après les promesses , les échecs

Aller en bas

après les promesses , les échecs  Empty après les promesses , les échecs

Message  livaste le Mer 23 Mai - 8:01

Montebourg : "Nous encaisserons certainement des échecs"

Le Point.fr - Publié le 20/05/2012 à 10:59 - Modifié le 20/05/2012 à 11:52


Le ministre du Redressement productif était interrogé sur les menaces de fermeture de site.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a prévenu que le gouvernement pourrait rencontrer des échecs en matière de réindustrialisation dans une interview à paraître dans le Journal du dimanche.

"Nous encaisserons certainement des échecs, mais il faut tout tenter (...), y compris les solutions les plus audacieuses", a déclaré le nouveau ministre, interrogé sur les menaces de fermeture de site. Arnaud Montebourg a annoncé qu'il recevrait "la semaine prochaine (...) les salariés de Petroplus", raffinerie de Petit-Couronne près de Rouen (550 salariés) qui doit redémarrer son activité pour six mois, et qu'il se rendrait "auprès de ceux de Fralib" (103 salariés, groupe Unilever), alors que leur usine de Gémenos (Bouches-du-Rhône) doit être évacuée par les salariés le 1er juin prochain sur demande de la justice.

Craintes

Pour des secteurs en difficulté, comme le raffinage ou la sidérurgie, Arnaud Montebourg a plaidé pour des "solutions viables et durables". "Je ne considère pas que les batailles sont perdues d'avance. Elles n'ont encore pas commencé", a-t-il affirmé. "Je lancerai dans quelques semaines un appel à tous les Français de bonne volonté pour qu'ils nous apportent leurs idées" pour la "reconstruction de notre appareil productif", "grande cause nationale", a ajouté Arnaud Montebourg. "Ensuite, il faudra inventer des soutiens de toute nature : recherche et développement, financement, fiscalité, réglementation, prix de l'énergie", a poursuivi le nouveau ministre avant de rappeler que la future banque publique d'investissement "sera le bras armé du redressement productif, avec la création du livret épargne-industrie qui financera des projets".

Interrogé sur les craintes qu'il suscite parmi certains patrons d'entreprise, Arnaud Montebourg a tenu à souligner que la "première personne (qu'il avait reçue dans son ministère) est Jean-Louis Beffa [ancien patron de Saint-Gobain], un patriote de l'économie française avec une réussite incontestable, auteur d'un rapport remarquable sur la réindustrialisation de la France".

Déjà les échecs ??

On croyait que la gauche avait de ssolutions miracles pour tout , et voilà que le ministre lui même reconnaît n'en avoir aucune et compter sur les idées des Français !!!! Razz

Ce ne sera pas commode pour chaque fermeture annoncée de consulter les 60 millions de Français pour leur demander leurs " idées " !
Au passage , je croyais naïvement que les politiques qui nous coûtent si cher étaient payés pour ça !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30189
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

après les promesses , les échecs  Empty Re: après les promesses , les échecs

Message  livaste le Mer 23 Mai - 8:06

Quelques réactions d'internautes ...


Déjà ?
Déjà en échec ? Le changement a été rapide.


Trois jours après, il parle d'échec !
C'est sûr, le nouveau gouvernement n'a pas la "caisse", déjà les faiblesses s'accumulent... Peillon dérape et annonce sans consultation des mesures mal venues (suppression du statut d'apprentissage entre autre !) (il pouffe de rire lorsqu'on lui demande comment seront affectés les nouveaux postes dans l'éducation nationale)... Montebourg parle d'échec (il n'a pas trouvé la solution miracle ?)... Mais convoque les partenaires sociaux avant qu'Ayrault n'ait eu le temps de moufeter ! La cacophonie est en route, à peine 8 jours déjà...



Montebourg
Critiques et promesses, avant d'être confronté à la réalité. Dommage pour les ouvriers, employés, cadres qui ont cru au "changement". Et 48 millions de Français, plus avisés, qui vont subir le contre-coup de ce fallacieux programme.


Et comment !
[Montebourg] ne sait pas si bien dire et on va voir les camarades syndicalistes à l'oeuvre : en un mot se taire et courber l'échine et faire avaler des couleuvres aux camarades adhérents en n'oubliant surtout pas de dire que cela est la faute à Sarkozy.
Que du bonheur.


Nous y voilà...
M. Montebourg prend les devants "nous accuserons des échecs... "Pour un ministre du redressement productif ça va vite se transformer en "improductif"... C'est facile de critiquer mais devant les faits réels... C'est autre chose ! Contents les ouvriers des usines en difficulté ?



Ce qui nous attends !
Amis contributeurs de Droite et de gauche (tant pis pour vous) qui avez rempli votre déclaration de revenus, comment croyez vous que les évènement vont évoluer. Point n°1 notre ministre du redressement etc. Etc. Va dans une déclaration grandiloquente nous expliquer que les plans sociaux vont se succéder ? Que c'est de la faute à Sarkozy (pour faire bref). Point n°2 tous les patrons vont pleurnicher (ils savent très bien faire) auprès de Hollande. Morale de l'histoire lors de la discussion du budget de 2013, la rigueur les impôts en plus, ce sera pour les particuliers, surtout les classes moyennes et pas les entreprises cqfd. Préparez vos chéquiers !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30189
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum