Égypte: les Frères musulmans en tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Égypte: les Frères musulmans en tête

Message  livaste le Mer 30 Nov - 11:18

Égypte: les Frères musulmans en tête
AFP Mis à jour le 30/11/2011 à 10:43 | publié le 30/11/2011
Figaro.fr
L'influent mouvement des Frères musulmans arrive en tête au premier tour des législatives historiques clôturé aujourd'hui, selon des premières estimations rapportées aujourd'hui par la presse. "Les islamistes et les libéraux en tête, recul des anciens partis", titre le quotidien gouvernemental Al Ahram, au lendemain de deux jours de vote marqués par une participation sans précédent pour les premières législatives organisées après la chute du président Hosni Moubarak en février.

La façade politique des Frères musulmans, "le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) et le parti salafiste Al Nour (fondamentaliste musulman) viennent en tête dans six gouvernorats", des neuf concernés dans le premier tour devançant le Bloc égyptien, une coalition de partis laïques, selon le journal. Le vote de lundi et mardi concerne le tiers des gouvernorats du pays le plus peuplé du monde arabe (plus de 80 millions d'habitants), dont la capitale Le Caire et la deuxième ville d'Egypte, Alexandrie.

Le scrutin, organisé sur trois phases, s'étalera dans les autres régions jusqu'au 11 janvier pour l'Assemblée du peuple (députés) et jusqu'au 11 mars pour la Choura (chambre haute consultative). "Dans plusieurs circonscriptions, notamment dans les zones rurales, les islamistes semblent arriver en tête, alors que leurs chances s'amenuisent dans les grandes villes", écrit le journal.

Des plaintes contre les Frères musulmans

"Les premiers signes montrent que le PLJ est crédité de 47% des voix tandis que le Bloc Egyptien remporterait 22%", d'après Al Chourouq (indépendant).
Selon Al Masri al Yom (indépendant), les premières estimations montrent également le PLJ en tête, tandis que les salafistes et les libéraux se disputent la deuxième place. De son côté, le quotidien gouvernemental Al Akhbar affirme que des plaintes ont été déposées contre des "tentatives des Frères musulmans et des salafistes d'influencer les électeurs".

Al Chourouq fait état également de tentatives d'intimidation à Louxor (Haute-Egypte) et Assiout, dans le sud du pays, où les islamistes ont "menacé de déclarer infidèle toute personne votant pour le Bloc Egyptien", dont le magnat copte Naguib Sawiris est le chef de file. Le premier tour, salué comme un "test de la démocratie" réussi, s'est achevé hier soir sans accroc, après deux semaines de manifestations massives hostiles aux militaires émaillées d'affrontements meurtriers.

Pauvres Egyptiens qui vont passer du " printemps " au long , très long hiver islamiste !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Égypte: les Frères musulmans en tête

Message  livaste le Dim 4 Déc - 12:28

Élections en Égypte : le 1er tour pour les islamistes
Mots clés : Législatives, Participation, Islamistes, EGYPTE, LE CAIRE

Par lefigaro.fr
Mis à jour le 04/12/2011 à 12:16 | publié le 03/12/2011 à 11:20

Figaro.fr

Les listes des partis islamistes, dont les Frères musulmans, ont remporté plus de 65% des voix au premier tour des législatives en Égypte. La participation, elle, a été record, à plus de 62%.

• Les islamistes remportent le 1er tour des législatives

Samedi déjà, ils avaient assuré avoir remporté plus de 70% des suffrages sans apporter le moindre chiffre officiel. C'est désormais chose faite : Youssri Abdel Karim, secrétaire général de la Haute commission électorale,a indiqué dimanche matin que les listes des partis islamistes, dont les Frères musulmans, ont remporté plus de 65% des voix au premier tour des législatives en Égypte.

La confrérie des Frères musulmans est créditée de 36,62% des voix et les salafistes - fondamentalistes musulmans du parti Al-Nour - dont elle s'efforce de se démarquer la talonne avec 24,36% des voix. Une troisième liste islamiste, celle du Wassat, modéré, remporte 4,27% des suffrages. Un tel résultat conforte le succès des islamistes en Afrique du Nord après la Tunisie et, tout récemment, le Maroc.

» Égypte : vers une victoire électorale des islamistes

Désormais, une bataille se profile au sein de ce camp islamiste pour le deuxième tour organisé dans un tiers des gouvernorats.

La perspective d'avoir un Parlement dominé par des islamistes, dont beaucoup sont issus de groupes ultra-conservateurs, provoque l'inquiétude des milieux politiques laïques, ainsi que de la communauté chrétienne copte (6% à 10% de la population). Les partis islamistes se sont donc efforcés ces dernières heures de dissiper ces inquiétudes. «Les vainqueurs, individus et listes, doivent réaliser qu'un parti ou quelques partis seuls ne pourront pas redresser le pays et qu'il n'y a pas d'alternative à un consensus national basé sur les intérêts de l'Égypte», a déclaré le numéro deux des Frères musulmans, Khairat al-Chater. Le porte-parole d'Al-Nour, Mohamed Nour, a lui lancé un message d'apaisement aux Coptes, qui se disent discriminés dans la société égyptienne majoritairement musulmane. «Toucher un cheveu de la tête d'un Copte est contraire à notre programme», a-t-il déclaré.

Mais certains n'ont pas caché que leurs scores élevés les mettaient aussi en position de faire prévaloir leurs idées. Hazem Abou Ismaïl, un salafiste candidat à la future présidentielle sous l'étiquette d'«indépendant», a ainsi estimé que le gouvernement devrait «créer un climat pour faciliter» le port du voile.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, s'est réjoui ce samedi de ces premières tendances de résultat. «Cela signifie un soutien de plus en plus important aux questions palestiniennes», a déclaré à l'Agence France-Presse le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum.

Le futur Parlement, qui sera issue des élections, devra nommer une commission chargée de rédiger la future Constitution, une mission essentielle pour définir l'équilibre des pouvoirs après le renversement du président Hosni Moubarak en février et la prise du pouvoir par un Conseil militaire.

• Un taux de participation record
Avec un taux de 62%, la participation aux premières élections législatives de l'après-Moubarak, dont la première phase s'est déroulée lundi et mardi, est la plus élevée que l'Égypte ait connue «depuis les pharaons jusqu'à aujourd'hui», a affirmé le président de la Haute commission électorale (HCE), Abdel Moez Ibrahim.

» Les Égyptiens prennent les urnes d'assaut

• Le gouvernement de «salut national» investi d'ici à mercredi
Après la démission du gouvernement égyptien le 21 novembre suite à des affrontements meurtriers place Tahrir, au Caire, les autorités ont fait savoir qu'une dizaine de ministres du gouvernement démissionnaire allaient conserver leur portefeuille au sein du gouvernement de «salut national» que le nouveau premier ministre, Kamal el-Ganzouri, est en train de former.

Le chef du gouvernement «espère achever les consultations pour la composition du gouvernement dimanche» et il «exprime l'espoir que la prestation de serment aura lieu d'ici mercredi» devant le chef du Conseil militaire au pouvoir, le maréchal Hussein Tantaoui, a rapporté dans la nuit de samedi à dimanche l'agence officielle Mena. La formation du gouvernement, attendue depuis mercredi dernier, a été «retardée en raison de changements dans les nominations», selon l'agence.

(Avec AFP)


et voilà , le sort des femmes est scellé affraid

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Égypte: les Frères musulmans en tête

Message  Invité le Dim 4 Déc - 13:38

chassez le naturel il revient au galop.. pour maintenir un semblant de liberté il leur faut un dictateur... malheureusement, ils préfèrent virer le semblant de liberté pour rentrer dans l'absence de liberté en votant pour les islamistes. c'est leur choix.Mais qu'ils ne viennent pas se plaindre que leur taux de touristes baisse drastiquement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Égypte: les Frères musulmans en tête

Message  livaste le Dim 4 Déc - 15:51

c'est vrai que les touristes auront intérêt à éviter cette destination ,mais ce n'est pas le plus grave , ils iront ailleurs ( pas ici s'il vous plaît ) , ce sont les femmes que je plains le plus .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Égypte: les Frères musulmans en tête

Message  livaste le Lun 5 Déc - 22:19

Egypte : "Les Frères musulmans perdraient leur crédibilité avec les salafistes"

Par Fabrice Aubert , le 05 décembre 2011 à 13h46 , mis à jour le 05 décembre 2011 à 17h06

Dossier : Crise en Egypte

INTERVIEW - Qui sont les salafistes qui ont obtenu un quart des voix lors de la première phase des législatives ? Quel est leur programme ? Quelle peut être l'attitude des Frères musulmans à leur égard ?

Les réponses de TF1 News avec Jean-Noël Ferrié, directeur de recherches sur l'Egypte au CNRS.


Actuellement détaché au centre Jacques Berque de Rabat, Jean-Noël Ferrié est directeur de recherches sur l'Egypte au CNRS. Il est notamment l'auteur de L'Egypte entre démocratie et islamisme - Le système Moubarak à l'heure de la succession (Editions Autrement, 2008).



TF1 News : Qui sont les salafistes d'Al-Nour, qui ont obtenu presque un quart des voix lors de la première phase des législatives ?


Jean-Noël Ferrié : Ce sont des islamistes bien plus rigoristes que les Frères musulmans. Ils rajoutent ainsi plusieurs couches dans leur pratique de l'islam : application stricte de la charia, longue barbe et port de l'habit traditionnel pour les hommes, port du niqab pour les femmes alors que les Frères musulmans se contentent du voile. Ils sont aussi dépositaires d'une volonté d'ordre important.
S'ils étaient majoritaires, cela serait inquiétant car leur rigorisme serait intrusif pour tout le monde, notamment pour les minorités religieuses comme les coptes. Mais il ne faut cependant pas les assimiler à des terroristes. Sauf leur volonté de rigorisme, ils n'ont rien à voir avec les salafistes algériens (ndlr : qui sont à l'origine de la création d'Al-Qaïda au Maghreb islamique).

TF1 News : Les Frères musulmans ne semblent pas prêts à s'allier avec eux, mais plutôt avec les partis libéraux et laïcs. Pourquoi ?

J.-N. F. : Cette alliance arrangerait tout le monde. Les partis libéraux et laïcs ont en effet une base religieuse et ils ont envie d'être au gouvernement. Ils ont donc tout intérêt à s'allier avec les Frères musulmans. Et ceux-ci n'ont pas envie d'être liés aux salafistes, aussi bien pour des raisons internes qu'externes. S'ils acceptent une coalition avec les salafistes, ils seront soumis à des surenchères politiques en Egypte même. Un exemple : les salafistes veulent séparer les femmes et les hommes sur les plages. Cela serait un coup mortel pour le tourisme. Et à l'étranger, ils perdraient la respectabilité qu'ils ont acquise et dont ils espèrent profiter.

TF1 News : Sur le plan diplomatique justement, l'arrivée au pouvoir d'un gouvernement islamiste peut-elle remettre en cause le traité de paix avec Israël ?

J.-N. F. : Les Frères musulmans n'ont aucun intérêt à remettre en cause ce traité de paix, qui, au-delà de la région, est aussi et surtout l'un des fondamentaux de la stabilité de l'Egypte. En revanche, il faut s'attendre à un refroidissement très net des relations entre les deux pays et à une situation d'une grande rigueur.



Second tour de la première phase
Lundi et mardi se déroule le second de la première phase des législatives, entamées fin novembre. Une vingtaine de sièges sont encore à pourvoir au scrutin uninominal dans un tiers des gouvernorats d'Egypte (dont Le Caire et Alexandrie, les deux plus grandes villes du pays). Ces élections se poursuivront à ce rythme pendant plusieurs semaines.

Par Fabrice Aubert le 05 décembre 2011 à 13:46

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Égypte: les Frères musulmans en tête

Message  livaste le Dim 18 Déc - 20:43

Les Frères musulmans obtiennent 40% des voix en Egypte

Le Parti Liberté et Justice, émanation politique des Frères musulmans, a obtenu environ 40% des voix lors de la deuxième phase des élections législatives en Egypte, a-t-on appris dimanche auprès du FJP.

La liste de cette formation avait remporté environ 37% des suffrages lors de la première des trois phases du premier scrutin libre organisé dans ce pays depuis la chute, le 11 février, du président Hosni Moubarak. La troisième et dernière phase aura lieu dans la première quinzaine de janvier.

à suivre donc parce que cela promet !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Égypte: les Frères musulmans en tête

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum