Italie : Les dernières frasques de Silvio Berlusconi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Italie : Les dernières frasques de Silvio Berlusconi

Message  livaste le Dim 18 Sep - 17:25

Italie : Les dernières frasques de Silvio Berlusconi
Le Point.fr - Publié le 18/09/2011 à 16:48 - Modifié le 18/09/2011 à 17:33

De nouvelles révélations accablent le président du Conseil, qui crie au complot.


Silvio Berlusconi aurait confié en plaisantant à une jeune femme qu'il exerce la fonction de Premier ministre "pendant son temps de loisir".


Silvio Berlusconi fait l'objet de nouvelles révélations embarrassantes dimanche dans la presse italienne sur l'organisation de soirées avec des jeunes femmes aux prestations tarifées. En pleine crise de la dette, alors que le Parlement vient d'approuver un programme d'austérité draconien dénoncé par l'opposition, le président du Conseil est ébranlé par un nouveau scandale de moeurs impliquant un homme d'affaires, Giampaolo Tarantini. Celui-ci est soupçonné de lui avoir fourni des prostituées afin d'obtenir des contacts haut placés et des contrats avec des géants du secteur public comme Finmeccanica (armement, ferroviaire).

Dans un extrait publié par le Corriere della Sera, Berlusconi, 74 ans, se vante d'avoir fait la fête au champagne jusqu'aux premières lueurs de l'aube dans une discothèque de Milan et d'avoir obtenu le numéro de téléphone de huit femmes. "Si tu as une, deux, trois filles à amener, ne les choisis pas trop grandes (...) parce qu'on n'est pas immenses", déclare encore le président du Conseil dans une conversation avec Tarantini. Dans un autre extrait rapporté par tous les grands quotidiens, Berlusconi confie en plaisantant à une jeune femme qu'il exerce la fonction de Premier ministre "pendant son temps de loisir".

"Soirées conviviales" (Berlusconi)

L'opposition de centre gauche s'est immédiatement demandé comment un pays confronté à une grave crise de la dette pouvait s'offrir d'être dirigé par un homme qui gouverne pendant ses loisirs. "Existe-t-il un seul motif compréhensible aux yeux du monde pour que Berlusconi reste au pouvoir ?" s'est interrogé Pier Luigi Bersani, le chef du Parti démocrate. Les partisans de Gianfranco Fini, ancien allié de Berlusconi, ont réclamé la formation d'un nouveau gouvernement tandis que l'Italie des Valeurs, le parti centriste de l'ancien juge Antonio Di Pietro, appelle à des élections anticipées.

Pour Silvio Berlusconi, il s'agit là, après le "Rubygate", d'un nouveau complot de magistrats "communistes" et "anti-italiens" pour le mettre dans l'embarras. Dans une lettre au quotidien Il Foglio, publiée sur le site internet de ce journal conservateur, Silvio Berlusconi affirme qu'il n'a pas à avoir honte de quoi que ce soit. Son avocat a assuré récemment que le président du Conseil ignorait tout lien entre Tarantini et des faits de prostitution et affirmé qu'il n'y avait rien de scandaleux à propos des soirées "conviviales" organisées dans ses résidences privées.

Un silence acheté ?

La justice soupçonne en outre le président du Conseil d'avoir acheté le silence de Giampaolo Tarantini 850 000 euros. Berlusconi doit être entendu prochainement comme "victime" par le parquet de Naples. Il a déjà expliqué au magazine Panorama avoir simplement aidé un ami dans la difficulté.

Face à ces révélations, le camp Berlusconi ne s'est pas démonté. Angelino Alfano, le secrétaire général du parti du Cavaliere, s'est en outre dit "convaincu que (la droite) peut gagner les élections de 2013" à condition qu'elle s'adresse "aux non-votants et aux indécis pour leur expliquer (son) projet et dire ce que ferait à l'inverse la gauche".


Ne rions pas , nous Français , il s'en est fallu de peu qu'on ait un président aussi porté sur le sexe !!! Very Happy

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : Les dernières frasques de Silvio Berlusconi

Message  livaste le Mer 21 Sep - 9:28

«Ne les choisis pas trop grandes»
Berlusconi, empêtré dans ses affaires de prostitution, est mis en difficulté par de nouvelles publications.


s
Par ERIC JOZSEF Rome, de notre correspondant

Jusqu’en août, l’Italie en était restée à l’image d’un président du Conseil lançant aux jeunes femmes invitées dans sa piscine privée : «En avant, suivante !» Puis, le pays a découvert, à l’occasion d’écoutes téléphoniques ordonnées par la justice, un Silvio Berlusconi vomissant son «pays de merde». A présent, c’est encore un autre Cavaliere qui vient d’apparaître aux Italiens, éclaboussé cette fois par une série de scandales de prostitution. Les révélations qui viennent d’être publiées presque in extenso par la presse transalpine sont accablantes. On y découvre en passant que Berlusconi «est Premier ministre à ses heures perdues».

En pleine crise économique et alors que la Péninsule est en ligne de mire des marchés, Silvio Berlusconi, 74 ans, apparaît avant tout comme obsédé par le sexe et ses «petites gamines» qui le rejoignent régulièrement en Sardaigne, à Rome, ou dans sa luxueuse villa lombarde d’Arcore. «Qui m’amènes-tu ce soir ?» s’enquiert-il au téléphone auprès de Gianpaolo Tarantini, un homme d’affaires qui lui aurait fourni une trentaine de jeunes prostituées et qui se retrouve au centre de l’accusation des parquets de Naples et Bari. «Ne les choisis pas trop grandes parce qu’on est petits», exige le chef du gouvernement qui, dans une autre conversation, précise : «Deux filles par personne […] puis, on se les prête. La chatte doit tourner.»

Faveurs. Le lendemain du jour de l’an, Silvio Berlusconi se félicite : «Hier soir, elles faisaient la queue devant ma chambre. Il y en avait onze. Je ne m’en suis fait que huit parce que je n’en pouvais plus.» A l’autre bout du fil, Tarantini ne manque pas de le flatter : «Mais qu’est-ce que vous faites aux femmes ? Je n’ai jamais vu personne qui les rende aussi folles.» Le jeune proxénète présumé est aujourd’hui en prison, accusé par le parquet de Bari d’avoir organisé 21 parties fines entre septembre 2008 et mai 2009. En échange de ces services rendus, «Gianpi» Tarantini aurait demandé des faveurs pour s’adjuger des marchés, notamment auprès du géant industriel Finmeccanica. Mais à Naples, il est aussi soupçonné, avec un autre homme d’affaires sulfureux, d’avoir fait chanter le Cavaliere, qui leur aurait versé 800 000 euros.

C’est dans ce contexte que les juges de Naples ont convoqué la «victime» présumée, Berlusconi, qui devait être entendu comme témoin. Celui-ci a répondu qu’il n’avait pas l’intention de tomber dans le «piège» des magistrats et que l’argent versé à Gianpaolo Tarantini visait uniquement à aider un ami «avec une femme et des enfants dans le besoin». Il avait jusqu’à dimanche soir pour se présenter au tribunal. Les juges napolitains pourraient demander qu’il soit accompagné par les carabiniers jusque dans leurs bureaux. Reste que l’hypothèse est peu probable. L’effet des nouvelles révélations est en tout cas désastreux pour le président du conseil, dont la cote de popularité est tombée à son plus bas niveau, avec seulement 24% d’opinions favorables.

Embarras. L’opposition dans son ensemble réclame la démission immédiate de Berlusconi. Dans son propre camp, certains dirigeants, comme les anciens ministres de l’Intérieur Giuseppe Pisanu et Claudio Scajola, lui demandent «un geste de responsabilité». Les alliés de la Ligue du Nord aussi ne cachent plus leur embarras. Mais le Cavaliere n’entend pas céder. «Je vais très bien, c’est vous qui avez des sales mines», a-t-il lancé hier aux journalistes devant le palais de justice de Milan, où il assistait à son procès pour corruption de témoin - le procès Mills dans lequel il pourrait être relaxé l’an prochain pour prescription - afin, vraisemblablement, de montrer qu’il ne fuyait pas la justice.

Silvio Berlusconi sait qu’il dispose encore d’une petite majorité au Parlement et entend aller jusqu’au bout de la législature, au printemps 2013. Il compte notamment sur la faiblesse de l’opposition de gauche, elle aussi empêtrée dans un scandale de pots-de-vin. «Si vous croyez que je vais être impressionné par ces nains», aurait-il lâché.

Dans l’immédiat, sa majorité envisage de présenter un texte limitant les écoutes téléphoniques et leur publication dans la presse, en mettant en avant qu’aucun autre chef de gouvernement dans le monde n’a subi une telle violation de sa vie privée. Sur les sites de certains journaux, même ses dialogues audio avec Tarantini et Lavitola sont en ligne. Et si les parquets de Bari et Naples ont veillé à retirer les passages les plus graveleux et embarrassants d’un point de vue diplomatique, il n’est pas exclu que certains commentaires sulfureux dans la centaine de milliers d’écoutes téléphoniques soient rendus publics. Alors que l’Italie a besoin de l’Allemagne pour faire face à l’attaque des marchés, le journal de gauche Il Fatto a avancé que Berlusconi avait émis une appréciation toute personnelle d’Angela Merkel : «Un gros cul imbaisable.»

Je ne prends pas sa défense , cependant il ets vrai qu'il doit être le seul chef d'état mis sur écoutes !

Si tous les présidents , rois , princes , étaient mis sour écoutes , si ces écoutes étaient divulguées dans la presse , je pense qu'on aurait de quoi s'horrifier ..

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : Les dernières frasques de Silvio Berlusconi

Message  Invité le Mer 21 Sep - 9:59

ils attendent quoi pour le faire sauter? Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : Les dernières frasques de Silvio Berlusconi

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum