Google réinvente Facebook, en mieux?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Google réinvente Facebook, en mieux?

Message  livaste le Jeu 7 Juil - 22:22

Google réinvente Facebook, en mieux?
Par Olivier Levard, le 07 juillet 2011 à 19h10 , mis à jour le 07 juillet 2011 à 19h31



Google+, le réseau social lancé en catimini, fait la quasi-unanimité parmi ceux qui ont eu la chance de l'essayer. Il est plus intuitif et permet de gérer plus simplement ses "amis".


"J'ai merdé", résumait franchement Eric Schmidt, il y a un mois. Le président exécutif de Google admettait ainsi avoir manqué le virage "social" du Web, incarné par le succès de Facebook et ses 750 millions d'amis. Le célèbre moteur de recherche est en train de se rattraper de la manière la plus spectaculaire. Son nouveau service Google+, accessible depuis la semaine dernière exclusivement sur invitation, est une série de fonctionnalités permettant de partager des informations ou photos en ligne avec ses contacts et amis. Cela ne vous aura pas échappé, c'est bien un clone de Facebook avec une page qui regroupe tous les contenus "postés" par vos amis et un espace pour publier les vôtres. Mais le tout est tellement simple et bien conçu qu'il suscite un enthousiasme assez général et quasi démesuré de toute la petite planète geek qui a pu l'essayer. Voici ce qui leur plait.



Google Circles : Vos amis ne se mélangent plus
Contrairement à Facebook qui a tendance à considérer que vous souhaitez partager les mêmes choses avec votre ex, votre meilleur ami, votre patron et votre grand-mère, Google est parti du principe inverse pour son réseau social. Chaque information, lien, ou photo doit pouvoir être partagé uniquement avec ceux pour qui elle est pertinente. Comme dans la vraie vie, l'album de photo de Noël ne doit pouvoir être vu que par votre famille paternelle, l'article du Figaro sur les salaires des cadres que par votre patron, et l'annonce du concert de Prince par votre chorale de gospel.

Pour que cela soit simple et intuitif, Google+ vous permet de construire votre réseau social en regroupant vos contacts et amis dans des cercles virtuels qui symbolisent autant d'espace d'échanges : familles, amis, collègues, associations... Vous pouvez en créer autant que vous voulez et une même personne peut appartenir à plusieurs cercles. Parce qu'en fin de compte, Servane, votre collègue préférée, a aussi le droit de voir vos photos de vacances. Une fois construite cette vie sociale en ligne, à chaque fois que vous souhaitez partager quelque chose, Google vous demande à quel cercle s'adresse ce contenu. Pour que chacun reste à sa place. Et vous gardez aussi le contrôle sur ce que vous publiez. En empêchant par exemple que vos contacts ne le partagent à leur tour avec d'autres personnes (les amis de mes amis ne sont pas forcément mes amis) et en évitant que chacun sache à quel cercle il appartient. Souvenez-vous, c'est ce qu'on appelait la vie privée.

Google Hangout : la vidéo, simple comme un coup de fil

L'autre innovation majeure de Google+, c'est "Hangout", un service d'appels vidéo en groupe qui ne surprendra pas ceux qui connaissent bien Skype, le service de visiophonie par Internet que vient de racheter Microsoft. Ce qui impressionne ici, c'est l'intégration du service très réussie dans une page de votre navigateur et surtout le caractère impromptu qu'a souhaité promouvoir Google. Il suffit de proposer un échange Hangout à l'un de vos cercles d'amis et tous les heureux possesseurs de webcam qui sont devant leur ordinateur pourront le rejoindre en un clic.

Changer d'ami?

Ajoutez à cela "Sparks", un service qui vous permet de découvrir des informations publiées par d'autres internautes selon vos centres d'intérêts, et le bouton "+1" pour partager tout ce que vous dégottez en ligne (l'équivalent du "J'aime" de Facebook) et vous tenez un réseau social qui tient la route. Après l'incompréhensible "Wave" et "Buzz", une pâle copie de Twitter, Google a surpris par la qualité de ce produit social alors qu'on commençait à douter de sa capacité à réagir face à l'irrésistible ascension de Facebook.

Il n'en fallait pas plus pour que certains retournent leur veste et prédisent le pire pour le réseau de Mark Zuckerberg maintenant qu'il a enfin trouvé un concurrent, la lente agonie de MySpace lui ayant le champ libre pendant longtemps. Certains s'amusent déjà en remplaçant leur photo de profil sur Facebook par un écriteau : "j'ai déménagé sur Google Plus". En plein buzz pro-Google, le PDG de Facebook a pris la parole ce mercredi lors d'une conférence de presse. Mark Zuckerberg n'a pipé mot sur Google+ mais a présenté un nouveau service de messagerie instantanée en vidéo avec Skype. Cette fonction permet de communiquer en vidéo avec ses amis, en cliquant simplement une icône en forme de caméra dans l'espace "discussion instantanée" du réseau social. Bref, un cousin de Google "Hangout", sauf que, pour la première fois, Facebook semble "pris de court" par un concurrent.

Facebook n'est pas mort, vive Google+ !

Soyons sérieux ! Facebook, qui vise un milliard de membres, ne va pas s'effondrer comme un château de cartes parce qu'un concurrent de poids émerge enfin. Mais l'équation a changé. Le réseau social de Mark Zuckerberg va devoir ravaler définitivement l'arrogance qui l'a souvent caractérisé. Souvenez-vous : chaque fois ou presque qu'une fonctionnalité était décriée parce qu'elle empiétait sur la vie privée des internautes, Mark Zuckerberg leur expliquait que le concept de vie privée avait changé. Que la transparence avait du bon et qu'il allait falloir s'y faire.

Contrairement à Facebook, Google a conçu un produit pour répondre aux besoins de ses clients, qui leur permet de mener leur vie sociale en ligne comme bon leur semble. En créant ses "groupes", il y a quelques mois, Facebook avait aussi redressé la barre mais avec une simple rustine plutôt qu'en repensant son site en profondeur...

Ne versons pas non plus dans l'angélisme. Sa maxime a beau être "Don't be evil" (NDLR : Ne sois pas méchant), Google s'empare du Web social pour faire de l'argent, comme Facebook. Le moteur de recherches a d'ailleurs annoncé ce jeudi que les entreprises feront prochainement leur apparition sur Google+. Et comme sur Facebook, les internautes seront bien ciblés par des publicités. Mais maintenant, ils pourront décider chez qui il le seront. La course à la confiance numérique a commencé.



Comment l'essayer?
Pour essayer Google Plus, il faut s'inscrire ici pour recevoir une "invitation" de Google. Si vous avez déjà un compte Gmail, cela peut être instantané. Pour les autres, le moteur de recherches devrait "ouvrir les vannes" très prochainement. Patience.

Par Olivier Levard le 07 juillet 2011 à 19:10

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum