La grande manipulation gauchiste , affaire léonarda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La grande manipulation gauchiste , affaire léonarda

Message  livaste le Dim 20 Oct - 7:50

Affaire Leonarda : ce que dit vraiment le rapport !

Le Point.fr - Publié le 19/10/2013 à 17:21 - Modifié le 20/10/2013 à 09:32

Le Point.fr a lu les 24 pages du document commandé par Manuel Valls. Il ne laisse guère de place ni à la polémique ni à l'apitoiement.



Par JÉRÔME BÉGLÉ


Le ministère de l'Intérieur a mis en ligne sur son site le "Rapport sur les modalités d'éloignement de Leonarda Dibrani". Il rétablit de nombreuses vérités et contredit bien des mensonges.

Page 15 : "La décision d'éloigner la famille Dibrani est justifiée en droit ; aucun des recours de M. Dibrani n'a été jugé recevable par la justice administrative (CNDA, TA, CAA), ni par la justice judicaire (cour d'appel)."

Plus loin, "M. Dibrani n'a jamais donné suite aux propositions d'embauche qui lui étaient faites, et il ne cachait pas attendre le versement des prestations familiales qui suivraient sa régularisation pour assurer un revenu à sa famille ;

- il n'a jamais présenté de permis de conduire alors qu'il se prétendait chauffeur de poids lourd ;

- il a donné trois versions différentes des raisons pour lesquelles il ne pouvait pas produire de pièce d'identité" (page 17).

Leonarda séchait très souvent l'école

Encore plus loin, il est même précisé que "l'un des élus, conseiller général, qui a suivi cinq familles de déboutés du droit d'asile, dont deux kosovares, a signalé que la famille Dibrani était la seule qui ne s'était pas engagée dans un processus d'intégration, que l'ensemble des efforts fournis pour lui venir en aide avaient en définitive échoué. Il a également souligné l'absentéisme de certains enfants".

La description de Leonarda comme une lycéenne modèle, studieuse a l'école, relève également de la fable. "Selon les données recueillies par la mission, les absences de Leonarda au collège sont de 66 demi-journées en 6e, 31 en 5e, 78 en 4e et 21 1/2 depuis le début de l'année scolaire actuelle." Il est aussi précisé que "la jeune fille découchait régulièrement" (page 9), souvent pour aller chez son copain à Pontarlier.


Les menaces à répétition du père de Leonarda

De même, les affirmations selon lesquelles la famille Dibrani était parfaitement intégrée sont un peu fantaisistes. "Plusieurs témoignages, dont celui de la directrice du centre d'accueil où la famille résidait, ont fait état du défaut d'entretien du logement mis à disposition de la famille et des problèmes de voisinage qui en ont résulté. La famille a d'ailleurs laissé ce logement dans un état de dégradation avancée. D'importants travaux seront nécessaires avant que ce logement puisse de nouveau accueillir une famille de demandeurs d'asile ; les photos produites à la mission ne laissent pas de doute à ce sujet. Une procédure a en outre été établie auprès de la gendarmerie le 26 août 2013 pour différend de voisinage."

"M. Dibrani n'a pas hésité à user de menaces afin d'éviter d'être expulsé de cet appartement. Il a indiqué qu'il ferait exploser une bouteille de gaz devant l'ancien maire de Levier et un membre du réseau de défense des sans-papiers. Aux agents de l'office français d'immigration et d'intégration, qui lui proposaient une aide au retour (8 500 euros, la première fois ; 10 000 euros, une deuxième), il a annoncé qu'il tuerait sa famille s'il était expulsé".

"M. Dibrani a également été placé en garde à vue pour un cambriolage par la communauté de brigade de Saint-Vit le 14 octobre 2010. Il a aussi été mis en cause comme auteur dans un vol commis dans une déchetterie à Levier (communauté de brigade de Pontarlier)."

"Enfin, les filles aînées de M. et Mme Dibrani ont été prises en charge par les services sociaux du conseil général après avoir fait état de violences exercées par leur père (placement en garde à vue pour violences sur mineur par ascendant à la communauté de brigade de Pontarlier le 15 janvier 2013), mais elles se sont ensuite rétractées. Selon l'avis d'un conseiller général, rester dans le foyer où elles avaient alors été placées aurait favorisé leur intégration, elles n'ont pas saisi cette chance."

La famille Dibrani avait épuisé tous les recours

Le rapport reconnaît bien entendu que les forces de l'ordre "n'ont pas fait preuve du discernement nécessaire". Mais cette conclusion est immédiatement nuancée par les nombreuses interférences qui ont freiné l'opération. "L'attitude des forces de l'ordre s'explique notamment par l'intervention de tiers à l'administration, notamment de deux soutiens constants de la famille. Le premier d'entre eux, qui a appelé Leonarda Dibrani sur son portable, lui a demandé de pouvoir s'entretenir avec une enseignante organisant la sortie scolaire et a ensuite transmis le téléphone à un officier de gendarmerie ; le second, qui a accompagné la jeune fille vers la voiture de la police aux frontières, l'a consolée et aidée et a pris la précaution, avec une enseignante accompagnante, de mettre la jeune fille à l'abri du regard de ses camarades avant qu'elle prenne place dans le véhicule ; ces deux soutiens, bien que le déplorant, étaient également convaincus que les voies de recours étant épuisées, il fallait respecter les décisions de justice et, surtout, que la séparation du père et des autres membres de la famille serait préjudiciable à tous" (page 15).

"Ces deux personnes (avec quelques autres) ont aidé, depuis deux ans, la famille Dibrani sans compter leur temps, à la fois dans la recherche d'emploi du père, le soutien psychologique à la famille et les démarches administratives. Le nombre de courriers adressés aux différents préfets qui se sont succédé pour solliciter une autorisation de séjour témoigne de leur investissement constant. Un soutien financier régulier a été apporté également par un ancien élu, qui a rassemblé des fonds auprès de ses connaissances et ses proches" (page 16).

Le soin avec lequel ce document administratif a été rédigé, les détails qu'il apporte ne laissent guère de place à la polémique. Après cinq décisions de justice unanimes, il était conforme à la loi de reconduire la famille Dibrani dans son pays, et, mis à part le dérapage commis lors de l'interpellation de Leonarda, cette opération a été menée dans le cadre légal avec toutes les précautions nécessaires et avec humanité. Ce rapport montre également que les difficultés d'intégration des familles venues d'Europe de l'Est soulevées par Manuel Valls sont réelles et que leur volonté de s'intégrer reste discutable.




Nos gauchistes la présente comme une collégienne intégrée , un futur prix Nobel ... encore faudrait il qu'elle se souveinne du chemin de l'école .
Depuis la rentrée , depuis 7 semaines c'est à dire entre 31 et 35 jours possible de classe , elle a été absente 21 jours ,elle n'est donc allée à l'école que le temps de se faire remettre le fameux sésame , le certificat de scolarité , pièce obligatoire pour percevoir les allocs !





Commentaires


le 20/10/2013 à 09:05

Triste France !
Après avoir pris connaissance de la réalité et de la vérité des comportements de la famille de Leonarda depuis qu’ils sont en France, on peut être surpris de constater qu’un certain nombre de personnes continu de défendre cette famille, sauf de lui ressembler moralement. Comment vont percevoir ceux qui ont perdu très récemment leur emploi ou qui cherche un emploi depuis 1 ou 2 ans ou plus, et qui sont en survie financièrement, alors que les pouvoirs publics ont proposé et certainement donné 10 000€ à cette famille, nos responsables politiques n’ont aucun respect de l’argent qu’ils nous ponctionnent, sans parler de ces associations vont à l’encontre de nos lois tout en étant financée avec nos impôts, cette affaire est d’un profond écoeurement pour une personne honnête et intègre.

le 20/10/2013 à 08:51
Signaler un contenu abusif

Grand temps que s'arrête...
Ce cirque ! Au vue du rapport le père est un fainéant menteur, la fille est en déroute scolaire et brille par son abscentéisme... L excuse de vouloir lui donner une scolarité fait doucement rire... Elle est assidue à l'école oui !... Mais buissonnière !... La seule réelle raison pour laquelle cette famille veut rester en France est les prestations sociales!Et sans nul doute ! Il est temps que la France soit gouverné par une autre voix que l'UmpS.

l
:
Qui va payer ?
La question ne se pose pas. Toute la famille était là depuis quatre ans, le père ne voulait pas travailler, bien sûr c'est le contribuable qui a payé l'entretien de toute la famille. Je n'ose pas penser à la facture globale que cette famille a coûté et coûte encore à la France. Le père ose encore insulter notre pays. Espérons que s'il revient en France illégalement comme il l'affirme on le conduira directement à la case prison.

le 20/10/2013 à 08:37

10 000€ !
10 000€ pour les réinstaller au Kosovo ! Mais c'est une fortune! Mais si on donne 10 000€ par famille de clandestin effectivement on va augmenter les impôts et pas qu'un peu! Et Hollande qui propose qu'elle vienne en France... Je croyais qu'il y avait séparation de la justice et du pouvoir ?


le 20/10/2013 à 08:30

Merci
Merci au point, je suis ahuri depuis le début de ce débat et je m'attendais à une réalité proche à celle décrire dans ce rapport. J'ai peur pour notre démocratie lorsque je vois l'ensemble des médias sombrer dans la folie, ignorer et surtout cacher les faits ! C'est la dictature de l'émotion sur la raison, c'est le narcissisme de gauche qui fait se complaire les bobos bien pensants devant leur miroir flatteur d'égo. Les humanistes en carton, les étudiants d'extrême gauche extrêmement ambitieux, tous semblent accabler d'amour et de compassion pour une parfaite inconnue, laissez moi rire ! Comme il est facile de se targuer des meilleurs sentiments, de la plus belle humanité lorsque ce sont les autres qui paye la facture ! On croit assister à un élan de solidarité alors qu'on assiste au spectacle de l'individualisme mais aussi celui de la décadence intellectuelle et morale, du triomphe totalitaire de l'émotion, de l'ambition des uns et du cynisme des autres, bref à vomir.

le 20/10/2013 à 08:28

Dictature de l'émotion
Tout accable cette famille et la jeune Léonarda n'est pas toute blanche : elle qui revendique une scolarité en France a un taux d'absentéisme à faire pâlir. Il y a tout à penser que la famille est venue en France après avoir essayé l'Espagne et avoir fui l'Italie et la justice pour des raisons strictement économiques et parce que le système de protection des immigrés y est plus généreux qu'ailleurs. Que défendent les lycéens et certains de leurs enseignants à travers ce cas précis ? Le mérite par le travail, la volonté d'insertion ?, l'amour de la France et de ses valeurs ? Ce n'est pas ce qui ressort des motivations de cette famille qui a finalement trompé tout le monde avec faux papiers à l'appui. Les stratégies politiciennes qui se font jour en prenant la défense de ces personnes sont malvenues. Va-t-on défendre le vol, l'acquisition de faux papiers, l'absentéisme scolaire, les violences du mari sur femme et enfants, le non respect des lois, le déni des lois et les défis lancés à l'autorité, y compris présidentielle ? On croit rêver, tout de même. Harlem Désir, Mélenchon, et d'autres défendraient -ils tout cela ? Basta ! Nous vivons depuis Sarkozy sous la dictature de l'émotion. Et ça continue. C'est Valls qui a raison. Et les policiers n'ont pas failli puisque l'arrestation a eu lieu en toute discrétion. Qu'on cesse de présenter la jeune fille comme un exemple d'intégration réussie, d'élève sérieuse, volontaire et méritante. Ses absences nombreuses prouvent le contraire. Hollande aurait dû le dire et être plus ferme à cet égard.
f

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande manipulation gauchiste , affaire léonarda

Message  livaste le Mar 22 Oct - 11:24

POLITIQUE Lundi 21 Octobre 2013 à 14:05 (mis à jour le 21/10/2013 à 17:11)


Leonarda : on a les héros et les martyrs qu'on mérite

Par Gilles-William Goldnadel
L'oeil de Goldnadel. Chaque semaine, Gilles-William Goldnadel propose aux lecteurs de Valeurs actuelles son Regard sur l'actualité. Aujourd'hui, il revient sur le psychodrame qu'a déclenché l'affaire Léonarda.

>
Quelle plus mauvaise réclame pour l'immigration illégale et le droit d'asile que cette famille Dibrani qui aura tout tenté pour forcer l'entrée d’un territoire appartenant encore un peu au peuple français.

On a les héros et les martyrs qu'on mérite. La gauche extrême et une bonne partie des socialistes, qu'elle influence hypnotiquement, souhaitent donc voir revenir sur le sol national un père de famille, menteur, voleur, violent qui n'hésite pas à se vanter, sans vergogne aucune, d’avoir tenté de mystifier les juges en excipant d’une fausse attestation de mariage et d'une douleur imaginaire. Il ne craint pas non plus de plastronner en exigeant de l'État français son retour qu’il voudrait sans doute triomphal.

Et que dire du chef de cet État ? Celui qui, à l'article 50 de son programme électoral, avait promis une lutte « implacable » contre l'immigration clandestine. Le voilà, lui le contempteur de la dictature de l'émotion et de l'immédiateté, contraint de consacrer une allocution extraordinaire à un événementicule isolé, hyper-médiatisé jusqu'à l'extrême folie, exagéré, déformé et n'ayant, d'aucune manière, donné lieu à la moindre égratignure de la loi.

Comment ne pas constater dans cette séquence ubuesque la faiblesse étatique, toute entière sous le joug de la critique médiatique et de la combinaison politicienne.

Chaque semaine, jusqu'à sans doute lasser mon lectorat, je n'ai cessé de dénoncer ici l'alliance des socialistes avec la gauche extrême. J'avais sans doute tort d'y critiquer une mésalliance impie. A voir M. Désir réclamer à cor et à cri le retour d'autres membres de la famille expulsée à bon droit, à voir les satellites du PS (UNEF, MJS, FIDL) parier sur la crédulité lycéenne, je me dis que socialistes, verts et communistes sont finalement fort bien assortis.

L'imposture morale frôle le chef d'œuvre, quand, pour tenter de contenter tout le monde et son père, M. Valls, Mme Duflot, Mme Trierweiler, M. Laurent, Mme Taubira, et allez savoir, pourquoi pas Guy Bedos et Jean Roucas, François Hollande a décrété que la jeune expulsée pouvait rentrer sans sa famille.

L'extrême gauche a beau jeu de crier au scandale. L'imagination est impuissante à deviner le parallèle que les amis de François Hollande, férus d'histoire, auraient osé si Nicolas Sarkozy avait fait expulser -j'allais écrire déporter- des parents sans leurs enfants.

Au cœur de cette imposture, il est loisible d'en saisir une autre dont la gauche à l'impudente magie : son respect de la loi à la carte, sur option, au gré de ses dilections et selon son humeur : quelquefois fanatique : mariage homosexuel, droit du travail, droit pénal financier, quelquefois élastique : ici droit des étrangers, ailleurs droit des magistrats encartés d'insulter les victimes ou celui de ses histrions d'injurier ses opposants politiques ou encore de ses amis d’arracher quelques plans de culture.

Mais l'affaire qui aura mobilisé l'attention nationale aura eu également le mérite de montrer l'asservissement tyrannique de tout un peuple. Celui-ci, dans son immense majorité, a signifié sans contestation aucune qu'il n'était plus la dupe d'un chantage à la compassion indue et à l'escroquerie aux sentiments. Aucune importance. Pas question de désespérer le Syndicat de la Magistrature et les studios de Billancourt.



Si je ne le dis pas, alors qui va le dire ?

Décidément, Mme Twitterweiler a le sens de la formule : « On ne franchit pas certaines frontières. Celle de l'école en est une ». Apparemment, celles de la France peuvent être sautées par-dessus la jambe.

L’improbable « sanctuarisation » de l'école illustre ici encore la conception géométriquement très variable de la notion socialiste de sanctuaire. Si l'on veut dire par là que la violence ne devrait pas entrer au sein de l'école, c'est raté. Je crois d'ailleurs me souvenir qu'il y a encore peu de temps, les syndicats d'enseignants ne voulaient pas voir un policier dans le périmètre des écoles. Maintenant, ils les réclament avec insistance. Allez comprendre.

Toujours s'agissant de « sanctuaire », on pourrait imaginer que les lieux de culte soient plus naturellement considérés comme tels. Il ne m'a pas semblé que lorsque les Femen se sont affranchies allègrement des barrières de Notre-Dame, notre première dame de France par la main gauche, s’en soit particulièrement émue.

Mme Esther Benbassa, sénatrice EELV : « il faut arrêter les rafles ». Voilà une ancienne historienne qui a le sens de la rigueur. Je l'ai connue dénonçant les sionistes qui, c'est connu, instrumentalisent la douleur juive du sombre passé. Elle n'aimait pas non plus qu'on rappelle à l'islam que contrairement à la légende dorée, l'air que respiraient les fils d'Israël sous les cieux d'Orient ne fleurait pas toujours la rose et le jasmin. Elle ne supporte toujours pas que l'on puisse oser constater que l'antisémitisme d'aujourd'hui n'émane pas principalement de l'extrême droite.

Tout cela relèverait de la manipulation nauséabonde.

En revanche, la police française et républicaine « raflerait » des enfants kosovars.

La démocratie, c'est sans doute le droit à la perversion intellectuelle et à l'ineptie. C'est encore l'obligation de les tolérer. Je suis un démocrate légèrement excédé.

Sondage du Nouvel Observateur : 86 % des Français considèrent qu'Alain Delon est de droite ou d'extrême droite. Décidément, on ne peut plus rien cacher aux sondeurs.

Certains, à gauche, n'en sont toujours pas revenus de ce que l'acteur ait eu des mots aimables pour le Front National. Il est vrai que l'on est davantage habitué à voir des artistes fiscalement exilés se rendre à la fête de l'Humanité ou d’autres soutenir les sans-papiers avant que de rentrer, sans eux, dans leurs dix pièces cuisine.

Personnellement, je n'attends rien d'un artiste sinon le plaisir de l'émotion artistique. S'agissant à présent de leur générosité, de leur courage ou de la pertinence de leurs analyses politiques ; à la lumière blafarde des périodes grises de l'occupation ou de la guerre froide, il ne me saute pas aux yeux qu'ils soient exceptionnels.

Après Bedos qualifiant la semaine passée Nadine Morano de « conne » et de « salope », voici l'assistant parlementaire du député socialiste Jean-Pierre Michel traitant élégamment Mlle Marion Maréchal Le Pen de « salope » et de « conne ».

Évidemment, les mêmes, féministes inclues, qui ont crié au sexisme contre le député UMP caquetant, sont restés cois. Il est vrai que les insultées ne sont pas des femmes puisqu'elles sont de droite.

Pour mémoire, M. Jean-Pierre Michel -qui refuse de sanctionner son collaborateur- est le fondateur du Syndicat de la Magistrature.

Après le mur des cons, voilà le mur des connes.
@Valeurs

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande manipulation gauchiste , affaire léonarda

Message  livaste le Jeu 31 Oct - 8:38

Leonarda : quand le PS promet des papiers contre des votes


Rédigé par lesoufflet le 29 octobre 2013.

29.10.2013

Une déclaration incroyable du père de Leonarda a été gentiment passée sous silence par nos bons médias à la solde du pouvoir : selon lui, les responsables locaux de l’association d’aide aux sans papiers lui avaient promis qu’il pourrait rester en France en cas d’élection de François Hollande lors des dernières élections présidentielles. Ils se seraient même servi de ce chantage répugnant pour lui faire distribuer les tracts de notre bon président… La gôche morale, c’est maintenant !

Voici donc la déclaration faite par Resat Dibrani, le père de Leonarda, au sujet de son engagement militant en faveur de François Hollande :
«Les Dibrani n’ont pas mérité cela ! Savez-vous que pendant deux mois avant l’élection présidentielle, on a fait du porte-à-porte en distribuant des tracts du PS, on s’est tapé tous les meetings du Doubs pour crier “Vive Hollande!””? C’est la présidente de l’association des sans-papiers : elle nous a dit que si Hollande gagnait, on aurait des papiers! Mais Hollande, il a gagné, et nous, on a gagné quoi? On est virés!»


Une déclaration qui en dit également long sur les liens étroits entre le PS et les différents organismes subventionnés par les impôts des travailleurs (censés, donc être apolitiques) d’aide aux sans papiers et de lutte contre le racisme. Des organismes de recrutement idéologique destinés à gonfler les rangs du PS avec leur ultime électorat, les étrangers.
On savait déjà que les socialistes avaient atteint le pouvoir grâce au vote communautariste, mais qu’ils exploitent à ce point la misère humaine, et qu’ils sacrifient la France sur l’autel de leurs petites ambitions électoralistes est simplement immonde !
Encore une fois, les donneurs de leçons droit-de-l’hommistes sont les premier à exploiter les plus misérables.
Encore une fois, la bonne gauche au pouvoir est obligée de renier sa dangereuse démagogie et ses mensonges faits aux français lors des longues (mais toujours trop courtes) périodes où elle est tenue éloignée du pouvoir.
De l’irresponsabilité du parti socialiste français et des éditorialistes (journalistes, artistes…) de gauche !



Ben oui…on le sait depuis l’élection d’Hollandouille grâce aux voix des musulmans: le PS qui a perdu toute base populaire, est prêt à toutes les bassesses, à vendre la France, et courre après la diversité pour tenter de limiter la casse électorale à venir.

29 octobre 2013 à 2:26
Triplement du budget pour accueillir les clandestins entrés illégalement : 120 millions d’euros
L’aide d’urgence est passée de 40 millions d’euros, dans la loi de finances de 2013, à 120 millions d’euros prévus pour 2014….(Quotidien du Médecin)
Quelques petits services en plus pour le PS ?!

Ha Ha Ha …. les petits propagandistes socialos dans leurs œuvres…
« affaire d’une banalité affligeante », c’est la « débilité affligeante » d’Hollandouille qui a choqué les français et cette affaire n’a rien de banal :
Comment les associations immigrationnistes ont bloqué les lois républicaines !!
« Depuis l’élection de François Hollande, 10 familles avec enfants scolarisés auraient été réellement expulsées vers leur pays selon Réseau Education Sans Frontières (RESF), à l’origine de la mobilisation contre la politique d’immigration mise en œuvre par la droite après 2002,
«Sur ce point, nous avons gagné la lutte. Les expulsions de familles de sans-papiers qui ont des enfants à l’école ne sont quasiment plus jamais menées à leur terme car notre mobilisation a presque toujours gain de cause.»
http://www.slate.fr/story/79178/leonarda-juste
Effectivement grâce aux « humanistes larmoyants de gauche » les lois républicaines sont bafouées et ceux qui le dénoncent n’ont rien des « chacals haineux d’extrême droite »,

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande manipulation gauchiste , affaire léonarda

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum