Pouvoir d'achat, impôts : les Français perdent confiance

Aller en bas

Pouvoir d'achat, impôts : les Français perdent confiance Empty Pouvoir d'achat, impôts : les Français perdent confiance

Message  livaste le Sam 27 Oct - 7:21

Pouvoir d'achat, impôts : les Français perdent confiance


Par Marie Visot
Mis à jour le 26/10/2012 à 22:04 | publié le 26/10/2012 à 17:42


Pouvoir d'achat, impôts, compétitivité : les ménages sont de plus en plus nombreux à voir leur « situation financière personnelle future » s'assombrir.

La confiance des Français a continué de se détériorer en octobre. Une lente érosion, constatée depuis mai dernier, qui se traduit aujourd'hui par un niveau d'inquiétude rarement atteint: les ménages sont de plus en plus nombreux à voir leur «situation financière personnelle future» s'assombrir, selon l'enquête mensuelle publiée hier par l'Insee. Ils considèrent même que leur niveau de vie va encore se dégrader dans les mois à venir.

La séquence budgétaire - qui a marqué tout le début du quinquennat et vient de se terminer - a laissé des traces. Et les Français en ont surtout retenu l'idée qu'un matraquage fiscal les attendait. «Sur ce front-là, nous avons perdu la bataille de la communication», reconnaît-on à l'Élysée, en admettant «des erreurs». Celle d'avoir voulu s'attaquer à des corporations «qui parlent très fort et qui manipulent les symboles». Mais aussi d'avoir sous-estimé que «les Français ont mal, y compris aux impôts qu'ils ne paient pas», concède un proche du chef de l'État.



«Ne pas choquer l'économie»
Ces erreurs de communication politique, l'exécutif voudrait éviter de les commettre à nouveau. Et vite faire oublier le mauvais départ de l'autre grande séquence qui s'ouvre maintenant, celle de la compétitivité. Histoire de ne pas donner de nouvelles raisons d'inquiétudes aux Français, qui ne savent pas à quoi s'attendre dans ce domaine et entendent parler de hausse de TVA ou de CSG depuis plusieurs semaines.

François Hollande a repris la main jeudi soir sur le sujet: devant un parterre de chefs d'entreprise, le président de la République a indiqué qu'il mettrait en œuvre un «pacte de compétitivité» sur le quinquennat, comprenant très certainement un allégement de charges pour les entreprises afin de baisser le coût du travail - mais pas les 30 milliards réclamés par le patronat -, ainsi que des mesures en faveur de l'innovation, la formation, le marché du travail et une réforme de l'impôt sur les sociétés qui devrait davantage favoriser les PME.

Réunis vendredi en séminaire à Matignon, les membres du gouvernement, qui n'hésitaient pas, jusqu'à présent, à donner individuellement leurs idées sur la question, sont désormais au clair sur le message qu'ils doivent faire passer: l'objectif du gouvernement est «de conforter l'économie française, de la redresser, pas de la choquer, pas de la brutaliser», a indiqué Pierre Moscovici, à l'issue de la réunion organisée par Jean-Marc Ayrault. Le ministre de l'Économie a assuré qu'il y aurait néanmoins des «mesures fortes et ambitieuses». Ce «pacte» sera «étalé sur la totalité» du quinquennat, mais ses effets seront «immédiats». «Il doit être global, il doit concerner l'ensemble des aspects de la compétitivité, la compétitivité hors coût et la compétitivité coût», a insisté le ministre.

Lequel a aussi confirmé que le rapport de l'ancien président d'EADS Louis Gallois, remis le 5 novembre, qui alimente toutes sortes de spéculations et que le gouvernement avait semblé enterrer par avance, sera «une contribution extrêmement importante, et même une base sur laquelle nous prendrons nos décisions».


et bien ce n'est que le début de la chute , pour le Français salariés !
Pour les immigrés aidés , assistés , c'est sûr , les jours paraissent plus joyeux !




Comment ne pas perdre le moral quand on voit et entend ces fonctionnaires qui nous gouvernent ne pas prendre les bonnes décisions et se laisser aller à la facilité en taxant, imposant encore plus sans arrêt ?? On peut compter sur eux pour ne pas remettre en cause leur statut, leur emploi à vie, leur retraite dorée, le nombre incroyable d'élus, la liste est longue .......




Avez-vous remarqué, plus vous payez, moins vous avez de services !!! L'inverse serait-il vrai ?



Mais vous le savez maintenant si vous aviez rêvé :

Le chef du gouvernement de la France est un instituteur (supérieur) !!!

On ne peut pas lui en vouloir, il agit à la hauteur de son niveau de compétences, celui d'enseigner l'Allemand à des jeunes étudiants en devenir, non à des adultes en charge par leur travail, leur volonté, leur créativité, leur engagement, leur temps, leur courage, de nourrir et de faire vivre le Pays.

Le Très Grand responsable c'est Hollande, le Président fonctionnaire représentant les idéologies verdosocialistes qui l'a choisi pour conduire sa politique !

Repentons nous, il ne fallait SURTOUT PAS confier à nouveau la France au parti socialiste.
Le seul aspect positif de la chose est qu'à l'issue de la catastrophe en cours, (les petits et les faibles souffriront le plus) nous soyons débarrassés pour l'éternité de ce mode de pensée.


Mais arrêtez ! Plus de la moitié des ménages ne payent pas d'Impôts sur le revenu (IRPP). Ce qui est scandaleux parce qu'ils récupèrent des allocations sous toutes les formes qui ne sont pas imposables et payés par le contribuable pour qui c'est la double peine.






je trouve stupefianr que leur seule reponse soit " on a mal communique"" mais non messieurs ca n'est pas une histoire de communication c'est une histoire d'especes sonnantes et trebuchantes ! une importante partie des francais sait compter tout simplement . l'argent qu on prend dans mes poches pour payer la pilule aux ado , des profs fantomes , cet argent là je ne pourrai pas m'en servir pour acheter quoi que ce soit et je ne pourrai pas non plus l'economiser pour subvenir a ma retraite lorsque les caisses n'auront plus le sou . quand je vois que la boite qui m'emploie rame deja et qu'on va lui coller un supplement d'impot , je ne me sens pas de prendre un credit , meme a petit taux , pour m'acheter un logis . etc etc a l'infini .





_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30222
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum