Sarkozy clôt le G20 : les décisions prises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sarkozy clôt le G20 : les décisions prises

Message  livaste le Ven 4 Nov - 14:44

Sarkozy clôt le G20 : les décisions prises
Par Jessica Dubois, le 04 novembre 2011 à 14h54 , mis à jour le 04 novembre 2011 à 15h36

Les sujets de la reforme du système monétaire international, et l'apport de la Chine à la croissance mondiale ont évolué dans le bon sens aux yeux du président de la République qui présidait le G20, à Cannes, jeudi et vendredi.


Les premiers propos de Nicolas Sarkozy, lors de sa conférence de presse de clôture du G20, vendredi en début d'après-midi, furent pour la Grèce et l'Italie, à l'image des priorités de ce sommet. Il a salué l'Italie pour avoir accepté la supervision du Fond monétaire international (FMI) et de la commission européenne.

Le FMI voit ses moyens renforcés : "Les engagements ont été pris pour renforcer les moyens du FMI", mais les décisions sur les moyens de le faire seraient prises en février, ausun n'accord n'ayant été fait sur la formule à adopter. L'objectif est que l'institution financière puisse "remplir son rôle de rempars contre le srisques systémiques".

La croissance mondiale entre les mains de la Chine et de l'Allemagne : Concernant la relance de la croissance mondiale, autre dossier du G20, le président de la République a précisé que l'on ne disposait pas "des marges de manoeuvre des G20 de 2009 et 2010". "Les pays dont la situation budgétaire est solide - la Chine et l'Allemagne - sont prêt à prendre de nouvelle smesures en faveur de la croissance". Ces mesures n'ont pas été détaillé lors de ce sommet.

Quant aux pays avec des excédents extérieurs importants - la Chine étant visée - il est prévu qu'ils augmentent leur demande intérieure et qu'ils laissent plus flotter leur monnaie. La Chine est depuis longtemps sous le feu des critiques, notamment américaines, pour sous-évaluer sa monnaie, afin de favoriser ses exportations.

Une meilleure protection sociale pour tous : Nicolas Sarkozy s'est également félicité de la mise en place d'un "socle de sécurité sociale" dans tous les pays membres du G20. "La protection sociale est favorable et pas contradictoire avec la croissance", a-t-il commenté. Ce thème a été abordé lors d'une rencontre du B20 (B comme business), qui regroupait les grands syndicats patronaux des pays membres du G20 et le L20 (L comme Labour, travail en anglais), qui regroupait les syndicats de ces mêmes pays.

Les banques "too big to fail" surveillées : "Le Conseil de stabilité financière (FSB) va publier la liste de 29 grandes banques systémiques", c'est à dire les banques dont une faillite serait un risque pour l'économie mondiale. Ces 29 banques - dont quatre françaises : BNP-Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Banque Populaire - verront leurs comptes être épluchés par le FSB, l'instution financière créée lors du G20 d'avril 2009, à Londres. Ces banques devront avoir un ratio fonds propres sur bilan supérieur aux autres banques.

Le FSB (pour Financial stability board), dont le nouveau président a été nommé lors du sommet - le gouverneur de la Banque centrale canadienne, Mark Carney remplace Mario Draghi, depuis trois jours à la tête de la banque centrale européenne (BCE) - verra son pouvoir renforcé, "pour assurer la mise en oeuvre des décisions du G20". Cette institution deviendra "une véritable organisation financière".

Les paradis fiscaux menacés : Le FSB doit également publier lors de tous les sommets du G20, une liste de pays ne respectant pas leurs engagements en terme de transparence fiscale. Cette liste est composée aujourd'hui de "onze pays que nous estimons être des paradis fiscaux" a indiqué Nicolas Sarkozy. S'ils ne s'engagent pas à sortir de cette liste, ces pays "seront mis au ban de la comunauté internationale" s'est engagé le président de la République.

Un plus grand contrôle des flux de capitaux : "Le contrôle des capitaux peut s'avérer nécessaire comme mesure de stabilisation", a décrit Nicolas Sarkozy. La monnaie chinoise notamment, le yuan, devrait être inclu dans les monnaies constituant les DTS, ces paniers de monnaies dont dispose le FMI comme monnaie de reserve.



Par Jessica Dubois le 04 novembre 2011 à 14:54

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27570
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy clôt le G20 : les décisions prises

Message  gabard le Sam 5 Nov - 11:19

J'en tire les conclusions qu'en réalité aucune décision concrète et immédiate n'a été prise lors de ce sommet des 20 pays les plus riches, mais je pense qu'étant donné que le G20 n'a aucune existence légale cela peut s'avérer normal.

Je puis me tromper bien sûr, mais à chacun d'apporter des arguments sur ce sommet !

avatar
gabard
sympathisant

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 67
Date d'inscription : 02/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum