L'Europe telle que la souhaite Angela Merkel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Europe telle que la souhaite Angela Merkel

Message  livaste le Mer 16 Nov - 14:31

L'Europe telle que la souhaite Angela Merkel


Par Patrick Saint-Paul
Mis à jour le 16/11/2011 à 10:02 | publié le 15/11/2011 à 09:59

Le CDU d'Angela Merkel s'est rangé en ordre de bataille derrière sa championne lors du congrès annuel, qui s'est achevé mardi soir à Leipzig.

Figaro.fr

La chancelière a appelé mardi, devant le congrès de la CDU, au renforcement de la discipline budgétaire dans l'Union.

Angela Merkel a pris des accents churchilliens pour mobiliser le parti conservateur derrière sa politique de sauvetage de la zone euro. À l'instar de Konrad Adenauer ou Helmut Kohl, qui avaient fait de la CDU le parti de la construction européenne, la chancelière allemande a lié son destin politique à celui de l'Europe. Sans enthousiasme, mais conscient de l'absence d'alternative, son parti s'est rangé en ordre de bataille derrière sa championne lors du congrès annuel, qui s'est achevé mardi soir à Leipzig.

La voix des rebelles du parti, sceptiques face à la «trop grande solidarité» de l'Allemagne vis-à-vis des pays de la zone euro en difficulté, n'a guère porté. Les quelque 1.000 délégués auront surtout retenu les paroles de Volker Kauder, le patron des députés conservateurs au Bundestag, pour lequel «l'Europe parle allemand tout à coup». «Pas à travers la langue, mais dans l'acceptation des idées politiques pour lesquelles Angela Merkel se bat avec tant de succès, a-t-il dit, applaudi à tout rompre. L'Allemagne continuera d'être le moteur de l'Europe. Nous continuerons le combat pour la compétitivité et à créer des emplois.»

Réforme des traités
Dopée par le soutien de son parti, Merkel sort renforcée du congrès pour repasser à l'offensive sur son nouveau cheval de bataille: la réforme des traités européens. «L'heure est venue pour une percée vers une nouvelle Europe», a-t-elle insisté, prévenant que l'UE connaît «l'une des heures les plus difficiles depuis la Seconde Guerre mondiale et peut-être même la plus difficile». «Chaque génération a son défi politique», juge la chancelière, rappelant que la génération du chancelier d'après-guerre Konrad Adenauer avait construit l'Europe et celle d'Helmut Kohl l'unité allemande et européenne. «L'euro est bien plus qu'une monnaie, c'est le symbole d'un demi-siècle de paix, de liberté et de bien-être social», a-t-elle souligné.

La nouvelle Europe de Merkel est résumée à grands traits dans la résolution adoptée à une majorité écrasante par le congrès du parti. Le parti, et bientôt Berlin, y appelle à un changement des traités pour y inscrire de manière plus coercitive la discipline budgétaire, avec des sanctions automatiques et la possibilité de porter plainte devant la Cour de justice européenne (CJE) contre les contrevenants aux règles d'orthodoxie budgétaire.
Le parti de la chancelière réclame la nomination d'un commissaire aux Finances, chargé de veiller à la discipline budgétaire au sein de la Commission européenne. L'adoption de la règle d'or doit être un préalable à l'entrée de tout nouveau membre au sein de la zone euro. La CDU propose aussi que les pays qui ne peuvent plus respecter les critères de stabilité puissent décider de quitter volontairement la zone euro, tout en restant membres de l'UE. Sur un volet politique, les conservateurs allemands souhaitent aussi une Europe «moins bureaucratique». Ils veulent que le président de la Commission européenne soit élu directement au suffrage universel. Le Parlement européen doit fonctionner sur un mode bicaméral, avec une Chambre haute. Et la Commission européenne doit à l'avenir fonctionner comme un véritable gouvernement européen aux pouvoirs élargis, grâce au transfert de pouvoirs nationaux supplémentaires.

Face à la grogne de certains Allemands lassés des politiques budgétaires laxistes de certains partenaires européens, Merkel a réaffirmé: «Si l'Europe va mal, l'Allemagne va mal». «Neuf millions d'emplois dépendent directement» des 60% d'exportations allemandes destinées aux 27 pays de l'UE. «Nous savons tous que nous n'avons pas le choix», concède Jürgen Dierks, un délégué de Basse-Saxe. Et d'ajouter: «Si l'euro échoue, il entraînera Merkel dans sa chute.» Mais si la chancelière parvient à donner un nouvel élan à une Europe au visage plus germanique, elle sera difficile à battre aux élections législatives de 2013.

"Mais si la chancelière parvient à donner un nouvel élan à une Europe au visage plus germanique,"
Tout un programme !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Europe telle que la souhaite Angela Merkel

Message  livaste le Mer 16 Nov - 14:33

J'ai trouvé un commentaire interessant .

Concernant la discipline budgetaire ( qui est necessaire, j'en convient ), faudra constater si l'Allemagne se l'applique à elle-meme le jour notre voisin d'outre-Rhin sera en recession.

De plus, il faut arreter de faire l'apologie du "modèle allemand" en faisant l'impasse sur la face cachée de la sociètè allemande, avec plus de travailleurs pauvres qu'en France mais aussi une "recession demographique" continue, d'année en année et dont l'un des effets est que l'offre immobillière dans certaines villes est supérieure à la demande.

Politiquement, la chancelière et sa coalition ont perdu les dernières elections locales dans les "Landers" et il n'est pas certains que Mme Merkel soit en position favorable pour les prochaines elections federales.

De plus, la France n'a pas pu compter diplomatiquement sur une soutien allemand pour notre engagement en Libye ( contrairement à nos amis et alliés britanniques, qui ont pris les memes risques ) et cela montre l'insignifiance diplomatique allemande en dehors de l'Union Européenne.

D'un point de vue des etat-membres de l'Union Européenne, il n'est pas certains que le diktat franco-allemand mais surtout allemand soit perçu de manière favorable dans les mois qui viennent et pas uniquement en Grece, parce que c'est le pays le plus faible et qu'il fallait en faire un exemple pour les autres.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Europe telle que la souhaite Angela Merkel

Message  Invité le Mer 16 Nov - 17:54


De plus, il faut arreter de faire l'apologie du "modèle allemand" en faisant l'impasse sur la face cachée de la sociètè allemande, avec plus de travailleurs pauvres qu'en France mais aussi une "recession demographique" continue,

100% d'accord.

Pas d'accord par contre sur ce qui est écrit sur la politique étrangère, ni sur le "diktat franco-allemand" qui est en fait un diktat "germano-allemand"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Europe telle que la souhaite Angela Merkel

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum