aller chercher la main d'oeuvre à l'étranger bêtement alors qu'on peut former et recruter directement dans son pays.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Début de l'autonomie pour vingt universités Empty Re: Début de l'autonomie pour vingt universités

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum