Fillon sauve l'Union de la gauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fillon sauve l'Union de la gauche

Message  Jeanclaude le Sam 23 Juil - 17:48

Fillon sauve l'Union de la gauche

P.Cohen

On n'est pas là pour voir le défilé, a chanté Eva Joly, provoquant une attaque dérisoire du Premier ministre. Dont le principal effet est d'avoir ressoudé une gauche que les propos de la candidate écologique avaient gêné au plus haut point...

ls étaient bien embêtés, les Aubry, Hollande, et même Mélenchon après la sortie d'Eva Joly sur le 14 juillet. Sans parler de Ségolène Royal, qui avait proposé de mobiliser l'armée à des fins d'éducation ou de rééducation...

Zapper le défilé au lendemain de la mort de 7 soldats français, comparer l'armée française à celle de la Corée du Nord, voilà qui était quelque peu gênant pour ceux qui se préparent à exhumer l'union de la gauche. La proposition était non seulement incongrue dans le contexte des conflits en Afghanistan et en Lybie (qu'Eva Joly a soutenus ).

On en était là, à naviguer entre les silences gênés et les réserves d'usage, lorsque François Fillon a saisi la ball(trapp ?) au bond avec sa saillie sur « cette dame (qui, ndlr) n’a pas une culture très ancienne de la tradition française, de l’Histoire française et des valeurs françaises ».

Très logiquement, l'ensemble des chefs de la gauche a embrayé et les réserves ou les moues gênées se sont transformées vite fait en une solidarité sans failles.

Et Boby Lapointe (On n'est pas là pour se faire engueuler, on est là pour voir le défilé) s'efface devant le poète enterré à Sète. Là haut sur son petit nuage, Georges Brassens, qui ne pouvait deviner l'existence de Dieu, doit avoir chaud au coeur : le 14 juillet 2011 a été l'occasion d'un hommage inattendu à l'une de ses chansons les plus connues... Very Happy Very Happy Very Happy

Les propos du Premier ministre ont immédiatement été mis en rapport avec la binationalité d'Eva Joly.

Pire, le Premier ministre a donné l'impression - même si ce n'est pas forcément ce qu'il a voulu dire - qu'il consacrait l'existence, en quelque sorte, de deux catégories de Français, les plus anciens capables de transmettre son histoire et les plus récents qui la comprendraient mal.

Or, on trouve évidemment des Français dits « de souche » insensibles à l'histoire de France autant que des étrangers pénétrés de notre sensibilité nationale.

En tout cas, cette passe d'armes nous a replongés illico dans le fameux débat foireux sur l'identité nationale dont chacun a été pourtant bien content de se débarrasser, à droite comme à gauche.

Gardons-nous bien d'y revenir sur le fond : l'identité nationale est un vrai sujet, car la France de 2011 n'est pas celle de 1960, et cette évolution comporte de nombreuses conséquences dont il faudrait discuter. Mais pas dans les termes où elle a été posé par Nicolas Sarkozy voici dix-huit mois, pas davantage que dans le climat recréé par la polémique actuelle.

Si nous évitons donc un débat de fond, que restera-t-il de la polémique enclenchée par l'intervention du premier ministre à part de donner le sentiment que nous vivons une campagne présidentielle dans laquelle les « torrents de merde » succèdent aux boules puantes?

Une magnifique courte-échelle à l'Union de la gauche et à la campagne d'Eva Joly. D'abord parce que François Fillon dispense le PS et le Front de gauche de s'expliquer sur ce qui les distingue d'Eva Joly et des courants pacifistes qui constituent le fond de sauce d'Europe Ecologie-Les Verts.

Ensuite parce que la saillie de Fillon installe la candidate écologique à la une des médias pour en faire à la fois la victime et la principale bénéficiaire de l'opération.

Je suis sûr que, de son Fort de Brégançon, le Président doit fulminer contre un Premier ministre auquel il ne peut cependant rien dire : n'est-ce pas lui qui, à Grenoble voici un an commencé à gratter les allumettes de la grande discorde ? Very Happy

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon sauve l'Union de la gauche

Message  livaste le Sam 23 Juil - 19:41

c'est n'importe quoi cette pseudo analyse , les sondages ont démontré que 75 % des Français étaient contre la proposition de la conne de norvégienne !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon sauve l'Union de la gauche

Message  Jeanclaude le Sam 23 Juil - 20:25

livaste a écrit:c'est n'importe quoi cette pseudo analyse , les sondages ont démontré que 75 % des Français étaient contre la proposition de la conne de norvégienne !

C'est n'importe quoi parce qu'elle ne te convient pas ... encore l'as-tu lue seulement ! Sur ce salut !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon sauve l'Union de la gauche

Message  livaste le Sam 23 Juil - 22:46

quand arrêtera s tu de prendre les autres pour des ignares quand ils ne partagent pas tes idées !
Oui j'ai lu la proposition de la norvégienne soixante huitarde attardée , celle du défilé de bisounours , et si ta mémoire ne flanchait pas , tu te souveindrais que je l'ai même postée sur ce forum !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon sauve l'Union de la gauche

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum