Naufrage en Italie : deux Français parmi les trois victimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Naufrage en Italie : deux Français parmi les trois victimes

Message  livaste le Sam 14 Jan - 19:24

Naufrage en Italie : deux Français parmi les trois victimes

Par L.D., le 14 janvier 2012 à 17h03 , mis à jour le 14 janvier 2012 à 19h56

Le Costa Concordia s'est échoué vendredi soir au large des côtes de la Toscan, avec 4200 personnes à bord. Le dernier bilan fait état de 3 morts, dont deux Français. Il y aurait en outre 70 disparus. Certains évoquent une erreur de navigation. Le commandant du navire a été incarcéré.


Le Costa Concordia, échoué depuis vendredi soir à quelques mètres des côtes italiennes. © LCI


Les trois personnes mortes apparemment par noyade dans le naufrage dans la nuit de vendredi à samedi d'un navire de croisière près de l'île toscane du Giglio, sont deux touristes français et un membre d'équipage péruvien, a indiqué l'agence Ansa, citant la justice locale. Le Costa Concordia, transportant 4.229 personnes dont une majorité de touristes italiens, français et allemands, a heurté vendredi soir un rocher alors qu'il navigait à proximité des côtes.

La justice italienne a par ailleurs annoncé samedi soir l'incarcération du commandant du navire de croisière Costa Concordia, Francesco Schettino, selon l'agence italienne Ansa. La décision a été prise au terme d'un interrogatoire de plusieurs heures du commandant.

Les corps des trois personnes se trouvent à la morgue d'Orbetello, ville située en face de l'île du Giglio, et le parquet a décidé leur autopsie, selon les autorités. Le préfet de la zone a donné un bilan de "trois morts certifiés", sans exclure des disparus. Pour l'heure, les autorités évoquent le chiffre de 70 personnes manquant à l'appel. Des sources sanitaires ont aussi comptabilisé une quarantaine de blessés dont deux graves.

Le préfet de Grosseto a souligné que le nombre de disparus "évoluait de façon continue et est en baisse constante". Par exemple, a-t-il dit aux journalistes, "quatre Américains ont été retrouvés, ils étaient hébergés sur l'île du Giglio par une personne qui les avait secourus". Il a indiqué que les autorités continuent de croiser les listes des passagers et membres d'équipage avec celles des secours pour "retrouver toutes les personnes répertoriées". Selon lui, "la générosité des habitants du Giglio a été grande et on doit donc faire une recherche en faisant du porte à porte".

Erreur de navigation ?

En attendant, le rapatriement des passagers rescapés se poursuivait samedi. Quelque 250 passagers du navire de croisière italien étaient attendus samedi en fin d'après-midi à Marseille. Le reste des "462 passagers français", dont le retour sur Marseille était initialement prévu dimanche, seront rapatriés ultérieurement "par avion spécial ou charter", a précisé le président de Costa Croisières France. Les cinq bus affrétés par le croisiériste sont attendus vers 19 heures au terminal des croisières de Marseille, où les passagers pourront bénéficier d'une cellule psychologique.

"C'est une tragédie pour Costa Croisières et c'est le premier accident de ce type depuis 26 ans que je suis dans la compagnie", a par ailleurs déclaré le patron du croisiériste, indiquant que 17 bateaux de sa compagnie parcourent les mers du globe tout au long de l'année. Le directeur de la compagnie, qui a mis en place un numéro d'urgence pour les familles (06.77.80.32.23), a affirmé qu'une enquête serait immédiatement lancée après "la phase de sauvetage" pour connaître les causes de l'accident. "C'est un accident rarissime", a confirmé sur place le directeur général adjoint de Costa Croisières France au micro de LCI, remerciant les autorités italiennes, et tout particulièrement le maire et les habitants de l'île de Giglio, pour leur accueil des naufragés.

Retse qu'avant même le début de l'enquête, de nombreux observateurs évoquent une grave erreur de navigation qui aurait amené le paquebot trop près des côtes. La réponse du croisiériste n'a pas tardé : un des dirigeants de l'armateur du Costa Concordia a ainsi nié samedi que le bateau ait dévié de sa trajectoire normale. "Il n'est pas correct de dire que le bateau était en dehors de sa route" habituelle, a déclaré aux journalistes Gianni Onorato, directeur général de Costa Crociere (Croisières Costa), interrogé dans le port de Santo Stefano pour savoir pourquoi le bateau se trouvait si près de l'île du Giglio. Le commandant du navire s'est également défendu : "Alors que nous naviguions en rythme de croisière, nous avons heurté un éperon rocheux. Selon la carte nautique, il y aurait dû avoir suffisamment d'eau en-dessous de nous", s'est défendu le commandant Francesco Schettino, interviewé par la télévision Tgcom24, avant son incarcération.

L'inclination du navire a empêché l'évacuation

Selon les témoignages de rescapés, l'évacuation est également mise en cause, certains accusant même l'équipage d'avoir mal géré la situation. Pour le directeur général de la compagnie, l'évacuation du bateau a été rendue plus difficile par l'inclinaison soudaine du navire, d'abord penché à 20 degrés et maintenant à 80. quand le navire "a heurté un rocher près de l'île, le commandant était sur le pont et a décidé de mettre le navire en sécurité, il a donné l'ordre d'évacuation mais malheureusement, l'inclination brutale et très rapide du paquebot, a interrompu le processus normal d'évacuation et l'embarquement sur les chaloupes".



Des Costa croisière, j'en vois passé quasiment tous les jours ( et nuits d'ailleurs ) ...
Et l'on apprend que l'équipage étant péruvien , les croisièristes ne comprenaient pas les ordres donnés par l'équipage !
Il en est de même sur les ferries de la Corsica Ferries , compagnie basée ele aussi en Italie ,mais qui fait des rotations quotidiennes de bord à bord , en France et qui reçoit , l4UE l'a exigé , des subventions de notre pays alors qu'il n'y a aucun Français dans l'équipage .


_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naufrage en Italie : deux Français parmi les trois victimes

Message  livaste le Lun 16 Jan - 22:43

Un enregistrement téléphonique accablant


lefigaro.fr
Mis à jour le 16/01/2012 à 23:03 | publié le 16/01/2012 à 22:56 Réagir

Une conversation entre une capitainerie du port et le commandant du Costa Concordia montre que ce dernier a refusé de remonter à bord pour évacuer les passagers.

L'enregistrement d'une conversation téléphonique enregistrée entre une capitainerie du port et le commandant du navire Costa Concordia risque d'accentuer les critiques faites à l'égard de ce dernier.Selon la retranscription de cette conversation, diffusée par l'agence de presse italienne Ansa, le capitaine a refusé de remonter à bord pour évacuer les passagers.

À 1h46 du matin, alors que des centaines de personnes doivent encore être évacuées, un officier de la capitainerie ordonne au commandant Francesco Schettino, joint sur son portable, de retourner sur le navire. «Maintenant vous allez à la proue, vous remontez par l'échelle de secours et vous coordonnez l'évacuation. Vous devez nous dire combien il y a encore de gens, enfants, femmes, passagers, le nombre exact dans chacune des catégories», indique la voix de l'officier dans l'enregistrement contenu dans l'une des boîtes noires, saisies par les enquêteurs.

«Maintenant vous retournez là haut»
«Que faites-vous? vous abandonnez les secours?», interroge l'officier. Schettino répond: «Non non je suis là, je coordonne les secours». L'officier reprend: «Commandant, c'est un ordre, c'est moi qui commande maintenant, vous avez déclaré l'abandon du navire, vous devez aller à la proue, remonter à bord et coordonner les secours». L'homme indique alors au commandant qu'«il y a déjà des cadavres». «Combien?» répond Schettino, qui se voit rétorquer: «C'est à vous de me le dire, que faites-vous? Vous voulez rentrer chez vous?», s'énerve l'officier. «Maintenant vous retournez là haut et vous nous dites ce que l'on peut faire, combien il y a de gens, quels sont leurs besoins», poursuit l'officier auquel le commandant assure qu'il va remonter à bord. Mais selon la capitainerie et de nombreux témoignages, il était déjà réfugié sur la rive avant minuit, peut-être dès 23h40.

En effet, dans un appel précédent, dès 00h42, le commandant lâche une phrase compromettante en parlant par téléphone avec la salle opérationnelle de la capitainerie: «Nous ne pouvons plus monter à bord car le navire est en train de se cabrer côté poupe (arrière)». «Commandant, vous avez abandonné le bateau?», demande alors d'un ton très surpris l'officier, auquel le commandant répond: «Non non, évidemment que non!»

Selon l'Ansa, l'enquête de la capitainerie de Livourne, coordinatrice des secours, montre par ailleurs qu'il y a eu une sorte de «mutinerie» de l'équipage qui a décidé l'évacuation avant un ordre formel du capitaine. En outre, contrairement aux premiers éléments recueillis, ce n'est pas une manoeuvre volontaire qui a fait échouer le navire tout près de la rive, sauvant la vie d'un bon nombre des plus de 4000 occupants du bateau, car les moteurs étaient complètement inondés et en avarie.
ce ne sera pas le héros de l'année !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naufrage en Italie : deux Français parmi les trois victimes

Message  livaste le Mar 17 Jan - 15:37

Naufrage du Costa Concordia: Cinq nouveaux corps retrouvés dans l'épave
10 commentaires
Créé le 17/01/2012 à 12h00 -- Mis à jour le 17/01/2012 à 16h03




Dernière info - 15h10: Cinq nouveaux corps ont été retrouvés dans l'épave du Costa Concordia

Cinq nouveaux corps ont été retrouvés ce mardi dans l'épave du Costa Concordia, a indiqué à Reuters un responsable des garde-côtes. Leur nationalité n'est pas encore connue.

Cette découverte porte à onze le nombre de personnes décédées dans le naufrage du paquebot de croisière, survenu vendredi soir. Le bilan pourrait cependant encore s’alourdir, 24 personnes manquant toujours à l’appel.

Une plainte déposée

Plus tôt dans la journée, les autorités italiennes avaient indiqué que 25 passagers et quatre membres d’équipage - dont le pianiste du bateau - étaient portées disparues : quatorze Allemands, six Italiens, quatre Français, deux Américains, un Hongrois, un Péruvien et un Indien. Les secouristes ont accéléré ce mardi leurs recherches désespérées pour retrouver ces disparus, utilisant même des micro-charges explosives pour se frayer des passages dans l'épave.


Par ailleurs, l’avocat de passagers français a ainsi annoncé ce mardi le dépôt d’une plainte contre le groupe Costa croisières, notamment pour non assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d’autrui et homicide involontaire.

La plainte doit être déposée dans l’après-midi, au parquet de Toulon. «Le commandant du navire n'était pas là, c'était la désorganisation complète, et là-dessus Costa Croisières devra donner des explications », a indiqué à l’AFP Me Frédéric Casanova. Ses clients, Tatiana et Patrice Vecchi, résidant à Cavalaire-sur-Mer (Var), ont par ailleurs lancé un collectif de victimes, qui devrait réunir une centaine de noms, selon l’avocat. Dimanche, un passager bordelais avait déjà fait part de son souhait de porter plainte contre le groupe Costa Croisières.

NKM propose l'expertise de la France

Au-delà du drame humain, les autorités italiennes craignent un désastre écologique, si les 2.380 tonnes d’hydrocarbure contenues dans le navire se déversent dans la mer. Ce mardi, la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a proposé à l'Italie l'expertise de la France dans le domaine de la lutte anti-pollution, pour prévenir le risque de marée noire

Le commandant Francesco Schettino a été arrêté et incarcéré au lendemain du drame. Il est accusé notamment d'avoir conduit le bateau trop près du Giglio pour faire plaisir à un membre d’équipage originaire de l’île, d'avoir tardé à donner l'alerte et abandonné le navire avant la fin des opérations de secours.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naufrage en Italie : deux Français parmi les trois victimes

Message  livaste le Ven 20 Jan - 9:30

Concordia:l’équipage accuse le capitaine
AFP Mis à jour le 20/01/2012 à 10:02 | publié le 20/01/2012 à 09:58
Figaro.fr
Des membres d'équipage philippins du Costa Concordia ont multiplié les témoignages accablants pour le commandant du bateau naufragé près de la petite île italienne du Giglio, depuis leur retour dans leur pays natal.

"
Notre capitaine a peut-être fait de son mieux mais il a également commis une grosse erreur", a déclaré Benigno Ignacio, un cuisinier du navire, au journal Philippine Daily Inquirer. "Sa faute est d'avoir abandonné le bateau alors que l'équipage, dont nous les Philippins, s'efforçait de sauver les passagers", a-t-il ajouté.

Eugen Pusyo, steward sur le Costa Concordia, estime que le commandant Francesco Schettino a sauvé des vies en amenant le bateau tout près du rivage après l'accident. Mais "il a commis l'erreur de quitter le navire immédiatement, bien avant que tous les passagers aient été évacués", souligne l'homme au Manila Bulletin. "Les passagers commençaient à paniquer et la plupart ne portaient pas de gilet de sauvetage", a-t-il ajouté, décrivant des scènes de chaos sur les ponts. "On avait l'impression d'être sur le Titanic (...). On a balancé quelques enfants dans les canots afin qu'ils puissent être sauvés", a précisé le steward.

Quelque 300 Philippins travaillaient à bord du navire de croisière, qui a fait naufrage il y a une semaine. Beaucoup sont rentrés chez eux hier. Des passagers rescapés ont raconté que nombre de chaloupes surchargées n'avaient pu être manoeuvrées qu'avec l'aide de serveurs ou de cuisiniers, des "anges philippins" disent certains survivants, transformés en marins improvisés. Onze personnes sont mortes et 24 sont portées disparues.

Le commandant, accusé d'homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon de navire, est assigné à résidence à son domicile à Meta di Sorrento, au sud de Naples, sur la côte amalfitaine.

On parle beaucoup du capitaine , et certes avec raison , cependant n'oublions pas qu'il y avait à bord ,un second , des officiers qui semblent s'être sauvés eux mêmes également .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naufrage en Italie : deux Français parmi les trois victimes

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum